44
Commentaires

La bouche pleine

Et c'est parti pour le remake: pas un accrédité à l'Elysée

Derniers commentaires

D'accord avec Daniel. Marre t'entendre ou de lire que la visite de Sarkozy dans la campagne de Fillon n'avait pour but que "d'occuper le terrain médiatique". Mais mince, qui le fabrique, qui le délimite ce terrain ? Sinon les journalistes qui déplorent la présence d'un squatter qu'ils ont eux-mêmes fabriqué. Sarkozy et ses potes n'occupent rien du tout. Ils s'ébattent joyeusement dans l'espace que la quasi-totalité des média leur offrent régulièrement. En programmant la visite en Sarthe, tous savaient que les journalistes suivraient. Ils avaient raison et ils se gaussent (à juste titre) du courage des journalistes qui n'osent même pas ne pas couvrir (de leur propre aveu unanime), un non événement. Un peu de "rebellitude" (rébellion est un mot beaucoup trop fort pour le monde dé-média) suffirait. Mais c'est apparemment trop demander. Allez, les journaleux (après tant d'autres), indignez-vous ! Vraiment.
Rôôôhhh ! Les clowns qui font semblant de nous diriger pour mieux nous plumer !

Dans la Sarthe ils auraient pu lâcher 100.000 volailles hagardes de Loué sur le Bugatti, puis ce pilote d'élite de Fillon pour en buter un maximum dans le minimum de temps, ça aurait été drôle au 20 H, et surtout bien dans les cordes de ces buses, davantage que la direction d'un pays et bien plus dans leurs cordes (celles dans lesquelles nous
les renverrons prochainement à moins que nous ne soyons totalement givrés)
Chaque année, juste avant Noël, l'enfant-roi capricieux (et abjecte avec tout le monde le reste du temps) se fait tout à coup "adorable"... jusqu'à ce qu'il obtienne le joujou qu'il convoite. Un vrai Cartman, ce sarkozy.
LIBRES !!!!

LA CAMPAGNE ÉLECTORALE COMMENCE ?
http://www.youtube.com/watch?v=pT26iCAN3dA&NR=1
"Et c'est parti pour le remake: pas un accrédité à l'Elysée ayant accompagné Sarkozy et Fillon dans la Sarthe, n'a été dupe de l'objectif véritable de la virée volaillère: occuper les 20 Heures, faire de l'image avicole pour becqueter quelques secondes d'espace à la déclaration de candidature de Martine Aubry."
Alors, pouquoi ces accrédités le font-ils ? Ce sont sûrement des gens intelligents, réfléchis et intègres. Alors, pourquoi se prêtent-ils à cette mascarade ? J'avoue ne pas comprendre. Cela fait penser aux journaux télévisés de Tunisie qui relataient en long et en large les aventures de Ben Ali, mais au moins les journalistes tunisiens avaient l'excuse de vivre sous une dictature.
Y'en a pas un qui ait parlé des rillettes du Mans - qui, en fait, sont de Conneré, le bien nommé. M'en fous, j'aime mieux celles de Tours.
Moralité :
Je te file à bouffer, tu fermes ta gueule.

ça résume bien une grande partie de ce qu'on trouve dans les médias.
Je suis bien d'accord avec cet article.
Je suis étonné qu'il n'y en ait pas eu sur l'annonce du grand emprunt au journal de France 2 avant-hier. Plus de 20 milliards d'euros consacrés à la recherche : qui peut croire cela ? Sur France Culture, on nous parlait plutôt de 3% d'intérêt sur une vingtaine de milliards. Il s'agirait donc d'environ 1/2 milliard d'euros, pas d'une vingtaine ! C'est probablement une annonce conforme à celle que souhaitait N. Sarkozy. Comment D. Pujadas a-t-il pu tomber dans le panneau ? D'ailleurs Pujadas est-il tomber dans le panneau ou l'a-t-il fait exprès ?
Dans les images diffusées par Canal quand le coq prend la parole : quelque chose de furtif dans son regard, comme un étonnement que son numéro marche toujours et encore et qu'il puisse impunément se foutre de notre gueule grâce à ces crétins de journalistes !
Il peut tout leur faire avaler (au propre comme au figuré !)
Surtout ne pas espérer qu'ils prennent leçon de quoi que ce soit Daniel !



