24
Commentaires

Karachi : Sarkozy "au coeur de la corruption" ?

La "fable", comme l'avait qualifiée en juin Nicolas Sarkozy, vient de prendre son envol dans la réalité du monde judiciaire.

Derniers commentaires

Repéré sur un autre site en remontant à partir de Rue89.com, le début d'une des citations utilisé dans cet article me semble intéressant à citer :

Me Olivier Morice : "On a quand mëme le sentiment, que... il faut se méfier quand on attaque le président de la République... Un certain nombre d'entre-vous [des journalistes donc] m'ont dit... est-ce que vous ne pourriez pas nous dire exactement la même chose, sans nous indiquer le nom du président de la République, ou sans nous préciser le nom de Nicolas Sarkozy. Voyez-vous la difficulté qu'il y a dans ce dossier, c'est que Monsieur Sarkozy est au coeur... [la suite de la citation dans votre article]

source : http://www.dailymotion.com/video/xbj8qn_karachi-au-coeur-de-la-corruption-e_news

Ce serait peut-être intéressant de creuser un peu du côté de cette intro. me trompe-je ?
pour mémoire, il y a eu une réplique du "Collectif de familles de victimes décédées dans l’attentat du 8 Mai 2002 à Karachi" à la réplique de l'Élysée mentionnée en fin d'article :

[quote=le collectif a écrit]Précision sur la bonne volonté de l’Etat …

Suite à la conférence de presse donnée le 17 décembre 2009 dans les locaux de Maitre Morice, l’Elysée à fait publier un communiqué disant en substance que les propos tenus sont diffamatoires et comme pour se donner bonne conscience « remet sur le tapis » que toute la lumière a été faite sur cette affaire et que la CCSDN a fait déclassifier l’intégralité des documents secret défense liés à l’attentat de Karachi.
Cette affirmation est « une fable grotesque, ridicule », la vérité étant que la CCDSN a effectivement déclassifié 40 documents (pour la plupart partiellement d’ailleurs), mais dans cette liasse ne figurait absolument aucun Secret Défense… tous les documents fournis à la justice sont de niveau « confidentiel défense »…les personnes étant un peu courant remarqueront que la différence est de taille dans le niveau de classification.
Si tous les documents disponibles nous ont été fournis comme le dis l’Elysée, celà signifierait que la DGSE en 8 ans n’a émis aucune note Secret Défense à ce sujet…qui peut croire à une fable pareille???


http://www.verite-attentat-karachi.org/
vendredi 19 juin 2009 - Bruxelles
Une vidéo reprise par le Nouvel Obs.
ndlr : je conserve précieusement plusieurs exemplaires de ce verbatim. C'est celui-ci qui me semble le plus fidèle, il vient d'un @sinaute (merci Mr P----p)
...Avant que ne commence l'échange, le Président interrogé fait par deux fois cliqueter d'impatience son stylo, il a les mains ouvertes.
Question du journaliste pro mais un poil tendu…:
"Philippe Al… Euh, Philippe Alfroi, de l'Agence France-Presse - Monsieur le Président, …à votre droite ! (il indique seulement où il se situe par rapport au Président) - Philippe Alfroi, de l'Agence France-Presse : ...selon les informations qui sont…qui ont été rapportées hier à la suite d'une réunion entre les parties civiles dans l'attentat de Karachi et les juges d'instruction, il semblerait que l'origine de l'attentat ne soit pas due à un acte terroriste mais plutôt à des représailles de l'Etat pakistanais après le « non versement » de commissions. On parle même de « rétro commissions » (le président : « Oh bah ça, alors…») qui auraient dû alimenter la campagne d'Edouard Balladur en 1995.
Est-ce que, en tant que ministre du Budget, vous avez été au courant de tels accords ? "
Réponse du Président :"Ah bah…c'était pas la peine de vous mettre à ma droite (Premiers rires étouffés et complices dans l'assemblée). Enfin, écoutez… c'est ridicule ! Franchement, Monsieur, franchement… c'est ridicule. Pas vous, hein! je me permettrais pas, je vous respecte ! Mais enfin… écoutez : soit il y a des éléments, donnez-les nous. (Balbutiements).
C'est grotesque! Voilà, c'est ma réponse….
NDLR : voilà donc la réponse ??????? donnée à la question du journaliste.
Alors, qu'est-ce que vous voulez que je vous dise ? Raisonnement : pour son financement, Monsieur Balladur aurait accepté des commissions qui n'auraient pas été payées ensuite, et ça a donné Karachi… Mais enfin!… respectons la douleur des victimes !
NDLR : c'est par douleur que les proches des victimes soulèvent la question posée par le journaliste.
S'il vous plaît!… Mais qui peut croire à une fable pareille ? Qui peut croire à une fable pareille ?
Et puis, si vous avez des éléments, donnez-les à la Justice, et demandez à la Justice qui zenquêtent.… Mais enfin! Franchement!… Qu'est-ce que vous voulez que je réponde là-dessus ? Mais, honnêtement, qu'est-ce que vous voulez que je réponde là-dessus ?
Y'a quatorze ans, de surcroît! On est dans un monde où tout se sait, où la notion de secret d'Etat n'existe plus !
NDLR : tout le monde sait qu’en juin 2009, le secret d’Etat n’existe plus.
Quatorze ans après, vous venez me poser la question: « Est-ce que vous êtes au courant de rétro commissions qui auraient pas été versées à des Pakistanais dans le cadre de la campagne de Monsieur Balladur ? »
NDLR : même si on n'aura jamais de réponse, la question a bien été comprise.
Et vous ?… vous zétiez pas au courant non plus, non ?... vous, vous, vous étiez peut-être journaliste à cette époque ? Peut-être, à ce moment-là, je vous aurais… non, mais je ne vous zen veux pas, mais enfin écoutez !… Franchement! (Soupir). Enfin, si y'a un braquage à Bruxelles aujourd'hui, j'y étais… (rires parmi les spectateurs et journalistes confrères du pris à partie) C'est incontestable.
Alors qu’une voix l'interpelle sans doute pour passer à une autre question : «Monsieur le Président ! Monsieur le Président !»...
Monsieur de Président réalise que du respect de la douleur des victimes on est passé à la grosse plaisanterie.
Non, pardon ! hein! Je ris pas du tout, parce que Karachi, c'est la douleur de familles et (marmonné) de trucs comme ça… mais qu'est-ce que vous voulez que j'aille répondre là-dessus ?!"
Et pendant ce temps là : Bourdin et l'identité nationale et Domenech et Johnny et le prix du timbre et le Président qui court en plein soleil à midi sans chapeau et sans savoir qu'il faut..... s'hydrater.
IMPORTANT : Avec tout mon respect aux familles des malheureuse victimes de cette tragédie... IL FAUT QU'ELLES SACHENT LA VERITE.
,
je crois plutôt que c´est la corruption qui est au coeur de l´Elysée. non pas que le PR soit pourri, mais que le mode de raisonnement " c´est celui qui a le pognon qui a raison" , un système où l´enrichissement personnel est élevé au rang de morale et d´hygiène de vie, qui l´emporte sur le reste.


