77
Commentaires

Justice pour Hortefeux !

Pour une fois, vivons dangereusement : défendons Hortefeux.

Derniers commentaires

Ou le CRIF n’a rien compris…
Ou le CRIF relance la polémique , en écrivant :
« Logiquement, la polémique devrait finir »
« L'homme public en compagnie n'a plus à craindre la dague du spadassin mais le smartphone miniature et ses images planétarisées. »


Je ne vais pas revenir sur la provenance de ces images [LCP], mais sur la diffusion-explicative-justificative-fallacieuse de cette idée.
« quand on n’a rien à se reprocher , on n’a rien à craindre des caméras »

Avec Internet, on est aujourd’hui à « L’Aurore » d’une révolution de l’information trans-gouvernemental…
Le mur des mensonges et de l’hypocrisie qui sépare la Société en deux va tomber, malgré des essais – de la Chine à Cuba, avec leur loi Hadopi – de certains gouvernements totalitaires.

Qui va/veut être le ZOLA du XXI° siècles ?
Qui va/veut écrire à la une sur 6 colonnes « J’Accuse »
Un philosophe… un écrivain… un journaliste… un internaute… un @sinaute…
Le pouvoir est sur le NET.

Où on ne parle plus de la « boulangère d’Aubervilliers », ou comment freiner le développement d’Internet au profil de l’industrie française et du super-minitel plus performant…
Rendons à Jacques Chirac ce qui appartient à ses conseillers.
Interview accordée par M. Jacques CHIRAC, Président de la République, à la Cité des Sciences le 10 mars 1997 :
« Nous sommes le pays du monde qui a la culture du clavier et de l'écran la plus élaborée.
Vous parlez des Etats-Unis, mais aujourd'hui la boulangère d'Aubervilliers sait parfaitement interroger sa banque avec son minitel.
La boulangère de New-York en est tout à fait incapable.
Nous avons une culture grâce au minitel. Naturellement, maintenant, il faut faire le bond suivant, mais nous ne partons pas de rien.
Et si vous ajoutez à cela que nous avons des industries de hautes technologies qui sont parmi les premières du monde,
si vous ajoutez à cela que nous avons des industries de services et de logiciels qui sont mondialement reconnues,
nous avons tous les éléments pour être parmi les premiers. »
Mdr, comme dirait mon fils, je tombe sur un billet de Maitre Eolas qui cite BH lors de son déplacement à Sartrouville, le 9 septembre 2009:
«Si vous n’avez rien à vous reprocher, vous n’avez pas à avoir peur d’être filmé. Lorsque vous faites vos courses au supermarché, lorsque vous retirez de l’argent au guichet ou que vous utilisez les transports en commun, vous êtes déjà filmés. Qui cela dérange-t-il ?»
Il parlait bien sur des cameras de surveillance ...
J'avais voté pour cette chronique hier, car je trouve qu'il est effectivement important de relever ce genre de déformation de propos. Cependant, hier soir au journal télévisé, j'ai vu un extrait de vidéo présentant Brice Hortefeux à l'Assemblée Nationale et il parlait bien, très clairement et sans ambigüité, de regrets vis à vis de la polémique (et il n'y avait pas un "blanc" entre les deux).
Finalement, dans leur transposition des propos de Hortefeux, Le Monde et Le figaro ne se sont pas trompés ! c'était bien ce qu'il voulait dire au fond.
Au passage je suis scandalisée par ses propos racistes qui valent largement ceux du député à l'aéroport; visiblement la démission de l'un n'est pas valable pour l'autre. De toutes façons ce genre de propos écœurants n'est pas étonnant dans la bouche de l'ancien ministre de l'immigration et de l'identité nationale et est à l'image de ce gouvernement raciste qui pratique une politique d'immigration inhumaine et dont, en tant que française, j'ai vraiment honte.
Vous aimez rire, mais vos plaisanteries sur les Juifs, les Arabes, les homosexuels..., ne sont pas toujours très appréciées ?
Certains les trouvent même de très mauvais goût et ne vous adressent plus la parole ?
Une solution infaillible pour éviter tout futur dérapage : mettez une cravate.
j'exprime mon respect pour tous les Français, celles et ceux qui vivent sur notre sol, quelles que soient leur religion, leurs convictions dit notre cher ministre.
Vous pinaillez dites-vous, M. Schneidermann (le vouvoiement n'est là que parce que j'écris trop peu pour être plus familier), mais pinaillez alors jusqu'au bout :

