101
Commentaires

La crise grecque, le feu et les pompiers

Urgence ? Panique ? Dévissage des bourses européennes et mondiales, à propos de la crise grecque ?

Derniers commentaires

Entendre que la zone euro est en difficulté à cause de l'agence de notation Standard and Poor's, alors là, là, c'est vraiment du put* de foutage de gueule. Je ne suis pas grossier d'habitude, mais là vraiment, c'est tellement énorme qu'il n'y a pas d'autre mot. Les agences de notation sont au coeur de la catastrophe des subprimes : par leur incurie et leur incapacité (complice ?), elles ont laissé se développer le business des CDS et CDO qu'elles n'arrivaient pas à évaluer correctement à cause de leur complexité (source : les minutes des auditions du sénat américain). La notation de ces bidules abscons est passé de AAA+ à C en 5 jours quand la crise des subprimes a éclaté, c'est dire si l'analyse était de qualité. De plus, les agences de notation, censées aider à la régulation du marché en évaluant la qualité des placements, sont financées par les institutions financières dont elles auditent les produits. Elles étaient les premières à réformer après la crise, et elles ne l'ont pas été. Et aujourd'hui, elles viennent mettre en danger les finances d'états européens, qui ont renfloué leurs bailleurs de fonds, et ce au seul profit possible de leurs bailleurs de fonds ? Non mais sans blague, c'est quoi ce bord* ? Là, si il reste un tant soit peu à Sarkozy de l'énergie qui l'a porté au pouvoir, il doit agir et envoyer bouler ce système corrompu. Le report de la réunion européenne est un scandale absolu qui déshonore Angela Merckel pour qui j'avais plutôt de l'estime. Là, vraiment, ça ne va pas.
Et vous croyez que Sarko a envie de monter au créneau ? Vous rêvez M'sieur Lemaire. Y'a longtemps que Sarko a montré qu'il n'est pas le preux chevalier qu'il a prétendu être. Qui y croit encore ?
Franchement, ce voyage en Chine tombe à pic pour lui, ne trouvez-vous pas ?
"le report de la réunion européenne est un scandale absolu qui déshonore Angela Merckel pour qui j'avais plutôt de l'estime. Là, vraiment, ça ne va pas."

Et vous trouvez que vous n'êtes pas dans l'hystérie médiatique franco-française en croyant tout cela ? En outre, son nom est MERKEL et non Merckel :-)

Angela Merkel n'a JAMAIS agi dans la précipitation, jamais.

Elle prend toujours le temps de peser le pour et le contre avant de s'exprimer, après avoir écouté toutes sortes de spécialistes. C'est une experte en physique - elle a fait de la recherche en physique quantique - et elle sait qu'il existe des lois et des règles à respecter et que la précipitation - spécialité de celui qu'elle appelle le "lapin Duracell" n'est pas l'outil souhaité pour gouverner un pays.

Un pays et un continent - l'Europe - ne se dirigent pas en sautant comme un cabri suite à toutes les dépêches de presse de journalistes qui n'y connaissent pas grand chose mais répètent à l'envi ce que d'autres disent...

Et se laisser mettre sous pression par des fonctionnaires, des journalistes et des agences de notation, ce n'est pas gouverner pour le bien d'un pays.
Oui mais à force de "peser le pour et le contre", il n'y aura bientôt plus rien à peser car lémarchés auront enlevé la mise (mais n' est ce pas le souhait inavoué de Merkel !?) Et sa sagesse toute germanique ou scientifique me semble relever plutôt du calcul électoral (ne pas perdre l' élection du 9 mai) !
Quant à la "pression des journalistes et des agences de notation", c 'est à nous qu'ils la mettent , pour plus facilement nous faire subir le sort des grecs d'ici pas longtemps !
"Quant à la "pression des journalistes et des agences de notation", c 'est à nous qu'ils la mettent , pour plus facilement nous faire subir le sort des grecs d'ici pas longtemps !"

Et voilà une réaction bien franco-française !!!

