232
Commentaires

La médiatisation à retardement d'une expulsion à la Courneuve

Comment un bébé, trainé sur le sol par la police, est devenu, à retardement, une image symbole de "la dérive sécuritaire du gouvernement".

Derniers commentaires

je suis révolté et je maudit l'empereur sarkozi et ses spires
SARKOZY JE TE VOIS!!!!!!!!!!!!!!!
Qui habite les HLM de la ville de Paris ?

Par exemple, Claude Sérillon et sa femme
Line Renaud...

Les millions dont parle M. Tallec pour la "politique du logement social" : je me marre... C'est M. Bofill qui a encaissé le chèque...

Les bougnoules, eux, allez hop, en banlieue... C'est crade, et ça pue, les africains, et puis, y sont pas entrés dans l'histoire, eux...
[quote=Blandine Seigle, responsable des éditions du Parisien de Seine-Saint-Denis]"'Ils nous ont parlé d’expulsion «brutale», mais sans plus de détails, on ne pouvait donc pas savoir qu’une femme avait été traîné sur le sol avec son bébé comme on le voit dans la vidéo." Et d'ajouter : "Si on l’avait su, on aurait davantage enquêté"

Ben si t'avais enquêté, tu l'aurais su...
Moi ce qui me tue, c'est que l'AFP a clairement attendu que "ça buzze" pour pondre une dépêche... Sinon, bof, hein, une expulsion de plus... Pas grave, c'étaient que des auvergnats...

La France pue de plus en plus.
"Seul Libération.fr publie la vidéo sur son site dès le mercredi 28 juillet."

Faut savoir lire la presse avant d'écrire une revue de presse :

Sur le blog sur La Courneuve du Monde.fr dès le 21 juillet :

http://lacourneuve.blog.lemonde.fr/2010/07/21/les-expulses-de-balzac-deloges-de-leur-campement-de-fortune/

Et la vidéo, qui vient confirmer les témoignages déjà recueillis, est mise en ligne le 28 juillet


http://lacourneuve.blog.lemonde.fr/2010/07/28/une-video-corrobore-les-temoignages-sur-la-violence-de-lexpulsion-des-squatteurs-de-balzac/
Suite à quelques demandes émanant de quelques @sinautes, nous avons mis la vidéo intégrale à la fin de l'article.
Bonjour a tous,
Je viens en retard, j'étais en vacances. Triste retour.
Même si je sais que ca risque de ne plus d'être lu, cette fois, moi, qui n'a écrit au forum qu'une fois, je ne peux simplement pas me taire. Mes excuses à ceux qui me liront pour les eventuels doublons.
Je sais que ce site a pour objectif de décortiquer le façonnage des images. Je sais que la seule arme (faible hélas!) des associations d'aide aux démunis en tout genre est d'appeler à l'émotion de ceux qui regardent dans l'espoir que cela les fasse aller au delà: agir, chercher les causes et/ou les responsables.

Peu importe. Je vois une femme trainée par terre SUR son bébé!
Il y a deux possibilités: soit les images sont fausses, truquées. Aux spécialistes de m'en informer.
Ou bien elles sont réelles. Dans ce cas, la discussion philosophique doit s'arrêter là.
J'attends de mes forces de police qu'elles protègent les innocents. Et un bébé en est sans discussion un. Peu importe qui est sa maman, qui sont les organisations que la manipulent ou non. Point, on s'arrête là.

ll y en avait plusieurs policiers. Des gens formés pour gérer des situations de crise. On leur paye leur salaire et on leur confie des armes. Ça ne peut pas s'agir du dernier abruti du quartier. Il se peut que dans le feu de l'action, il y en ait un qui pense qu'il s'attirera les faveurs de la hiérarchie s'il faisait "du zèle" (bien évidemment, ceci est clairement favorisé aujourd'hui par les messages du pouvoir, mais je ne veut même pas tenir compte de cet aspect ici).
Ce que je ne peux pas accepter est qu’AUCUN des êtres humains, de profession policier qui se trouvaient là, n’ait arrêté l'action bien avant que cela ne dérape.

Dans l'analyse de Billy Tallec, votée d'intérêt public, le plus grave est qu'au fond il prêche que la fin justifie les moyens. Il dit en gros qu'il est raisonnable de reconstruire des immeubles vétustes et que si des gens s'interposent dans les décisions du pouvoir légitime, il est légitime de faire intervenir la force publique, et que tout le reste est propagande que les gens intelligents devraient savoir démasquer et ignorer.

