51
Commentaires

La cathosphère mobilisée contre une campagne de prévention Sida

Des tweets de responsables d’organisation catholique conservatrice à la mobilisation de maires Les Républicains, des affiches de prévention contre le Sida du ministère de la Santé agitent la France... en pleine campagne d’entre deux tours des primaires de la droite. Itinéraire d'une polémique.

Derniers commentaires

Gloire à notre bon maire Mr Béchu qui protège nos enfants. Il n'a rien contre l'homosexualité, seulement à proximité des écoles et sur l'itinéraire des bus scolaires (tous les grands axes avec des pubs mais bon c'est comme ça).
Cathosphère, cathosphère, est ce qu'Angers a une gueule de cathosphère? ben, oui....
Pour "protéger les enfants"' on refuse
-l'éducation sexuelle (on ne parle pas de ces "'choses")
-la contraception (on ne copule que pour les enfants, et mariés)
-l'homosexualité ("contre nature" alors qu'il est maintenant prouvé que différents animaux forment des couples homo et adoptent même des petits orphelins)
-on revient donc au temps où le fils de "notre bon maître" faisait un gosse à la bonne qui était immédiatement renvoyée, et en plus que ses propres parents rejetaient
-la prévention des maladies "honteuses" (non mon enfant n'attrapera pas "ça", il est bien éduqué, lui...)
Si ces gens se disent croyants je regrette de leur dire qu'ils ont oublié une chose essentielle qui est l'amour du prochain et la charité chrétienne.
Quant à la fondation L... quand on a pour nom quelqu'un qui a volé les découvertes dont il s'est targué, on se tait.
L'objet de l'article est bien de relater les pressions exercées par les lobbys de croyants intégristes. Je vais donc sans doute être hors-sujet.

Mais je me suis très sérieusement, en voyant émerger cette campagne, posé la question de son efficacité. Certes, elle interpelle, mais en quoi va-t-elle réduire la fréquence des rapports à risque non-protégés parmi les hommes homos ?
Merci, je me pose la même question.
Prendre l'angle de traiter cette polémique en critiquant les réactions d'extrémistes de tous bords est légitime, mais me semble un peu simpliste, voire réchauffé.

Si nous nous posions plutôt la question : est-ce que cette campagne de prévention est efficace, est-ce que la cible est atteinte, est-ce qu'elle poursuit vraiment un objectif de santé publique ?

Je sais bien que la communication n'est pas une science exacte, mais au regard des affiches devant lesquelles je suis passé, je me suis interrogé :
- il était quasiment certain qu'elles allaient générer des réactions de type homophobe. Est-ce que le but de cette campagne est de relancer le débat sur l'homophobie, et éventuellement de faire sortir le loup (homophobe) du bois ? Possible, dans ce cas je suis loin d'être sûr que quiconque maîtrise la balance positive/négative d'une telle campagne très peu pédagogique sur ce sujet.
- est-ce que cela suscite une prise de conscience des homosexuels sur le besoin de penser à la prévention des MST ? En tous cas le message est vraiment peu explicite sur ce sujet. Au mieux ça y fait penser 3 secondes, au pire ça donne surtout envie d'avoir des relations sexuelles d'un soir, particulièrement à risque.

En bref, c'est surtout le ministère de la santé que j'aurai aimé entendre pour qu'il explique sa démarche, son plan de com', et l'avis d'experts sur le sujet.
Je trouve aussi que ces publicités étaient plutôt incitatives. En fait, elles étaient d'excellentes publicités pour l'amour libre, en tout cas dans leur message premier, celui que l'on perçoit au premier instant.

Il faut vraiment se pencher pour trouver le message de prévention... Mais beaucoup de campagnes de communication publiques ont ce travers depuis quelques années : la valeur esthétique de l'objet prime, au nom du besoin de séduire le quidam mais au détriment du message à faire passer. La communication publique s'aligne beaucoup sur les méthodes du secteur privé.

Seulement voilà : les objectifs du secteur privé et du secteur public sont totalement différents, les choix de communications ne peuvent donc pas être les mêmes.

Les objectifs du secteur privé sont atteignables en un coup d’œil : associer une marque à un ressenti, provoquer une envie primaire que l'entreprise saura satisfaire, créer la frustration ou le besoin, ou véhiculer un message bref et impactant (un prix compétitif par exemple).

Ceux du secteur public ne le sont pas...