On se plaint, mais on ne fait surtout RIEN...
et quelle et la reacion teutono-teutonaise ?

* juste pour savoir, parce que pour l'instant ils n'ont pas fait grand chose non plus
Toutes mes excuses à Madame Merkel pour cette faute sur son nom, mais je maintiens mon jugement. Elle a toutes les cartes en mains pour décider, cela fait des mois que l'on sait quelle est l'équation, et la contagion gagne devant l'inactivité européenne. Ce choix d'une réunion au 10 mai ne peut être interprété autrement que comme un choix électoraliste.

Par ailleurs, votre dernière phrase est particulièrement étrange : "se laisser mettre sous pression par des fonctionnaires, des journalistes et des agences de notation, ce n'est pas gouverner pour le bien d'un pays". Se laisser mettre sous pression des agences de notation, c'est exactement ce qu'elle fait en repoussant ! Que fait l'agence de notation ? Elle a émis un premier avertissement en disant que la dette grecque commençait à sentir mauvais. Tergiversations, palabres, FMI, pas FMI, chèque européen, pas chèque européen, pendant ce temps-là, le pays s'enfonce, et l'agence de notation n'a d'autre choix si elle est honnête dans ses prévisions que de dire qu'elle ne voit pas la Grèce s'en sortir, évidemment, puisqu'aucune aide ne semble vouloir lui être apportée par ses partenaires. L'honnêteté des agences de notation, on peut d'ailleurs en parler : leur fonctionnement systématique de conserver une note excellente jusqu'à deux doigts de la catastrophe, ce qui accentue toutes les crises boursières, est à l'inverse de leur mission, et comme l'ont prouvé les éléments accumulés aux USA suite à la crise des subprimes, c'est autant par pression amicale des donneurs d'ordre que par incapacité à évaluer les produits qu'ils doivent évaluer que cela est dû. Evidemment, les responsables premiers du problème sont les dirigeants qui ont laissé la Grèce entrer dans l'euro en sachant très bien qu'elle était un maillon (trop) faible, et qui ont ensuite relâché les critères de Maastricht, mais la façon de faire des agences de notation me rend dingue, surtout que c'est exactement la même chose qui s'est passée il y a un an et demi.

Mon avis personnel est le suivant : Angela Merkel et Nicolas Sarkozy doivent se dire que si l'euro se casse la gueule, ça ne sera pas si mauvais que ça pour les exportations (airbus par exemple) et ça pourrait bien faire baisser le chômage, même si le pouvoir d'achat va évidemment se casser la gueule (je ne vous raconte pas les factures de pétrole et de gaz), et donc ils laissent filer. Mais si je devais mettre un petit billet sur ce qu'il va se passer, je dirais une intervention du FMI dans le week-end quand les marchés seront fermés pour limiter la casse.

Clomani, que ça vous plaise ou non, Nicolas Sarkozy a fait des choses. Souvent mal, souvent de façon désordonnée, mais il a fait certaines choses pour lesquelles je l'ai élu (il a fait plein de choses que je ne voulais pas, mais en démocratie, on choisit le moins mauvais, pas le meilleur...) :

- la réforme de l'autonomie des universités est en place ;

- l'exonération d'impôts sur les heures supplémentaires est en place ; je suis honnête, je dis que j'en profite personnellement, je suis salarié / actionnaire d'une société de moins de 20 salariés non passée aux 35 heures, et les heures de 35 à 39 sont payées en heures supplémentaires. Je suis certain que vous avez votre opinion sur la mesure, mon avis est que c'est bien de récompenser ceux qui font l'effort de travailler plus (je vous ai inversé le slogan...)

- la RGPP continue, mal, car on réduit à le serpe, ça c'est sûr, mais si on ne profite pas du départ à la retraite des fonctionnaires baby-boomers, avec le statut de la fonction publique française, le nombre de fonctionnaires ne réduira jamais (et moi je veux qu'il réduise). Evidemment, ça ne produit pas d'effet aujourd'hui sur les compte publics, puisque quand 2 fonctionnaires partent à la retraite, 1 est embauché (enfin, un peu plus, mais on ne va pas chipoter), donc on se retrouve en termes de salaire avec 2 * salaire_final contre 1.6 * salaire_final + salaire_de_base soit environ 2,2 salaire_final, mais quand les deux retraités auront cassé leur pipe, là on fera de sacrés économies...

