118
Commentaires

Jogging : les médias se trompent sur "le rayon d'1 km"

Incapables de lire un décret correctement ! Depuis trois semaines, Libération, Le Parisien, Les Échos, L’Équipe et bien d'autres évoquent la zone autorisée autour du domicile pour se dérouiller les jambes. Ils ont, pour une immense majorité, induit leurs lecteurs en erreur.

Commentaires préférés des abonnés

Merci.
Tout dans cet article est insupportable. 

La référence moralisatrice aux "petits malins", le plaisir évident à restreindre les libertés individuelles, l'incapacité à reconnaître ses erreurs et à les corriger.


"je ne sais pas si on va rectifi(...)

Cette problématique pourrait paraître anecdotique, mais elle révèle combien nos journalistes (et probablement nos législateurs) sont ignares d'une part, et d'autre part combien notre société est nécrosée par l'illusion du savoir et dépendante de la t(...)

Ça me rappelle une vielle blague :

-Pardon monsieur, à quelle distance est la plage s'il vous plait?

-Ah, ben, ça dépend si vous marchez vite...

Derniers commentaires

Bonjour,

je pense à votre article (dont je déterre le forum) à propos de la carte des endroits où le port du masque est obligatoire à Paris.

Je ne ferai pas de commentaire sur cette idée de faire porter le masque en extérieur, hein ! Nous ne sommes pas à une aberration près...

Non, c’est la carte : nous sommes nombreux à ne pas avoir compris si les deux bois parisiens sont concernés ou non. Et, finalement, FranceInfo a dû contacter la préfecture de Paris 👨‍✈️pour connaître la réponse...

Ils sont incapables de faire ne serait-ce qu’une carte compréhensible...


Allez ! À vous de jouer :


Bonjour.

Ce n'est pas terminé puisqu'avec  la "libération" du 11 mai et le passage aux 100km, certains  médias font la même erreur. Exemple ici https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/chateau-gontier-sur-mayenne-53200/rennes-ou-le-mans-jusqu-ou-peut-aller-dans-un-rayon-de-100-km-autour-de-chateau-gontier-6823386.

En fait , il est tout à fait possible d'aller à Nantes  à partir de Château-Gontier sur Mayenne, mais le plus fort c'est que Rennes est hors limite sur la carte mais bien indiqué dans le texte... Chapeau!

Je ne réagis que maintenant parce que, dans un premier temps, j'avais trouvé votre article très pertinent et je viens de me rendre compte qu'il est fondamentalement erroné… même si sa conclusion reste juste je pense.


Explication : 1km de rayon, en géométrie, c'est une distance de 1km par rapport au centre (Contrairement à ce que dit votre avocat, on ne peut pas parler de rayon s'en s'appuyer sur la notion de distance). Soit, mais vous en concluez à tort que, de toute évidence, en fonction de nos cours de géométrie de cinquième, il s'agit de la distance « à vol d'oiseau ».


À tort parce que, en effet, un peu plus tard qu'en cinquième, on apprend la définition de ce qu'est une distance — qui doit respecter les propriétés de symétrie, séparation et inégalité triangulaire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Distance_(mathématiques).

Et surtout, on apprend qu'il  existe des dizaines de distances, en plus de la distance euclidienne (ou quadratique), qui est la distance à vol d'oiseau. L'isodistance notamment, répond bien à la définition d'une distance.


Il est donc factuellement faux de s'appuyer sur la géométrie pour discréditer l'interprétation de l'IGN.


Par contre, je pense que, si le décret ne précise pas sur quelle distance repose le calcul, c'est forcément la distance euclidienne, qui est la distance usuelle dans la vie de tous les jours.


Je finis sur un contrepied en disant que mon raisonnement depuis le début est lui-même foncièrement erroné, parce que la définition du mètre sous tendrait la distance euclidienne… mais, si cela paraît évident historiquement, ce n'est pas du tout clair actuellement — au niveau d'analyse où mes connaissances me permettent d'aller.


En fait, ma vraie conclusion, c'est que l'apparente évidence de la leçon que vous donnez dans l'article n'est pas du tout évidente.


