294
Commentaires

La conductrice en niqab : premières questions sur le calendrier de l'affaire

Une conductrice voilée verbalisée le 2 avril dernier se retrouve au coeur de l'actualité jeudi 21 avril, le lendemain de l'annonce d'une loi prohibant le port du voile sur la voie publique. Et dès le lendemain de cette médiatisation, le ministre de l'Intérieur, déjà en possession de nombreux détails sur la situation familiale de la jeune femme, demande à son collègue de l'Immigration de déchoir son mari de sa nationalité française. Quelques tentatives de réponses aux premières questions sur l'étrange calendrier de cette affaire.

Derniers commentaires

pour ceux qui n'auraient pas pris connaissance du décryptage effectué par Serge Halimi :

Burqa : nouvel éclairage salutaire sur "l'enfumage sarkozyen"
"Ce qui est triste, c'est d'abuser de son statut d'étranger, réel ou imaginaire, pour importer des valeurs qui ne sont pas admissibles, ici comme ailleurs. "

Excusez-moi, mais qu'est-ce qui vous donne le droit de juger de ce qui est "admissible", "ici comme ailleurs" ? Au nom de quoi votre échelle de valeur prévaudrait sur toute autre ?
les bigames sont trainés devant les tribunaux, et le polygames, reconnus sont laissés libre!!!!
mais dans quelle république vivons nous
Au regard de la couverture médiatique sur cette affaire, y compris sur @si, tout ce que je retiens, c'est que la diversion fonctionne à merveille. On a eu beau flairer le coup fourré, on a pas pu s'empêcher de foncer droit dedans. La preuve que quelles que soient les époques, les cultures ou les "hautes" valeurs humanistes dont on se réclame, la recette étranger = bouc émissaire prendra toujours. C'est d'une tristesse...
En fait seules les réponses aux questions "Qui a décidé de médiatiser l'affaire?" et "l'affaire est-elle réglée?" sont données dans le texte. Il s'agit donc de journalisme de questionnement à 40% seulement. Mais on avait déjà eu "un deuxième souffle pour Sarkosy?" , il y a quelques jours.
Brice lance le bâton et la meute suit.
Pendant ce temps, chômage, crise économique, réforme des retraites...
Je parlais de cette affaire, pas plus tard qu'hier, avec un ami salafiste - attention hein, pas un de ces excités djihadistes pronant la violence, mais un traditionnaliste prêchant pacifiquement pour l'hégémonie de sa religion - chez qui j'étais allé prendre le thé, et pendant que sa femme nous l'apportait en essayant de ne pas se prendre les pieds dans sa burqa triple épaisseur, il me confiait :
"Tout cela ne serait pas arrivé si cet imbécile avait su imposer à son épouse de rester à sa place. Allah nous enseigne que celle d'une femme n'est pas derrière un volant. Ces tabligh sont des couilles molles."
Abstraction faite de la rivalité qui existe entre ces deux mouvances de l'Islam, expliquant des propos un peu extrêmes dont il n'est pourtant pas coutumier, il faut bien reconnaître qu'il n'a pas entièrement tort.
J'ai connu 2 Françaises qui se sont faites + ou - "entu[s]rbanner[/s]ber" par leur mec, musulman... et qui ont complètement disparu de l'assoce où elles militaient.
On dirait que les "converties" sont bien plus fanatiques et "gogoles" que les filles nées dans des pays musulmans.
Moi je ne comprendrai jamais comment on peut "se convertir"... ça représente tout sauf une avancée dans la voie de la sagesse, à mes yeux. Pourquoi donc choisir un mensonge plutôt qu'un autre ? Une doctrine plutôt qu'une autre ? C'est comme être encarté dans un parti politique... ou tout donner à un gourou ou une secte. C'est vraiment se mettre soi-même la tête sur le billot... Et puis, une question capitale : comment peuvent-ils subjuguer ainsi avec de si pauvres arguments ? Une fois la "séduction" passée, il reste quoi ?
Certains médias ne donnent que ses initiales L.H. D'autres son nom, Lies Hebbadj. Curieusement, une petite recherche sur internet permet de trouver un site qui met en garde (le 17 novembre 2007) contre un certain "Lies" dit Elyass de Nantes. Il est présenté comme un pervers qui prend son F3 pour un harem, se gars se mari et divorce à longueur d'année principalement avec des sœurs converties de jeune age.