En tout cas ce soir, premier meeting de campagne du candidat MELENCHON à Paris !! qu'on se le dise !!!!
Faire oublier la candidature d'Aubry , ça c'est l'aile gauche du poulet , faire oublier la forte hausse du chômage le mois dernier ça c'est l'aile droite. Et le petit roitelet Sarko peut se dresser sur ses ergots , il ne sera jamais à la hauteur , ni sa basse-cour d'ailleurs.
"Mais alors, si le contenu informatif de cette visite est si nul, s'il n'y a rien d'autre à en dire qu'il n'y a rien à en dire, alors pourquoi les mêmes journalistes se sentent-ils tout de même obligés d'en parler ? Pourquoi ne pas décider de faire l'impasse "

Vous parlez comme si lémédias n'avaient pas d'enjeu dans cette affaire. Mais Sarko fait vendre, indubitablement.
Et même si c'est ridicule, cette visite aux poulets qui paraît-il vivent en liberté alors qu'on voit leurs cous déplumés parce qu'ils se battent dans leur poulailler parce qu'ils n'ont pas assez d'espace vital, il faut parler de l'adversaire de Martine Aubry, ce qui provoquera un buzz sur la rivalité et fera vendre.

En ce sens, Sarko est un excellent client, et il le sait.
Il se moque des journalistes, ouvertement, parce qu'il sait qu'ils dépendent de lui autant qu'il en dépend.
Et eux décryptent pour se venger : je ne suis pas dupe mais les autres le sont.
Ouais....

Le récepteur final, le client de lémédia, bout intérieurement, mais lui aussi dépend pour son information de tous ces clowns suffisants et arrogants.

Est-ce que le système peut perdurer de cette façon ?
Des gens qui disent : ça va être la révolution, je l'entends depuis quarante ans, et rien ne vient.

Mais jamais je n'ai senti le système autant craquer, devenir évident pour tout le monde.

Une de mes collègues, qui avait voté pour Sarko, était désespérée l'autre jour devant la machine à café. J'ai été déçue par Sarko, maintenant que DSK n'est plus dans la course, je crois que je vais m'abstenir.

Je ne crois pas une seconde que les poulets de Loué vont la faire changer d'avis.
Sarkozy caressant un poussin en pensant aux socialistes comme de bien inoffensif animaux ici à 1'10.
ça me fait penser au cochon et au crochet de boucher de Dominique de Villepin.
Dans la catégorie des conclusions qui ne mangent pas de pain la bouche pleine, cette phrase d'anthologie : "si le retour du pire n'est jamais certain, le contraire ne l'est pas davantage." Je me la note pour les jours de disette digestive (colloque, comité de pilotage, entretien annuel,...). Merci, Daniel.
Bonjour
Le grand cirque a repris la route avec les mêmes clowns.
Espérons que les spectateurs se rappelleront qu'ils n'avaient pas ri, mais vraiment pas ri du tout, après le spectacle machin 2007.
Que les journalistes n'aient pas de mémoire importe peu, le problème ce sont les lecteurs. Goberont ou ne goberont-ils pas les couleuvres (pas les poulets).
Hier sur Canal, on voyait aussi les mains baladeuses du Président sur la main de l'éleveur de poussins, caressant à qui-mieux-mieux.

Sur TF1 ou France 2 en revanche, rien de tout ça, l'image ne montrait que la caresse du poussin.

Que dire par ailleurs du "cafouillage" dans les magnétos pour la déclaration de Martine Aubry, sur France 2, on fait passer les commentaires avant la déclaration, et quand enfin le sujet passe, on se rend compte qu'il y a plus long de commentaires des participants que de déclaration de la candidate, ils ont sélectionné deux phrases avec parcimonie, même pas quatre secondes de paroles, pour une secrétaire du deuxième parti national, c'est la censure qui commence ou quoi ? En tout cas, le moins qu'on puisse dire c'est que la sélection n'est pas équilibrée.

http://anthropia.blogg.org
Belle photo. Nous voyons des poulets et lui des moutons à tondre...
Y avait pas Guéant le ministre des poulets?
Ben quoi, quand le nabot part en balade, il emmène toujours des poulets, non ?

Et en nombre...
Ah ces journalistes, on leur donne du poulet et ils oublient tout...

N'ont-ils pas oublié les quasi insultes de Sarko ? :

"AMIS PÉDOPHILES, À DEMAIN" (Sarko insultant les journalistes qui sont amnésiques pour une bouchée de poulet)

Je soutiens Eva Joly et suis plus proche des écologistes car c'est les seuls qui ont soutenus les sans papiers pendant que les énergumènes socialeux se taisaient... les ecolos sont les seuls véritablement pro-palestiniens !!

Si Hulot passe, je ne voterai pas. Je soutiens la droiture d'Eva Joly. En plus, elle saura bien taper sur tous ces corrompus...

SEMIR
La preuve que ça marche, même notre matinaute tombe dans le panneau...
Il aurait pu titrer : "et mon c... c'est du poulet ?"
Vrai ça... est-ce que l'agenda médiatique ne pourrait pas relever un peu plus de du choix des rédactions.
Cela ne fait pas 4 ans, mais 11, que l' "on" court après NS.

"On" pourrait passer à du j+1, histoire de faire le lien avec la chronique du matin d'hier, ou de celle de Thomas Legrand de ce même mardi :
http://sites.radiofrance.fr/franceinter/chro/edito/index.php?id=106549
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.