57
Commentaires

Korryn Gaines, neuvième femme noire tuée par la police aux Etats-Unis

C'est la neuvième femme noire américaine à mourir cette année sous les balles de la police. Korryn Gaines, mère de famille, a été abattue lundi par les forces de l'ordre alors qu’elle était retranchée à son domicile de Baltimore avec son fils de cinq ans, blessé lors d'un échange de tirs. Bavure policière ou légitime défense ? La jeune femme a filmé une partie de l'intervention. Mais Facebook, à la demande de la police, a désactivé son compte - tout comme son compte Instagram. Aux Etats-Unis, plusieurs voix s'élèvent pour que la lumière soit faite sur le drame.

Derniers commentaires

Votre article, c'était un troll bait, non?
Tous les bons ingrédients:
- Une victime femme seule et noire et fauchée. Un pauvre petit gosse. La mère tuée par les policiers (blancs).
- Une victime certes mais qui cherchait la bagarre avec la police depuis quelques temps déjà. Qui accueille les flics avec un fusil. Qui dit à son gosse que les flics sont là pour les tuer.

La première phrase vous ramène tous les excités anti-flics/USA/blancs
La seconde tous leurs contradicteurs et les pro-flics/blancs/USA.
Et tous les types qui vont essayer de les modérer. :D
Encore heureux qu'elle ait eu un flingue et pas un couteau sinon vous aviez en plus les branquignoles de la NRA.
Marrant d'ailleurs, avec un peu de chance vous auriez pu attirer des libertariens (coté victime) (l'Etat n'a pas à se mêler de la vie des citoyens) et des partisans d'un état fort (de droite ou communistes) de l'autre. Mais j'en ai pas vu.

Vous vous l'êtes joué pokémon: "catch them all"? :D (Tiens, un article "Pokemon", ça ce serait une appellation amusante pour ce genre d'article).
Bonjour,
"Beloved" de Toni Morrison. Autre siècle, autre fait divers, même pays. Quand on a pris pendant 4oo ans une partie de l'humanité comme bêtes de somme, sans jamais vraiment reconnaitre ses torts, les séquelles ne peuvent être que monstrueuses, des générations après. Et c'est pareil en Europe. Notre civilisation capitaliste est basée sur l'asservissement des autres. Never forget.
Cette femme aurait du être envoyée en cellule de dégrisement pendant 24h, lors de sa première arrestation, la garde de l'enfant conditionnée à un passage chez un psychiatre.
Rien de ce qui a suivi ne serait arrivé.
Certains individus ne peuvent pas être traités comme le citoyen lambda.
La radicalisation de la société US est pour une bonne part le résultat de leurs sacro saints amendements de la constitution.
On en arrive à des trucs aussi dingues que ça :
https://en.wikipedia.org/wiki/Sovereign_citizen_movement
Peut-être ai-je l'imagination trop fertile, peut-être ai-je vu trop de films...

Mais les 3 vidéos incluses dans l'article laissent vraiment la porte ouverte à toutes les hypothèses. Les extraits sont trop courts pour avoir des certitudes, mais la mère y apparait surtout comme manipulatrice à l'égard de son enfant. Elle donne le sentiment d'avoir une vision paranoïaque du monde, et demande à son enfant d'y adhérer. Le jeune garçon est, lui, assez peu ambiguë : il semble vouloir faire plaisir à sa mère, fait preuve d'une loyauté infantile assez typique.

Peut-être, d'ailleurs, subissait-t-elle réellement les effets d'une machination orchestrée par un pervers, elle semble en tout cas ne pas douter du traitement qui lui sera réservé.

Ce qui choque particulièrement dans ces affaires, c'est le décalage entre les faits reprochés à l'origine, et le dénouement final. Mourir d'avoir circulé dans un véhicule non-assuré...