En tant que française venue d'ailleurs, je suis doublement inquiète de ce que ce type de dérives représente.
Encore plus inquiète lorsque je vois plusieurs de mes compatriotes et amis supposer que rien de très grave n'arrivera en France. La civilisation comprise non comme une construction quotidienne mais comme un acquis pour toujours. "Ce sont seulement les pays du tiers monde qui risquent de perdre ses libertés fondamentales, pas nous. Allons, allons….LA FRANCE, avec sa justice, ses contre pouvoirs, ses intellectuels..."
J'aimerais tellement avoir tort, ou trop peur pour rien ! Seulement, je sais que les gens honnêtes et pacifiques ne peuvent gagner contre la brutalité qu'en tuant le serpent lorsqu’il est encore dans l'œuf. Apres c'est trop tard.

Je crains qu'on soit la. Signer des dizaines de pétitions ne nous a pas trop avancés...Comment doit-on agir? C'est vraiment une question...
Faut-il que ces femmes soient désespérées pour s'exposer ainsi avec leurs enfants. Certains pointent la manipulation possible, comme si des femmes, noires qui plus est, ne pouvaient pas avoir de conscience. Je fais l'hypothèse que ces femmes sont courageuses, car elles ont certainement peur, mais le plus grand risque pour elles c'est d'être oubliées. Le temps passe vite et l'hiver n'est plus très loin. C'est maintenant qu'il faut trouver un toit pour elles et leurs bébés. Ceux qui pensent que les 4000 sont un trois étoiles, qu'il y aillent voir de plus près la léperosité des murs et des toits, la pourriture des planchers. C'est seulement un toit que cherche ces gens, en 2010, en France. Ah oui j'allais oublier : pays des droits de l'Homme.
A potiron, je ne réponds qu'une chose : si une famille de périgourdins (ou de bretons c'est vous qui voyez) avec une femme enceinte et deux nourrissons de 1 et 3 ans décident de squatter chez vous, dans votre cuisine. Et qu'ils ne veulent pas sortir. Et qu'ils s'agrippent aux meubles, et que madame tient son enfant dans les bras.
Vous faites quoi ?
"pour nous, qui avons vu d'autres expulsions de squats, cela ne nous a pas semblé être un niveau de violence plus important que d’autres, qui aurait mérité d’en parler dès sa diffusion", estime Biedermann.

Je crois que cette phrase dit tout...
Ben dans ce cas précis je suis aussi d'accord avec Billy, quand on voit les images (je les ai vus en premier sur le blog du monde sur La Courneuve, un blog très intéressant d'ailleurs, c'est ici).
C'est un sitting organisé dans le but de créer de l'image choc. Les hommes restent en retrait, les femmes sont mises en première ligne avec leurs enfants. Le but est de tester la détermination des policiers : vont-ils oser prendre le risque de blesser des femmes et des enfants ou pas ? On voit bien à mon sens que les policiers essaient de faire leur job avec le moins de violence possible (ils sont pas bêtes, ils savent qu'ils sont filmés et que tout usage excessif de la force sera utilisé contre eux). Je trouve pas très responsable de la part des parents d'avoir pris le risque d'exposer leurs enfants.

Ça c'est pour la forme.

Sur le fond, il est symptomatique que ce gouvernement trouve plein de moyens pour expulser des squatteurs, mais aucun pour extirper les dealers des cités. De même il est intolérable d'ordonner des expulsion de gens qui pour la plupart ont un salaire et donc les moyens de payer un loyer, sans leur proposer de solution de relogement durable. Le marché est simple pour eux : dégager et on vous offre une semaine d'hôtel. Et après ? Et après, démerdez-vous ! Dans ces conditions, je comprends tout à fait qu'ils ne souhaitent pas dégager, même si ainsi ils freinent un projet d'urbanisme d'utilité publique dont ils pourraient même à terme profiter.

Ceci étant dit, je pose la question : est-il bien raisonnable de mettre en danger physique des femmes et des enfants pour faire un coup médiatique ? Est-ce bien sage de tester la détermination des forces de l'ordre ? La force publique doit-elle céder devant chaque occupation illégale sous prétexte qu'il ne faut pas risquer de blesser des femmes et des enfants (c'est la porte ouverte à toutes les fenêtres) ?