Le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument.

que shakeqi trouve tout ça grotesque est finalement logique, lui qui ne comprend pas pourquoi on lui reproche son attirance pour tout ce qui brille.
On verra bien si il y a plainte de l'Elysée pour diffamation. En cas de plainte, ça veut dire nouvelle instruction précise des faits et enquête spécifique dans ce domaine. Rien à craindre quand on est innocent sinon on est jamais de rien et ça devient chaud bouillant, et comme un réseau fatalement c'est beaucoup de monde, tout le monde tiendrait il encore sa langue..??? rien de moins sûr.
Ce n'est même pas jeter un pavé dans l'eau,
c'est jeter un ptit caillou dans l'océan,
ce que fait l'avocat ET les familles =
non lieu, tsarkone risque absolument rien,
triste, mais c'est la réalité. cela ne sert à strictement rien.
Bidon
gamma
hé ben ça commence à bouger fort !
Mais au fait pourquoi cet avocat prend-il le risque d'attaquer médiatiquement et ouvertement Sarkozy? Pour se protéger ? prendre un risque pour se protéger...pas très logique tout ça à moins qu'on veuille se protéger d'un risque encore plus grand?
Autant j'ai envie qu'il réussisse cet avocat, mais croit-il au Père Noël ? A moins qu'il veuille se faire nom : le grand avocat qui a cloué Sarko-menteur.
Dès que la menace de scandale se rapproche de lui, il se sert de la kalachnikov, et attaque en justice, alors qu'on n'a pas le droit de l'attaquer, c'est tout de même insensé.


http://anthropia.blogg.org
En son temps Chirac, pour des accusations du même ordre (quoique..), nous avait gratifié d'un fuyant et glissant "pshiiittt"
Sarko va t-il nous la refaire avec son style vulgaire en nous donnant un sonore et puant "prouuttttt"
10 ans qu'on entend dire que Chirac a "puni" Sarkozy pour avoir soutenu Balladur en 95, pour avoir choisi de travailler avec Balladur, et tout et tout... et depuis 2007, pas un mot, les journalistes n'en parlent plus... Il n'y en a plus que pour "Chirac il a fait ça, Chirac il a fait ci, et Pasqua il a fait ça, et Pasqua il a fait ci, et Balladur il a fait ça, et Balladur il a fait ci". Mais jamais on ne rappelle que Sarkozy était collaborateur proche de Balladur, que Sarkozy a géré au plus haut niveau avec Pasqua le 92 pendant des années. En tout cas, depuis quelques années, et particulièrement ces derniers mois, pas un mot de tous les importants journalistes qui causent dans le poste... ...

Ceci dit, le juge d'instruction, il ressemble à Dewaere, dans un film des années 70...
J'ai confiance dans la justice des puissants de mon pays. Pas de souci en perspective pour $arko donc.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.