- la réforme de la carte judiciaire est en place

Donc oui, j'espère qu'il reste un peu à Nicolas Sarkozy de l'énergie qui lui a permis de se faire élire et de faire tout ça pour empêcher une baisse forte de l'euro.

Enfin, il faut quand même rappeler que nous nous sommes fait avoir dans les grandes largeurs par les USA et la Chine qui suite à la crise des subprimes ont mis en place une sorte de pacte de non agression : tu ne me mets pas à genoux avec ma dette que tu détiens, et moi je continue à financer ta croissance à crédit. Résultat : la Chine a repris sa croissance à deux chiffres, et les USA tiennent bon vaille que vaille. Et nous, on rame... Donc moi je ne suis pas contre qu'on fasse des gouzi gouzi aux chinois.
Je vous rappelle juste qu'avant le passage à l'Euro qui donne à la France la stabilité dont vous parlez - et le passage à l'Euro s'est fait bien avant Sarkozy - le Franc était considéré comme une sorte de "monnaie de singe" constamment dévaluée sur les marchés internationaux. Il profite donc de la stabilité qu'avait le Mark au niveau mondial dans le panier "Euro".

Il ne faudrait pas l'oublier. C'est l'économie allemande, sa rigueur et sa stabilité voulue par le pays, qui donne à la France les avantages de l'Euro qu'elle n'avait pas avant (prix du pétrole etc...) Je vous rappelle juste qu'au début des années 70, le Mark et le Franc avaient à peu près la même valeur sur les marchés mondiaux. Puis j'ai vu le Franc dégringoler, pour satisfaire une politique intérieure peu courageuse, démagogique, de droite comme de gauche, sous la pression des syndicats et autres lobbies. En résumé, le Mark valait 3,35 Francs lors du passage à l'Euro après avoir été au même niveau. Dans les pays du Moyen-Orient et de l'Est, Balkans compris, les affaires se traitent en Mark plutôt qu'en Dollar - Kouchner l'a bien vu sur place - tout simplement parce que les gens avaient davantage CONFIANCE en une monnaie stable, non dépendante des politiques puisque la Banque centrale allemande a toujours été indépendante des pouvoirs politiques qui changent au gré des élections. Ce n'est pas le Franc qui a été utilisé, car personne ne lui faisait confiance dans le monde - sauf l'Afrique car il s'y était imposé par la colonisation avec les restes du Franc CFA que certains pays d'Afrique vont abandonner ces prochaines années.

Il faut regarder les choses en face. J'entends parler de "l'égoïsme" allemand. Cela me rappelle les situations en école primaire quand celui qui bosse se fait taper dessus par ceux qui ne foutent rien parce qu'il ne leur file pas ses copies... la triche au niveau international est avalisée par ceux qui réclament de l'aide pour les "Grecs sympas". Certes ils sont sympas, mais ils coulent leur pays et ceux qui leur ont fait confiance, sur le long terme. Il vaut mieux les laisser "gérer" leurs finances comme ils l'entendent sans pomper dans les caisses de ceux qui ont prévu l'avenir et ont organisé leur pays... Puisqu'ils n'ont jamais été SOLIDAIRES, ils ont trompé tous les autres membres en donnant des chiffres manipulés pour entrer dans l'Euro et maintenant qu'ils y sont, ils veulent le beurre et l'argent du beurre de la part des autres pays dont ils exigent la "solidarité". C'est un peu ce que fait le coucou qui dépose ses oeufs dans le nid des autres oiseaux pour que ceux-ci les nourrissent...

Je comprends bien cette "solidarité" verbale méditerranéenne, mais elle est faite de rien que de mots.