http://tawhid.over-blog.com/article-7257305-6.html

Il se pourrait bien que se soit le même homme. Une enquête s'impose.
Juste 2 mots Polygamie et Burka .
Je répond simplement non . Pas de ca ici !!
Pas de négociation , c'est non .
(...)

Minable agitation populiste de la part d’Hortefeux : "les conditions requises pour qu’un Français par acquisition soit déchu de sa nationalité, rappelle Le Monde, sont elles-mêmes strictement encadrées par l’article 25 du code civil, qui cite cinq motifs possibles : 1. S’il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit constituant une atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation ; 2. S’il est condamné pour un acte qualifié de crime ou délit prévu et réprimé par le chapitre II du titre III du livre IV du code pénal ("Des atteintes à l’administration publique commises par des personnes exerçant une fonction publique") ; 3. S’il est condamné pour s’être soustrait aux obligations résultant pour lui du code du service national ; 4. S’il s’est livré au profit d’un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France ; 5. S’il a été condamné en France ou à l’étranger pour un acte qualifié de crime par la loi française et ayant entraîné une condamnation à une peine d’au moins cinq années d’emprisonnement. M. Hortefeux cite deux délits pour justifier sa requête : des "faits de polygamie" et de "fraude aux aides sociales". Les fraudes aux aides sociales n’ayant rien d’exceptionnel, on peut supposer que le délit méritant une déchéance de nationalité dans l’esprit du ministre soit celui de polygamie. L’homme n’ayant, a priori, pas été condamné pour ce superdupontdélit, quatre des cinq motifs cités par le code de la nationalité sont inopérants. Reste à démontrer qu’il s’est "livré au profit d’un Etat étranger à des actes incompatibles avec la qualité de Français et préjudiciables aux intérêts de la France". L’anti-France est donc parmi nous ! Peu importe pour nos UMPistes que la déchéance de la nationalité n’ait ici aucun fondement, elle est le symbole de leur croisade et tous se jettent avec avidité sur ce nouvel os à ronger. Les plus fâcheux sont de sortie, cités par L’Express, à commencer par le destinataire de la missive hortefesque : "Si ces faits sont avérés, ils sont insupportables et la justice doit être saisie", a affirmé M. Besson dans un entretien au Parisien/Aujourd’hui en France dimanche. "Si une condamnation intervient, des sanctions pénales seront prononcées et j’étudierai alors avec la Garde des sceaux l’éventuelle déchéance de nationalité de cette personne", explique le ministre de l’Immigration".

(...)

