76
Commentaires

La mouette, le goéland, et le pape du bout du monde

Une chose est sûre, c'est que la biographie du "pape du bout du monde" n'était pas prête.

Derniers commentaires

Je me demande bien pourquoi journalistes et éditorialistes admirent tant que ce brave homme ait semoncé deux prètres qui ne voulaient pas baptiser des enfants nés hors mariage. Ceux qui font de la généalogie ont pu voir, s'ils sont remontés avant la révolution, que les registres parroissiaux de l'Ancien Régime, eux-mêmes, contiennent de nombreux actes de baptème d'enfants illégitimes. Ce cher François n'a fait que son devoir!
Il faut écouter le journal de France Culture ce soir à 18h pour avoir une interview (en deux parties, coupée par la technique) du rédacteur en chef de Golias, revue qu'on trouve en ligne classée "catho de gauche" très critique envers le nouveau pape

Voici l'article, assez brouillon, qu'il faudrait réécrire, et confronter à d'autres sources, etc.
http://golias-news.fr/article5736.html
Tous ces rageux qui se moquent du pape et des catholiques... Je trouve ça facile et pour tout dire, assez minable.
Le Saint Esprit n'est pas une colombe mais un vulgaire goéland... Tout fout le camp!
Les fausses photos, les dictateurs, les envoyés spéciaux, les biographies, la presse internationale, l'histoire de l'Argentine, c'est très bien. Mais tout ça ne nous dit pas si elles sont bene pendentes ou pas.
C'est ben vrai ça, c'était assez rigolo. La chaîne d'info continue m'étant imposée dans ma propre maison dans le cadre de concession avec l'être cher... j'ai loupé le goëland, mais ai assisté au gros flottement, venu d'une part de l'outsider et peut être aussi de la faiblesse en latin des traducteurs dépêchés pour l'occase....C'est vrai k'c'est pas une langue vivante non plus, c'était RIGOLO... Pour le reste on s'en fout j'crois. En ce qui concerne l'Europe le déclin des religions se poursuit...nous reste les églises !!
Au cours du 20 h de France 2, j'ai relevé une opposition tout aussi significative. Une journaliste intervenant en direct, il est vrai, depuis la place Saint Pierre a lancé que les personnes rassemblées sur cette place se réjouissaient de l'événement, qu'elles soient laïques ou croyantes. Un laïque peut me semble-t-il être croyant, tandis qu'un croyant peut également être laïque. Cordialement.
Comment expliquer que la gloire de se nommer François, en hommage au poverello d'Assise, soit revenue au premier pape jésuite de la Catholicité ? La raison pourrait s'en trouver dans cette phrase d'une épitaphe d'Ignace de Loyola, le fondateur de la Compagnie de Jésus. La voici: Ne pas être limité par le plus grand et n'en tenir pas moins dans les limites du plus petit est divin. Mais le plus surprenant en la circonstance est que cette phrase a été placée en son latin* originel par Hölderlin en épigraphe à son Hypérion : Non coerceri maximo, contineri minimo, divinum est. On ne s'étonnera donc pas outre-mesure de constater qu'une fois entré dans son Umnachtung**, Hölderlin ait terminé ses billets (signés Scardanelli) par la formule: mit Untertänigkeit, soit : "avec humilité".


* Cette langue dont Nietzsche a noté, à bon droit comme on l'aperçoit, "le maximum d'énergie dans les signes" qu'elle met(tait).

