81
Commentaires

Jupes longues : "J'étais réticent à ce qu'on voie son voile sur la photo"

Pour un emballement médiatique, c'est un bel emballement. L'histoire de Sarah K., cette collégienne de Charleville-Mézières interdite d'accès en cours pour cause de jupe longue considérée comme un signe religieux ostentatoire, s'est retrouvée jusque dans le New York Times. @si a retrouvé l'auteur de l'article par où tout a commencé : le journaliste de L'Ardennais Guillaume Lévy, qui a été le premier à parler du cas de Sarah. Il raconte les coulisses de son article, et le déferlement médiatique "délirant" qui a suivi sa publication.

Derniers commentaires

Une idée à la belle ampleur comme celle des jupes des femmes quechua :

Arte tout à l'heure , 360° géo , les femmes quechuas nous font un joli pied de nez , réjouissantes de liberté ...

Elles se rendent à la ville , bébés en bandouillères , pour un match contre une équipe de filles de cette ville . L'équipe adverse , des filles annoncées métisses et costaudes , casaques blanches , dentelles , jupes sombres ,

En face , les femmes quechuas , gilets roses , pompons et jupes traditionnelles :
dans leurs montagnes où les hommes s'abandonnent à l'alcool le plus souvent , elles se sont approprié le foot-ball ( en plus des travaux qui leur échoient dans des conditions extrêmes .)

A la mi-temps , elles donnent le sein ou le biberon aux bébés qui attendent sagement sur la touche .
L'enjeu du jour , elles l'ont gagné : 1000 kgs de semences de pommes-de-terre pour faire vivre leur village pendant plusieurs mois .
L'absence totale de signes ostentatoires est-elle possible ?
Et les jupes noires que portent des filles gothiques ?

Faut-il les expulser aussi ?

Car oui pour certaines le gothisme est carrément une religion...

Bref là les extrémistes ceux sont plutôt certains responsables scolaires !
Dans 40 ans:: on fait comment ?
Ce sujet est un bon exemple de l'info locale qui met le feu dans tout le pays et au delà, alors que c'est minuscule et quotidien au départ.

Si @si cherche un sujet sur l'info à diffusion sélective, voir cette histoire de petits Israéliens fabriqués au Népal et évacués après le tremblement de terre, qui a paru un peu partout et n'a suscité aucune émotion.
http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/seisme-au-nepal-israel-va-evacuer-en-priorite-25-bebes-de-meres-porteuses-26-04-2015-4726311.php

Il y a pourtant tout pour susciter l'émotion (Israel, mère porteuse, adoption homo, tremblement de terre, ça fait peut-être trop).

Curieusement, en dehors des sites du judaïsme, l'information n'a circulé que dans l'extrême-droite (Marine Le Pen présidente etc.) Personnellement, je l'ai trouvée sur un site royaliste où j'étais allé chercher un texte du comte de Chambord.

Juste une suggestion pour en faire un sujet (à supposer qu'on soit en manque).
Bon on résume:
Elle porte le voile, l'enlève chaque fois avant d'entrer à l'école mais d'un coup, se fait interdire l'entrée au motif de sa jupe. Qui serait trop longue.
Franchement, faut pas déconner, quel rapport avec la laïcité, une jupe ?
Des enseignants devraient comprendre, sans qu'on ait besoin de le leur expliquer, que chercher la limite est assez typique des adolescents. Ça fait partie d'un processus tout à fait normal (et bénéfique) de socialisation, dont on rencontre également une "pointe" entre 2 et 3 ans (la fameuse période du NON), et qui est présente à tout âge chez certains. Les caricaturistes par exemple, dont on fait pourtant grand cas ces temps-ci. Souvenez vous de Louis Philippe caricaturé en poire (dessin censuré), et du dessin de Daumier qui fait évoluer le portrait du roi vers une innocente poire, précisément pour nous faire nous interroger sur "à partir de quand un dessin parfaitement licite franchit la frontière qui en fera un objet de censure".
Certains d'entre nous ont été adolescents (pas tous, dirait-on!), et comprennent fort bien le processus par lequel on fait mousser ce qu'on voulait faire disparaître. Victoire à la Pyrrhus... car les adolescents sont bien plus nombreux que les censeurs. On peut les briser individuellement (triste succès), mais finalement....
Est-ce provocant de dessiner la moitié d'une croix nazi...?

.....non , ça ressemble a un panneau de signalisation , a la rigueur sur un double virage un peu sec....
Mes très chers amis !

Qu'une gamine manipulée, au nom de l'islam fasse autant parler ... Quelque part c'est un peu calculé, non ?
Renan écrivait en 1882 qu'il s'en est fallu de peu que les chrétiennes soit obligées de porter le voile, à la façon de l'orient, (et il parle là des traditions de l'orient pré-islamique!) et qu'elles y échappèrent en raison de l'influence des pays grecs et latins. Les femmes chrétiennes furent donc heureusement dispensées, je cite Renan, "de ce hideux signe de débilité physique et morale" . (voir Marc Aurèle et la fin du monde antique disponible sur gallica, chapitre "les moeurs chrétiennes")

Et aujourd'hui ce hideux signe de soumission occupe l'espace et trouve plein d'idiots utiles pour le justifier.

Ernest, reviens, ils sont devenus fous !
Je n'ai pas l'impression que cette histoire soit grand chose pour l'instant mais réfléchissons un peu. Et si demain via les réseaux sociaux quelqu'un lance effectivement la jupe longue noire comme signe de revendication d'appartenance à la religion musulmane (ce qui vient peut-être d'avoir involontairement eu lieu) ? Ou le mouvement de la chemise violette comme signe d'appartenance à la religion catholique ? Bref si certains créaient de toutes pièces des signes ostentatoires religieux et reconnus comme tels, que faudra t-il faire ? Interdire à tout le monde de les porter ? Et s'ils décident du coup de réagir en n'en changeant la couleur, voire de la mettre à jour périodiquement (tiens je vais breveter l'idée pour faire une appli) ? Pour ma part je n'ai pas vraiment de réponse à cette question. Pour l'instant il me semble qu'il faut laisser les équipes pédagogiques juger au cas par cas de l'attitude à adopter. Mais quel casse tête cela peut être ! A terme on se simplifierait sans doute la vie en revenant aux bons vieux uniformes ou un dress code strict incluant coiffures autorisées et tout et tout... Franchement ça ne m'aurait pas dérangé à l'époque, au contraire !
J'espère qu'avec un sens aussi affûté du buzz cette brave jeune rebelle finira sur le plateau de Thierry Ardisson...
A moins que @si ne se mette sur le coup ? A défaut d'avoir eu Lordon et Piketty un plateau avec Sarah K., Emmanuel Todd ( buzz imminent avec son livre antijesuischarlie) et disons Val ou Fourest ? Ca nous promettrait de beaux forums...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.