77
Commentaires

Jités : "continuez !"

Derniers commentaires

ya aussi ces putains d'infos en continue !
avec des journalistes qui se commentent entre eux
et meme quon se laisse prendre au récit

moi pas de télé, plus tard a la retraite
Bonjour à tous,
Continuez c'est sur parce que c'est trop drôle. Daniel va voir le jt du lundi de pentecote sur fr2. La vie chère? le coup du pétrole? le pb de logement? la birmanie? la chine bref le monde non non sur fr2 ils sont aussi en vacances et tout va bien dans le meilleur des mondes. J'ai toujours eu envie de faire le relevé des info sur les différentes chaines mais je n'y arrive pas je zap et je me mare. Il y des gens ( les journalistes surtout ceux des jt du 20H et du 13h aussi ) qui disent des tas de truc et qui se croient important et quel risque prennent -ils dans leurs vies? Alors continuez c'est formidable. Le top c'est quand ils invitent un expert là c'est le must. Bref tout ça pour dire que l'avenir du journalisme en générale n'est pas brillant. Il y une chose dont on ne parle jamais ce sont les débats radiophonique là on atteint des sommets dans l'art de dire n'importe quoi en restant sérieux.
A+ daniel
Pas d'idée, là, tout de suite.
Mais je tenais à vous remercier très sincèrement pour la démarche. J'avais suivi la première discussion "on continue ou pas?", que vous avez très bien résumée.
Et là, vous poursuivez cette forme de "coproduction".

Encore une fois, merci pour cette intelligence et votre intégrité.

Bien content d'être là.
Et hop, ça y est, j'ai fais ma toute petite enquête : il y a bien des personnes qui regardent (et attentivement) les JT, j'en ai rencontré. Et ils ne sont pas les moins actifs politiquement et économiquement, loin s'en faut. Donc continuez, si vous le pouvez bien-sûr. Une subvention ne peut-elle pas vous être allouée pour votre fonctionnement voire une aide au recrutement ? (Non non heureusement tous les apports externes n'inféodent pas forcement aux organismes distributeurs.) Une coopération avec l'INA ? Bonne chance à vous tous quoiqu'il en soit.
Personnellement, je trouve que tout ce qui touche à l'école, l'enseignement, les programmes scolaires, les méthodes... etc... est en général massacré par les jités. Particulièrement en ce moment avec la réforme Darcos sur l'école primaire. D'où l'idée d'une rubrique sur les sujets "maltraités".

Je concède volontiers que je suis un tantinet obsessionnel sur le sujet "Education". Mais si vous saviez comme je suis malheureux d'entendre ce que j'entends en ce moment sur l'école !

;-(

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Ce n'est en aucun cas une idée de chronique que je vais vous proposer là.

C'est une vision des choses qui est issue de l'analyse de votre chronique précédente.
Vous y exprimez une idée, pas dénuée de pertinence, selon laquelle petit à petit les consommateurs d'information déserteraient de plus en plus le jité de Pépéjédas pour rejoindre le net. Que cette évolution serait inéluctable et aboutirait à la disparition des médias traditionnels au profit du cybermonde.
Et que le rôle du jité ne serait plus qu'empêcher que des thèmes n'émergent.
J'admire votre analyse. Vous avez articulé des enjeux essentiels.
Il est indéniable que c'est ce qui est en train de se produire en ce début de 2008.

Mais je me demande si c'est une tendance qui va se poursuivre.
Je m'explique.
Le rôle du jité et de la télévision n'est pas seulement de restituer de l'information en la choisissant, parfois au détriment de ceux qu'ils informent.

Je pense qu'ils ont avant tout un rôle déterminant dans des démocraties apaisées. Ce n'est pas par hasard si on parle de la grand-messe du 20 heures.
Dans nos sociétés sécularisées, le collectif n'est plus le lieu de la religion, du déterminisme et de la centralisation venue d'en-haut, de quelque chose qui serait de l'ordre du divin.
Dans une organisation démocratique de la cité-nation, il faut qu'à un moment, collectivement, on nous "parle" notre histoire. Si Michelet a façonné l'histoire de France, c'est pour des raisons collectives.
Aujourd'hui, jour après jour, nous regardons -ou nous ne regardons pas- aux jités ce qui est notre histoire qui avance, la somme de toutes nos vies et de nos actes, qui produit le présent, mais aussi l'avenir.
Et ça n'a de sens que si nous le regardons ensemble. Même si nous sommes chacun dans notre conapt. Peu importe, puisque nous sommes des individus autonomes. Des individus qui sont aussi des animaux sociaux. Le lendemain, nous pourrons en parler avec nos amis, nos collègues, des inconnus dans le bus. Et nous ferons référence à la même histoire, la même progression vers notre avenir. Nous ne sommes de ce fait plus des individus lâchés seuls et apeurés, la figure de la société pré-totalitaire d'après Hannah Arendt. Et nous pouvons assumer notre liberté d'êtres singuliers, ce qui dans le monde moderne, n'est pas chose aisée.

Evidemment, il y a un énorme hic. C'est la relation au pouvoir du "parler" de cette histoire en marche.
Nous avons appris à comprendre les enjeux du jité et à voir derrière les mensonges.
Et nous constatons tous que ce qui jusqu'ici était du simple mensonge est devenu depuis quelques années de la manipulation de masse par des spin doctors qui ont poussé très loin le système.

Mais pour en revenir à la cité-nation, si dans l'espace politique de la cité antique démocratique, la télévision a remplacé le temple qui rassemblait les fidèles dans une communion culturelle commune, elle a joué aussi un rôle important en remplissant le rôle de l'agora. Le lieu des débats. Il ne faut pas que parler notre histoire, il faut aussi prendre les décisions par rapport à notre avenir. Trouver un compromis qui est l'essence même de la démocratie. Je ne prétends pas que ça ait jamais été le cas d'une façon parfaite, mais ça fonctionnait cahin caha.
Et cela, à la TV française, à part peut-être chez Taddéi, c'est plié. Toute une tendance de pensée non bling bling n'a plus droit de cité. D'où cette impression, à mon avis, de ne plus maîtriser l'avenir qui nous est dicté par des marchands de canons et de béton.
Et c'est la fonction agora qui a plié bagage vers internet et vers les livres de réflexion. Votre fuite à vous, @SI, en a été le signal définitif.

