57
Commentaires

Korryn Gaines, neuvième femme noire tuée par la police aux Etats-Unis

C'est la neuvième femme noire américaine à mourir cette année sous les balles de la police. Korryn Gaines, mère de famille, a été abattue lundi par les forces de l'ordre alors qu’elle était retranchée à son domicile de Baltimore avec son fils de cinq ans, blessé lors d'un échange de tirs. Bavure policière ou légitime défense ? La jeune femme a filmé une partie de l'intervention. Mais Facebook, à la demande de la police, a désactivé son compte - tout comme son compte Instagram. Aux Etats-Unis, plusieurs voix s'élèvent pour que la lumière soit faite sur le drame.

Derniers commentaires

Votre article, c'était un troll bait, non?
Tous les bons ingrédients:
- Une victime femme seule et noire et fauchée. Un pauvre petit gosse. La mère tuée par les policiers (blancs).
- Une victime certes mais qui cherchait la bagarre avec la police depuis quelques temps déjà. Qui accueille les flics avec un fusil. Qui dit à son gosse que les flics sont là pour les tuer.

La première phrase vous ramène tous les excités anti-flics/USA/blancs
La seconde tous leurs contradicteurs et les pro-flics/blancs/USA.
Et tous les types qui vont essayer de les modérer. :D
Encore heureux qu'elle ait eu un flingue et pas un couteau sinon vous aviez en plus les branquignoles de la NRA.
Marrant d'ailleurs, avec un peu de chance vous auriez pu attirer des libertariens (coté victime) (l'Etat n'a pas à se mêler de la vie des citoyens) et des partisans d'un état fort (de droite ou communistes) de l'autre. Mais j'en ai pas vu.

Vous vous l'êtes joué pokémon: "catch them all"? :D (Tiens, un article "Pokemon", ça ce serait une appellation amusante pour ce genre d'article).
Bonjour,
"Beloved" de Toni Morrison. Autre siècle, autre fait divers, même pays. Quand on a pris pendant 4oo ans une partie de l'humanité comme bêtes de somme, sans jamais vraiment reconnaitre ses torts, les séquelles ne peuvent être que monstrueuses, des générations après. Et c'est pareil en Europe. Notre civilisation capitaliste est basée sur l'asservissement des autres. Never forget.
Cette femme aurait du être envoyée en cellule de dégrisement pendant 24h, lors de sa première arrestation, la garde de l'enfant conditionnée à un passage chez un psychiatre.
Rien de ce qui a suivi ne serait arrivé.
Certains individus ne peuvent pas être traités comme le citoyen lambda.
La radicalisation de la société US est pour une bonne part le résultat de leurs sacro saints amendements de la constitution.
On en arrive à des trucs aussi dingues que ça :
https://en.wikipedia.org/wiki/Sovereign_citizen_movement
Peut-être ai-je l'imagination trop fertile, peut-être ai-je vu trop de films...

Mais les 3 vidéos incluses dans l'article laissent vraiment la porte ouverte à toutes les hypothèses. Les extraits sont trop courts pour avoir des certitudes, mais la mère y apparait surtout comme manipulatrice à l'égard de son enfant. Elle donne le sentiment d'avoir une vision paranoïaque du monde, et demande à son enfant d'y adhérer. Le jeune garçon est, lui, assez peu ambiguë : il semble vouloir faire plaisir à sa mère, fait preuve d'une loyauté infantile assez typique.

Peut-être, d'ailleurs, subissait-t-elle réellement les effets d'une machination orchestrée par un pervers, elle semble en tout cas ne pas douter du traitement qui lui sera réservé.

Ce qui choque particulièrement dans ces affaires, c'est le décalage entre les faits reprochés à l'origine, et le dénouement final. Mourir d'avoir circulé dans un véhicule non-assuré...

On aime trop souvent avoir une lecture manichéenne et simpliste du phénomène, mettant en avant des motivations forcément racistes de la part des policiers. Difficile de sonder les âmes, en réalité. Ce qui est certain, c'est que la vente libre d'armes à feu y est pour quelque chose et les arguments la justifiant également. Prétendre que chaque citoyen a le droit de se défendre lui-même engendre forcément un sentiment d'insécurité généralisé.
La violence n'est, dès lors, plus un monopole d’État. Comment la police peut-elle faire un travail correct au sein d'une société ainsi organisée ? Dans nos contrées, bien que rien ne soit parfait, on aime à se dire que seuls sont armés les "gentils". Aux USA, la détention d'une arme ne nécessite l'acquisition d'aucune légitimité, quelle qu'elle soit.
C'est qu'il ne se passe plus rien en France et dans le reste du monde pour qu'@si multiplie les billets sur ce qu'il se passe aux états-unis ???
a force de repriner les pauvres avec des infractions imaginaires et très très control?, la police, l état, rendent les gens parano, ca suffit cette folie que les pauvres, et les femmes bien sure en premiere ligne , doivent supporter, et elles se defendent pour ne pas perdre leurs enfants,. pourquoi ces flics ne sont pas partis ? pour une infraction, et DSK a été relâché , DEGEULLASSE...
Pourquoi ne lit-on jamais dans les articles francais le nombre de policiers americains qui meurent en service chaque année?