Le site unkm.fr ne respecte pas le décret dans la mesure où il propose d'utiliser le sentier littoral (sentier des douaniers en bord de mer) et c'est ainsi que mon épouse a écopé de 135 euros d'amende à 300 m de chez elle, avant même d'avoir atteint ce sentier et en l'absence de toute signalisation sur la route d'accès.
Il faut donc corriger la boucle proposée par ce beau logiciel quand on habite en bord de mer !

C'est moi qui ne comprend rien ou l'article n'est pas clair ? Pour ma part j'ai compris (tout seul, pas vu les médias en parler) que 1 km de rayon autour du domicile était le périmètre à l'intérieur duquel on pouvait circuler définit par les cercles de 1 km de rayon que l'on peut tracer à partir des limites externes de propriété définit par la parcelle cadastrale du logement que l'on occupe. En effet pourquoi privilégier la port d'entrée comme centre du cercle de 1 km de rayon ?? mon domicile est accessible depuis celle-ci mais ce n'est pas mon domicile ! Mon domicile n'st pas un point ! et l'article de loi ne dit pas que ce soit à partir du barycentre de mon domicile.

Encore une fois les riches propriétaires sont largement favorisés....

D'autre part comment expliquer que l'accès aux parcours de montagne ou de lieu de nature soit interdit ? Il n'y a pas d'explication rationnelle il me semble sauf à comprendre que le monde entier (ici la France mais je pense que ce doit être valable pour la plupart des pays) ait basculer dans le totalitarisme le plus abscond c'est à dire celui dont on ne reconnait pas l'existence.

Je suis le créateur de unkm.fr merci pour la citation :)

ENFIN un article sur le sujet !

Je suis fasciné par le nombre de journalistes qui ont repris l'information sans jamais la vérifier et qui en plus campent sur leur positions quand on les interroge : https://twitter.com/i/status/1246906708078686209

L'article de service-public est quand même la cerise sur le gâteau... Peut-être révélateur de circulaires gouvernementales qui sont elles aussi dans l'erreur ?

Je me suis fendu d'un mail pour leur demander sur quoi ils se basent, j'attends impatiemment leur réponse : https://twitter.com/Pixeye33/status/1251036671014993920

Comment remplir un article avec du vent.

Faire de la polémique pour la polémique ça ion connait et ce n'est pas du journalisme. Pourquoi aurait-on besoin d'une appli pour se promener c'est ridicule et encore plus d'en parler.

On ne va pas se faire piéger à dix mètres près.

Si on se fait contrôler je pense que les forces de l'ordre évaluent à peu près la distance.

Je suis contre tous ces gadgets qui veulent régir le monde.

Je propose que les flics scannent les téléphones des gens c'est encore plus probant. Et tant pis pour les gens qui se baladent le nez sur leur smartphone.

Ils ont les moyens de le faire et bientôt les journalistes en parleront avec un train de retard comme d'hab.

Petite remarque à m. Guemart. Le compas ne doit pas avoir un écartement de 1km ! Mais de 4cm : si on est sur une carte au 25000e.

C'est vraiment grave tous ces articles faux. Merci pour votre travail.


Ayant une formation en géographie, je trouve ça insupportable que tant de médias se soient trompés et qu'une journaliste de Libé, urbaniste de formation (donc qui devrait s'y connaitre un peu plus que les autres journalistes, même si les urbanistes ne sont pas formé.e.s à faire le même genre de cartes que les géographes et utilisent rarement les notions d'isométrie, isochrone et isodistance), se trompe aussi et n'y voie aucun problème... Pour le coup, c'est scandaleux que l'IGN, qui devrait être une référence incontournable en la matière, se trompe également (pour le coup, iels connaissent bien ces notions à l'IGN !).