Ce qui me gêne c'est moins l'usage de la force, que je juge non excessif, que le deux poids de mesure dans son usage. On trouve des CRS pour faire ça, mais rien pour la délinquance en col blanc...
qu'on retire immédiatement la nationalité française à Carla pour crime de haute trahison, du fait de ses noces barbares avec le pleutre nabos. Qu'on les enferme à vie à Cap Nègre.. Comme ça raisonne ce nom devant ces images!!

Heureusement la nature est bien faite, ils semblent incapables d'avoir ensemble, des marmots ces deux gros cons. Le pauvre, c'eut été un sujet clinique assez intéressant entre les pathologies psychiatriques de la mère et les complexes latents du père, il eut été voué à un bel avenir de délinquant toxicomane suicidaire.

Si Dame Nature pouvait aussi nous offrir un petit raz de marée à Cavalière.. Oui bon y aurait des victimes collatérales.. Mais bon, c'est pour la bonne cause.

Le pire c'est qu'ils n'ont rien compris et ne comprennent toujours pas que cette fuite en avant sécuritaire vers l'extrême droite est contraire à leurs intérêts. Ils ne comprennent pas ou ne veulent pas comprendre que la fuite vers l'extrême droite est une course sans fin vers l'ignominie.

Si le vote ne leur rappelle pas, l'Histoire s'en chargera indubitablement. Notez sur vos petits papiers, tous les noms des corrompus de la pensée sarkoziste, enfin pensée, c'est un grand mot; tous ces députés et sénateurs qui chient dans leurs bottes, d'où l'intérêt d'y être bien droit.

Cela fait des années qu'ils déclarent la guerre. Une guerre ne se mènent pas seuls mais contre un ennemi, qui lui aussi est de facto en guerre (contrairement à l'Afghanistan où les militaires américains capturés sont otages, et les talibans prisonniers...) Ne nous trompons pas, elle arrive, elle arrive cette guerre à laquelle ils aspirent mais qui va les propulser au fond de la cuvette des chiottes.
"Mais côté JT des "grandes chaînes", pour l’instant, c’est le calme absolu. Seules les chaînes d’information continue ont montré les images. Rien, ni sur TF1, ni sur France, ni sur France 3. Ce sont les chaînes étrangères qui en parlent davantage."

une explication ?
1-
TF1 : Martin Bouygues "frère du prez et parrain du fils du prez...."
(à propos en cliquant sur Bouygues j'ai trouvé ce lien :
http://www.liberation.fr/evenement/0101160736-le-proprietaire-de-tf1-a-ete-place-vendredi-sous-controle-judiciaire-bouygues-mis-en-examen-implique-michel-noir-du-bout-des-levres
si on change les noms ça rappelle bigrement l'affaire de la dame qui le vaut bien, à la nuance près c'est qu'à l'époque Courroye était juge d'instruction et non procureur aux ordres, d'où son acharnement à mener à bien le dossier, ce qui a l'air de lui faire défaut aujourd'hui en particulier dans la vérification de comptes à l'étranger.............)

2 -
France Télévisions : son Président est nommé par Sarko

voilà peut-être pourquoi il y a peu de chances pour que l'on voit un jour des images qui pourraient fâcher en haut lieu sur ces chaînes là ; s'il n'y a pas censure il y a au minimum auto-censure !
Le 28 sur le site de Libération... La vigilance d'@si était-elle en vacances?
He voilà, j'ai 25 ans, j'ai passé une partie de mon enfance au Canada et je n'ai eu de cesse depuis mon retour de m'exclamer que la France est à la différence de tous ces pays emprunt de droit anglosaxon, le pays de l'égalité, de la solidarité, de la mixité, du doute et de la curiosité de l'autre !!!
He Merde! quand je vois de tel acte, je suis dégoutée! voilà le terme: DEGOUTEE.

Depuis que je suis étudiante, je me suis liée d'amitié avec des personnes de situations administro, socio professionnelles différentes. He putain, étudiante en droit, j'en ai vu des étudiants dont les cartes de séjour n'étaient pas renouvelées sans motif clair et censé, j'en ai vu des étudiants en situation régulière, français ou non, vivant dans des squattes faute de ressources suffisantes... He j'ai Honte! Honte de voir comme on tue tout espoir chez l'homme. Honte de voir que celui qui est déclaré par le dominant comme "étrange-r de service" n'est plus rien, de sorte que l'on en oublie les préceptes de l'ETRANGER de Camus.