Source : « Polygamie, voile intégral, fraude, immigration et nationalité française dans le shaker à amalgames d’Hortefeux : le bouc-émissaire de rêve ! », par Olivier Bonnel, sur son blog Plume de presse, 25 avril 2010 http://www.plumedepresse.net/spip.php?article1400
"Le désert n'ayant pas donné de concurrent au sable, grande est la paix du désert." Henri Michaux
A supposer que les éléments connus à ce jour soient exacts ( ce Monsieur aurait contracté un mariage civil et 3 ( ? ),mariages religieux, cela illustre simplement la possibilité de contourner la loi sur l'interdiction de la polygamie en contractant un mariage religieux et en déclarant la femme comme parent isolé .
Pourquoi feint on d'ignorer qu'il existe un article du CODE PENAL à ce sujet ?
" Tout ministre du culte qui procédera , DE MANIERE HABITUELLE , aux cérémonies de mariage, SANS QUE LUI AIT ETE JUSTIFIE l'acte de mariage CIVIL, préalablement reçu par les officiers de l'état civil , sera puni de 6 MOIS d'emprisonnement et de 75OO euros d'amende "
Il suffirait donc d'appliquer la loi et de ne pas procéder à des mariages religieux AVANT des mariages civils pour que ce genre de situation cesse ! Tout cela est connu mais ne suscite de l'émoi que dans des périodes électorales ....
Drôle de chronologie : en quoi l’affaire du PV pour "conduite non aisée" entraîne-t-elle l’affaire de polygamie de l’époux ? A priori, ces deux affaires sont totalement distinctes. Que la première (le PV) fasse suite à un contrôle de routine, pas de problème. Mais qu’est-ce qui déclenche la seconde ? Qui est le plaignant ? Qui décide d’enquêter sur le cas du mari, et pour quelles raisons ? S’agirait-il de représailles à l’encontre de la femme dès lors qu'elle décide de médiatiser l’affaire du PV ? « La France, tu l’aimes ou tu la boucles ! ».
On a vu aux Régionales, l'impact sur le FN et les électeurs de droite de ces débats anti-islamistes, le sarkozysme aurait-il atteint son principe de Peter, à savoir atteint son niveau d'incompétence absolu : cette course en avant dans le tout-sécurité, la chasse aux 2000 porteuses de burqa, la guerre aux banlieues, croit-il vraiment Sarkozy, que c'est comme ça qu'il va récupérer son électorat ?

http://anthropia.blogg.org
20 avril :
http://www.lemonde.fr/sujet/6ba2/nicolas-sarkozy.html
Mardi 20 avril, en Seine-Saint-Denis, à Tremblay-en-France, à Villepinte, puis à Bobigny, Nicolas Sarkozy, comme il l'avait annoncé, a remis ses habits de ministre de l'intérieur, flanqué du titulaire du poste...
Après le fiasco des régionales, M. Sarkozy avait livré son analyse à ses visiteurs : son électorat commence à douter sur les questions de sécurité et il faut qu'il reprenne "personnellement" les choses en main. D'autant que le Front national s'est refait une santé lors du dernier scrutin.

20 avril :
La ministre de la justice étudie les moyens juridiques de sanctionner un photographe qui a publié une image montrant un homme s'essuyant le postérieur avec le drapeau français.
La garde des Sceaux demande donc le mercredi 20 avril que «des poursuites pénales soient engagées contre cet acte inadmissible»

22 avril :
Le porte-parole du gouvernement Luc Chatel s'est dit jeudi "profondément" choqué "qu'on puisse intenter au drapeau républicain" et soutient la ministre de la Justice Michèle Alliot-Marie dans son souhait de légiférer.

23 avril :
Hortefeux demande à ce que le mari de la femme portant le niqab soit déchu de la nationalité française

23 avril :
Le Parisien indique que Copé serait sous protection policière en raison de sa demande de loi interdisant le voile intégral, selon l'entourage du député

25 avril :
Le maire UMP de Nice, Christian Estrosi, également ministre de l'Industrie, a appelé dimanche 25 avril à "mettre définitivement hors d'état de nuire" la bande qui a menacé des conducteurs des autobus et tramways de la ville.
Je n'aime pas les polygames, juste qu'on ne se méprenne pas sur le sens de mon post.
Mais je trouve insensé, ignoble, idiot, d'envisager de reprendre la nationalité française à un type. Il n'a pas une SOUS-NATIONALITE, une nationalité à l'essai, un PACS provisoire avec la République française ; soit il est français, et il est soumis à la loi comme tout un chacun, soit il ne l'est pas, et on peut s'interroger sur son degré d'intégration.

Mais envisager de le destituer de sa nationalité, comme si le caractère récent de sa francisation pouvait autoriser qu'on le défrancise, c'est purement et absolument ordurier.