On aime trop souvent avoir une lecture manichéenne et simpliste du phénomène, mettant en avant des motivations forcément racistes de la part des policiers. Difficile de sonder les âmes, en réalité. Ce qui est certain, c'est que la vente libre d'armes à feu y est pour quelque chose et les arguments la justifiant également. Prétendre que chaque citoyen a le droit de se défendre lui-même engendre forcément un sentiment d'insécurité généralisé.
La violence n'est, dès lors, plus un monopole d’État. Comment la police peut-elle faire un travail correct au sein d'une société ainsi organisée ? Dans nos contrées, bien que rien ne soit parfait, on aime à se dire que seuls sont armés les "gentils". Aux USA, la détention d'une arme ne nécessite l'acquisition d'aucune légitimité, quelle qu'elle soit.
C'est qu'il ne se passe plus rien en France et dans le reste du monde pour qu'@si multiplie les billets sur ce qu'il se passe aux états-unis ???
a force de repriner les pauvres avec des infractions imaginaires et très très control?, la police, l état, rendent les gens parano, ca suffit cette folie que les pauvres, et les femmes bien sure en premiere ligne , doivent supporter, et elles se defendent pour ne pas perdre leurs enfants,. pourquoi ces flics ne sont pas partis ? pour une infraction, et DSK a été relâché , DEGEULLASSE...
Pourquoi ne lit-on jamais dans les articles francais le nombre de policiers americains qui meurent en service chaque année?

Vous ne voulez pas voir cette realité, soit, mais ne vous étonnez pas que les policiers americains la connaissent parfaitement et agissent en consequence.

Je peux comprendre qu'entre maximiser leurs chances de survie et plaire aux forums de @si ils choisissent la premiere option.

Un petit rappel, toujours salutaire:

Un policier americain a 18.5 fois plus de chances d'etre tué par un afro-americain que de tuer un afro-americain non armé. Tant que vous aurez pas compris ca, vous n'aurez rien compris.
Les caméras sur les policiers ne sont utilisées et leurs vidéos montrées à la justice que quand elles aident les policiers à se défendre. Si la vidéo montre de mauvais agissements policiers, elle ne sort presque jamais. C'est déplorable mais c'est ainsi et il faut bien l'avoir à l'esprit. C'est donc un atout de plus dans le dispositif de surveillance des états policiers.

Il va falloir s'y faire à ce genre de situation lorsque l'on vit dans un état policier, stratifié, injuste, violent et ultra-contrôlé. Mais c'est la fuite en avant choisie par le système politique face à la désaffection des citoyens à leur encontre. Après, on n'est pas obligé de vivre dans des états policiers hein ? La liberté, la vrai, elle existe ailleurs, dans des pays dont on ne parle jamais, où c'est si bon de la redécouvrir...

Après ces mêmes pays anti-libertés vous montreront les pires exemples sur la planète comme la Syrie ou la Corée du Nord pour vous faire croire que vous êtes libres. C'est comme si on vous met du pain rassi dans l'assiette et qu'on vous montre un autre pays qui lui met des excréments au menu. Mais les pays libres, vraiment libres, ce sera à vous de les chercher, de vous informer et de vous déterminer à y partir. Et quand vous aurez goutté à cette liberté retrouvée, vous ne voudrez plus revenir.
C'est quoi cet article! Du grand n'importe quoi. Le gosse dans la video dit a sa mere que la police est la pour les tuer, avec un beau sourire comme s'il venait de se faire offrir un bonbon, ca tient pas une seconde. Une victime, la mere? Elle tient son fils en bouclier tout en pointant une arme sur les flic, mais c'est une bonne pauvre femme noire lachement abattu par la police!
Je m'inquiete de la sante mentale des francais, du moins ceux representes sur ce blog. Enfin j'ai quand-meme lu un commentaire un peu lucide denoncer l'attitude de cette rebelle de pacotille, qui aura mis la vie de son enfant en danger pour je ne sais quelle raison.
Le francais est anti-americain, et les seuls americains acceptables a leurs yeux sont les americains noirs. Ils sont gentils, genereux, tendres avec leurs enfants, et ne portent jamais d'arme, c'est pourquoi les policiers americains qui leur tirent dessus ne sont que des betes sauvages.
L'ideologie dans toute sa splendeur. Les faits? On s'en fiche des faits, ils ne sont la que pour nous tromper, la verite est la video de la gentille victime, et le petit garcon il a dit que c'etait la police les mechants!
Triste pays, cette France.
La militarisation des rapports sociaux dans toute sa splendeur , de plus sous une présidence noire !