M. Hortefeux parlait d'Arabes, personnes qui parlent arabe, et donc par extension d'origine proche/moyen-orientale ou nord-africaine.
Or il ne dit pas respecter les Français quelle que soit leur origine.

On n'est pas Arabe par conviction ou religion.

C'est un détail mais il y a une différence entre être Arabe et être Musulman. Quand un ministre de l'intérieur (et des cultes, non ?) et ex de l'immigration, entretien cet amalgame dans de tel circonstance, j'ai du mal à croire que ce n'est pas volontaire.
que le parti socialiste balaie devant sa porte avec freche et vallls le 'caudillo' de la gauche
"Mais contrairement au titre du site du Monde" : plutôt du figaro.fr, comme le montre l'image, non ?
Quand on écoute Hortefeux à l'assemblée nationale (vite dit du 15/09 - 17h10), il dit bien "j'ai présenté mes regrets pour cette polémique injuste et patati patata".
Donc heu ... toujours indécrottable a priori
Et même si il a dit "Je regrette."
Moi aussi, je regrette. JE regrette plein de chose, de pas avoir pu acheter un roblochon a midi pour la tartiflette, de ne pas pouvoir partir dès maintenant du bureau.
"Je regrette" sans dire quoi, c'est du vent. on regrette des paroles malheureuses, un buzz inutile, on regrette quelque chose, quoi. Sinon, "je regrette" C'est du vide. Si il souhaitait exprimer des regret pour ses parole, il l'aurait dit clairement. Ce n'est pas le cas.
[quote=On dira que je pinaille. Mais contrairement au titre du site du Monde, ...]

... et du site du Figaro ! Lequel des deux a commencé ?

Qui aurait cru que deux organes de presse aussi différents sortiraient chacun un article sur le sujet avec la même "erreur" dans le titre ? Quel est le vilain qui a copié sur l'autre ?

Difficile de ne pas être d'accord avec vous ; on n'a pas le droit de modifier les dires de quelqu'un. De toute façon Hortefeux est ce qu'il est ; ses regrets ne retireront rien de ce qu'il a dit, et ne changeront rien à ses manières de "beauf". Et ça, je pense que tout le monde l'aura compris.

Au fait, où peut-on entendre la fameuse bande son ?
Je viens de lire un vite-dit d'@si sur le blog d'Apathie qui parle d'une "remarque franchouillarde" à laquelle a donc répondu Hortefeux.
Dans ce cas franchouillard signifie profondément méprisant et xénophobe. Je n'ai aucune indulgence pour cette franchouillardise répugnante dans laquelle baigne visiblement l'UMP (et bien d'autres). Ce qui est d'autant plus répugnant ensuite, c'est cette politesse de façade pour les excuses et la manière dont les membres des institutions représentatives des Musulmans baissent le nez (tout comme le militant kabyle qui lit un texte au-dessus de la caméra). Qui croira que les musulmans sont convaincus ?
Hortefeux est à l'image de cette France pour laquelle un arabe est à sa place quand il est catho, mange du cochon et boit de la bière. Que de relents !!! Rien n'a changé sous le vernis de la modernité. Cette France là est bien celle de Pétain.
Pour être léger, c'est vraiment très léger. Et même en marquant un point d'arrêt entre le "Je veux donc vous dire mes regrets" et le reste, ce n'est franchement pas évident que ce qu'il regrette soit bien ses paroles.