Cela dit, comme le dit "Le Chien" plus bas, il est possible que ce soient les rédacteur.rices de la loi qui se soient trompé.e.s et qui avaient en tête les isodistances (pour facilité de controle par les flics). C'est assez interpellant, mais assez courant également (on le voit aussi en Belgique) que les articles de loi rédigés en urgence (pour l'état d'urgence ou les pouvoirs spéciaux) soient vagues, voire contradictoires, et permettent des interprétations très différentes. C'est très interpellant sachant que les institutions policières (autorités et flics de terrain) ont déjà énormément recours à l'arbitraire en temps normal, et s'en servent au préjudice des dominé.e.s.

https://vimeo.com/405558413

Des le début du confinement le site visorando a publié un petit outil pour calculer précisément ce rayon. C'est ce site que j'utilise pour sortir :

https://www.visorando.com/logiciel-randonnee.html

Le problème de l’interprétation du texte se retrouve pour d’autres motifs de déplacement (fournitures nécessaires, motif familial impérieux, déplacements à vélo etc....) et permet aux forces de l’ordre de verbaliser selon leur humeur pour ne pas dire plus et parfois avec le soutien de certains "citoyens". https://www.bastamag.net/attestation-controle-deplacement-PV-amendes-violences-policieres-confinement-covid

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Merci à Vous, Cher Loris Guemart, pour cet article très pertinent.


En effet, celui-ci illustre le manque d'analyse de la presse des textes juridiques. Néanmoins, chaque rédaction a un chroniqueur judiciaire parmi les êtres qui la composent. Celui-ci devrait, dans le cadre qui lui est accordé (nombre de caractères dans la presse écrite, temps d'antenne radio, temps d'antenne télé) faire une analyse en plusieurs parties permettant d'expliquer le contenu du texte et, plus particulièrement, le sens, la valeur, et la portée des articles le composant.

Le fait qu'ASI analyse les textes juridiques de la vie quotidienne d'une période déterminée montre la qualité de sa rédaction et de ses informations, sans oublier sa clarté et son exhaustivité.


Les articles du Parisien et de Libération sans oublier la conclusion de cet article illustrent également le fait, déjà évoqué par DS, que la presse approuve la politique du gouvernement et du chef de l’État.

A mon avis, vous avez tout faux :

Il y a bien un rayon alternatif, tout comme il y a des masques alternatifs et des faits alternatifs. 

Ceci n'est pas une pipe.

Même Service-Public.fr (qui est la voix officielle) s'y met aussi avec l'isochrone.

On dirait presque que c'est un prétexte pour booster les stats de connexions sur le géoportail IGN délaissé. Si encore, c'était utilisable sur un smartphone, mais franchement, essayez d'accéder à l'outil conseillé sur un équipement mobile (via À droite, accédez aux outils par le pictogramme « clé à molette ». Choisissez l'onglet « Mesures » et sélectionnez « Calculer une isochrone ».)

Etre obligé d'écrire un article pour expliquer ce qu'est un rayon. Peut-être que s'ils avaient demandés à leurs enfants suivant leurs cours durant le confinement, cela leur aurait évité de se ridiculiser....

Et pour corriger  légèrement Loris Guemart, je crois que les notions de cercle et rayon s'enseignent en primaire, donc avant le collège...

Bien à vous.

Il me parait évident que l'esprit de la loi est un périmètre défini par les isodistances (et au passage c'est étonnant de voir aussi souvent "isochrone"), mais bon, la loi est tellement simple que ce que dit cet article est assez incroyable.

Quant à CovidRaduis, ils savent très bien ce qu'il font et que ce n'est pas ce que dit la loi, puisqu'elle est en toutes lettres en bas à gauche de leur site... mais ils ont enlevé "et dans un rayon maximal d'un kilomètre autour du domicile" !

Bah il n'est pas très étonnant que le rayon d'un cercle soit un concept impossible à maîtriser pour des journalistes qui confondent systématiquement les milliers, les millions et les milliards, qui pensent que la Chine est "un pays du sud", que la Guyane française est un petit département insulaire, que toute variation est exponentielle, que 5 ans d'augmentation de 10% font 50% d'augmentation, qu'Alpha du Centaure se trouve dans le système solaire, qui inversent les courbes...

En lisant l'article et les commentaires je me dis que la France c'est bien Byzance.

Dites, c'est comme ça dans les autres pays?

La censure par les citoyens, les développeurs et les médias....

Même pas besoin de gouvernement pour s'entrepourrir ...

