60
Commentaires

Jean-Paul Goude et Kenzo, l'esprit et la lettre

La publicité n'invente rien, elle ne fait que copier l'air du temps. Les fabricants de réclames et les marchands de pull-overs le savent bien. Aussi font-ils parfois appel à de vrais créateurs tels que Jean-Paul Goude, qui vient de réaliser la dernière campagne de Kenzo. Coup d'oeil sur ces images, et sur le travail passé de ce graphiste hors normes.

Derniers commentaires

Plus je savoure les chroniques d'Alain plus je ne sais rien.
C'est pas le Mummen-Schanz qui faisait des lettre avec ses danseurs ?
Heu!Une femme et un homme "classés X",ça fait pas kama sutra ça?
Ouverture d'un concours (mais on ne gagne rien, hé!hé!):
Iznogoude,celui qui voulait être ******* à la place du ++++++.
Compléter et écrire au journal qui transmettra...
Lu dans "Trois livres engagent la bataille de l'Histoire", vous avez eu une promotion : chroniqueur-logiciel "Korkos Images". Bon courage aux développeurs ! Ça ne doit pas être facile à débugger, ce logiciel là ;-)
Un Korkos amerlocain aurait écrit Jean-Paul Good.
En fait, j'ai rien d'intéressant à dire, c'est juste que cette chronique est une de mes préférées depuis longtemps.
Voilà.
Ben, dis donc, merci ! Qu'est-ce qu'on apprend des trucs !

De nos jours, les avancées en archéologie, chirurgie et biologie nous permettent d'en savoir plus à propos de la lettre :

http://www.glandis.com/30623/739071/gallery/evolution-of-type-exhibits-22-26
http://www.glandis.com/30623/77139/gallery/evolution-of-type-exhibits-1-5
http://www.glandis.com/30623/437464/gallery/evolution-of-type-exhibit-17-19
Génial!
Merci alain.
Très chouette kro.
Moi j'aime bien aussi cet alphabet anthropomorphe (et musical) là http://isopixel.net/wp-content/uploads//2008/05/kamasutra-song.png
et concernant l'actualité d'Iggy Pop de cette semaine, je ne peux que proposer ça http://youtu.be/fiKeIeDlThE
Génialissime bis, passionnant bis :) tous les superlatifs s'appliquent à ce chédeuvre korkosien. Sans causer des deux autres chédeuvres de cette semaine.
Passionnant.
Merci Alain.
gamma
Génialissime
« Comme nous sont proches et nous touchent ces vingt-six petits être qui composent notre alphabet en un nombre ni trop grand, ni trop petit, et divisible par treize. Cette divisibilité par treize nous invite à considérer l’alphabet enrichi de ses majuscules, ce qui nous donne cinquante deux entités que nous mettrons immédiatement en correspondance biunivoque avec des cartes à jouer [...] Nos petites bêtes qui naissent avec plus ou moins de facilité sous notre plume avant de prendre (ou de ne pas prendre) une forme fixe typographique, fixe, mais non uniforme [...] Nées d’images archaïques bien oubliées, il leur arrive donc de s’incarner de nouveau en objets arbitraires. Ou bien, tordues ou distorses, elles s’éloignent de l’aspect commun jusqu’à défier tout effort de reconnaissance d’un quelconque perceptron. Tout cela fonctionne de bien curieuse façon. Reste obscur encore le prodigieux effort d’abstraction que nous supposons à l’origine de tous les alphabets. Le nôtre a perdu les valeurs mystagogiques de l’hébreu et du grec et que l’arable possède toujours. Il n’est pas interdit de lui trouver encore des vertus secrètes et des charmes latents » ?

Raymond Queneau, préface à Massin, la lettre et l’image, Gallimard, 1973,
Sur les origines des lettres de l'alphabet : marc alain ouaknin
avec l'image et le son : la version pour les enfants
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.