Le net a encore de grands progrès à faire. Pour des raisons de technique un peu trop sophistiquée par rapport à la télévision, il aura des difficultés à émerger comme référence collective.
Le jité a encore de beaux jours devant lui avant que le net ne le remplace. Même chez les jeunes.
Et si nous ne regardons plus le jité à cause de toutes ces manipulations, il nous faut un gardien du temple. Et vous le gardez à merveille.

Bienvenue à Jack Barron dans le Médiamonde.
ce qu'on pourrait retenir de la semaine passée :
- les manifs du 1er mai, bien sûr
- les départs en we (j'ai vu qqch dans vite dit qui m'a étonnée : on pouvait partir deux semaines en posant 5 jours ! mais qui a encore des ponts ?)
- NS en Allemagne, même si je n'ai pas vraiment vu d'analyse du discours dans les médias
après, je suis d'accord que, comme on ne regarde pas trop les jt, on ne sait pas trop ce qui s'y est dit
ah oui, bien sûr (puisque ça me concerne), les manifs lycéennes en province, ou la la, qu'est-ce qu'on en a parlé !!!

sur la méthode :
- l'info-chrono, géniale !
- la carte du monde refaite du point de vue des médias français, avec la France disproportionément grosse, l'Europe un peu, les USA aussi, et le reste tout tout petit (avec peut-être la chine qui revient sur le devant de la scène, quand même !) ; je me demande si qq n'en parlait pas plus haut (newsmap ?), mais comme je ne clique jamais sur les liens (je ne suis pas encore trop une internet addict, sorry, pour une jeune, ça le fait pô...)
- et qqch qui n'a pas encore été dit (je crois) : la même info sur tous les jt (tf1, f2, f3, et canal ? m6 ? arte ?) = étude comparative. Je fais souvent ça avec mes élèves sur les pièces de théâtre, pour comparer les différents traitements d'une même scène par plusieurs metteurs en scène. C'est toujours extrémement instructif. Le mieux serait de prendre une info qui nous donne des infos assez claire sur les parti pris des chaînes et des journalistes.
- et effectivement (mais là on dépasse le cadre d'@si), ce qu'il n'y a pas dans les jt ; dans la matinale de canal, il y a qqch qui y ressemble, c'est "la une de Léon" (j'adore Léon ;-)
Bonjour Daniel, bonjour à tous,

Bon. Je n'ai pas le temps de lire tous les commentaires, et je suis en fait totalement convaincu que ce que je vais dire a déjà été exprimé. Mais je tiens tout de même à le répéter, pour que l'équipe d'ASI soit convaincue que ces sujets sont importants pour de nombreux abonnés.

Il m'arrive de regarder les 13 heures. Il m'arrive d'écouter les radios. Et je lis les autres sources d'informations habituelles pour les ASInautes... rezo.net, agoravox (nan, j'plaisante...) ... le fil d'info du Monolecte... :-D

Et le soir, il m'arrive d'échanger avec ma femme sur les nouvelles du jour. Elle est au courant des faits divers. Le reste, elle ne se souvient pas forcément de grand chose. Parfois, je m'étonne qu'elle puisse être au courant de tel évènement, et je me dis : "tiens, lémédias se sentent obligés d'en parler".

La question que ces réflexions m'amènent à me poser est la suivante : comment est-il possible d'avoir une si grande uniformité dans les titres qui sont développés dans les journaux télévisés et radiodiffusés... que ce soit TF1, M6, les flashs de RTL2 ou de Radio Scoop (à Lyon) ?

Je me suis félicité de ne pas pouvoir avoir accès à aucune de ces sources d'informations la semaine de l'intervention de notre bien aimé président. Je n'en avais que des échos, et leur teneur ainsi, encore une fois, que leur uniformité, m'a vraiment laissé perplexe. "Le Président veut montrer qu'il a changé, il va dire ceci et cela". Ils nous disaient tous, avant la date, ce qui allait se dire... la façon dont cela allait se passer... Et tout ce petit monde semblait totalement satisfait de développer ce sujet jusqu'à la nausée. Je n'ai fait qu'en avoir des échos... de loin... à lire les titres ici et là, à écouter une radio au loin... à voir distraitement 30 secondes d'une télé...

- Ce choix : parler de l'intervention du chef de l'état en ces termes, en y passant autant de temps... avoir l'impression que ça prend une place anormalement démesurée. C'est une impression ? Ou c'est la réalité ?
- Cette sensation d'uniformité, c'est une impression ou c'est une réalité ?

Et pourquoi j'ai de plus en plus ce besoin d'éteindre quand je regarde les informations ? Suis-je le seul ?

Et pourquoi Pernaud se sent-il obligé de faire ses petites phrases "réac'" l'air de rien, à la suite des reportages, genre : "et comme on le sait, les retraites, ça coûte de plus en plus cher"... "et comme on le sait tous, les XXX, c'est de plus en plus YYY" ? C'est involontaire ou c'est réfléchi ?

Et pourquoi tous là, ils font comme s'ils se contentaient d'être factuels et neutres dans leur présentation des informations, alors que le choix de ces informations est tout sauf neutre ni factuel ?

Donc. Continuer ou pas d'archiver les JT ?

Oui, j'ai envie de répondre oui. J'ai besoin d'avoir des réponses à mes questions. Mais j'ai la sensation que mes questions, elles mériteraient que quelques thésards se penchent sur les archives des 30 dernières années pour pouvoir réaliser des études pertinentes, statistiquement parlant... et que comparer le journal d'aujourd'hui avec celui d'hier, en chronométrant les uns et les autres, ça n'apportera pas grand chose.

En statisticien que je suis, j'aurais donc envie de conclure : à quelles questions souhaite-t-on répondre ? Et quand nous aurons définis les questions... peut-être sera-t-il temps de définir les données à collecter. En attendant, la conservation des JT dans leur intégralité assure, en théorie, qu'aucune porte n'est fermée.