Comment s'installer dans un pays si à n'importe quel moment on revient sur la parole de la République ? Comment ne pas désespérer tous ces gens qui ont cru en la citoyenneté française donnée pour toujours.

Cela met un Français sur quatre dans une sorte de déséquilibre, à tous moments le confort de la citoyenneté peut s'effondrer ; jusqu'à combien de générations de francité pourra-t-on, au vu de votre CV, vous la retirer ? Il y a là une remise en cause majeure du contrat social dans son niveau de base, la SECURITE.

http://anthropia.blogg.org
Merci Gilles, excellent rappel.
A mon sens, on est là devant une double manipulation :
- la femme qui médiatise son cas est évidemment instrumentalisée par un groupe fondamentaliste,
- Hortefeux bien évidemment nous enfume : il n'est pas très futé, mais il sait bien quand même que, dans l'état actuel de la loi, et selon les faits qu'il rapporte (au conditionnel) rien n'est répréhensible, sinon moralement.
Hortefeux et son maître veulent simplement gagner quelques points de popularité pour quelques jours, quelque soit le prix qu'il faudra payer plus tard quand tout çà se dégonflera, ou pire (on y reviendra). On est dans la tactique sarkozienne : un coup par jour, demain sera un autre jour, on y réléchira demain. C'est précisément cette tactique qui apparaît en pleine lumière en ce moment : aucun problème n'est jamais réglé, chaque "solution" apportée crée un nouveau problème ou amplifie l'existant. Sarkozy et sa clique sont en train de rencontrer la réalité, et çà fait mal. Même les granzéditorialistes s'en rendent compte, c'est dire!
De l'autre côté, les fondamentalistes jouent sur du velours : la loi est pour eux, la constitution est pour eux, le droit européen est pour eux. Ils ne peuvent que gagner à une confrontation judiciaire. Et alors, toute leur action sera légitimée, et leur capacité de nuisance aura grandi, en particulier dans les quartiers populaires.
Hortefeux et fondamentalistes sont les deux mâchoires du même piège à cons (référence qui donne une indication sur mon âge) dans lequel nous devons refuser de tomber : la victoire sur le fondamentalisme ne peut pas se gagner sur le terrain policier ou judiciaire.
Ne devrions-nous pas nous poser la question, nous français du corps traditionnel : mais pourquoi y a-t-il des gens qui refusent nos splendides valeurs républicaines que mon dentier nous envie "Liberté, Egalité, Fraternité"?
Je propose dans la foulée de déchoir M. Edouard Leclerc de sa nationalité française, pour faits de collaboration...

De déchoir Sarkozy, Hortefeux et Besson de leur nationalité française, pour avoir piétiné les valeurs de la République.

Et pis, tiens, pendant qu'on y est, verbalisons aussi Les bonnes soeurs au volant...
Elles aussi elles conduisent pas très bien, avec leur cornette. Et le Jésus, bon sang de bonsoir, quel polygame, celui-là !
Avant de vous rejoindre,j'ai fait un tour ici et là....Ce qui frappe en premier,c'est la violence des réactions. Même si les faits dénoncés dans ce courrier rendu public (enfumage de taille) a de quoi déranger,ce qui paraît grave ,c'est d'abord l'inertie des services sociaux. Mais comment ne pas constater le réussite immédiate du scénario sarkosien..?..Hortefeux,Besson puis l'attaché de presse Lefebvre assurent la promo de l'évènement comme Dubosc et Seignier celle de" Camping 2 ".La baudruche de dégonflera comme les autres! Bien sûr je parle des aventures de la dame au niqab,pas du film.....
Une vidéo pour les sœurs qui portent le niqab :
http://u.nu/877p8

C'est Roselyne qui va être contente ! :-)
Le problème du voile intégral, duquel je ne sais trop quoi penser, provoque néanmoins plusieurs réactions chez moi, qu'il serait utile d'étudier, d'autant que je parierai que je ne suis pas seul dans ce cas :