La France a prêté de l'argent à la Grèce et elle sait fort bien que si celle-ci coule, son prêt sera perdu. C'est pourquoi elle fait le forcing. L'Allemagne a aussi prêté à la Grèce, mais elle refuse que ce soit les citoyens qui paient par le biais de l'impôt. En France, l'impôt est augmenté sans que les gens ne s'en aperçoivent vraiment, tout se passe en été avec le mutisme médiatique connu...
"Je discutais hier à Paris avec une DAF très jeune, qui avait passé ses exams parmi une majorité de gars qui ne lui faisaient aucun cadeau parce qu'elle avait toujours les meilleures notes, malgré son jeune âge. Quand elle était absente, ils ne lui passaient pas les cours, il fallait qu'elle se débrouille... puisqu'elle était de toute façon plus "forte" qu'eux." (Etoile 66 - 28/04/10 - 21H35)
"Cela me rappelle les situations en école primaire quand celui qui bosse se fait taper dessus par ceux qui ne foutent rien parce qu'il ne leur file pas ses copies.." (Etoile 66 29/04/10 - 9H11)
Je me demande si - par hasard - un traumatisme enfantin ne vous amènerait pas à surestimer certaines causes (les Grecs sont feignants, les Allemands sont sérieux) et en sous-estimer d'autres, comme par exemple :
- les logiques internes au monde capitaliste,
- la puissance de la finance mondialisée,
- la soumission des Politiques au Capital.
Je me demande...
Pour remettre un peu les choses en perspective : L'edito de Frederic Lordon de ce matin :

Ce n’est pas la Grèce qu’il faut exclure, c’est l’Allemagne !
29 mars 2010, mais c'est bien de le resignaler ;-)
tsssss

Oui la je ne peux meme pas prendre le decalage horaire comme excuse non ?!?

Merci Vincent pour la correction

Edit : ca rend Lordon encore plus visionaire

* bon allez ! cafe ca va peut-etre aider un peu ...
Votre réponse montre votre connaissance des faits cités plus haut. La "psychologisation" de bas-étage que vous pratiquez n'empêche pas les faits d'exister. Les dévaluations constantes du Franc face au Mark sont historiques et vérifiables, les pays et les marchés mondiaux s'en souviennent... vous pouvez vous tortiller dans tous les sens, cela ne changera rien aux faits.
à moins qu'on ne réagisse vigoureusement contre la finance (ce qui est peu probable même avec une forte pression de la rue)

Ayé, tu nous fais une déprime ? :-))
voici venu l'heure pour le portugal
Après la Grèce, le Portugal dévisse
viendront ensuite l'Espagne, puis l'Italie, ensuite ce sera notre tour à moins qu'on ne réagisse vigoureusement contre la finance (ce qui est peu probable même avec une forte pression de la rue)
Daniel, on devrait vous décerner une médaille. Mais, il faudrait sans doute la créer avant ...
Bonjour,

+1 DS...a voté!!

Et oui....les médias l'ont compris, nous, les français, le peuple, les gens, la populace...n'avons cure de la chute de l'ensemble de l'économie européenne d'ici le mois de mai...

BILLEVESÉES, PECCADILLES que cela.

Non, nous voulons que soit sanctionné le méchant barbu polygame violent escroc. Et de toute façon, il est boucher, alors là!! comment voulez-vous qu'il ne soit pas le diable personnifié ???

Heureusement, le gouvernement, en cette période trouble, démontre son sens aigu des priorités, chamboulant l'agenda des plus éminents représentants de l'exécutif (1er ministre, ministre de l'intégration et Garde des sceaux, qui, entre nous, n'a vraiment rien d'autre à faire) pour voter "d'ici juillet" et en urgence la loi salvatrice d'interdiction des foulards.

Il en va de la dignité et des droits des femmes!!! (enfin des 0,003 % des femmes effectivement concernées sur le territoire national)...les autres femmes battues...c'est moins urgent déjà...pas d'islam là dedans alors qu'elles attendent 2012!!!