Merci pour votre vérification Loris Guémart. Est-ce que les dits médias seront pénalisés par la loi anti fake news ?

La notion d'à vol d'oiseau mérite aussi une précision.
Si l'oiseau en question vole à une altitude constante par rapport au niveau de la mer, la distance au sol résultante peut être largement supérieure à un kilomètre, surtout en montagne. :o)

Ça me rappelle une vielle blague :

-Pardon monsieur, à quelle distance est la plage s'il vous plait?

-Ah, ben, ça dépend si vous marchez vite...

Et si je vais faire mes courses à pieds, c'est quoi ? 

J'aime bien aller acheter mes clopes et mon pain dans le centre-ville, à 2km de chez moi, soyons pas chien, disons 1,5km à vol d'oiseau...

Courses de 1ère nécessité pour moi, mais qui décide ?

Est-ce qu'on doit prendre obligatoirement sa voiture pour faire ses courses ?

Forêt et campagne à 50m de chez moi...

Ce règlement est un truc pour citadins ou juste un machin pour voir combien de temps on va tenir ?


Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué? 


J'avais lu "dans un rayon maximal d'un kilomètre", ça me semblait limpide. Du coup... ben je sais plus. Un de mes copains a été contrôlé à 50 mètres de son domicile, une maison isolée sur une route où il y en a trois ou quatre, et qui mène à un (gigantesque) hameau d'une vingtaine de maisons. Cul de sac au delà. Il était sorti sans intention particulière, donc sans attestation... bon, ils ont été généreux, ils se sont contentés de l'admonester.


Ils ont rien à foutre? Pourraient pas plutôt apporter leurs courses aux vieilles dames solitaires?

Hello,

Est ce moi qui suis trop simple mais entre un rayon et un périmètre il y a tout de même une définition géométrique qui diffère... donc je ne comprends pas ceux qui tergiversent alors que la géométrie est claire.

je coche la case n°2, je fais 4 kms a velo , je m'arrete achter qq mandarines et je rentre avec 4 kms de +

Bonjour,

Merci pour ce super article !

Dans le même genre, vous pourriez aussi vous intéresser à l'emploi du vélo pour l'activité physique. La (quasi ?) totalité des médias ont repris la communication gouvernementale affirmant que le vélo était interdit pour l'activité physique. Or rien dans le décret ne permet de justifier une telle interdiction (voir par exemple ce tweet de Me Eolas). Cette absence de vérification d'une information aussi basique laisse pantois.

Tous des nuls. Même pas fichus de comprendre une simple notion de géométrie élémentaire. Et après, les mêmes critiquent les nouvelles générations sur leur niveau scolaire "déplorable".

je n'ai rien compris, heureusement que je ne fais pas de jogging...

Concernant l'indispensable et saine désobéissance civile,  je cours strictement dans un rayon d'1 km autour de chez moi, mais sans respecter le moins du monde l'interdiction d'aller en forêt. Parce que merde, à la fin, ça n'a strictement aucun sens sinon de nous brimer.

Cette problématique pourrait paraître anecdotique, mais elle révèle combien nos journalistes (et probablement nos législateurs) sont ignares d'une part, et d'autre part combien notre société est nécrosée par l'illusion du savoir et dépendante de la technologie. Cette problématique questionne également l'art constitutionnel, et renforce la nécessité des services publics.


Légiférer c'est bien. Encore faut-il que les lois puissent être applicables par les citoyens. Des cartes à l'échelle sont généralement disponibles gratuitement : panneaux dans les espaces publiques, dans les Office de Tourisme, etc., mais aussi et surtout dans les Pages Jaunes. Il est encore nécessaire de savoir tracer un cercle. Mais comme les choses sont bien faites : l'École est normalement obligatoire jusqu'à 16 ans et les Pages Jaunes sont normalement distribuées chaque année. Cela permet à tous les citoyens (collégiens et plus) de déterminer précisément son aire de promenade. Y compris s'il le réseau d'électricité est tombé. On parle de gestion d'une situation de crise ou on parle de se rendre à DisneyLand ?