Healthcare d'un côté , mad cops de l'autre , à devenir fou !
Avant dernier paragraphe ...... Société civile et non civil
En tant que citoyen lambda, si la police vient t'interpeller pour un délit que tu as commis, tu les suis sans faire d'histoire et tu ne les attends pas avec un fusil ...

Pour le coup la responsabilité est largement partagé:
La faute aux policiers qui auraient du attendre dehors, pourquoi pas camper devant l'appartement, siéger et attendre qu'elle sorte de son plein gré.
La faute de la femme qui n'aurait pas du mettre son fils en danger et accueillir la police avec une arme. Si elle n'avait pas eu d'arme et n'était pas inconsciente, cela ne serait pas arrivé.
Allez, également la faute aux politiciens US qui n'ont pas le courage politique de faire interdire la libre circulation des armes.

Dans l'histoire, les policiers se conduisent en policier mais la délinquante ne se conduit pas en citoyenne.

Triste tout ça ...
Ils voudraient provoquer une révolte massive des noirs, qu'ils ne s"y prendraient pas autrement.
De quoi faire élire Trump.
C'est l'hécatombe en ce moment. Aux US une mère meurt avec son gosse de 5 ans pour des papiers périmés... En France, un jeune meurt pour s'être échappé par peur d'un contrôle sans papier... Merci à @si de couvrir efficacement ces drames terribles.
J'ai la nausée, ce monde devient de plus en plus insupportable. Le pire dans tout ça c'est de ne voir aucun espoir de mieux...
Sans vouloir polémiquer, elle ne meurt pas pour des papiers périmés mais parce qu'elle accueille les flics avec un fusil, ce qui n'est pas tout à fait anodin il me semble.
Ce qui m'interpelle finalement c'est le comportement de la jeune femme : elle roule sans assurance, elle se fait choper, elle ne va pas au tribunal et là, j'imagine qu'elle se dit "tout va bien, la justice va m'oublier... "
Mais évidemment non, ça ne marche pas comme ça, les flics finissent par arriver (4 mois après l'infraction.... elle a eu un peu de temps quand même)
Là, elle a une super idée : elle les reçoit avec un fusil et garde son fils de 5 ans dans ses bras...

Ce serait un redneck au fin fond de la Louisiane on en parlerait même pas.

Il y a des cas d'homicides de noirs ignobles aux USA mais là, bon... je ne vois pas comment ça aurait pu ne pas finir dramatiquement.
"Ce serait un redneck au fin fond de la Louisiane on en parlerait même pas."

Ben il serait peut-être pas mort, et c'est peut-être pour ça qu'on en entendrait pas parler.
@Pydub : " je ne vois pas comment ça aurait pu ne pas finir dramatiquement."

Un individu retranché chez lui avec une arme, un enfant dans les bras... c'est ce qu'on appelait autrefois un forcené.

Et avant de tirer on tentait de le ramener à la raison : sans brandir les armes, on parlementait... ça ne marchait pas ? on faisait intervenir un psy ou, mieux, un proche, un parent...

Parfois le forcené se suicidait, moins souvent il blessait un policier ou un gendarme, quelques fois - rarement - il était abattu en situation de légitime défense - mais la plupart du temps il finissait par se rendre.

Oui, cela se passait comme cela autrefois, dans des sociétés un peu moins malades, quand on ne visualisait pas 3 ou 4 heures d'images violentes ( généralement produites par Hollywood) tous les jours.
Donc d'après vous elle méritait de mourir, c'est bien. Quand je dis que ce monde part en sucette, vous en êtes la parfaite illustration.

Et non je ne polémiquerai pas là dessus. Mais demandez vous juste s'il n'y avait pas d'autres scénarios possibles. Juste ça. Comme par exemple quitter l'entrée de son appartement et faire organiser une prise en charge psychologique pour calmer les tours. Comme ça c'est toujours fait...

Aucun crime ne mérite la mise à mort. Aucun. D'autant plus quand cette mise à mort est arbitraire, sans aucune décision de justice.
Je ne vois pas où j'ai écrit qu'elle "méritait de mourir", elle déclenche une série d'actions qui orientent le scénario de manière funeste. Ce n'est pas la même chose convenons-en.

