24
Commentaires

Kerviel : contre-attaque de la Société Générale ?

Le Monde a-t-il choisi son camp ? Alors que la guerre de communication fait rage entre Jérôme Kerviel et son ex-employeur (la Société Générale), le quotidien publie un article qui dépeint le trader en homme manipulateur et impulsif. L'auteur de l'article, Gérard Davet, s'est fondé sur des documents en principe protégés par le secret de l'instruction.

Derniers commentaires

la SG est actionnaire du monde ?
Avez-vous lu l'article du monde sur la nouvelle ligne de défense de Kerviel ?
Procès Kerviel : des "preuves" du "complot" remises à la cour

Avez-vous remarqué l'association entre la "ligne de défense Kerviel" et le mot "Complot" ?
Le choix des mots n'est pas innocent ! J'aimerais bien savoir comment le mot "COMPLOT" est venu se glisser dans ce titre.
Pour moi, ce n'est pas anodin, et dénote une intention manifeste de discréditer la ligne de défense de Kerviel.
Le monde serait-il partisan ?

Pas un mot dans ASI. S'il vous plait, vite, un article !!!!

Comment un journal comme Le Monde choisit-il ses titres ?
Sans dédouaner Kerviel, j'ai appris aujourd'hui (deuxième journée du procès en appel suivi par Nicolas Cori pour Libé) que le trader, qu'on a présenté à l'époque comme un génie de l'informatique, se contentait pour trafiquer les emails de faire un forward et de modifier le contenu de l'email. Tous ceux qui ont une messagerie comprendront la simplicité d'une telle opération... Que les contrôleurs de la Banque se soient laissés abusés par une telle pratique (d'un B.A.BA élémentaire) en disent long sur leur incompétence (ou sur leur complicité)...
Vous avez vu sans doute que l'info AIG/SG est partout. Les montants sont apparus ici en premier!!! Ca c'est pour l'autosatisfaction.

On pourra s'amuser des commentaires qui vont avec cette nouvelle, puisque tous expliquent sur les sites financiers, la hause de la SG, par le montant perçu, alors que ces sommes l'ont été de septembre à décembre 2008, sont donc déjà dans les comptes et n'aménent rien pour l'avenir. Malgré 12 milliards reçus en 2008, la SG n'a fait que deux milliards de benef, après une ristourne fiscale du même montant. Bref, l'Etat est le payeur et le pourvoueur de fond de 2008, les dividendes des actionnaires n'étant dus qu'aux sommes non payés à l'Etat. Fantastique, non?? (toute cuisine interne et magouille étant égales par ailleurs biensûr) Mais de cela chut....
Page 324 du document, confirmation du provisionnement en cas de risque de defaut de payement, et non plus seulement en cas de defaut. Les banques classent en perte tout ce qui est lie aux risques. augmentez le risque du credit comme actuellement globalement et les pertes bancaires augmentent, malgre que ce ne soient que des pertes virtuelles, puisque les sommes sont bloquees quelque part en attente d'un eventuel defaut avere. Pertes virtuelles pour demandes aux Etats d'aides relles, et blocage de liquidites pour les clients.
LA CRISE, QUELLE CRISE??

AIG a devoile le montant de sommes allouees a divers organismes financiers mondiaux en contrepartie de divers types de contrats, informations devoilees par souci de transparence envers le programme TARP US, de refinancement des institutions defaillantes, programme finance par le contribuable US, et pour lequel AIG a recu des dizaines de milliards $.

On y apprend donc que les banques francaises ont recu d'AIG, du cash, beaucoup de cash, la SG plus de 10 milliards $, BNP 5 environ!!

On est en droit de se demander, pourquoi alors y aurait il des difficultes pour ces banques, payees cash, pour contrats annules entre autres. Les raisons de ces payments apparaissent comme complexes, mais ce qui est sur c'est que ces deux banques disposent de liquidites importantes> Ou est cet argent, alors qu'on nous parle de crise bancaire importe des USA, alors que ceux ci payent cash leurs dettes par anticipation, couverture ou autre? Pourquoi ces banques ont elles demande des sommes a l'Etat??

Alors un petit tour dans les comptes de la SG, partie document de reference 2009. Le document fait 413 pages!! Y essayerait on de noyer le poisson, ou plutot le mouton??

Une recherche rapide de mots clefs AIG, TARP, Maiden, fait choux blanc!! les transactions en provenance d'AIG devraient noter noir sur blanc!? Ou sont elles? Une lecture s'impose>

Et Hop pages 293, une surprise, l'affaire Kerviel, intitulee "Perte nette sur activite de marche non autorisee et dissimulee"> Les chiffres concordent 4,9 milliards de perte (meme si on nous parle de gain net puis de perte couverte, mais bon le document est de toute maniere incomprehensible aux quidams!) Ce qui est comprehensible et beaucoup plus interessant sur cette page sont ces quelques lignes:

"La charge definitive alors comptabilisee a ete consideree comme fiscalement deductible au titre du resultat imposable de l'excercice 2008, generant une economie d'impot courant pour un montant de 2 197 M EUR,"

Ce qui nous avait ete presente debut 2008 et rappele sur cette page comme une simplification de presentation du bilan, consistant a placer toutes les pertes de l'affaire sur l'excercice 2007, bien que decouverte par la suite, debut janvier, est en fait un tout de passe passe comptable, consistant a obtenir une defiscalisation d'un montant de plus de 2 milliards!! Cette manoeuvre de presentation avait ete critiquee a l'epoque, critiques relatees dans un article de l'IHT, dont je placerai eventuellement le lien plus tard.