Le président du CFCM juge les "regrets" d'Hortefeux "suffisants"
C'est surement parce que c'est ramadan, le mois dit, du "pardon" pour les musulmans ... oui c'est surement pour ça, enfin, c'est surtout qu'il vaut mieux croire ça, car sin,on c'est vraiment grave ce qui est entrain de se passer.
oui , justice pour hortefeux, oui !!!!
et qu'on le pende par les c....... !!
Nan ! Je viens de réécouter ! Il regrette le tohu bohu. Ceux qui ont commis une faute à cause de lui, ce sont ceux qui ont fait monter la mayonnaise autour de cette affaire où lui-même n'avait pas eu une parole pouvant passer pour raciste.

De toute façon, un principe est qu'un néo-con ne s'excuse jamais, et de toutes façons n'avoue jamais.

S'excuser est un signe de faiblesse, et même un signe d'infériorité.

Car les néo-cons sont des cadors absolus. Ils ne peuvent pas commettre d'erreurs. Ce sont forcément les autres qui sont trop bêtes pour avoir bien compris.
En bref, il lui suffit de dire "je regrette" pour que l'affaire soit terminée...

La justice n'est donc pas la même pour tous en France, dont acte.
«Au moment où est passée la loi de simplification et d'allègement des procédures, on ne s'est pas rendu compte que dans le même temps on s'interdisait en quelque sorte que des groupes tels que des sectes puissent être dissous» .
«Il s'agit là d'une erreur matérielle et elle sera corrigée dès que possible» Voilà tout ce que la Sinistre de l'Injustice Michèle Alliot-Marie a trouvé pour expliquer le fait que la secte la plus virulente et toxique continuera ses méfaits en France. Dingue , non ? C'est au mieux de l'incompétence avérée qui se sanctionne par une démission en rapport avec la gravité des conséquences ( laisser impunie l'une des sectes les plus dangereuses) , au pire...c'est que l'Etat n'aime pas se faire hara-kiri.
Les explications alambiquées d'Hortefeux pour ses propos racistes , c'est de la roupie de sansonnet à côté de la pensée Alliotmariesque.

PS : dépêche d'agence Reuters très complète ICI
Service minimum,

Juste pour garder son "prestigieux" poste de chef de la volaille,

Car on dit que le château s'est irrité de cette bourde de débutant : ces choses-là on les dit entre soi,

Entre crapules certifiées pur sucre à l'abri des manants et des caméras...

De toute façon la méthode Hortefeux c'est celle de Le Pen : franchir la ligne jaune (pas celle de l'excellent Guy) le plus souvent possible,

Pour conquérir les voix des fachos, Sarko vient bien de recruter l'agité du bocage, seulement il n'est pas raciste aux dernières nouvelles et il est donc urgent de taper dans le dur de l'électorat...

Et dans ce cas la colère de l'Elysée serait peut-être feinte... Est-ce possible que deux flics connaissent la technique du méchant et du gentil ?

Je n'ose le croire...

***
C'est fou, je n'ai jamais vu Hortefeu entouré de tant d'arabe et/ou de musulman que depuis cette dernière semaine !!! (je parle de gens toujours en liberté, évidement).
Internet tout à l'égout ? Ben m... alors et moi qui pensais que l'espresso du telerama.fr c'était le bon goût près de chez moi ! Voilà qu'il s'y met lui aussi !
J'ai été révulsée ce matin en entendant la tournure de sa phrase "je regrette le tohu-bohu médiatique qui a pu faire croire que gnagnagna" ! Il regrette le tohu-bohu, sinon rien d'autre ! Non mais comment pourrait-on l'imaginer raciste ? Puisque je vous dis que je rigolais...
Cela prouverait donc que l'exhibition du jeune militant UMP français (certainement) -et d'origine maghrébine (et peut-être pas arabe d'ailleurs, si ses parents sont kabyles) confirmant qu'il rigolait, notre clown blanc- n'a pas réussi à faire taire ces enfoirés d'internautes suivis de loin par la presse française !
Voilà notre ministre de l'Intérieur roi du sophisme ? Ou du déni ? Ca lui arracherait les tripes de dire qu'il a merdé et de démissionner ! Si j'étais sa mère, je lui flanquerais une fessée, lui laverais la bouche avec du savon et le mettrais au cabinet noir !

