30
Commentaires

John Oliver, le journaliste qui rend la neutralité du net passionnante

Il existe un monde, à la télévision américaine, où un présentateur peut parler pendant 15 minutes non-stop, assis sur une chaise, de la neutralité du net, de la dette argentine ou du "native advertising", sans que les téléspectateurs ne zappent. Ce monde-là, celui du Last Week Tonight, est diffusé tous les dimanches à 23h sur la chaîne HBO, et c’est John Oliver, transfuge du Daily Show de Jon Stewart, qui l’anime. Visite guidée et portrait d'un comédien anglais aux allures de journaliste.

Derniers commentaires

Quand l'information critique ne peut être diffusée largement que sous couvert d'humour, cela en dit beaucoup sur l'état du journalisme, sur l'indépendance des médias et sur la liberté dans nos pays dits démocratiques.
John Oliver a rencontré Edward Snowden et ça déménage :

https://www.youtube.com/watch?v=XEVlyP4_11M

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Si quelqu'un sait où trouver les liens de ses émissions en version sous-titrée, je suis preneur, ça m'intrigue ce personnage...
Ces trois émissions, Daily Show, Colbert Report and Last Week Tonight, sont hallucinantes de qualité. Jon Stewart est un interviewer incroyable, il possède une compréhension synthétique et réellement individuelle, pour ne pas dire engagée, des problèmes, notamment du Moyen-Orient, même s'il n'a pas le sceau officiel d'un parcours académique. Il reçoit régulièrement des chefs d'état, des haut-gradés militaires, etc... US et étrangers. Les interviews "extended" disponibles sur internet peuvent atteindre 20-30 minutes au total. Malala Yousafzai, la jeune fille qui vient de recevoir le prix Nobel de la Paix, avait été reçue IL Y A UN AN : http://thedailyshow.cc.com/extended-interviews/0s1zdj/malala-yousafzai-extended-interview.

La télé française est pathétique.
sont hallucinantes de qualité

No comment.
Please comment, si vous avez quelque chose à dire.
Sa diction serait-elle aussi pour qq chose dans son succès? Pour tant d'Américains qui laissent la télé allumée sans la regarder, cet accent rompt vraiment avec le flux continu d'américain, et doit bien capter l'attention.
C'est le meilleur, avec Stephen Colbert. La télé US a encore beaucoup de choses à apprendre aux de Caunes, Barthès & co.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.