Qu'implique cette crise dite "Grecque" ? L'austérité gagnera toute l'Europe avec pour conséquence la casse du système de protection sociale, la hausse de la fiscalité directe et indirecte pour les privilégiés qui pourront encore se payer quoique ce soit, le chômage, la discorde la haine...

Mais CE N'EST PAS LA PRIORITÉ du gouvernement et donc...des français.

De même, le méchant-barbu-polygame-escroc-violent, et le gouvernement l'a compris dans sa grande clairvoyance, mérite un traitement bien plus infamant que celui réservé aux banquiers de GS auditionnés en ce moment aux États Unis, parce que ces derniers, eux au moins n'impose aucune burqa, ne sont ni polygames, ni bouchers MAIS JUSTE ESCROC...donc ce n'est pas une priorité de voir ce que la France pourrait faire de comparable...

Enfin j'ai ADORE la tribune de notre Ministre de l'intérieur préféré dans Le Monde (au moins autant que les réaction suscitées)....Citoyens s'il vous plaît, sortez de votre torpeur...votre aveuglement est coupable et vous sera reproché. Il sera alors trop tard et vous devrez en payer les conséquences.

Merci au Monde pour son édito...tout cela était évident mais cela va mieux en le disant.

Camarades et amis @sinautes...bonne chance à tous...
merci pour cet article DS, je lisais justement hier le blog de JLM sur le sujet.

et dimanche je suis tomber sur un moment de l'émission de canal+ avec raffarin qui nous disait, à nous autre, de la france d'en bas, qu'il

fallait régler le problème des retraites, pour rassurer les agences de notation.

parce- que se monsieur s'imagine qu'on leur doit quelque chose à ceux là...
Ce qui est vraiment surprenant c'est que cette mascarade ait duré aussi longtemps.

Tout le monde devrait savoir que le fait de dépenser beaucoup plus que l'on ne gagne ne dure qu'un moment.

Mais les outrecuidants crétins qui font profession de nous gouverner – et qui pour l'essentiel feraient faillite en trois mois s'ils devaient monter leur propre boîte – auraient besoin d'apprendre à compter jusqu'à cinq comme le faisait plaisamment remarquer Alain Lambert sur le plateau d'@si.

Il est très curieux que le fait d'entendre un ancien ministre du budget tenir ce langage ne déclenche pas le tocsin : c'est un peu comme si on nous disait que le pilote de l'avion ne sait pas du tout piloter et serait même bien incapable de faire voler un cerf-volant !

D'ailleurs ce n'est pas une surprise : quand on confie le ministère des finances à une avocate qui a échoué deux fois au concours de l'ENA et s'est signalée en natation (option plongée profonde suppose-t-on) et celui du budget à un journaliste bellâtre… Il serait naïf d'espérer une gestion rigoureuse.

De bonnes paroles, des promesses, tenues (à grands frais) ou pas tenues du tout… Et c'est tout ! Qu'attendre d'autre ?

Les Grecs, maladroits, ne font que nous précéder d'un moment sur la route de la faillite. Toute l'économie occidentale va d'ailleurs basculer et devoir tendre sa sébile à la Chine, seul pays à disposer d'une trésorerie significative… Peut-être ont-ils le Sun Tzu, eux ! Un petit bouquin démodé qui s'appelle “L'Art de la Guerre” et qui explique par exemple comment se créer une position de force et comment profiter de la faiblesse de l'adversaire. Et combien la patience est utile parfois !

Urgence disiez-vous ? Quelle urgence ? Il y a trente ans qu'il est urgent d'attendre pour nous décider à vivre selon nos moyens et non selon nos rêves de grandeur et de facilité… Et maintenant il n'y a plus rien à faire sauf à attendre la culbute finale !

Encore un moment, Monsieur le Bourreau…

P.S. : Tout le monde aura noté que nous devons filer six milliards à ces joyeux drilles Hélènes. Question : on les trouve où, sous les sabots d'un cheval ? En Français cette pratique s'appelle d'ailleurs "faire de la cavalerie" !