1- l'exclusion : je vais être égocentrique probablement, mais la vue du voile intégrale me fait me sentir exclu, comme si la personne en face de moi s'interdisait à mon monde. De la même manière que les lunettes de soleil ont souvent comme utilité de casser le rapport pour établir une certaine distinction sociale, ma réaction primaire face au voile est donc désagréable, un mépris un dédain de ma personne. C'est le même problème chez les communautés en général, la séparation (et c'est de plus en plus à la mode). Ainsi petit à petit il est de plus en plus difficile de se ressentir une fraternité avec des concitoyens que l'on pourra croiser dans la rue, étant donné qu'il est devenu de bon ton d'afficher une distinction excluante, afin de gagner un peu de valeur sociale. Cette mode de la distinction de valeur, qu'elle qu'en soit l'objet, est à mon sens probablement plus une conséquence de la société de consommation, indirecte dans ce cas précis, qu'une revendication religieuse.

2- Puis je me dis que aussi excluant et désagréable que ça puisse être (pour moi), ça ne dérange réellement probablement personne, et si une jeune femme se ressent le besoin pour quelconque raison de se couvrir de la tête au pied, c'est sa liberté. Cette liberté ne piétinant pas sur la liberté d'autrui, à priori il n'y a pas mal. Et si elle y est forcée, ça tomberait sous le coup d'une loi existante à priori... Si tant est qu'elle s'en plaigne. (je ne suis pas un pro du droit)

Alors la question se pose, est-il nécessaire pour l'intérêt général de légiférer sur un tel épiphénomène? Est ce qu'une loi sur le sujet n'aurait pas un résultat encore plus stigmatisant et ségrégationniste que le problème originel, contribuant ainsi à empirer l'effet contre lequel elle voudrait nous prémunir. Quel en serait donc le bénéfice?

3- Enfin je me demande si ce n'est pas encore un sujet médiatique sensationnel, qui fera vendre du papier, et qui servira parallèlement les intérêts du gouvernement, les grands médias ne se posant ni la question des propositions (quasi nulles) sur la réglementation du marché financier, ni sur le rapport du COR, et le bien fondé de ses hypothèses et conclusions dont cela devrait être le boulot de vérifier.
Les circonstances du PV à l'origine de l'affaire méritent aussi des questions :

1° L'initiative du PV
Il y a paraît-il quelques centaines de femmes voilées intégralement en France, dont probablement une bonne proportion conduit. La conductrice verbalisée dit qu'elle porte le niqab au volant depuis 9 ans. Alors pourquoi le PV ce jour-là à Nantes ? Le sujet du voile intégral est très présent dans l'actualité et pour le moins "sensible". Et là, tout à coup, un "simple flic" décide de verbaliser. Y avait-il eu des directives ou s'agit-il d'une initiative personnelle ? Le policier a-t-il été félicité ?

2° La femme est-elle repartie en conduisant avec son niqab ?
Le policier considère que le voile est dangereux pour la conduite ; il verbalise ; et ensuite ? La dame s'est-elle dévoilée pour reprendre la route ? Ou est-elle repartie avec son niqab, auquel cas il eût fallu immobiliser le véhicule ?
Wahou, déjà 85 commentaires...

Des questions (journalisme de questionnement ?), et les réponses dans différents journaux. Du recul. Du vrai ASI quoi. Un grand merci pour cet article. Je suis souvent frustré par les "vite-dit" qui ressemblent à des copié-collés d'un seul journal, alors là merci pour le boulot. Et pour l'information.
Le gendarme de Saint-Tropez.

Les temps ont bien changé. Le gendarme de Saint-Tropez fait du stop et monte dans la 2cv de Soeur Clotilde. Sa cornette limite son champ visuel, sans que le gendarme trouve à y redire.

Plus tard, ce sont des femmes trop peu habillées qu'il verbaliseera. Mais jamais des femmes trop habillées.

