21
Commentaires

Jean-Claude Bedeau, pilote de Dassault, l'innommé des médias

Tous les médias ont couvert la mort d'Olivier Dassault dans un accident d'hélicoptère, ne précisant qu'au passage que le pilote avait lui aussi perdu la vie, souvent sans même le nommer. Retour sur un silence.

Commentaires préférés des abonnés

Ce qui m'étonne ,c'est que les gens soient encore choqués par ces non-intervention à propos d'un pauvre monsieur Lambda ,pilote anonyme d'un marchand d'armes milliardaire ,que Macron a aussitôt encensé .En gros : Le pilote n'existe pas .Seul le march(...)

Des esprits malveillants vont laisser entendre que le député aura droit à des obsèques en grandes pompes...

"Un pilote meurt d'un accident du travail un dimanche, en transportant en hélicoptère son patron." 

.... qui ne voulait pas mouiller ses chaussures ... ?


Les gens qui ne sont rien sont toujours ramenés à leur anonymat par ceux qui ne sont rien d'a(...)

Derniers commentaires

Merci beaucoup ! J'avais trouvé ça écoeurant...

Un pilote meurt dans un accident du travail en hélicoptère malgré le confinement et l'interdiction de vol de nuit pour que le patron-député ne se mouille pas les pieds et puisse se la péter à gauche et à droite au mépris de la loi. On n'a pas fini de connaître le mépris et la violence managériale en France ! Et Macron rend hommage à un tel patron. C'est très significatif de l'ancien monde ripoliné en nouveau monde.

Les journaux auraient aussi bien pu titrer "Selon toute vraisemblance, un homme est mort pour avoir obéi à son précieux (patron)...".

A contrario, pour la mort du fils Michelin, la couverture de France 3 Auvergne relevait du grand n’importe quoi: non seulement ils avaient loupé la dépêche, annoncée pendant les titres nationaux juste avant le 19/20 régional qu’ils avaient déroulé comme si de rien n’était, mais le lendemain leur édition du 12/13 avait ouvert en utilisant tel quel le reportage réalisé en Bretagne... qui était consacré au marin mort aux côtés de l’héritier clermontois! Pour le coup, cette nécrologie était complètement décalée!

Après... le type a vraiment besoin de pognon à ce point pour aller bosser à 74 ans un dimanche soir, alors qu'il a une retraite de commandant à Air France ?

C'est évidemment un accident du travail, mais je vais pas aller pleurer un type qui polluait notre air pour vite aller faire du golf, un des sports les plus anti-écolo qui soient (avec le ski).

"Un pilote meurt d'un accident du travail un dimanche, en transportant en hélicoptère son patron." 

.... qui ne voulait pas mouiller ses chaussures ... ?


Les gens qui ne sont rien sont toujours ramenés à leur anonymat par ceux qui ne sont rien d'autre que des valets serviles des puissants.

Foutues classes sociales qui font parfois croire qu'on n'est pas concerné.

Est-ce qu'il ne s'agit pas "que" d'un fait divers finalement, pourquoi cela devrait-il être plus médiatisé que cela ? 

Pour moi ce n'est pas le fait que l'on n'entende pas parler du pilote que je trouve gênant, mais le fait que l'on parle trop de la mort de son patron.

 Guillaume  Erner sur France- Culture  a évoqué votre article  dans son éditorial de 6 H57

Ce qui m'étonne ,c'est que les gens soient encore choqués par ces non-intervention à propos d'un pauvre monsieur Lambda ,pilote anonyme d'un marchand d'armes milliardaire ,que Macron a aussitôt encensé .En gros : Le pilote n'existe pas .Seul le marchand d'armes avait de l'intérêt .C'est écoeurant . Merci Pauline et @ASI de lui rendre hommage .

Des esprits malveillants vont laisser entendre que le député aura droit à des obsèques en grandes pompes...

Ce genre d'info me donne envie de cramer des trucs

On a des infos sur la manière dont on sait que Dassault a demandé au pilote de se poser au sec ? Il y a des boîtes noires dans les hélicos ? ou peut-être quelque chose d'équivalent ?

"Jean-Claude Bedeau est donc mort à 74 ans, un dimanche soir à l'heure du couvre-feu, en pilotant l'hélicoptère de son patron Olivier Dassault.[...] dans le cadre d'un accident du travail ."

Y a t'il une limite d'age pour être pilote d'hélicoptère sous contrat de travail?

74 ans cela commence à faire un certain age. N'aurait-il pas du être, surtout, à la retraite?

A 74 ans on peut encore être en pleine possession de ses moyens. Mais peut-être que les chaussures en chevreau de son patron ne supportaient pas l'humidité.

Les limites d'ages ne concerne pas les vols privé de cette nature, par contre il ne lui était plus possible d'être pilote de ligne.

(j'ajouterais que des pilotes que j'ai connu, beaucoup si ce n'est tous auraient sauté sur l'occasion de continuer à piloter, retraite ou non)

Merci pour l'info.

J'image parfaitement que piloter est une passion et comme toute passion il doit être difficile de s’arrêter. Mais cela peut être en Loisir ou l'on a moins de contrainte qu'avec un contrat de travail : horaire, fatigue, plan et condition de vol, etc...

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.