Vous ne voulez pas voir cette realité, soit, mais ne vous étonnez pas que les policiers americains la connaissent parfaitement et agissent en consequence.

Je peux comprendre qu'entre maximiser leurs chances de survie et plaire aux forums de @si ils choisissent la premiere option.

Un petit rappel, toujours salutaire:

Un policier americain a 18.5 fois plus de chances d'etre tué par un afro-americain que de tuer un afro-americain non armé. Tant que vous aurez pas compris ca, vous n'aurez rien compris.
Vos propos sont scandaleux, c'est de l'apologie du meurtre d'afro-américains sous couvert de "maximiser les chances de survie" des policiers. Alors, allons-y abbatons tous les afro-américains puisque telles sont vos stats ! Il est tout autant scandaleux qu'un homme noir tire sur un policier qu'un policier tue un homme noir en abusant de sa force. Pourquoi choisissez vous l'un des deux camps ? Pourquoi légitimez-vous le fait qu'un policier peut abbatre comme il l'entend des personnes afro-américaines. L'injustice entraine l'injustice et c'est de justice dont nous avons besoin, de transparence sur les faits et pas de justifications nauséabondes sur le fait qu'on peut abbatre quelqu'un comme on l'entend lorsque l'on est policier.
Je veux bien debattre avec vous mais il faudrait partir de ce que j'ai dit, pas de ce que vous voudriez que je dise.

Ou ai-je dit ca?

Pourquoi légitimez-vous le fait qu'un policier peut abbatre comme il l'entend des personnes afro-américaines.

Mes statistiques n'ont pas pour but d'absoudre les policiers qui ont tué Gaines, ce qui les absout selon moi est le fait qu'elle les attendait avec un fusil a pompe. Non, elles sont un rappel pour contredire ceux, nombreux ici, qui utilisent ce fait divers comme une preuve d'un racisme structurel et genocidaire de la police americaine.

Je ne peux etre d'avantage d'accord avec vous lorsque vous dites que c'est de justice et de transparence dont nous avons besoin. C'est pour ca que j'ai donné ces statistiques qui sont etrangement cachées aux lecteurs francais. Je n'ai pas choisi de camps, sinon celui de la verité. C'est pour ca que je trouve surprenant que l'on s'indigne de la mort d'une forcenée armée et menacante mais que l'on a du attendre Dallas pour decouvrir que les policiers peuvent aussi mourir en service (18.5 fois plus que de potentielles bavures).
C'est pour ça que je trouve surprenant que l'on s'indigne de la mort d'une forcenée armée et menacante mais que l'on a du attendre Dallas pour decouvrir que les policiers peuvent aussi mourir en service (18.5 fois plus que de potentielles bavures).

La majorité des victimes de la police américaine n'étaient pas des forcenés, il y a même un un gosse de 12 ans qui jouait avec une arme en plastique.

Quant à la mort des policiers de Dallas, elle est directement liée à l'impunité des policiers tueurs, remember Freddie Gray. Ce qui m'étonne, c'est qu'on n'en tue pas plus.
La majorité des victimes de la police américaine n'étaient pas des forcenés

l'ecrasante majorite des personnes tuées par la police americaine sont armées.

Ce qui m'étonne, c'est qu'on n'en tue pas plus.

incroyable que l'on puisse ecrire ca. Imaginons quelqu'un ecrire ca sur les afro-americains sous pretexte que quelques uns d'entre eux sont des assassins.
l'ecrasante majorite des personnes tuées par la police americaine sont armées.

Normal : ce sont de bons Etazuniens, conditionnés par la NRA. Et aussi, formatés à dénoncer toute personne suspecte. Comme ce gosse de 7 ans que la voisine avait vu déculotter sa petite sœur : 7 semaines de prison. Dès qu'il en est sorti ses parents, des ressortissants suisses ont fui ce pays de paranoïaques.