***
... et Jean-Claude Trichet ?
Il est bloqué quelque part à cause d'un volcan ?
Ou bien occupé à gérer au mieux ses actifs ?

PatriceNoDRM

[tchd.fr]
Tony A si je pouvais voter une deuxième fois je le ferais
avec plaisir pour votre post !! Bien envoyé .
Un économiste pourrait-il nous faire les scénarii :
- si les Grecs sortent de l'Euroland, j'ai entendu dire que cela ficherait la pagaille en Europe
- si on prête aux Grecs, mais que la spéculation continue, pourquoi ne pas saigner à blanc tous les Européens, on imagine le chateau de cartes des baisses de notation, conséquences en cascade pour les autres pays, les PIGS d'abord, le Portugal est déjà en train de trinquer, puis sur les pays très endettés comme la France,
- si on ne prête pas aux Grecs, impact d'une faillite de la Grèce sur l'Europe, sur la France

Voilà ce qu'on attend d'un Lordon, etc. Et surtout un vrai scénario de sauvetage serait le bienvenu. Parce qu'on dirait bien qu'on est échet et mat.

http://anthropia.blogg.org
« Nous allons dans le mur ! »
Combien de fois n’a-t-on lu ou entendu cette phrase ! Combien de fois ne l’a-t-on prononcée !
Et bien, voilà nous y sommes…
Mais devant quel mur, au fait ?
Le mur … de l’argent ? Que dénonçait Léon Blum ? Un mur qui se murmure…
Le mur d'un Pouvoir isolé dans sa tour d'ivoire ?
Le mur des cercles fermés qui décident du sort des gueux de ce monde ?
Les murs des usines qui se vident, peu à peu, de toute présence humaine ?
Les murs des écoles en déshérence ?
Le mur du çon, franchi chaque semaine par des politiques épinglés ?
Le mur de Sartre ? Où il est question de dictature, de l’enfance d’un fasciste ou encore de la folie d’un misanthrope ? À lire et à relire…
Le mur d’un monde fini ? Avec pour seul horizon un "choc des civilisations" ?
Le mur d’un voile que l’on nous jette au visage comme pour voiler (ou violer ?) nos consciences ?
Ou, tout simplement, le mur de notre incompréhension devant tous ces murs ?
Celui qui devait avec ses petits muscles moraliser le capitalisme mondial fait du tourisme en Chine avec Bobonne.....Il n'a étrangement RIEN à dire sur le sujet. Sa "copine" Merkel a des obligations électorales qu'elle fait passer avant la Grèce et l'Europe même .Une nouvelle crise pointe son nez et ...ils ont autre chose à faire....Il y a quand même de quoi douter de l'Europe qu'ils nous ont fabriquée et de ses responsables non ?
Moi j'attend la réaction de Etoile 66 , notre spécialiste d'Outre Rhin .
Acccchhhh 66 Stern was passiert in Deutchland ?? Eine Woche bitte !!
Bon sans rire votre analyse est interessante Daniel en effet
c'est dingue de voir qu'en plein incendie on se contente d'attendre !!
Finalement c'est ca l'Europe c'est tous ensemble mais d'abord chacun
pour soit !
Vite, vite, vite les gueux sauvons les banksters.
Mais pas trop vite quand même, il faut d'abord voter pour vos sauveurs.

Raaaah, lol, qu'est ce qu'on se marre, non ?
Eh attendez ! lémédias étaient tous pour le traité européen, il allait nous procurer une félicité qui durerait mille ans, il était parfait ! Une Europe forte et capable de se défendre contre tous. C'est nous électeurs, pauvres demeurés, qui ne comprenions rien !
Ils ont aidé la montée de Sarko qui a assuré le traité de Lisbonne. Ils ont menti, triché, pour que cette atteinte intolérable à leur leadership médiatique, disparaisse.
On allait voir ce qu'on allait voir !

