9
Commentaires

Jeux vidéo : le voyage à Seattle où les journalistes n'ont rien vu...

Un voyage de presse à Seattle, de nombreux articles sur les sites spécialisés, beaucoup de com' et peu d'infos. Dans le cadre de la sortie lointaine du jeu vidéo Destiny, les studios Activision et Bungie ont organisé un voyage de presse dans l'Ouest américain. Des journalistes français étaient invités. Malgré le peu d'informations communiquées par les studios, ils ont tout de même rédigé des articles. Que de la com' ? C'est ce que dénonce Martin Lefebvre, passionné de jeux vidéo, sur son blog Merlanfrit.net.

Derniers commentaires

Ce que je trouve inquiétant maintenant, c'est que le marketing s'infiltre dans les communautés même des joueurs (avec plus ou moins de brio).

J'ai pu ainsi voir par exemple que des "youtubeurs" avec une plus ou moins grosse communauté derrière eux, se font de plus en plus invités dans ce genre de présentation.

Je n'ai pas l'impression qu'ils sont dupes, mais en tant que fans du produit, ils se font porte-étendard avec plus ou moins de recul critique, pour de la communication à moindre coût pour les éditeurs.
Pourquoi devrait-on arrêter de huer Gameblog ? Parce qu'ils ne se définissent pas comme des journalistes ?

Ok donc demain j'ouvre une épicerie pour y vendre des aspirateurs, aucun soucis je ne me défini pas comme un épicier et tant pis pour tous les clients que je vais berner, je ne veux entendre aucune critique.

Oui Gameblog (et tant d'autre) sont des boîtes de com, des hommes-sandwichs, mais bizarrement ce n'est écrit nulle part sur leur site. Etrange, ils n'inscrivent même pas quand ils testent des jeux une petite mention précisant qu'ils ont été invités la veille par l'éditeur du dit-jeu dans une suite 12 étoiles au Hilton. Pourquoi ? D'ailleurs quand on leur en fait la remarque ils s'en offusquent, évidemment ma bonne dame qu'ils sont totalement libres, ce ne sont pas des guignols, ce sont des professionnels !

Gameblog est rempli d'incompétents qui ne maîtrisent absolument pas leur sujet, je ne compte plus les innombrables erreurs qu'ils balancent à tour de bras via leur "fameux" podcast et ailleurs. Leurs objectifs c'est de faire du clic (et donc du fric), pas des articles de qualité, leurs titres de news sont d'ailleurs légendaires dans le milieu pour être des "machines à clic", même à Paris Match on ne sait pas faire mieux qu'eux.

Franchement leur boulot n'importe quel autre blog amateur de jeux vidéos pourrait le faire, sauf que les blog amateurs sont bien dans la catégorie blog amateur tandis que Gameblog est dans celle de site professionnel pris au sérieux par l'industrie. Moi sur un site professionnel je m'attends pas à trouver de la publicité déguisée comme c'est le cas pour le jeu Destiny.

Que cherchent les sites de jeux vidéos en écrivant que Destiny déchire même s'ils n'ont rien vu et même s'ils ne donnent aucun détails pour étayer ? A créer le buzz et le buzz c'est l'arme ultime du marketing. C'est quand même dingue que nos sites de JV fassent les campagnes marketing des jeux, sachant que derrière ils vont les tester et les noter. Je prédis déjà la note maximale pour Destiny, forcément, comment peuvent-ils faire autrement après avoir créé le buzz ?

Là avec cet article on nous prend clairement pour des jambons, ils n'ont rien vu mais ils nous assurent que le jeu est vraiment génial, faut les croire sur parole eux les professionnels.

