20
Commentaires

Jeux video : Les Inrocks inventent le test sponsorisé

Les éditeurs de jeux vidéo en rêvaient, Les Inrocks l’ont fait : le site de l’hebdomadaire culturel a publié aujourd'hui le test de Fallout 4, l’un des jeux vidéo les plus attendus de l’année. Un test dithyrambique, sponsorisé par... Bethesda, l’éditeur du jeu, ce qui n’était pas signalé lors de sa mise en ligne.

Derniers commentaires

Aujourd'hui Le Monde-Pixels a testé un nouveau jeu.

On reconnaît un style littéraire inimitable.

"La réalisation d’Uncharted 4 est sans faille, un mélange de savoir-faire et de finition qui dépasse toutes les ambitions. Mais ce qui fonctionne le plus, ce sont finalement les moments où ces aventuriers prennent le temps d’être un peu humains, sans exterminer le camp ennemi.
Souvent imité, toujours aussi linéaire, Uncharted reste le meilleur jeu d’action de corniches de l’histoire du jeu vidéo. Les autres sont encore loin, très loin. Son envie d’incarner la superproduction de l’été parfait trahit sa passion cinéphile à chaque mouvement de caméra, à chaque vanne de Nate Drake. Aventure type de la génération HD, Uncharted 4 est aussi jouissif, routinier et gentiment vain qu’un film Marvel dont il finit par avoir le même ton. Son titre crépusculaire, A Thief’s End, sous-entend que le studio veut tourner la page. Comme s’il fallait passer à quelque chose de plus profond et grave, comme The Last of Us. Alors quoi ? fini, Uncharted ? Tout le monde sait qu’une fin n’est jamais définitive au cinéma, qu’on n’est pas considéré comme mort tant qu’on a pas retrouvé le corps."


<<<<<<<<<<<<><<<<<<<<<<
A propos de Fallout : https://www.youtube.com/watch?v=dJ26ChZXWUY :-) (c'est le 3 mais quand-même)
En ce qui me concerne j'ai déjà signalé du contenu sponso aussi mal voire encore plus mal identifié sur un site de presse :
La DGCCRF n'a visiblement pas donné suite puisque les mauvaises pratiques se sont à peine améliorées depuis.
Quant à l'arpp dont je n'attendais pas grand chose du jury à part voir comment il se positionnerait, ils ne m'a pas déçu non plus...
Son jury n'a jamais statué pour des problèmes de native ads à ma connaissance et il serait intéressant de leur demander combien de plaintes sur le sujet lui ont été adressées et combien ont donné lieu à jugement publié.
Il se peut que personne ne se plaigne à eux ; et/ou que la plupart des plaintes soient de simples soupçons de contenu sponsorisé, auquel cas le jury n'instruira pas la plainte ;
Il se peut surtout que cet organisme professionnel fasse tout pour ne pas avoir à se positionner sur le sujet en pratique, en se contentant d'émettre des recommandations et des grilles d'interprétation qui ne servent à rien tellement elles sont vagues.
Ce serait d'ailleurs intéressant que vous leur soumettiez le prochain cas sur lequel vous tomberez histoire qu'on rigole un peu.

Et comme pour finir 'il n'existe pas d'Ordre des journalistes non plus (pour rappel Webedia revendique 120 journalistes dédiés au contenu de marque) il ne reste effectivement que le badbuzz comme arme pour se battre contre ces abus et contraindre la presse à appliquer la loi.
Drôle de démocratie quand même...
Beaucoup de tests de jeux vidéos sont flatteurs. Entre les journaux qui craignent pour leurs 50pages de pubs et les autres. Comique : parfois la note est maximale alors que la critique est féroce.
Fallout4 semble avoir un sérieux besoin de pub, la communauté des fans de fallout étant importante, critique et ancienne, et certaines critiques web mentionnant que ce fallout est fidèle à ses plus lointains ancêtres: truffé de bugs!!! :-D.
Cela dit, rien que les superlatifs utilisés font sourire n'importe quel joueur ayant dépassé 30 minutes de jeu ou toute personne ayant lu un test sur un autre site.

En réalité, même si la pratique n'est pas reluisante, il faut admettre que le simple fait de lire un article dithyrambique, sans nuance ou contre point rend la mention de "publi-information" inutile. C'est le jour ou les publicités deviendront plus malignes dans leur écriture qu'il faudra se méfier.
Je trouve que le jeu vidéo ne fait que reprendre de façon caricaturale ce qui existe ailleurs.

Après tout, le monde du cinéma a aussi ses "projections presse", ses interview exclusives, ses cocktails, ses achats de pages de pub ou d'exclusivités pour la couverture, ses accords de partenariat et ses clauses de confidentialité. Il y a quand même des critiques qui ont accepté d'assister à une projection de King Kong, par exemple, et de se plier servilement à l'interdiction d'en parler avant une certaine date. Un asservissement au nom de quoi, si ce n'est d'intérêts économiques communs, donc de partenariat ?

Dans la musique, lorsqu'un label ou un quelconque éditeur offre des écoutes exclusives et confidentielles à des critiques triés sur le volet (histoire de les faire se sentir important), puis achète de la pub dans les pages de leur revue, n'est-ce pas du même ordre ?

Alors, c'est sûr, le jeu vidéo pousse cette logique à l'extrême. Il est, après tout, le plus industriels des arts sous certains aspects, si bien que certains peuvent envisager sans mal le jeu comme un banal produit, markettable comme un paquet de lessive, là où la question demeurera toujours tabou dans le cinéma ou la musique.
Les Inrockuptibles se font rockompre. A part ASI personne n'en parle j'ai l'impression. Ah oui mais ce n'est que du jeu video...
"sponsorisé par... Bethesda, l’éditeur du jeu, ce qui n’était pas signalé lors de sa mise en ligne"

C'est vicieux, mais c'était bien affiché: en haut à gauche, "contenu partenaire", ce qui signifie en langue de pute, heu pub: article sponsorisé, donc de la pub.
Est-ce que Beteshda a besoin de truquer des tests pour vendre Fallout 4 et pour que des gens en disent du bien ?
Je suis bloqué à la rivière maudite de Duke Nukem depuis onze ans. Anybody could help me ?
Sachant que le jeu vidéo en tant que produit culturel de masse n'a pas la place qu'il mérite dans les grands médias, peut être que Bethesda a payé pour inciter ce media à faire un test, en laissant toute liberté à la rédaction d'en dire ce qu'elle veut, et notamment du mal. On peut même imaginer que le contenu n'a pas du tout été influencé par l'eventualité d'un partenariat futur.
C'est beau de rêver non ?
Arret sur Images, allez faire un tour sur le site anglais vg247.com que j'affectionnais tout particulièrement, jusqu'à ce qu'ils nous arrosent d'articles sur Destiny. On en a au moins deux par jour depuis le mois d'aout, (dont un qui nous expliquait à quel point le porte-clé destiny était génial)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.