Et on voit ! Très bien ! La toute-puissance montante de l'Allemagne, et de son ex-mark, qui refuse de prêter à des méditerranéens qui ne savent pas économiser (les riches sont toujours estomaqués que les pauvres ne puissent pas économiser). Un système à plusieurs têtes qui ont des intérêts et des comportements différents, mais qui refusent de voir que de plus en plus de libéralisme les tue individuellement et collectivement. Qu'une union économique ne fait pas automatiquement une union politique, au contraire. Qu'il est inutile de crier : Europe, Europe, Europe...

Alors surtout, ne regardons pas, ou de biais, ce qui se passe, et qu'on ne veut pas voir ! Devant nous, la faillite de l'Europe des 27. Le Titanic qui coule par sa partie sud. Ce n'est pas grave, c'est les autres, détournons-nous !
Ah, on est dans le même bateau mais dans une autre partie ?. Pas grave, nous, nous sommes insubmersibles. Le néo-libéralisme nous sauvera.
Les délocalisations, la pression de plus en plus forte sur les salaires qui en découle et qui grèvent le pouvoir d'achat, ce qui ralentit la demande, ce qui accélère les délocalisations, plus beau fleuron du néo-libéralisme, devraient suffire à faire comprendre qu'il faut mettre un frein à cette Europe-là.
Mais pour éviter un problème, le meilleur moyen est de ne pas le regarder.... Surtout si on n'est pas encore directement concernés.
D'ici la mi-mai, tous les PIIGS risquent d'être en cessation de paiement, les marchés ont trop à y gagner, et on leur a indiqué une échéance.
Leur intérêt est de s'y mettre immédiatement.
S'il n'y a que la Grèce, c'est relativement facile de lui prêter à un taux acceptable.

Mais cinq pays en cessation de paiement, ça va être coton. Ce qui risque de précipiter les autres dans la cata.

Les marchés alors se goinfreront sur nous tous. Ils sont en campagne, ils avancent sur la grande plaine de Waterloo, et ils détruisent tout sur leur passage, et nous, nous en sommes à compter les boutons sur les uniformes des généraux...., les burqas, les femmes des soi-disant polygames,
La bataille se livre aussi aux USA avec Obama contre Goldman Sachs, mais ce genre de guerre est très longue en Amérique, le pays du droit roi, et de sa lenteur. Il n'y aura pas de KO qui feraient réfléchir tout le monde, avant le 11 mai.

Bah, une belle bataille entre les états européens et les marchés qu'ils ont concouru à mettre au pouvoir à travers l'Union européenne, ça devrait être géant. et très médiatisant. Il sera bien temps de faire des reportages et de se plaindre.
Le problème de lémédias, c'est qu'ils ont besoin de sang. S'ils préviennent et calment les combattants avant la bataille, ce sera moins sanguinaire et moins vendeur...
Comme le dit Superno, les banksters nous pissent à la raie

Dans cet article, un certain Marc Fiorentino explique cyniquement comment ça marche ... C'est édifiant !

Quand allons nous aller brûler les banques ?

Et pour répondre à Clomani : Et pourquoi les marchés ne spéculeraient-ils pas à la chute de l'Euro ? Pourquoi s'arrêteraient-ils à l'Espagne et n'attaqueraient-ils pas la France ? ...

A mon avis, ils ne vont pas se gêner. Les "agences de notation" ont déjà baissé la note des mauvais élèves, Islande (z'ont refusé de rembourser les anglais), Irlande, Espagne, etc... Mélenchon a raison, il n'y aucune raison que ça s'arrête.