Pour etre bref, l'Etat, le contribuable va payer plus de deux milliards pour des erreurs de gestion interne d'une banque, dont le PDG malgre les injonctions du chef de l'Etat pour une fois bienvenues, refuse de demissionner!!! C'est passeblement scandaleux!

Pour AIG, le TARP et les 10 milliards, il n'est pas certain de retrouver quelqueschose, peut etre l'operation a t elle ete enregistree sans plus de commentaire dans une des centaines de lignes de chiffres du document, malgre le cote exceptionnel des sommes et de la transaction. Biensur stay tunes...
Une photo de la même série avait été utilisée dans Le Monde du 25-26/01, dans un autre article de Gérard Davet sur "L'ancien supérieur de Jérôme Kerviel". M. Davet manque quelque peu d'inspiration.
La violente charge des commentaires de l'article sur lemonde.fr est effectivement surprenante ! Le Monde va-t-il réagir au soulèvement des lecteurs ?
Je serais très intéressé par la chose : Quelles suites un journal de l'importance du Monde donne-t-il à une telle bronca ? (Justine si tu me lis...)
Cet article du "Monde" est un nouvel exemple de "journalisme d'investigation" à la française : sous prétexte d'utiliser des "sources", se faire utiliser par elles.
C'est pourquoi on a besoin de vrais enquêteurs. Comme Denis Robert et Pierre Péan, par exemple. Coucou, Daniel.
Tout a été dit dans les commentaires du Monde. Cet article est une honte pour les journalistes. Aucune mise en perspective, la copie de documents d'instruction. Gros malaise pour ce journal dit de référence. Comme une ombre qui perdure mais trompe de moins en moins les lecteurs.
Je trouve cet article digne d'un tabloïd et non "du Monde". J'ai d'ailleurs eu l'occasion de l'écrire en réaction à l'article. Par comparaison, je vous invite à lire cet article (en anglais). C'est d'un tout autre niveau ...
http://business.timesonline.co.uk/tol/busine ss/industry_sectors/banking_and_finance/art icle5716179.ece
Ne pourrait-on pas dire qu’il n’y a en fait que deux hypothèses :

- La plus probable : Jérôme Kerviel agissait avec l’accord de sa hiérarchie, trop contente d’encaisser les fantastiques résultats de son trader (avant de perdre il avait gagné beaucoup), mais faisant mine de tout ignorer : toujours aussi courageux ces banquiers…

- Un peu moins probable : personne n’a rien vu parce que personne ne connaît rien à la banque en général et à l’informatique en particulier (c’est le cas de l’inénarrable Daniel Bouton, de notoriété publique)

Dans les deux cas la hiérarchie doit être lourdement sanctionnée, soit pour complicité, soit pour impéritie…

C’est tellement vrai que la hiérarchie a démissionné (les troisièmes couteaux) et que la justice n’a pas jugé utile de maintenir Kerviel en tôle… Ce qui suppose qu’elle ne le croit pas tellement coupable et en tout cas pas tout seul !

Le rôle du Monde là-dedans ? Sans intérêt, niveau « Point de Vue et Images » !

***
Je trouve un peu bizarre d'accuser le Monde d'avoir "choisi son camp":
Le Monde est quand même le journal qui nous peignait Kerviel en figure de la lutte marxiste, et de l'homme écrasé par la machine capitaliste. La critique de l'individu Kerviel est assez récente, et tardive je trouve d'ailleurs.
Ça + ce que raconte Seb Fontenelle aujourd'hui : Le Monde ne se reconnait plus guère qu'à la typo de son titre, qui est environ un genre de casquette du capitaine qui flotte encore, comme pour témoigner de la présence d'un navire sur le lac, il n'y a pas si longtemps.
On ne comprend plus. Kerviel qui dissimulait ses pertes phénoménales comme un gamin ses bêtises, et qui s'enfonce dans le mensonge, on y croit. Mais là, il est dit que Kerviel dissimulait aussi ses gains? C'est nouveau, non? Ou c'est un lapsus?
A propos de sa personnalité, pour en tirer des conclusions il faudrait la comparer à celle des autres traders. Peut-on exercer ce métier sans être froid et manipulateur? Être mature, c'est avoir, entre autre choses, le sens des réalités. Peut-on être mature de ce point de vue en exerçant ce métier, hors du temps "normal", plongé dans l'abstraction. Sa personnalité ne fait-elle pas partie des compétences requises?
En tous cas j'espère qu'on sortira du "combat" SG contre Kerviel, car si celui-ci récolte ce qu'il a semé en pensant s'enrichir en bon "winner" qu'il croyait être, la SG cherche à masquer ses responsabilités et la nocivité intrinsèque d'une bonne partie de son activité.
La notion de culpabilité ici n'a pas de sens, la notion de démystification de l'activité bancaire en a un
Les sources de l'article du Monde ne sont pas très impressionnantes. Vu qu'à part pour les journalistes du Monde ces documents sont confidentiels (enfin...), on peut leur faire dire tout et n'importe quoi. D'ailleurs, qui ira vérifier le moment venu? Tout le monde aura déjà oublié/sera déjà occupé par une autre "affaire".

Finalement le Monde ne fait que livrer en avant première la défense de la SG pour le futur procès qui est sensé faire émerger la vérité. Et séparer l'info de l'intox dans ces deux plans com', mais trop tard.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.