** Ainsi qu'on peut désigner en allemand (par "enténèbrement"?) ce qu'on appelle "folie" ordinairement.
Pathétique ...toutes ces radios et télévisions nous infligeant durant des heures le récit et le spectacle de cette réunion de vieux messieurs qui, en dernière analyse, ont choisi un jeune homme de 76 ans ayant semble t il flirté avec la dictature de son pays ...
Pensez donc, c'est un homme simple, il a pris le métro, il vivait comme un ascète, il a un poumon en moins, et probablement portera des chaussures rouges comme ses prédécesseurs...
Renversant non? Pour l'athée que je suis, la vie n'est pas facile actuellement...De tous bords dégoulinent des bondieuseries plus grotesques les unes que les autres. Chacun est libre de ses croyances ou superstitions , mais prendre ainsi en otage toute une population en déversant des banalités au sujet de quelques fragiles prélats qui bientôt prétendront intervenir dans la vie de la Cité, cela devient vraiment too much !
Mouette ou goéland, ça a quel goût ? C'est pour mettre dans des lasagnes...
C'était facile de nommer comme pape quelqu'un qui était loin de la curie. D'ailleurs, d'après les cardinaux français qui ont assisté au conclave et fait une conférence de presse ce matin, c'est dans un discours où il demandait aux cardinaux de ne pas se focaliser sur les problèmes internes à Rome, qu'il a emporté le morceau.
Mais en élisant un pape sud-américain, ils ont hérité et mis en lumière les contradictions de l'église sud-américaine autour d'un clergé trop proche de pouvoirs y compris dictatoriaux, confrontés à d'autres prêtres, adeptes de la théologie de la Libération, proches des pauvres et par conséquent des mouvements de gauche. Or, c'est l'émergence de la gauche sud-américaine autour de Chavez, et le mot émergence, dans mon esprit, rejoint également le concept de pays émergents, qui est une donnée importante de ce début de millénaire.

Dans ce sens, on voit aussi le déplacement des enjeux géopolitiques. Jean Paul II avait cristallisé la fin de la guerre froide autour de lui, en avançant un pion vers la fin du monde communiste. Le pape François, comme a choisi de l'appeler le Vatican, sera, au niveau de son pontificat, à la croisée des chemins des pays émergents d'Amérique Latine, autour des rapports aux évangélistes et aux USA, à l'occident en général, et dans la marche du monde.