Sauf que nos politiques "gèrent" dans l'urgence : en clair en vue des prochaines élections... De nous, ils n'ont en rien à secouer.
Autre question, moins candide (puisqu'elle est de Mélenchon) :
[quote=Dès lors, à quoi bon avoir fait l’Euro si c’est pour renvoyer vers le FMI le premier Etat en difficulté ?]
France Info ce matin mentionnait bien la raison de ce décalage au 10 mai. C'est d'ailleurs la chose que j'ai compris. Le pourquoi de ce sommet est une autre histoire.
J'ai déjà posé la question sur le fil de Goldman Sachs... mais j'aimerais bien qu'on réponde à une ou deux questions idiotes de ma part (car l'économie, je l'avoue, me passe très nettement au-dessus de la tête... tout en me provoquant une nette envie de dormir)...
- Lorsque l'Euro était haut, c'était l'horreur parce que les exportations se faisaient mal (sauf que, visiblement l'Allemagne est un pays exportateur, ce qui n'est pas le cas de la France)
- Maintenant que l'Euro est au plus bas, c'est toujours l'horreur parce que les marchés spéculent à la baisse...
- En France, qui exporte quoi à quels pays ?

Pourquoi le PDG de Total, ce matin sur Canal, explique-t-il que c'est normal que l'essence augmente à la pompe puisque l'Euro chute (et qu'on achète le baril en dollars) et qu'en même temps, le prix du baril augmente. Mais lorsque l'Euro était fort, alors, on aurait dû avoir des baisses ? (si on en a eu, je n'en sais rien vu que je n'ai pas de voiture et que je suis incapable de dire le prix de l'essence).

Et pourquoi les marchés ne spéculeraient-ils pas à la chute de l'Euro ? Pourquoi s'arrêteraient-ils à l'Espagne et n'attaqueraient-ils pas la France ?

Merci d'avance de vos réponses à mes interrogations de Candide.
Bonjour,
Je plains ceux qui ne lisent pas @si… et Mélenchon.
Ils croient que c'est la burqua qui va leur tomber sur la tête et pan ils vont se retrouver à poil sans s'en apercevoir !!!!
C'est marrant ce matin je me demandais quelle élection pouvait servir ce tintamare. Bon ben maintenant je sais.

Et notre propre ministre de la tête de veau ou des finances je ne sais plus qui va de le sens de Merkel... si c'est pas mignon tout ce petit serrage de petits coudes.
Vous avez l'impression, à l'écoute des radios, que "tout est sous contrôle" ?
Ben pas moi du tout.
J'entends même que ça flippe sévère.
Du coup, je flippe sévère aussi.
Et comme mon fils refuse de s'habiller, ça fait des matins flippants.
au sujet des agences de notation et de la grèce:

http://www.nytimes.com/2010/04/26/opinion/26krugman.html : 93% des actifs notés AAA en 2006 sont notés actifs toxiques aujourd'hui .....
En ce moment, le conseil de l'europe traite de la fessée, on ne peut pas tout faire en même temps, faut pas exagérer.
Moi aussi, j'ai sursauté en entendant parler du 10 mai (d'autant que nous sommes encore en avril !!!)... et du voyage de Carla et de sa "petite française" -c'est une pub allemande qui vante les mérites des petites voitures françaises)- en Chine !
Bigre, y'a le feu au lac, y'a le feu à leur chère Europe qu'ils nous ont imposée (je voudrais bien entendre Cohn-Bendit à ce sujet d'ailleurs)... y a-t-il un pilote dans l'avion ?
Moi je l'avoue : je trouve tout cela très inquiétant... Parce que, en plein dans une crise (dont on nous disait qu'on n'était pas passés loin), revoilà la deuxième lame (vous vous souvenez ? Le rasoir à deux lames : la 1ère qui attrape le poil, la seconde qui le coupe) qui va nous couper le poil à ras (plan de mouton tondu).
Nous avons été nombreux à ne pas en vouloir, de leur Europe pourrie... mais non, y'a fallu passer en force, se mettre à l'Euro (j'assiste à une montée des prix incroyable, en parcourant les rues et en regardant les vitrines parisiennes... qui peut payer une paire de chaussures plus de 200 € ?), subir les diktats de la Communauté, voir que les paysans pollueurs réclament plus de subsides de l'Europe en même temps que le droit d'être plus sales, découvrir que nous avons un président appelé Von Rompuy (m'a fallu 2 secondes en lisant son nom dans le papier de D.S. avant de réaliser qui il était !),
Je dirais bien "courage, fuyons"... mais où ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.