:-)
je ne sais pas si vous connaissez la newsmap : http://marumushi.com/apps/newsmap/newsmap.cfm

Pourquoi ne pas utiliser une représentation équivalente pour illustrer les sujets abordés par les jités au cours d'une semaine?

Ce type de présentation a l'avantage de pouvoir se rendre compte en un clin d'oeil des sujets abordés et de l'importance qui y est consacrée.
Pour avoir une idée de l'intérêt de l'anayse des jités, pour avoir un exemple de la façon dont on peut traiter ici le décryptage des jités, je recommande la lecture de la chronique suivante dans Libération :

http://www.liberation.fr/rebonds/chroniques/mediatiques/324561.FR.php
Le jour ou vous verrez @si parle du l'info et des J T d'Arte
n'est pas encore arrivé.Pourtant je suis d'accord leur journal
est non seulement bien fait ,mais en plus on a rarement
l'occasion d'etre pris pour des cons.C'est une agréable sensation
qui fait sans dout e...la difference avec nos J T intra-muros .
Un petit air Allemand ,pourquoi pas ? D'autant plus que le
présentateur /journaleux! est debout,lui
c'est mieux ,non ah! les symboles ...
Le site internet d'Arte est assez bien fait, et leurs JT instructifs; du moins en ce qu'ils ne sont pas dans le microcosmique franchouillard; mais peut être que ça mériterait aussi décryptage??
Pour les idées
je ne connais pas précisément le contenu de la base
donc difficile de donner des idées intelligentes

mais certains ratio seraient intéressant

sur le temps d'antenne
internationnal /nationnal
people/info
editorial/info

arriver a quantifier le virage émotionnelle de l'info
utilisation de la peur et de la compassion comme mode de communication

enfin c'est en vrac et pas réfléchi
Vous pourriez parlé de l'énorme gaffe de notre Préz, hier en Allemagne, complimentant Monsieur Merkel d'avoir comme épouse Angela, mais manque de bol, ce Monsieur est l'époux d'Angela mais ne s'appelle pas Merkel, puisque Angela est divorcé et a conservé le nom de son précédent époux.
Je ne sais pas ce que ça veut dire mais c'est ici : http://crisedanslesmedias.hautetfort.com/archive/2008/04/28/21-sites-d-information-a-decouvrir-d-urgence.html
Je vais deriver un peu du sujet mais pas tant puisqu'il s'agit au fond d'une question d'allocation de ressources. Perso, j'adore le format et l'approche de Daniel, notamment dans les interviews. Mais je regrette souvent le focus un peu peripherique, la pure critique sur la methode des medias. Serait-il inconcevable de se focaliser aussi directement sur les questions d'actu, plutot qu'uniquement sur la facon dont elles sont presentees dans les autres medias? Un peu plus de recherche sur le fond, en addition de la critique sur la forme? A mon sens, cela permettrait d'enrichir beaucoup la valeur de cette aventure mediatique unique et passionante.
Amicalement
.. regarde TF1 et les JT en général à notre place (comme je disais ailleurs).
Pour le nom de rubrique, un choix approprié: " Le bêtisier de l'information " avec par exemples en sous-titres "ils on oublié de dire", puis "Ça, ils n'ont pas oublié de le dire".. avec éventuellement en troisième position "le bêtisier du bêtisier: les couacs du Jité".
Plus on étale leur misère télévisuelle, moins on pourra dire: "on ne savait pas". Ça fait comme une sorte de trace écrite pour les futurs lecteurs.
Et puis ça fait quand même drôle d'avoir l'impression qu'on regarde quand même les jités sans les regarder.
Ben oui, à mon sens, c'est bien de l'arrêt sur images.
BREF: continuez ;-)
L'INFO CHRONO !!!! Rendez-nous l'info-Chrono !!!
Je reprends l'idée d'Annie Sétoualé qui dit:
"Il y a aussi comme cela a déjà été suggéré par ailleurs une rubrique "je ne l'ai pas dit" ou "le sens du vent", où les revirements, mensonges éhontés de nos grands communiquants politiques pourraient être répertoriés preuve à l'appui".
En regardant le JT sur France2, je bondis souvent lorsqu' un politique avance des nombres faux , des contre-vérités ou fait carrément marche arrière.
Personne ne les contredit; ce serait donc bien qu'une rubrique d'Arrêt sur image s'y consacre. Certains mensonges ne manqueraient pas d'être repris sur le net et cela pourrait obliger ces démagogues à se montrer moins désinvoltes.
Je n'avais pas forcément d'avis et donc je suis la majorité.

Mais je peux comprendre que ce travail d'archivage nécessite beaucoup de temps, d'énergie et moyens. Cela vaut quand même le coup.

Bien cordialement.

SEMIR
[quote=Autre proposition: réaliser une chronique «spécial JT», hebdomadaire ou rétrospective. Cette rubrique pourrait proposer d’analyser les jités et d’offrir des dossiers, des compte-rendus ou des présentations graphiques. Jck propose « un encadré sur la page d'accueil "Aux JT cette semaine" avec des infos qui exploitent en temps réel et "intelligemment" cette base de donnée ».
Eh bien, il me semble que c'est le bon sens qui parle par votre bouche. Quelles formes pourrait prendre cette chronique ? Sur quoi devrait-elle insister ? Tiens, par exemple, si on la faisait cette semaine, de quoi parlerait-elle ? La réflexion est ouverte.]

Si on la faisait cette semaine, vous pourriez aborder le thème du travail, 1er mai oblige…
Vous n'abordez pratiquement jamais le thème du travail dans les médias. Or, je trouve que c'est à tomber parterre…
Ce n'est que mon avis.

Petit exemple, jeudi 1er mai, j'allume ma téloche à 11h50 sur France 2 : messe… La messe, le 1er mai… Normal quoi,
tout le monde sait que le premier mai fête l'annonciation de Jésus dans la CGT.
Bref !
Autre exemple : sur France 2, je ne sais plus quel jour, misses Laborde annonce que l'entreprise Bosch a naguère
proposé à ses salariés d'augmenter le temps de travail sans hausse de salaire pour éviter une délocalisation.
Selon, elle, les salariés sont satisfaits d'avoir fait ce choix. Reportage : les salariés n'ont pas l'air ravis et craignent
une nouvelle menace de délocalisation.
Comment peut-on faire des manipulations aussi grossières sur ce sujet ? Et comment cela passe-t-il comme
une lettre à la Poste (dans l'hypothèse où les lettres à la Poste passeraient) ?