Autre exemple : une famille tourdumondiste, qui explorait ce continent du sud au nord, d'Ushuaïa à Fairbanks, arrête son camping-car sur un parking réservé à cet effet. Le père va chercher de l'eau au robinet. Arrive une voiture de police sirène hurlante, il est plaqué au sol et emmené au poste. tout ça parce qu'une brave dame était persuadée qu'il était en train de voler les robinets. Heureusement, il n'était ni noir ni armé, sinon il serait mort.
tout a fait d'accord, sauf la derniere phrase
C'est le terme "maximiser leurs chances de survie" qui sous-entend le fait que la police a raison de ne pas prendre de risques car si elle tue la personne qu'elle arrête, elle sera certaine qu'une fois morte, elle sera inoffensive. Pour moi, cette logique est effroyable.
Comme le disait un autre sur le forum :
- il y avait déjà un enfant qu'il fallait protéger des tirs !
- on ne tue pas toutes les personnes qui entrent en démence comme ici mais on essaie de les faire revenir à la raison avec des psy, des gens de la famille ou d'autres techniques "humaines".... Il n'y a pas que l'utilisation de la force jusqu'à la mort tout de même !
Quant aux policiers morts en service, qui ont une famille et des amis dans le deuil, c'est triste aussi mais on est sur un autre sujet selon moi. Le danger n'était pas vraiment du côté des policiers dans ce cas même si elle pourrait avoir tiré en leur direction. Le danger était de l'autre côté et les faits l'ont prouvé : la femme est morte, l'enfant a été blessé et aucun policier n'a eu quoique ce soit. Dans une situation de retranchement comme celle-ci, l'avantage tactique est clairement du côté des policiers, expérimentés, formés et qui peuvent user de tous les moyens publics et privés à leur disposition pour résoudre ce drame. Mais si la solution expéditive, sans risques est de tirer à bout portant une femme retranchée avec son enfant, même armée, c'est minable, anti-empathique et indigne d'un pays comme les Etats-Unis.
C'est le terme "maximiser leurs chances de survie" qui sous-entend le fait que la police a raison de ne pas prendre de risque

considerant le nombre effroyable de policiers morts en service chaque année, je pense que la police prend assez de risques.

Quant aux policiers morts en service, qui ont une famille et des amis dans le deuil, c'est triste aussi mais on est sur un autre sujet selon moi.

C'est exactement le sujet. On parle des US pas de la France, tout le monde est potentiellement porteur d'une arme a feu. Les policiers sont conscients du risque et ont la gachette facile en consequence. C'est une situation terrible mais elle n'est pas de la faute des policiers.

Que cette situation ait pu etre mieux gérée, c'est fort possible. Je comprends ce que vous dites meme si on a pas le detail de l'intervention. Statistiquement ces drames continueront d'arriver tant que les armes seront en circulation et que des gens trouveront justifié de resister a la police. Combien de fois la meme situation a été bien gérée par la police? On ne nous le dit pas.
Bon, restons sur le point d'accord que le port d'arme aux USA est une plaie pour ce pays. Si la constitution des USA a de beaux principes comme la liberté d'expression (bien plus étendue qu'en France), celui du droit du citoyen au port d'une arme est incontestablement source des pires violences et dérapages dans cette société.
Je suis d'accord avec vos propos Moon, mais il est vrai que la statistique mentionnée racialise beaucoup les individus étudiés. Connaître la probabilité, pour un policier, d'être "assassiné par un afro-américain" me semble assez peu pertinent. La donnée semble presque vouloir mettre en lumière le niveau de dangerosité des noirs américains. Pourquoi ne pas avoir étudié la population générale ?
Les statistiques existent pour la population générale, et pour tous les groupes raciaux. Ici en l'occurrence on accuse la police américaine d'être raciste et dangeureuse envers les afri-americains. C'est pour ca que j'ai sorti cette statistique jamais mentionnée qui montre que la situation est plus compliquée que ca.

Et oui les afro-americains sont probablement plus dangeureux que les autres groupes. On peut debattre des raisons (pauvreté, ghettoisation etc) mais c'est un fait. C'est evident que les policiers americains ont intégré cette donnée et se montrent plus mefiants en consequence. On peut leur donner des leçons de morale derriere nos ordis mais on ne pèse pas bien lourd a coté du risque de laisser leurs enfants orphelins. Ils se moquent de ce qu'on pense d'eux, ils préfèrent rester en vie et ils ont raison.
Les caméras sur les policiers ne sont utilisées et leurs vidéos montrées à la justice que quand elles aident les policiers à se défendre. Si la vidéo montre de mauvais agissements policiers, elle ne sort presque jamais. C'est déplorable mais c'est ainsi et il faut bien l'avoir à l'esprit. C'est donc un atout de plus dans le dispositif de surveillance des états policiers.