Alors oui on sait bien que Gameblog ne sont pas les seuls, d'ailleurs @si en nomme d'autre dans son article, mais est-ce une raison pour ne plus les citer ? Absolument pas.
Bah Seattle c'est pas mal, même si il flotte tout le temps, un petit voyage pour venir se tapper une pince de King crabe, c'est sympa...
J'ai vraiment l'impression que l'on veut faire passer des gens qui ne se définissent eux-même pas comme des journalistes, pour ce qu'ils ne sont pas ou pire, des hommes-sandwiches. C'est un procès d'intention qui est fait généralement aux sites de jeux vidéo.
Qu'est-ce que vont y chercher les lecteurs plutôt, serait la bonne question ? Un simple fil d'actualités pour ne pas avoir à faire le tour de tous les sites des éditeurs et co. Car franchement, tout média qui parle de biens de consommation et/ou culturels (eux même produit de consommation dans nos sociétés mercantiles) n'est rien d'autre qu'un relais de dossiers d'éditeurs. Allez faire un tour du côté de la presse informatique aussi, surtout la pro par ex, c'est impressionnant. Ça sert de catalogue plus que d'autres choses. La presse auto n'est pas mal non plus...

Ensuite, pour revenir aux jeux vidéo, on peut s'interroger sur la pertinence des critiques des jeux qui y sont proposés et franchement, pour être fier de ma collection de Joystick de la belle époque (période Hachette), je sais qu'on ne peut vraiment savoir la qualité d'un jeu qu'en y jouant. Ce qu'on apprend par expérience, c'est de reconnaître la signature des critiques et leurs goûts. Et de cette façon, on appréhende mieux si un jeu nous plaira par la suite. C'est comme la critique littéraire ou cinématographique. Si on prend le cas de Julien Chièze (si décrié parce qu'il peut avoir une attitude qui agace certains), en l'écoutant lors de podcasts et en le lisant, j'ai appris à déceler ses goûts, sa manière de jouer et le type d'expérience ludique qu'il affectionne. C'est la même chose pour d'autres plumes du jeux vidéo sur d'autres sites. Et je n'ai vraiment jamais eu l'impression d'acheter un mauvais jeu en suivant leurs avis.

Quant aux pubs croisées, il faudrait un peu se renseigner sur le système de ciblage publicitaire sur internet avant d'évoquer les accointances. La régie pub envoie les bannières en fonction de ce que la page qui les accueille présente. Il paraît donc assez bien vu d'afficher les offres de pré commandes du jeu sur les sites qui en parleront. Car de ce jeu, tous les sites en parleront vu le CV des auteurs,sinon cela reviendrait un peu à ne pas parler du prochain Scorcese juste parce que l'attaché de presse vous a donné tout un tas de goodies le concernant.
S'il vous plait ASI, ne tapez pas systématiquement sur Gameblog. Comme vous avez l'habitude de le faire, il serait plus intéressant de questioner la logique globale qui poussent à certains agissements. Là, vous semblez taper pour taper sans vraiment apporter quoi que ce soit.
Dernièrement l'exemple de communication bête et méchante le plus frappant à vraiment été le cas du prochain Tomb Rider. Nous avons pu voir en boucle sur tous les sites ( y compris allociné) des News sur le doublage de Lara Croft par l'actrice de Bref. Interview et reportage sur un sujet qui n'en méritait vraiment pas autant. J'ai rarement eu autant l'impression d'être pris pour un jambon sur les sites de jv qu'à cette occasion, aucun recul éditorial juste un relais de com des éditeurs.

Gameblog n'est sans doute pas le parangon du journalisme viodeoludique mais il y a aussi du bon sur ce site, le podcast par le exemple.
Il aurait été sympa de reprendre l'intégralité du dialogue entre Rahan et Erwan Cario : Rahan a reconnu que "s'il avait su, il aurait peut être pas venu."
Attention à ne pas faire de Gameblog une tête de turc (même si je comprend que la prestation de J. Chièze peut faciliter ce genre d'envie).
Pour élargir le sujet, cette péripétie illustre parfaitement la problématique des preview. Pour reprendre le twitt de Clement Apap signalant un article de Gamasutra sur ce sujet : What are video game previews for ? http://www.gamasutra.com/view/news/186840/What_are_video_game_previews_for_.php … TL,DR : à ressortir la soupe des éditeurs.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.