Je me souviens d'une affiche diffusée par la Mairie du 5ème arrondissement de Lyon, notamment sur mon lieu de travail : elle comportait, sur 90% de sa surface, la photo d'une petite fille extrêmement mignonne et attachante. Tout le monde la remarquait et beaucoup faisaient des commentaires sur la jolie gône. Le message à faire passer ? Tout le monde passait à côté : et pour cause, il était écrit en tout petit ! Les communicants locaux, dans leur grande compétence, ont pensé qu'il suffisait d'attirer le regard pour faire passer un message. Je constate tous les jours l'inefficacité de cette approche. Mais comme les résultats de ces campagnes ne sont jamais mesurables, ils peuvent continuer à déconner...
D'autres ont déjà répondu pour moi, mais une perche pareil, ça ne se refuse pas
"Je dis quoi à ma fille de 8 ans ?" 
Tu lui expliques qu'il y a une maladie très grave, le sida, que les grands peuvent attraper quand ils font l'amour. Et qu'il faut que les grands apprennent à se protéger de cette maladie.
Tu lui expliques que si une majorité des garçons tomberont amoureux de filles et si une majorité de filles tomberont amoureuses de garçons, il y aura des filles qui tomberont amoureuses de filles et des garçons qui tomberont amoureux de garçons. Tu lui expliques que c'est comme ça, c'est la nature, on choisit pas vraiment. Et qu'on a aussi le droit d'essayer et de changer d'avis.
Mais , surtout, ce que rappelle cette affiche, c'est que quelque soit le type d'amour, et que ce soit juste un coup de coeur ou une envie de vivre ensemble pour toute la vie, il faut absolument tout faire pour éviter cette horrible maladie.
Ils ont remplacé l'affiche par une pub de sous vetements assez suggestive, "Je dis quoi à ma fille de 8 ans ?"
..la sphère est pleine!
Et ce pauvre Jean- Fredo qui traitent d'"incultes" ceux qui se foutent complètement du pape et de ses discours. C'est toi l'inculte ,zonzon!
Plus que l'indignation, ce qui m'interpelle, c'est l'inquiétude d'élus anonymes qui proposent… d'aligner nos mœurs pour satisfaire les exigences de Daech. S'écoutent-ils parler ?
Super, la nouvelle campagne de pub pour la parapente !
(Intégristes s'abstenir ou alors, prévoir un défibrillateur semi-automatique)

http://www.huffingtonpost.fr/2016/11/23/journee-mondiale-de-lutte-contre-le-sida-campagne-aides/
Cette expression "cathosphère" est vraiment malheureuse, associée aux articles et chroniques de ces derniers jours.

Si vous vouliez mettre dans la tête de vos lecteurs l'équation : chrétiens=Catholiques traditionalistes=extrême-droite=antisémites homophobes=nazis, vous ne vous y prendriez pas autrement.

Vous avez dit "déconstruction des narrations médiatiques".

Comment doit-on déconstruire celle-ci ?
la bobosphère qui s'apprêtait à voter pour la droite Préju revient en plein regain d'espoir et charge la cathosphère dans le but de redonner une raison de voter P"S" au premier tour, Valls ou Hollande c'est quand même mieux que Fillon, non?
Les homosexuels masculins seraient donc les moins bien informés pour être ainsi ciblés par cette campagne ?

En ces temps troublés comment ne pas songer à une provocation face à des adversaires si prévisibles ?
Les monstres, ce sont ceux qui utilisent les enfants pour propager leurs idées nauséabondes. C'est d'eux-mêmes qu'on devrait protéger leurs enfants, auxquels ils apprennent que le monde n'est pas le monde et que les bébés sortent des choux et des roses. (Non, pas des roses, d'ailleurs, s'agirait pas d'en faire des petits socialistes, en plus.)
il vandalise l’une des affiches
S'il vous plaît, ne prenez pas les tics de l'extrême-droite : le gars sur la photo barbouille l'affiche, il ne la vandalise pas.
"Je dis quoi à ma fille de 8 ans ?"

Que comme t'as pas voulu mettre de capote, elle est née fille de con !
"Je dis quoi à ma fille de 8 ans ?"

Et bin à ta fille de 8 ans tu lui expliques qu'il y a des hommes qui aiment les hommes, et des femmes qui aiment les femmes. Tu lui expliques que le monde est peuplé de gens tous différents, que tout les gens sont égaux et libres de leur choix. En fait tu essayes de faire de ta fille une citoyenne responsable, et pas un gros con de salopard d'homophobe intégriste.

Bordel, je suis sur qu'à 50m de cette affiche, il y a sans doute des gens qui dorment par terre, des gens qui ne peuvent plus se chauffer ou manger en fin de mois, sans parler bien sur de tout le reste, et ces sombres crétins ne trouvent rien de mieux que de s'offusquer pour des affiches avec deux hommes qui se touchent ?

Bordel, et dire qu'on a de grande chance de se payer ce genre d'exemple de connard (sans parler de l'autre connasse) comme président.

Qu'ils crèvent tous.
Les panneaux "deCaux" qui agrémentent nos villes ont le double avantage d'alléger nos impôts locaux ( qu'est-ce qu'il faut pas écrire pour échapper au mortel premier degré...) et de diffuser d'utiles informations sur ski faut qu'on ait besoin. Les prendre en otage au profit malsain d'un prêchi-prêcha pseudo-éthique relève de la profanation de nos centre-ville, et mérite la même répression que contre la pédophilie.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.