A la suite de quoi, un UMPiste a lancé, paraît-il, l'idée de réfléchir sur la liberté et Internet ! Attention danger !
Bonjour,
Bah ces regrets ne valent pas mieux que ses excuses du premier et du second jet, il(s) ment(ent) dès qu'ils ouvrent la bouche.
On dira que je pinaille , Daniel , mais pourquoi dans la fin de votre article ne citez vous que Le Monde comme fautif dans la restitution des paroles de Britze Hörteufel (FDC copyright) , alors que vous montrez également la Une du Figaro qui en fait autant ?
Quant à Briçounet Boutefeux , je ne comprends pas comment on peut regretter une parole ou un acte quand on estime qu'il n'y a pas lieu aux regrets et qu'on crie même à l'injustice !
Les responsables du CFCM qui entourent le Ministre de l'Intérieur, des Cultes et de l'Humour Raciste sur la photo du Fig.fr ont l'air consterné. Le barbu à lunettes, au premier plan, se bouche même carrément les oreilles.
C'est qu'en fait le cliché a été pris à l'instant où Hortefeux, après avoir jeté un regard circulaire sur la salle, laisse échapper : "Il y en a beaucoup trop. On va avoir des problèmes."
Bien qu'il ait précisé par la suite qu'il parlait des petits fours, et pas des Arabes, et que les problèmes qu'il évoquait étaient d'ordre digestif, il n'a convaincu personne.
Il nous prend vraiment pour des moutons bêlants, ce gars: pas d'excuses, de simples regrets pour la "polémique" enflée par les médias !!!
Mais quelle hypocrisie !!! Or, je pense que c'est l'hypocrisie des personnes publiques ,à ce point, qui représente le plus grand danger pour la démocratie... D'où l'importance du travail de décryptage, de recherche du vrai sens de la parole donnée, bref de la recherche de l'honnêteté, à mener par les journalistes eux même honnêtes..
Lambiance de cet échange, à Seignosse était vraiment très lourde, et très malsaine, à regarder la "vidéo"... chassez lz naturel ... et le vernis ne tient pas !
Quel film révélateur !
Moi ce que je regrette, c'est le 7-10 de France Inter avec Nicolas "journaliste-total" Demorand qui demande à Henri "drill-drill" Guaino (rien à voir avec la merde d'oiseau quoi que...) ce qu'il pense de la 'polémique' sur les propos de Brice "roi-de-la-glisse" Hortefeux.

Guaino répond que c'est une phrase sortie de son contexte (à part ça on a toute la séquence), que l'on ne sait pas à quoi Hortefeux répond (bah si on sait exactement), et que cela n'est pas raciste (ah bon ?). Demorand enchaîne de suite avec la question suivante, "Donc vous pensez qu'il faudra réguler Internet?", et HG de dire que oui, Hadopi n'est que le début, Internet on va te le fliquer sévère et patati et patata..

Bravo, ça c'est du journalisme de haute volée. On savait Demorand d'une opiniâtreté toute relative sur les questions qui fâchent, mais là c'est le pompon.
Rien à voir, mais quand est-ce qu'il compte mettre des pastilles pour la gorge à la disponibilité des invités du 7-10?
Merci @si de garder ce sujet à l'ordre du jour .
J'espère qu'il le restera jusqu'à ce que l'odieux soit [s]pendu haut et court[/s] suspendu de ses fonctions .

Les Indignes de la République ne nous ferons pas taire .
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.