Mais deux choses viennent se télescoper : comment le citoyen détermine son aire de promenade, et comment les forces de l'ordre contrôlent si un citoyen est bien dans son aire de promenade. Pour un policier, il est bien plus pratique de taper l'adresse du potentiel contrevenant sur un GPS et de lire la distance qui va être calculée pour lui par Google, par Apple, par Garmini, etc. Il est donc fort probable que nos chers législateurs aient rédigé cette loi en pensant aux distances calculées par les GPS, et non à un cercle géométrique. C'est à dire en se trompant eux-mêmes.


Si le citoyen devait déterminer son aire de promenade par des isodistances, cela mettrait à la louche 80 à 90% de la population dans les choux. A moins d'assujettir tous les citoyens à Google, à Apple, à Garmini. Ce qui, je pense et sans être constitutionnalise, serait irrecevable. D'où l'urgence de sortir des outils par des services d'État, en particulier par l'IGN. Mais alors quelle serait la cohérence de renvoyer les enfants à l'école pour cause d'inégalités numériques et, "en même temps", de demander à tous les citoyens d'utiliser une application web pour déterminer leur liberté fondamentale de circulation ?


Sans compter qu'il s'agit d'une loi visant à gérer une situation de crise. Et que cette solution repose sur :

- le bon fonctionnement de l'application elle-même (où sont les sources du code ? quels sont les outils utilisés ? etc.),

- le bon fonctionnement des serveurs hébergeant cette application

- le bon fonctionnement du réseau internet,

- le bon fonctionnement des opérateurs télécom,

- le bon fonctionnement du réseau d'électricité,

- le bon fonctionnement des équipements numériques de chaque foyer

- la bonne compréhension et la bonne prise en main de cette application par tous les citoyens.


La première solution est donc la seule vraiment efficace : celle où tous les citoyens ont les moyens de comprendre et d'appliquer la loi. La seconde révèle que l'utilisation irraisonnée des outils numériques et en particulier des GPS a plongé nos journalistes et nos législateurs dans une illusion de savoir. Et il est probable que la petite grand-mère verbalisé pour être à 1300 m de son domicile ait fait les frais de l'ignorance crasse des forces de police, du Ministère de l'Intérieur, de notre gouvernement, et de nos parlementaires.

Si les flics avaient un ordinateur.

Si les flics savaient lire.

Si les flics savaient cliquer.


En allant sur le site de l'IGN, ils pourraient savoir tout de ce qui est dans un rayon de 1 km en parcourant les sentiers battus. 


Vous allez ici.


Vous entrez votre adresse (j'avais mis celle de l'Elysée mais impossible d'avoir le lien).

Vous cliquez à droite dans la barre d'outils sur la petite clé anglaise.

Vous choisissez ""Mesures" puis  "calculer un isochrone" puis "isodistance"


Dans la fenêtre distance, vous tapez 1 pour 1 km.


Miracle, vous avez la réponse ! 


Peut-être est-ce plus compliqué à maîtriser qu'un lbd, une bombe lacrymo ou une grenade de désencerclement.


hum... pas grave mais "nouvelles louanges " sonnerait mieux que "nouveaux louanges "

un ange , une louange .... non, là c'est moi qui m'égare .... pfff c'est dur le français ....

Je trouve que parler du rayon à vol d'oiseau pour borner une zone faite à pied est à priori surprenant et je comprends l'interprétation de bon sens qu'en font les gens non rompus au décryptage de texte. 

Bon, la distance à vol d'oiseau ne souffre aucune interprétation, la loi fournit ici un critère objectif donc pour une fois qu'elle est bien écrite...

Le mot jogging du titre peut aussi enduire avec de l’erreur. Le rayon d’un km, ce n’est pas que pour le djoguigne.

Merci.
Tout dans cet article est insupportable. 

La référence moralisatrice aux "petits malins", le plaisir évident à restreindre les libertés individuelles, l'incapacité à reconnaître ses erreurs et à les corriger.


"je ne sais pas si on va rectifier, ce ne sont pas des enjeux phénoménaux"


et bientôt


"les gens ne nous font pas confiance et on ne comprend pas pourquoi".

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.