Mais vous n'avez peut-être pas envie d'aborder le sujet du travail salarié en France…
Si ce travail represente un boulot enrome (d'ailleurs ne serait-ce pas le boulot de l'INA, ou un service a leur revendre pour amortir l'investissement), pourquoi ne pas le mettre plus en valeur?

L'info chrono est une bonne maniere de prendre du recul sur la facon dont les medias prennent du recul, ou pas.

Pourquoi j'ai arrete de regarder les JT il y a des annees:
- Parce que j'en avais assez de passer 15 minutes sur un sujet ininteressant, ou le journaliste commence par dire qu'il n'en sait rien mais brode quand meme
- J'en avais assez des JT qui finissent avec 20 minutes de retard sur l'horaire, pour ne rien dire ou bien pour regarder le nombril de la france
- J'en avais assez de voir un magazine plutot que des informations (cf le magazine de Pernaud)
- J'en avais assez de n'avoir que les mauvaises nouvelles, celles que Sebastien nous disaient etre plus captees par notre cerveau
- J'en avais assez qu'on me dise comment tel tueur avait trouve sa victime, l'avais frappee, l'avait violee, l'avait tuees avec 12,7 coups de truelle achetee 6 mois plus tot. Quel interet de suivre le proces tous les jours. Quelles lecons tirer de ces details
- J'en avais assez des ouvertures sur le bobo de coeur d'un bobo
- J'en avais assez de ne plus avoir d'analyse, de ne pas voir le journaliste poser les questions qui fachent ou qui comptent (mais si le journaliste pose ces questions, la personne ne revient plus sur le plateau)
- J'en avais assez d'avoir les resultats du tierce, quarte et quinte plus dans les infos
- J'en avais assez d'avoir le resultat du CAC 40 apres les resultats du tierce, quarte et quinte plus, comme si la bourse n'etait [que] du casino
- Je me suis dit que pour avoir les potains du jour, il me suffisait de regarder BFM TV et en 4 minutes j'avais la meme chose qu'a cote on m'apportait en 35 minutes

Et puis il faut que le JT nous tienne en haleine pour que notre cerveau soit disponible pour la pub.

Je veux bien qu'ASI nous aident a voir qui a "fait' l'actualite de la semaine: le dircom de l'Elysee, de la Maison Blanche, de Monsanto, de l"ANIA, de Leclerc, avec des seances reglees par des scenaristes; les personnes qui entrent soigneusement dans une base de donnee tous les evenements passes et qui feront qu'un jour on fete les 50 ans de la mort d'untel et le lendemain les 100 ans de sa naissance (mince, le nul, il m'arrange pas mon agenda); celui qui dit qu'il faut feter Mai 68 depuis le mois d'avril (la course a celui qui commencera avant les autes).

Je veux bien qu'ASI invite des journalistes pour leur demander pourquoi ils ont construit tel reportage, suivi tel evenement sans interet (combien d'heures vont-elles etre passees sur le festival de Cannes dans les prochains jours). J'adore la chronique de Pepin sur France Inter ou il fait venir des personnes pour qu'elles repondent aux questions des auditeurs. Ce serait difficile pour vous si certaines redactions refusent de vous parler.

Enfin, je voudrais dire que je crois que c'est grace a votre travail que maintenant on voit marque "images d'archives" ou que le presentateur prend des gants pour dire "interview enregistree mais realisee dans les conditions du direct", ou "images fournies par l'UMP" (cf la campagne derniere).

(desole, j'ai un clavier anglophone)
Sarkozi en Tunisie.....
Pourquoi avoir si rapidement mis de côté l'idée d'un decryptage des jités ? Evidemment pas ceux de la semaine courante mais celle des 2 à 3 semaines précédentes selon le sujet (s'il dur ou pas..). Sinon j'aime beaucoup l'idée des statistiques des jités en première page : genre 526 citations de sarkozy, 1 sujet sur franchise etc... et pour avoir plus de détail : acces réservé aux @sinautes. D'ailleurs en écrivant ce post je me dis qu'il faudrait peut etre compartimenter les analyses selon les médias : télé, presse, web. Ca serait plus clair. Mais surtout (pour moi, évidemment) : insister sur les analyses à froid, après le gros du traitement médiatique. Genre ce qu'il en reste dans la tête des citoyens au final. D'ailleurs pourquoi ne pas faire des mini sondage pour jauger le degré de compréhension des news par les @sinautes (par exemple sur l'affaire clearstream, les franchises, l'affaire Kerviel etc...) avec des mini questionnaire.
Comme de nombreux "asinautes" (ça se dit????), je ne regarde plus les JT et je consulte abondamment la presse sur le net; avec un quotidien régional, le canard et l'humanité hebdo (magazine très intéressant sans parti pris!), je me considère comme plutôt informée.
Mais dès que je veux savoir ce que la population va entendre sur un sujet, quelle désinformation elle va recevoir, je regarde les JT. Alors oui, il faut commenter ces émissions, faire des comparatifs, analyser les omissions, les déformations.
NB: la série "plus belle la vie" qui fait un tabac sur la 3 justement à l'heure des JT (est-ce un hasard???) ne serait-elle pas un bon sujet?
Il est aussi intéressant de continuer à dire de quoi les JT n'ont pas parlé, ou si peu, par exemple cette semaine :
- de la poursuite du mouvement des lycées en province
- du débat sur le bilan des victimes de Tchernobyl, dont on fêtait l'anniversaire samedi, et de l'intérêt du lancement du réacteur EPR en France
- inversement, de l'absence de financement pour la loi qui doit, selon Borloo, "appliquer le Grenelle" de l'environnement
- des raisons de l'échec du centre-gauche en Italie et à Rome, et en Angleterre (compensé par la progression des "Libéraux-Démocrates")
- de l'entourloupe "légale" qui a servi au baron Seillère et ses copains de s'arroser de 300 millions d'euros sur le dos des actionnaires familiaux de Wendel (le Monde daté 2 mai)
etc.
Non à la réflexion ce n'est pas une bonne façon de faire, ce sera trop long...
En ce qui me concerne, vous pouvez abandonner les JT, ça ne me fera ni chaud ni froid ! Et même, je pense qu'il serait temps qu'on désacralise le JT. Soit on les haït, soit on les gobe tout cru mais dans tous les cas, on leur donne une importance trop grande dans nos vies ! Le mieux, je pense, c'est tout simplement de les ignorer. Peut-être qu'on jour, les gens finiront par prendre un peu de recul et achêteront à nouveau la presse (on peut rêver).