Ces images dévoilés à reculons ne sont que le reflet de ce que l'on propose à nos enfants : un monde sans humanité où la ressource humaine est une ressource comme une autre. J'ai honte d'être française à l'heure de cette politique ultra sécuritaire basée sur l'éducation à la soumission de notre système judiciaire, d'une politique de la terreur, de la stigmatisation et la peur de l'autre, d'une politique du tous contre tous au service d'une basse politique clairement démagogique.

Shomsky observe que les termes du discours politique du dominant sont conçus de manière à empêcher de penser. L'une des principales notions utilisées par le politique est à ces yeux la notion de "défense"=> tiens, tiens, mais ne serait-ce pas le sacrosaint mot de la politique gouvernementale...

N'oublions pas en outre que la propagande est à la démocratie ce que la matraque est à la dictature! Alors lorsque la matraque est utilisée contre nos concitoyens à cité des 4000 et que son utilisation n'est pas visible dans les médias, on peut dire que notre démocratie est en faillite.

MAIS Restons positif : tout n'est pas sous controle puisque nous sommes la!
Il ne s'agit pas de refuser l'autorité du pouvoir puisque nous sommes en démocratie. Mais comme le préconise Shomsky, il faut intervenir au quotidien pour assurer l'équilibre entre le désordre et les excès de l'ordre! S'organiser et veiller les uns sur les autres!!
N'hésitons pas à intervenir face à tout acte ilégal, humiliant et déshumanisant. Allons déposez plainte, opposons nous, posons des questions face à un contrôle d'identité plus que douteux, n'hésitons pas à interpeller les passants, allons dire à nos chers policiers que l'on veut de la protection et non de l'oppression!

La propagande est à la démocratie ce que la matraque est à la dictatur alors sortons de ce mutisme!
Ces images sont connues dans le monde entier, elles sont passées dans les télés satellitaires arabes et sont aussi passées en boucle CHEZ CNN aux Etats Unis pour bien mettre en avant le racisme anti-noire notamment en France.

Histoire de faire comprendre à Obama comment sont traités les minorités en France.

SEMIR
Cela fait bien longtemps que je n'ai rien posté ici... J'hésitais à en faire une note sur mon blog. A lire cet article univoque je me dis que c'est le moment de pisser contre le vent... En effet, dans ce climat de stigmatisation des "étrangers" par le Gouvernement et j'en passe, de telles images sont tentantes pour illustrer la drôle de période politique que nous vivons. N'en faites rien.

Cette utilisation de la force publique pour mettre fin à cette situation est à la fois légitime et proportionnée. Oui oui, vous avez bien lu, alors maintenant arrêtez de hurler et écoutez moi deux minutes.

Ces images ne sont en rien liées à la politique de l'Etat et auraient pu être filmées à n'importe quel autre endroit ou époque. D'ailleurs je suis certain que depuis la lutte de DAL, en gros en 95, l'INA regorge de tels reportages. Sous tous les gouvernements.

Ici, sur le fond, les familles expulsées soutenues par le DAL tentaient de réoccuper des logements vidés pour permettre la démolition des "barres HLM" dans le cadre d'une opération de rénovation urbaine, certainement sous l'égide de l'ANRU (créée en 2003). Ces projets, quels que soient leur diversité, reposent sur l'ambition d'améliorer la qualité de vie dans ces quartiers. D'en détruire les bâtiments les plus obsolètes et de repenser l'organisation de la Ville en dédensifiant, créant de nouvelles voiries, des équipements publics etc...

Pour ce faire la collectivité, les bailleurs sociaux etc... investissent des centaines de million d'Euro dans chacun d'entre d'eux. L'un des obstacles est l'incapacité à libérer les logements pour les démolir et permettre la rénovation du quartier. Laisser les gens réoccuper les logements libérés c'est transformer ces projets en rocher de sisyphe et les tirer encore vers plus de difficultés au lieu de les valoriser.

