20
Commentaires

Journalistes, un cauchemar de 2018

Commentaires préférés des abonnés

C'est vrai qu'il aurait suffit qu'il gueule "Allahu Akbar" pour passer à la postérité.


En même temps, faire la une avec ce genre de massacre aux Etats-Unis aurait été une faute de gout journalistique. La déferlante des migrants en Europe et la coupe d(...)

Deux jours avant le carnage d'Annapolis, l'homo peroxydé d'extrême droite Milo Yiannopoulos avait, sur Twitter, appelé ses followers à flinguer des journalistes.

Il déclare aujourd'hui qu'il s'agissait d'une plaisanterie.

2 minutes de détente dans ce monde d'assassins.

Rions un peu avec Aurore Bergé... ou plutôt sans elle.

Derniers commentaires

Le commentaire que je vais faire n'est pas de moi mais d'une pseudo "Lola" sur le NYT et voici ce qu'elle dit :

"Je suis toujours étonné que les tueurs de masse blancs sont arrêtés sans trop d'égratignures tandis que les hommes noirs sans arme se font tirer dessus et sont tués alors qu'ils fuient."


Quant aux prières de Donald T., elles doivent être aussi crédibles que ses autres mensonges.

D'autres morts, dans des conditions atroces, dont on parle très peu: les morts d'arcelormittal, les ravages de la sous-traitance, de l'intérim, pour le plus grand bonheur des actionnaires; et le parquet qui classe sans suite.

 https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/arcelor

2 minutes de détente dans ce monde d'assassins.

Rions un peu avec Aurore Bergé... ou plutôt sans elle.

Une nouvelle histoire de gars qui ne supporte pas d’être récusé par une dame, n’est-ce pas ?

Si l'événement avait fait la une en France vous auriez sans doute pu écrire la chronique inverse. Une chronique pleine de bonnes intentions pointant l'inaction de l'Europe dans la crise des migrants et l'indifférence (voir la diversion) des médias préférant couvrir un fait divers plus propice au buzz aux USA.


Il y a toujours moyen de s'indigner quand on cherche finalement.



total respect

Deux jours avant le carnage d'Annapolis, l'homo peroxydé d'extrême droite Milo Yiannopoulos avait, sur Twitter, appelé ses followers à flinguer des journalistes.

Il déclare aujourd'hui qu'il s'agissait d'une plaisanterie.

C'est vrai qu'il aurait suffit qu'il gueule "Allahu Akbar" pour passer à la postérité.


En même temps, faire la une avec ce genre de massacre aux Etats-Unis aurait été une faute de gout journalistique. La déferlante des migrants en Europe et la coupe du Monde de foot apparaissent autrement plus propice à une bonne audience.


Il faudrait quand même que DS revienne à la réalité : l'info se hiérarchise à l'aune des préoccupations des français telle qu'elle résulte des sondages d'opinion.

Ceux qui ont ponctué leurs agressions ou leur massacres d'un "Allahu Akbar" ne sont pas "passés à la postérité". Ils étaient soit des malades dont les actes sanglants ont été récupérés par Al Qaïda ou Daesh, soit de vrais tarés fanatisés.

On apprend aux jités de ce midi que Salah Abdeslam a daigné ouvrir sa gueule face au juge... pour justifier les tueries dont il est l'un des responsables.

Postérité ! Le terme est réellement bien choisi...

"être conservé dans la mémoire des générations successives : c'est la définition de "passer à la postérité".

Rien de gratifiant là dedans.

Ouvrez un dictionnaire avant de donner des leçons....

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.