Amicalement,

Denis Raffin
Au JT tout y est truqué, les informations qui "passent" sont les mêmes sur les trois chaînes principales idem sur les soit disant chaînes d'information que je ne citerai pas.
J'en déduis que les patrons de chaînes avec le gouvernement en place décident de ce qu'il doit y être dit et silence sur ce qui peut fâcher.
Donc le canard enchaîné et @si pour des informations non guidées.
C’est vrai je fais partie des gens qui ne regardent que très rarement les JT et encore moins les apparitions du président ; trop écœuré par tant de mensonges. Pas très drôle tout ça.
Que l’avenir redevienne plus beau pour les jeunes.
@ plus
Dans votre chronique, vous ne dites pas que quelques internautes ont constaté que le travail de "fichage" des jités faisait doublon avec celui de l'ina (qui a en outre une rubrique "observatoire des médias", ça me rappelle la rubrique "observatoire de ce site). Je faisais partie de ceux-là, qui proposaient un rapprochement avec, par exemple, le travail des équipesde l'ina... Bon, après, c'est difficile de dire quelles formes cela peut prendre, mais puisque rue89.fr a une rubrique à laquelle s'associe l'ina, que cette institution collabore avec arte pour l'édition de dvd, par exemple (récemment:Le fond de l'air est rouge, de Chris Marker), que dailymotion met aussi en place des accords avec eux, il ne serait pas absurde d'imaginer une synergie entre votre travail de pédagogie sur les médias et le travail de collecte et d'archivage de l'ina.

Quelles formes pourrait prendre cette chronique ? Sur quoi devrait-elle insister ? Tiens, par exemple, si on la faisait cette semaine, de quoi parlerait-elle ? La réflexion est ouverte.

Histoire de "rentabiliser" le travail de collectes des données, la personne en charge du fichage des jt pourrait ressusciter feu l'info-chrono. On pourrait ensuite imaginer qu'en lien avec les équipes de l'ina ou d'autres intervenants spécialistes des médias, chaque semaine l'émission se concentre sur un sujet précis, qui serait un de ceux les plus cités par les jités de la semaine. Ainsi, j'imagine que le fait divers concernant la jeune suédoise a été fort traité par les jités. Pourquoi s'intéresser en particulier à ce fait divers? Pourquoi occupe-t-il telle place dans le jités? Quelles doifférences entre les 13h et les 20h? Le sujet a-t-il "envahi" d'autres émissions plateau? Comment, sous quelles formes etc. etc.

Sinon, juste pour rire et en marge de ce forum: il est amusant de constater combien le forum de l'émission de Paul Amar est moribond, comparé aux forums d'@si (et à ceux de l'émission lorsqu'elle passait sur France 5). Je ne sais si de cette faible activité on peut déduire les résultats à l'audimat.
Ce court message juste pour signaler que je suis assez d'accord dans l'ensemble avec l'avis général résumé par Daniel Scheidermann, ainsi qu'avec la conclusion: ce n'est pas parce que nous ne les regardons pas que cela ne nous interesse pas de savoir dans quel sens ces JT dirigent l'immense majorité de la population.
Cependant, à titre personnel, je trouve et lit déjà assidument cette critique plus spécifique sur le site de l'observatoire des médias http://www.acrimed.org tandis que j'apprécie de trouver en @si un complément plus large et moins centré.
J'etais pour continuer; ravie que la majorité en soit d'accord.
-Une rectification : je ne veux pas savoir ce que regardent mes proches, mais pourquoi ils pensent ainsi (cf l'exemple du métro)
-Pour le sujet de la semaine, il y a déjà plein de propositions. En revanche, j'aimerais bien qu'ASI se penche sur l'absolue indifférence des média à l'égard de la disparition de référence au Droit. Le Droit (majuscule voulue) est tout de même ce qui permet de ne pas vivre dans une sauvagerie mortelle. La loi de la jungle semble devenir la pratique, sinon générale et avouée, des nantis de tout poil.
Si l'idée ne serait pas forcemment d'aller le plus suivi, la visite de N.Sarkozy en Tunisie offre un sujet de choix

Elle a du faire l'objet d'un nombre conséquent de sujets dans les Jités.
Elle intervient dans le contexte marquant et l'actualité recente de la preparation des Jo en Chine, des debats sur les droits de l'homme dans ce pays (outre la question du Tibet)

Elle a été l'occasion d'un positionnement malgré tout assez surprenant ou déroutant du Pdt de la Rép. française quant à la situation des droits de l'homme en Tunisie.
De quelle manière ces propos ont pu être rapportés, decryptés par les Jités et reçus, ici... et eventuellement là-bas

PS : je reitère ma question sur la rediffusion du très éclairant n° d'ASI-ancienne formule sur la situation des medias en Tunisie (est-elle possible ?). La situation depuis a-t-elle changé ?
Donc, si je vous comprends bien, vous voulez savoir...ce que les autres regardent. Vous n'attendez pas spécialement que nous le décryptions (c'est décrypté d'avance, la cause est entendue) ou le rectifiions (comment rectifier des micro-trottoirs sur la hausse du prix de l'essence, des reportages sur les embouteillages ou la vente de muguet ?) mais vous attendez de nous une sorte de veille. Vous voulez savoir ce que regardent vos parents, ou vos grand-parents, et leurs voisins

Non je le sais déjà ce que le gens regarde.. je souhaite juste un arrêt sur ces images les plus vues, me semble être la moindre des choses sur un site comme @si.