Il va falloir s'y faire à ce genre de situation lorsque l'on vit dans un état policier, stratifié, injuste, violent et ultra-contrôlé. Mais c'est la fuite en avant choisie par le système politique face à la désaffection des citoyens à leur encontre. Après, on n'est pas obligé de vivre dans des états policiers hein ? La liberté, la vrai, elle existe ailleurs, dans des pays dont on ne parle jamais, où c'est si bon de la redécouvrir...

Après ces mêmes pays anti-libertés vous montreront les pires exemples sur la planète comme la Syrie ou la Corée du Nord pour vous faire croire que vous êtes libres. C'est comme si on vous met du pain rassi dans l'assiette et qu'on vous montre un autre pays qui lui met des excréments au menu. Mais les pays libres, vraiment libres, ce sera à vous de les chercher, de vous informer et de vous déterminer à y partir. Et quand vous aurez goutté à cette liberté retrouvée, vous ne voudrez plus revenir.
C'est quoi cet article! Du grand n'importe quoi. Le gosse dans la video dit a sa mere que la police est la pour les tuer, avec un beau sourire comme s'il venait de se faire offrir un bonbon, ca tient pas une seconde. Une victime, la mere? Elle tient son fils en bouclier tout en pointant une arme sur les flic, mais c'est une bonne pauvre femme noire lachement abattu par la police!
Je m'inquiete de la sante mentale des francais, du moins ceux representes sur ce blog. Enfin j'ai quand-meme lu un commentaire un peu lucide denoncer l'attitude de cette rebelle de pacotille, qui aura mis la vie de son enfant en danger pour je ne sais quelle raison.
Le francais est anti-americain, et les seuls americains acceptables a leurs yeux sont les americains noirs. Ils sont gentils, genereux, tendres avec leurs enfants, et ne portent jamais d'arme, c'est pourquoi les policiers americains qui leur tirent dessus ne sont que des betes sauvages.
L'ideologie dans toute sa splendeur. Les faits? On s'en fiche des faits, ils ne sont la que pour nous tromper, la verite est la video de la gentille victime, et le petit garcon il a dit que c'etait la police les mechants!
Triste pays, cette France.
La militarisation des rapports sociaux dans toute sa splendeur , de plus sous une présidence noire !

Healthcare d'un côté , mad cops de l'autre , à devenir fou !
Avant dernier paragraphe ...... Société civile et non civil
En tant que citoyen lambda, si la police vient t'interpeller pour un délit que tu as commis, tu les suis sans faire d'histoire et tu ne les attends pas avec un fusil ...

Pour le coup la responsabilité est largement partagé:
La faute aux policiers qui auraient du attendre dehors, pourquoi pas camper devant l'appartement, siéger et attendre qu'elle sorte de son plein gré.
La faute de la femme qui n'aurait pas du mettre son fils en danger et accueillir la police avec une arme. Si elle n'avait pas eu d'arme et n'était pas inconsciente, cela ne serait pas arrivé.
Allez, également la faute aux politiciens US qui n'ont pas le courage politique de faire interdire la libre circulation des armes.

Dans l'histoire, les policiers se conduisent en policier mais la délinquante ne se conduit pas en citoyenne.

Triste tout ça ...
Ils voudraient provoquer une révolte massive des noirs, qu'ils ne s"y prendraient pas autrement.
De quoi faire élire Trump.
C'est l'hécatombe en ce moment. Aux US une mère meurt avec son gosse de 5 ans pour des papiers périmés... En France, un jeune meurt pour s'être échappé par peur d'un contrôle sans papier... Merci à @si de couvrir efficacement ces drames terribles.
J'ai la nausée, ce monde devient de plus en plus insupportable. Le pire dans tout ça c'est de ne voir aucun espoir de mieux...
Cette femme a été tuée par la police pour un défaut d'assurance automobile ?
Les sinistres clowns de la NRA ne vont pas pouvoir re-chanter : si la victime avait été armée, elle aurait pu se défendre.

Tout ça pour une amende impayée...

Les cops responsables de la mort de Freddie Gray : aucune poursuite. Qu'on ne s'étonne pas si un nouveau tireur fait lui-même justice !

La police a tout intérêt à prouver, au besoin en "aidant" la vérité, à prouver que c'est la mère qui a tiré sur son fils. On comprend qu'elle ait chopé les vidéos vite fait. Sinon, avec de bons avocats sur l'affaire comme vautours sur une charogne, elle va devoir raquer bonbon.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.