Les temps ont bien changé...
"Une dépêche de l'AFP indique à 19 h 16 : "Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux a écrit vendredi à son collègue de l'immigration Eric Besson pour lui demander d'étudier l'éventuelle déchéance de la nationalité française du conjoint de la femme verbalisée en niqab au volant, pour polygamie et fraude aux aides sociales."

Est-il habituel et/ou normal que la correspondance entre 2 ministres se retrouve dans les médias via l'AFP ?
Il font les malins aujourd'hui tous les Bessons, Coppé, Hortefeux etc, mais je ne sais pas si ils sont prêts à assumer les conséquences.
Que la minorité de femmes voilées contre leur grès restent cloitrées de force chez elles, ça il s'en foutent, bien sur.
Les dérapages de policiers non-formés qui humilieront les femmes portant le hijab c'est bon pour leur électorat, mais quand les militaires français vont être pris pour cible en Afghanistan et que les premier attentats auront lieu dans Paris, on rigolera moins.
Je trouve bizarre que cette femme fasse un procès pour une amende de 20 euros. Sachant combien un procès est coûteux, et le paiement d'un avocat, les 20 euros d'amende n'en valent pas le coût, sauf si son affaire est instrumentalisée par des milieux islamistes, et que ce n'est pas elle qui payent tous ces frais, ce que je soupçonne. En plus de cela, ce n'est pas bien malin de la part des journaux télévisés (et autres media) d'en faire la pub et de relayer cette information, qui serait resté confidentielle si les journaleux n'en avaient pas parlés. Alors deux choses, soit les media sont à la botte de l'UMP et on médiatise les problèmes du voile, et on sait que la plupart des journaux sont à la botte de notre président, qu'ils ont bien servis fut un temps, soit ils sont vraiment con, et n'ont vraiment rien n'a dire dans leurs journaux, déjà qu'ils prennent leurs infos sur TMZ semble-t-il, ( les super journalistes d'investigation comme dit Mélanchon) ça ne va pas nous inciter à nous informer sur les media traditionnels.

Sinon j'imagine que le mari va perdre sa nationalité française, car c'est grâce à sa quatrième épouse Française qu'il a obtenu sa nationalité française, et comme le mariage sera invalidé, il avait déjà 3 épouses, il reprend sa nationalité d'origine. Ce n'était pas bien malin de leur part de faire tout ce foin pour 20 euros, et ça servira d'exemple, car des actions de la part des intégristes vont se multiplier, avec l'aide des media comme porte voix.
J'ai quelques questions, juste juridiques.
Si le mariage qui a permis la naturalisation était le premier et que, donc, il n'y avait pas polygamie à ce moment-là, pourquoi les délits APRES (polygamie et fraude aux alloc' si j'ai suivi) entraînent-ils la perte de la nationalité?
C'est à l'essai quand on est naturalisé? Il y a plusieurs types de nationalités françaises, comme plusieurs types de contrats de travail?
Merci Gilles de mettre en évidence l'éventuelle manipulation par le fait que cette affaire sorte 3 semaines plus tard et en pleine tentative d'imposer une loi destinée à récupérer l'électorat.
Je suis tout de même étonné que dans la secte de la dame on ait le droit (en plus de conduire toute seule) de se mettre du noir autour des yeux, c'est provoquant non ? ;-)
Bonne idée Gilles d'avoir ouvert ce fil de discussion sur ce sujet, et bravo d'avoir remarqué le délai de 3 semaines.

Tout ceci est parfait pour les intégristes : ils n'ont pas besoin d'être nombreux pour être médiatiques ; il doivent se réjouir de cette propagande gratuite. Il faut dire que personne n'avait encore eu le président de la République comme attaché de presse (à part Carla, bien sûr).

Et dire que cette triste farce dure depuis le congrès de Versailles, bientôt un an.

Je vais vous dire le fond de ma pensée : le jour où les intégristes, on ne les repèrera plus de très loin, on aura toutes les raisons d'avoir peur, pour de vrai.