Cela dit, vous vous accordez tous sur un point : pour l'instant, sur le site, ce travail est sous-exploité. Donc, vous proposez. Certains d'entre vous proposent d'abord que nous rendions en accès public la banque de données que nous constituons, jour après jour, depuis treize ans. Hmm. Je suis sceptique. Cela demanderait des développements importants, et je ne suis pas certain que l'ampleur de la demande justifie l'investissement

Idem.. proposer l'accès à une banque de donnée ne sert quasiment à rien tout simplement parce que chacun va aller y chercher ce qu'il veut mais sans pouvoir exploiter ce qui en ressort avec les autres.. à moins de donner la possibilité à chacun de créer un sujet sur le forum pour faire partager sa propre analyse..

Autre proposition: réaliser une chronique «spécial JT», hebdomadaire ou rétrospective. Cette rubrique pourrait proposer d’analyser les jités et d’offrir des dossiers, des compte-rendus ou des présentations graphiques. Jck propose « un encadré sur la page d'accueil "Aux JT cette semaine" avec des infos qui exploitent en temps réel et "intelligemment" cette base de donnée ».

Tout à fait intéressant.. on pourrait ainsi observer si le jité évolue ou pas dans le traitement et le choix de leurs sujets.

Eh bien, il me semble que c'est le bon sens qui parle par votre bouche. Quelles formes pourrait prendre cette chronique ? Sur quoi devrait-elle insister ? Tiens, par exemple, si on la faisait cette semaine, de quoi parlerait-elle ? La réflexion est ouverte.

Ce qui me semble pertinent c'est de comparer le choix des sujets et le temps qui y est consacré et le traitement qui en est fait selon les JT des différentes chaînes mais aussi les comparer à ce dont ils causaient l'année ou les années précédentes à la même période..
Aussi on pourrait les confronter à ce qui est évoqué dans les autres médias de chez nous au même moment.. (internet, presse papier etc..)
Aussi on pourrait les confronter à ce qui est n'est évoqué par personne mais qui fait notre réalité..
Aussi on pourrait les confronter à ce qui est évoqué dans notre monde au même moment.. ( comment nos sujets de JT sont traités dans les JT des autres pays ou dans leur presse etc..)

Enfin, pourquoi ne pas proposer en conclusion VOTRE journal? ;-p
Je rejoins PatriceNoDRM.
Je suggère une rubrique qui serait une sorte de « Hit de la censure » et qui regrouperait les infos les plus marquantes que l’on trouve sur le net et qui n’ont pas « émergé » dans les Jités.
Les asinautes pourraient peut-être apporter une contribution à ce travail.

Un exemple de censure forte (si forte que je me demande s’il ne s’agit pas là encore d’un « complot ») d'une info à mon avis majeure que l’on trouve sur le net et jamais dans les Jités . Elle concerne le pouvoir d’achat. Il s’agit d’un article de François RUFFIN dans Le Monde diplomatique.

J JOVET
Je n'étais pas là lors du premier débat. Vous posez une question bien biaisée monsieur Schneidermann. Vous nous dites faut-il abandonner les JT et tous les asinautes de vous dire Non ! Cette question est un peu digne de certains microtrottoirs. En effet, trouvez vous bcp d'asinautes qui voudraient que vous arrêtiez de travailler dans tel ou tel secteur ? Biensûr que non car les asinatues veulent un service de qualité qui touchent tous les domaines et donc toute imputation à ce service amoindrit dans leur tête sa qualité... s'il n'est pas compensé par un travail peut être plus utile !

Là où auraient été le bon questionnement aurait été sur cette question de l'archivage et d' l'indexation des jités :

1) ce travail ne sera-t-il pas à terme effectué par l'INA ?

2) est-il nécessaire de tout indexer au lieu sélectionner ?

3) faut-il pas penser une durée limite de conservation sachant que le travail d'ASI n'est pas un travail d'historien mais d'analyse des médias et que si ASI veut faire de l'histoire à un moment précis elle pourra toujours se documenter à l'INA.

4) l'utilité par rapport aux autres contenus ? là est la question la plus importante. L'asinaute est pour une information de qualité or si ce travail est moins pertinent qu'un autre pour la qualité de cette information continuera-t-il se soutenir une action qui pèse de manière importante sur le travail des journalistes d'ASI ? Il ne peut pas y avoir de réponse à cette question si vous n'avez pas déjà exploré par vous même des pistes qui pourraient vous demander un travail comparable. Ou alors vous ne nous l'avez pas encore expliqué clairement (car si cette question se pose c'est qu'il y a une raison). Pour le moment, vous continuez à nous donner un produit de qualité et vous semblez pouvoir assumer ce travail, donc il n'y a pas de question à se poser.


Pour les propositions : soit cela peut faire une émissions baromètre qui viendrait de manière ponctuelle et répétitive nous rappeler le différence d'intérêts d'un sujet au fil des ans à la meme période. Soit nous apporter des éléments de contextualisation : comment envisageait t-on le sujet à l'époque ? Ainsi la question de l'Europe par exemple, de Masstricht jusqu'au traité européen en passant par l'Euro pourrait être une bonne chose mais je me demande encore si cela ne peut pas être fait via l'INA.

Enfin, sur la place des journaux télés dans les médias, je ne suis pas totalement d'accord pour parler de déclin. Il y a toujours des grands messes. Même si je ne suis plus la télé ça me démange énormément de la consulter lors des grandes manifestation électorales. L'info dans les grands événements est encore la plus fiable quand elle vient des médias traditionnels et la télévision donne peut être plus d'émotions et de visualisation de l'informations que ne peut avoir les autres. Essayez de vous représenter le nombre de députés gagnés lors d'une élection législatives en écoutant la radio sans avoir le camembert télévisuel ? Par ailleurs, les jités restent une caisse de résonnance de l'information. Ils n'en sont pas forcément les initiateurs mais quand la télé parle d'un phénomène il est considéré comme légitime même si l'on peut débattre par la suite de sa nature. Il n'y a pas que 2002 puis 2005 et encore pendant ces événements on a peut être pas suivi les positions médiatiques mais on a débattu sur la délinquance et sur l'Europe comme aujourd'hui on débat du Tibet ou du pouvoir d'achat.