Sur la "prise en charge psychologique", oui, dans le meilleur des monde, un psy accompagne toujours un flic... Mouais... Mais je ne pense pas que tous les services de police locaux disposent d'un psy : on est aux USA, c'est à dire un pays d'une violence générale certaine, où il y a plus d'armes en circulation que d'habitants.

Y a quand même un principe de réalité - ou c'est moi qui délire - si des flics viennent chez vous, vous considérez que c'est une bonne option de sortir un fusil ?

Je veux bien qu'on prenne systématiquement la défense des victimes mais parfois, cette position est difficilement tenable - si on est un tant soit peu rationnel, si on tien compte du contexte.
[quote=pydub]Y a quand même un principe de réalité - ou c'est moi qui délire - si des flics viennent chez vous, vous considérez que c'est une bonne option de sortir un fusil ?

De nuit, une personne qui s'introduit dans votre domicile vous donne droit à ouvrir feu sur elle sans sommations. C'est de la légitime défense. Flic,voyou ou voisin, ça ne change rien. La loi est la loi...

PAN !
J'espère qu'on n'habite pas dans le même immeuble, parce que si par malheur à 9h du soir je sonne à votre porte pour vous demander si vous n'auriez pas du sel, j'espère que je ne recevrait pas de plomb à la place!
Plus sérieusement, tirer sans sommation sur une personne qui ouvrirait votre porte, si par malheur ce sont les flics et qu'ils vous ont signalé qu'ils allaient entrer, ça risque de vous envoyer six pied sous terre ou vous offrir quelque mois de taule.
Là, elle a une super idée : elle les reçoit avec un fusil et garde son fils de 5 ans dans ses bras...


On dirait du Clint Eastwood pur sucre.

Donc normal, avant de voir une mère et son fils, les représentants de l'ordre voient un flingue.

Vous devriez vous sevrer de westerns.
Bonjour Pierre,
Je trouve votre allusion à Clint Eastwood malhonnête, pas très loin de l'invective et j'ose espérer que ça ne reflète pas vos capacités d'argumentation - ce serait inquiétant.
Mais je réutiliserait volontiers cette métaphore du western pour la victime : voilà une femme qui roule sans assurance (avec les charmantes conséquences que ça peut avoir...), elle refuse d'aller au tribunal et quand les flics arrivent, elle les accueille avec un fusil...

Si ça c'est pas du western !!!!

Les personnes qui ne sont pas capable d'intégrer un minimum de normes sociales s'exposent à des risques majeurs. La civilisation c'est aussi ça : accepter de devoir rendre des comptes.
Qu'un enfant ou un ado délire et se rebelle, ok, mais là elle est mère de famille et elle fait des choix calamiteux pour elle et ses proches.
voilà une femme qui roule sans assurance (avec les charmantes conséquences que ça peut avoir...)

Quelles charmantes conséquences ? Dans leur grande majorité, les personnes qui conduisent sans assurance le font justement avec prudence pour ne pas risquer d'accidents qui les foutraient encore plus dans la merde !

--
C'est genial, on a pas besoin d'assurance en fait. Merci pour cette révélation
@pydub
Votre propos est assez pertinent: à lire les propos des autres asinautes, on oublierait presque que la jeune femme jouait depuis un certain moment un jeu dangereux avec la loi (dans le sens où elle semblait chercher la confrontation) et qu'elle a accueilli les policiers avec un fusil.
A contrario, il est vrai que les policiers ricains ont mal géré la situation: ils auraient du agir comme face à un forcené, discuter, voir au pire utiliser des gaz anesthésiants.
Cette femme a été tuée par la police pour un défaut d'assurance automobile ?
Les sinistres clowns de la NRA ne vont pas pouvoir re-chanter : si la victime avait été armée, elle aurait pu se défendre.

Tout ça pour une amende impayée...

Les cops responsables de la mort de Freddie Gray : aucune poursuite. Qu'on ne s'étonne pas si un nouveau tireur fait lui-même justice !

La police a tout intérêt à prouver, au besoin en "aidant" la vérité, à prouver que c'est la mère qui a tiré sur son fils. On comprend qu'elle ait chopé les vidéos vite fait. Sinon, avec de bons avocats sur l'affaire comme vautours sur une charogne, elle va devoir raquer bonbon.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.