Tiens, puisque nous sommes dans le sujet, vous connaissez la femme qui a préféré faire 10 ans de prison plutôt que de retirer sa burqa ?
http://rimbusblog.blogspot.com/2010/04/elle-prefere-10-ans-de-prison-plutot_23.html
Les questions en majuscules et en gras, c'est pour donner un style "contre-enquête du monde" à l'article ? ;-)
ne vous excitez pas, la suite nous réserve des surprises....
Les forces de l'ordre n'ont jamais aimé les femmes voilées au volant, ce n'est pas nouveau
http://guillon2cv.free.fr/2cvdans/images/genbalade1.jpg
En dehors de toute considération de religion, laïcité..., la conduite avec cet accoutrement présente un risque évident pour la sécurité de la personne verbalisée. Le fait, pour la fautive, de médiatiser son affaire sous couvert de "discrimination" (sous-entendu religieuse) relève donc du plus haut grotesque: la laïcité, telle que je la comprends, reconnaît la complète indifférence de l'Etat envers les religions (en positif ou en négatif); le fait de parader avec le costume folklorique d'Afghanistan ou autre n'exonère pas du respect minimal des règles de sécurité. Pour en revenir sur le terrain de la religion, il est curieux que cette femme, apparemment observatrice des règles les plus rigoureuses de sa corporation religieuse, s'est apparemment crue dispensée de l'interdiction de sortie de son domicile sans être accompagnée d'un membre masculin de sa famille (mari, père, fils...). C'est ce qui s'appelle jouer sur les deux tableaux.

Néanmoins, si l'incident, voire la provocation initiale est du fait de l'"enburquée" , il n'est pas douteux que M Hortefeux ait prolongé cette affaire , par un effet d'aubaine politique bien compris.
avant d'en arriver vraiment à ça.

yG
"soucieuse de pas entrer dans le débat sur le projet de loi d'interdiction du port du voile intégral décidé par le gouvernement." Elle a pourtant choisi de médiatiser son cas"

Tant pis pour elle.

yG
"né à Alger et ayant acquis la nationalité française par mariage en 1999, appartiendrait à la mouvance radicale du Tabligh et vivrait en situation de polygamie, avec quatre femmes dont il aurait eu douze enfants". Des femmes, qui "bénéficieraient de l'allocation de parent isolé (et) porteraient le voile intégral (...) Je vous serais très reconnaissant de bien vouloir faire étudier les conditions dans lesquelles, si ces faits étaient confirmés, l'intéressé pourrait être déchu de la nationalité française".
Hortefeux, ministre de la rumeur... Beaucoup de conditionnel, ce qui lui permettre d'affirmer plus tard, que tout ceci était supputation, et non délation. (12 enfants, 4 femmes, juste le niveau du niveau de renouvellement des générations, de 2,2 enfants/femme)

Déchoir le mari de la nationalité française, c'est donc le renvoyer en Algérie!! Et les enfants, on va les mettre à la DASS, pour leur plus grand bonheur? La situation n'est pas satisfaisante, mais la réaction l'est elle? On va pas noyer les enfants dans un lac!! Pourquoi déconstruire , certes un arrangement familial iconoclaste et ne correspondant aux pratiques générales,pour donner un avenir pire aux enfants et à ces femmes???

En tout cas, joli coup médiatique, ce contrôle routier nantais, qui place Ayrault, président du groupe socialiste à l'assemblée nationale, sous le feu obligé des projecteurs sur la question de la loi antiburqua.

Je le répète, il faut refuser le vote de la motion du 12 mai sur le sujet, qui pourrait, au vu des difficultés juridiques n'être que la seule trace "légale", de l'interdiction totale, puisque la loi n'est pas là; refuser cette motion morale au nom de la valeur du législatif qui vote des lois et non des principes moraux généraux.
A chaque fois que l'on conteste un PV le ministre de l'intérieur demande une enquête sur la famille et l'entourage du contestataire ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.