Le travail que je trouve primoridal pour ASI et de nous renseigner sur les contrefeux médiatiques quand ceux-ci observent un unanimisme. Se poser la question de cet unanimisme. Mais pas de jouer sur la place de l'historien, elle a des invités pour cela.

Voilà plus ou moins des éléments de réflexions sur le sujet plus ou moins structurés.

je pofite ce post pour régretter qu'il n'y ait pas un regard décallé pas seulement sur l'histoire mais sur la géographie. Une chronique contextualisante sur ce que pensent les médias étrangers sur un de nos sujets médiatiques serait selon moi beaucoup plus enrichissant qu'une chronique contextualisant par rapport à une histoire des jités. Les médias étrangers sont ils aussi unanimistes qu'on le dit sur l'affaire du Tibet, sur la hausse de la délinquance ? sur la crise économique européenne ? Ca c'est un travail de qualité que peut être votre travail d'archivage des jités ne vous permet pas de faire.

Bon courage en tout cas :) je vous soutiendrai de toute façon.
Je verrai une rubrique organisée en deux parties :

Une première partie, sur une période hebdomadaire, je verrai bien tout d'abord le graphique des durées et thèmes de reportage par chaîne d'info, comme dans l'ancienne version d'ASI, avec un très bref commentaire. Avec peut-être une subtile distinction sur l'origine de ces images : images d'archive, repiquées à l'AFP, images du staff de l'Elysée, du PC Chinois, de micro-trottoirs...Etc.

Une seconde partie, sur un début de décryptage de l'info : comment ces reportages doivent et viennent labourer les esprits des petits Français et accessoirement votants. Pourquoi cette sélection de l'info et pas une autre. Etc.

Exemple : c'est dans la mouvance du temps, mais on parle beaucoup du Mont-Saint-Michel. Par petites touches. Ok, c'est les 130 ans, compte rond. Mais pour les 120 ans, on n'a pas fait le même foin. Et puis, ça tombe sur le lieu même et le jour anniversaire du discours d'annonce de la campagne présidentielle par NS, et aussi ça tombe pile avec les tractations actuelles de l'Elysée qui souhaiterait que la venue du pape Benoît XVI se concrétise par une messe au Mont-Saint-Michel venant consacrer ainsi notre chanoine national bien mal en peine. De grosses tractations organisationelles, connues de tout bon journaliste de jités bien en vue du Chateau, mais qui pour l'instant se solderont par une messe ... sur l'esplanade des Invalides.
Cette petite histoire anodine en apparence, j'aurai bien aimé qu'@SI me la raconte dans cette rubrique.
Si les décisions d'État pouvaient être aussi simples et citoyens que celles d'@si!
Je ne regarde toujours pas les Jt, mais de mémoire sur ce qui m'a fait les délaisser (je suis quand même allée sur France2.fr pour me rafraîchir la mémoire):

pourquoi pas une sous rubrique JT sur les faits divers et leurs traitements médiatiques dans les JTs:
en effet, il me semble que les JTs en sont particulièrement fans, de quand date cet engouement, comment un fait divers devient un fait national dans nos cher JTs, (comment l'information remonte elle?), quel temps de traitement au JT, quel ordre d'apparition, dans quels JT (midi, soir, nuit, Tf1, Fr2, Fr3?), combien de jours reste t il au JT, quelle fréquence d'apparition des faits divers dans les JT, et plein d'autres encore.

et puis la question: pourquoi, pourquoi ce choix, pourquoi ça marche, pourquoi la France toute entière s'émeut elle, et se fascine t elle surtout pour les faits divers les plus glauques (S. Bohler, si tu me lis), tout en jouant les offusqués.
La chronique/ emission hebdo sur les JT est une super bonne idée. Pour le sujet, il faut faire un choix entre ce que les JT ont traité (le 1er mai: muguet ou manif?) et ce qu'ils auraient dû traiter (le baron Seillière s'en met plein les poches, pratique!). Je penche pour la première solution, puisque faire un inventaire de tout ce qui est passé sous silence manque d'intérêt, à moins qu'il n'y ait vraiment un lièvre (exemple imaginaire: Mme de Fontenay retire son titre Miss France à Nathalie Marquay, et Pernaut n'en parle pas; ou plus sérieux, JL Borloo fait une boulette que Béatrice Schönberg oublie de mentionner).
Peut-être centrer sur le dosage de l'information (combien de reportage sur les vendeurs de muguet, combien sur les réactions des syndicats pendant le défilé du 1er mai à la refonte du code du travail), ou sur les petites reflexions en introduction des sujets.
Bonjour

La majorité a donné son avis avec raison et bon sens. J'en conviens!
J'ai tout de même une pensée sympathique et compatissante pour le journaliste d'@si qui doit regarder tous les jours les JT de TF1. C'est doit être une vraie torture psychologique du XXIème siècle. Le pire doit être de regarder tous les jours le journal de Pernault traitant de la France vue selon ...Pernault. Du vrai journalisme! J'espère qu'une cellule psychologique est ouverte spécialement pour lui ou elle.
C'est bien entendu une note d'humour qui ne sera pas appréciée par tout le monde.

L'info chrono peut être reprise dans un plateau par mois. J'apprécierai un peu d'humour comme c'était le cas lorsque Maja (désolée, mais je ne sais plus son nom!) la présentait. C'était drôle, incisif et sérieux.

Merci d'avoir pris en compte nos avis, même les avis contraires.

Quelles formes pourrait prendre cette chronique ? Sur quoi devrait-elle insister ?


Je suggère 2 sous-rubriques :

1) Je continue de regarder les 20h de France2. Essentiellement pour savoir de quoi on n'y parle pas.
D'où une sous-rubrique que je verrai bien s'intituler : « Z'ont pas vu, pas lu, pas entendu ».