Dans ce sens, je pense que l'élection de ce pape n'a rien d'anodin, même si entendre parler de religion à longueur d'actualité n'est pas très intéressant et même indignant pour des athées. Toutefois, la religion est une donnée importante de la géopolitique planétaire, que nous le voulions ou non, et spécialement une religion aussi structurée et aussi importante que le catholicisme.
François 1ier ensuite Henri IV et forcement son pote, Ravaillac. Une belle histoire d'amour..
"le spécialiste de l'Amérique latine au Monde, Paulo A. Paranagua"
Il manque le smiley, monsieur Schneidermann.
Autrement, pour une approche sur l'église sud-américaine et le passé du nouveau pape, vous pouvez consulter une excellent source : c'est .
Mouhais....
Qu'après tout, en temps réel on ne sache pas dire quoi que se soit de sûr sur ce nouveau pape n'est pas étonnant. L'idée selon laquelle il y a forcément "des sujets qui fachent" au sein du Vatican relève aussi d'un anticléricalisme plus ou moins conscient qui ne vaut pas mieux in fine que l'apologie de la religion. On ne demande après tout aux journalistes que de nous informer, en prenant le temps qu'il faut pour, et on est assez grand ensuite pour juger. Pour mémoire, bien qu'étant moi-même plus qu'éloigné de la religion et étant avec le temps de plus en plus religionphobe, je ne manquerais pas de dire que le soi-disant scandale de Ratzinger aux jeunesses hitlériennes était misérable: en Italie par exemple, l'adhésion au parti national fasciste (PNF) était obligatoire Par Nécessité Familiale. l'adhésion aux jeunesses mussoliniennes (balila) également. Bref, de même en Allemagne à l'époque du père Adolf. Donc reproché à Ratzinger quoi que ce soit sur ce sujet était d'une mauvaise foi confondante et d'un besoin de taper sur la religion en cherchant de mauvais arguments prouvant que malgré ce qu'on affirme on a un rapport à la religion qui n'est pas distancié, quoi qu'on en dise par ailleurs.
Par contre, sur l'économie des médias hier, il y aurait à dire. Pour les chaînes d'info en continu, il y avait là une belle histoire, du story telling à faire, des images à monter. Et du coup , des heures et des heures sur le Pape. Et quand enfin il est arrivé, il a fait son job, et du coup, on a eu droit à un pater et un ave en direct. Ca, ça ne choque personne? Qu'on nous fasse une belle prière en direct, qu'Elkrief se pâme, en disant que c'est beau, émouvant etc.. cette absence là de recul journalistique en direct est bien plus choquante que de ne pas connaître tout de suite tout de la vie et de l'oeuvre du nouveau Pape et des polémiques qu'il ne peut manquer d'y avoir dès qu'on touche la religion catholique, qui comme toutes les autres devraient être cantonnées à la seule sphère privée.
Comme à dire qu'en fait, la laïcité est un combat à toujours mener
Tout cela est sûrement très intéressant.Cependant le(la) pôvre mécréant(e) n'en peut plus.Libres penseurs,athées,ou tout simplement laïcs sont gavés des histoires de croyances dont ils n'ont RIEN à faire.Espèrent aussi que d'ici quelques jours,ils retrouveront ,bien ou mal faits,les récits de comment va le monde quand il ne parle pas de pratiques religieuses.Rêvent enfin de mettre Pujadas en vacances bien méritées...ainsi que sa copine Servagent de France inter.
On peut trouver quelques éléments (en espagnol) ici, et par Horacio Verbitsky. On peut s'attendre, au fil des jours, des semaines et des mois, à un examen au microscope électronique de l'histoire des années 70 en Argentine, des rapports Eglise-armée, sans préjudice des contre-offensives à attendre concernant la carrière de Verbitsky lui-même (ex-Montonero ayant survécu à la dictature).
Bonjour
Il serait intéressant de reprendre tout ce qui est dit sur ce pape et remplacer son nom par Chavez (Il a pris le bus, Chavez a pris le bus, Il est allé dans les bidonvilles, Chavez est allé dans les bidonvilles, etc… ) donc tout ce qu'a pu faire le fameux Chavez.
Oui mais l'un, pour ces mêmes môsieurs, est un dictateur, l'autre est un saint homme !
La messe est dite.
Sous les ors et les belles robes , il a été élu un jésuite*.
Les historiens rappelleront la naissance de cette mouvance dans le catholicisme et son ampleur mondiale grâce aux missionnaires qui suivaient les conquistadors , par exemple .
Quelques livres et romans historiques plus tard , on sait à quel point les héritiers de Ignace de Loyola ont appliqué , appliquent , les règles érigées par ce "saint soldat" . Quelques enquêtes de journalistes en Amérique du Sud aussi ?...


* comment dit-on charia et djihad en latin ?
Argentin, on se doutait bien que ce n'était pas un progressiste: tous ceux qui l'étaient ont été mis au placard ça fait bien longtemps. Il doit en rester beaucoup, mais seulement dans le petit peuple et le bas clergé. En aucun cas ces gens là ne sont devenus cardinaux. Il semble être devenu très "courageux" dans son opposition au gouvernement... actuel (ça risque moins, sans doute?), et l'avoir été beaucoup moins (au minimum) par rapport à Videla. À moins qu'il n'ait été en "communion" avec lui, comme Ratzinger qui avait "donné la communion" aux époux Pinochet, obligatoirement après "l'absolution" puisqu'on ne peut communier en état de péché mortel. Ou alors, torturer et assassiner ne serait plus un péché mortel?
ben voilà c'est , y a un nouveau pape.
un jésuite. Le dernier , comme le voudrait les prédictions en tous genres ?
Bref, je m'en fous.
Au suivant.
Déjà qu'ils ont déjà Messi les Argentins, et quoi d'autre ?
Bon, il a lutté contre les théologiens de la libération... alors c'est tout vu : réac !
Ce matin, Odon Truquemuche disait, au sujet de la polémique "faits passés" : s'il avait dénoncé la dictature, il aurait été précipité d'un avion dans le Rio de la Plata, comme l'ont été les autres opposants...
Sic transit (intestinal) ... ça a déjà été fait mais... bon ...
Serait-il contre l'avortement, même en cas de viol ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.