Sur la forme... Je connais bien le DAL pour avoir longtemps travailler "avec eux" lorsque j'étais au cabinet de l'adjoint au logement de la ville de Paris, en 2001/2006. J'ai le plus grand respect pour ses animateurs et pour leur combat. Mais il ne faut pas être dupe. Ils savent, voire recherchent, l'instrumentalisation médiatique. Et en ces temps de dévoiement de la notion de "police" ou de sécurité, quoi de plus vendeur que des images spectaculaires de femmes bousculées et de cris d'enfants? Ce qui est étonnant c'est que benoîtement les intéressés assument cette utilisation des médias en se plaignant que ça marche pas très bien... Ce qui est sidérant c'est que des médias, comme celui sur lequel je tape nerveusement ces mots, tombent allègrement dans le panneau et jouent le jeu au 1er degré... Sans même s'intéresser au fond comme par exemple la position du bailleur qui avait demandé l'expulsion des logements.

Ce genre de situation est arrivé des dizaines de fois à DAL, y compris avec des gens comme moi pour demander le recours aux policiers, et ils savent très bien comment ça fini... Les CRS ou les gardes mobiles tentent bon gré mal gré de les déplacer en limitant les bobos...
Donc, si la sécurité des familles étaient leur priorité DAL aurait dit aux familles, comme cela se passe 9 fois sur 10, "bon, c'est fini, on se lève et on y va...."

Sauf si on veut faire de belles images! Aux dépens des gosses....

Bref, je peux dire, à partir de mon expérience personnelle et sans l'ombre d'un doute que DAL et même les familles ont provoqué cette scène. La présence de caméra "associatives" et leurs déclarations le prouvent également.

Les actions de la Police pour écarter les journalistes sont de bêtes tentatives d'éviter ce détournement de l'interprétation de leur action. C'est néanmoins, sur le plan des libertés publiques, totalement inadmissible et c'est le seul scandale de cette affaire.

Bon, maintenant lâchez-vous....
L'image du nourrisson violemment traîné à terre sous sa mère n'a à ma connaissance d'équivalent au cinéma, que dans le très admirable et tout récent film L'important c'est de rester vivant (1) de Roshane Saidnattar (2), témoignage du vécu de la réalisatrice dans les camps khmers rouges (admirable plan traité en ombres chinoises, pour signifier malgré tout l'inimaginable : des bébés saisis par les pieds et fracassés sur des arbres). Ou, sinon, peut-être dans Rome ville ouverte de Rossellini (3), telle séquence illustrant la barbarie nazie.

Sur la vidéo on voit néanmoins que les CRS restent en quelque sorte "calmes", "professionnels" (ce sont des êtres humains, de bons pères et de braves maris) : mais ces types ont des ordres !

De même, d'innombrables exécutants durant la dernière guerre mondiale, avaient des ordres (y compris côté français du côté de la maréchaussée).


(1) http://cine-serie-tv.portail.free.fr/critiques-de-films/10-08-2009/l-important-c-est-de-rester-vivant/

(2) http://www.roshanattar.com/LImportantcestdeResterVivant/Dossier/tabid/59/language/fr-FR/Default.aspx

(3) http://www.cineclubdecaen.com/realisat/rossellini/romevilleouverte.htm
Et que sait-on maintenant de ces personnes et de ses enfants maltraitées, que leur est-il arrivé ensuite ? Quelles seront les séquelles ? Qui a été relogé ? Qui est encore dans les locaux de la police, de la prison, en centre de rétention, sans domicile ?

Encore une infamie sans suite, comme Woerth-Bettencourt.


Je me sens totalement impuissante devant autant d'impunité.


Et tous ces malades la trouille au ventre à la seule vue d'un étranger ou d'apparence étrangère, qui vont encore voter Sarkozy en 2012.
Putain, dire que ça va être ça pendant deux ans encore (au moins). $arko n'a plus de prise sur rien alors il va jouer uniquement sur ce registre jusqu'à la fin, vous êtes prêts à subir une campagne électorale comme ça?

Pendant deux ans à venir, un safari général contre les étrangers, une battue générale contre les roms ou les gitans, la traque générale des pauvres, la guerre générale contre les quartiers, le chant du cygne de la démocratie.

[large]Au secours! A l'aide![/large]
Il va falloir qu'on leur dise : " Maintenabt ça suffit " Devant une telle manipulation,le dégoût l'emporte sur la colère.Pour masquer ses propres dérives,l'UMP de monsieur Sarkozy n'a plus de limites. Vraiment,ça suffit!!!!!!!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.