2) Je m'amuse aussi à chronométrer le temps qu'il faut pour qu'une info sortie par le net soit reprise au JT (quand elle l'est).
D'où une autre sous-rubrique que je verrai bien s'intituler : « Z'ont fini par s'en rendre compte ».

PatriceNoDRM
Bonjour
Sur la notion d'"experts" demandé par Justine, une réflexion :
C'est un peu plus large qu'une réflexion sur les JT, mais ça en fait partie : il y aurait matière à enquête sur le choix des "experts" qui s'expriment dans les JT, et aussi dans les émissions type C dans l'air, Ripostes... Il y a en général un plateau de politiques, et puis ces fameux "experts", et on retrouve toujours les mêmes : pourquoi ceux-la et pas d'autres, fréquences de passages des têtes les plus connues, quels sont les critères de choix des rédactions, des responsables d'émissions ? Ce rôle d'"expert" induit dans la tête de ceux qui regardent une posture de "neutralité" par rapport au sujet traité (???).
Mais peut-être cela a-t-il déjà été traité ?
Tout d'abord, pourquoi ne pas reprendre le principe de l'info-chrono ?

Ensuite, pour que ce travail "de veille" ait un peu de visibilité, on pourrait imaginer un plateau mensuel consacré uniquement aux JTs. Cela serait vraiment intéressant si, par exemple, vous réussissiez à réunir des intervenants experts dans certains domaines - des têtes connues comme S. Bohler, ou encore des sociologues, historiens ... - pour apporter des éclairages nouveaux sur certains marronniers, et plus généralement sur les choix des sujets et la manière de traiter l'info. A cet égard, je ne suis pas tout à fait d'accord pour dire que "l'affaire est entendue", qu'il n'y a pas besoin de décryptage. Dire ça, c'est un peu prendre un air entendu de gens-qui-savent, et qui ne demandent qu'à être confortés dans ce savoir (Pernaud parle d'embouteillages ? Je le savais, c'est un beauf !). Mais moi, j'aimerais bien parfois avoir quelqu'un qui me rappelle combien de personnes en France ont une bagnole et sont concernées par les départs en vacances, comment historiquement on a traité des grèves à la télé, et tiens d'ailleurs est-ce que ça vient de Pernaud cette manie de mettre en scène les pas-contents (qui ont été les premiers pas-contents à qui on a donné la parole à la télé ?), et au fait, qu'est-ce qui se passe dans ma tête quand je vois un type du péage qui offre un saucisson pour la route à une famille en partance, et que la famille fait des signes de mains contents à la télé ? Et tiens, Pernaud fait souvent des commentaires énervants dans ses lancements (vous en aviez fait un petit décryptage à propos des grévistes justement), mais qu'en pensent les journalistes de sa rédaction ? Est-ce que les méthodes de Pernaud ont à voir avec un traitement d'info plus locales (comment s'y prennent les journalistes et présentateurs des régionaux de FR3 ? le micro-trottoir est-il dans leurs cahier des charges ?). Je suis sure que, au-delà de certains évidences, on pourrait tirer quelque chose de l'étude de la forme des JTs (tiens, et si on comparait les cadrages plateau, décors et génériques des différentes chaînes ?), ou encore qu'un anthropologue aurait beaucoup à nous dire sur leur signification en termes de rites et de sacré.
Et vous demandez ça à des personnes qui vous ont assuré en majorité ne pas regarder les JT ? ;-)
Personnellement je les regarde, mais ceux de RFO ou Antenne Réunion qui passent à des heures raisonnables (+2 à +3h pour voir les JT nationaux à la Réunion) + l'info continue sur i-télé.
Pour mon information donc, j'aimerai savoir comment a été couvert la mobilisation étudiante et la communication/action gouvernementale (qui pourrait constituer un fil rouge de semaine en semaine). Et comme vous avez de la matière, vous pourriez même vous payer le luxe d'un traitement des sondages sur la popularité de nos dirigeants. Comment on en parlait quand ils étaient bons. Comment on en parle maintenant qu'ils sont mauvais.
Sur "on continue les réforme, on sera ferme et patatiti et patata", vous avez des extraits de 2003 à remettre en perspective : même discours, contexte un peu différent.
Il y a aussi comme cela a déjà été suggéré par ailleurs une rubrique "je ne l'ai pas dit" ou "le sens du vent", où les revirements, mensonges éhontés de nos grands communiquants politiques pourraient être répertoriés preuve à l'appui.
Enfin il y a tant de choses à faire avec vos archives indexées, franchement vous avez vraiment besoin de nous pour avoir des idées d'exploitation ?
bonjour
je regarde parfois le jt de fr3 et presque toujours le jt de arte
ils sont aussi intéressant par ce qu'ils disent autant que par ce qu'ils ne disent pas
personnellement c'est une des raisons de mon abonnement
(tant qu'il n'y pas de pub), merci à tous
Euuuh... De quoi ca parlerait cette semaine ? Sais pas, j'ai pas vu les jites !!! ;-))
Peut-etre la couverture et les commentaires accordes aux fines saillies presidentielles sur l'intelligence occidentale complementaire des bras muscles nord-africains -"Vous avez une main d'oeuvre qui ne demande qu'à être formée, nous avons beaucoup d'intelligence et beaucoup de formation."-, ou celle concernant l'effort a faire par nos amis du sud de la Mediterranee pour nous rattraper aux plans de l'imagination et du courage -"J'ai fait un rêve, c'est que les peuples de la Méditerranée du Nord et du Sud soient aussi imaginatifs et courageux que les peuples de l'Europe continentale"- (sources O. Bonnet)
J'ai comme dans l'idee que cela a ete relativement succinct...et je suis choque que de tels propos, qui il n'y a pas si longtemps, prononces par un borgne quelconque, auraient provoque levees de boucliers voire proces, ne fassent pas l'ombre d'une vague dans la presse grand public...
Merci encore !
(PS : la formule "Eliminons tout de suite la poignée d’entre vous qui pensent que ce travail minutieux n’est plus nécessaire" me semble un poil lapidaire...)
Bonjour,

Je n'ai pas de propositions, c'est simplement un message pour dire que je suis enthousiasmé à l'idée que l'avis des asinautes aient été pris en compte.

Bon courage

F.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.