149
Commentaires

"Je suis une abonnée qui n'a pas le temps"

Nos émissions sont-elles trop longues ? Et si certains de nos abonnés le pensent, s'interdisent-ils de le dire ? La chronique de Daniel Schneidermann a suscité de nombreuses réactions dans le forum et, par mail, ce témoignage d'une de nos abonnées.

Derniers commentaires

Bonne question posée par A.Breaud qui soulève le #designdexperience : dans la presse, on va chercher une modularité, suivant les sujets ou sa disponibilité (évolutive).
Dans l'un ou l'autre cas, proposer une clé d'entrée synthétique permet de voir si l'on a envie / intérêt de s'immerger davantage (ou pas).
Une solution serait donc de proposer un "best of" (ouh le gros mot), complémentaire avec le reste de l'émission... et la synthèse existante mais "moins vivante" et facile à appréhender que l'oralité.
(en terme de production, ce n'est pas un gros travail - 1h tout au plus, donc pas de surcoût notable).
Ensuite, cette diversification des clés d'entrée existe en partie avec les chroniques proposées ponctuellement (voir par exemple celle sur la schadenfreude de Sébastien Bohler)
Une bonne solution pour respecter les persona des Asinautes...
pareil ...
j'avoue que j'apprécierais un compte-rendu écrit de ce qui se dit dans ces émissions, les joutes verbales me laissant une impression de gaspillage de temps : comme en Afrique, il n' y a que les hommes qui prennent plaisir à se retrouver sous l'arbre à palabre et à utiliser la parole comme instrument de pouvoir; les femmes doivent depuis leur naissance la fermer et éviter de perdre du temps en bavardages stériles : dommage que l'on inculque pas cela aux garçons ...
Extraordinaire. ! Surréaliste débat ...
Madame "x" n'a pas le temps .... De lire par exemple.
Pour autant la question se poserait'elle pour tou? d'avoir à jeter nos bibliotheques puisque, aussi,
Madame "x" n'aurait pas conçu la place de ranger ses livres....???
Parce que madame "x" n'a pas le temps d'exercer sa pensée, courrons tous nous faire lobotomiser.
Pas moin? puisque. Madame "x" n'a pas le temps d'aller courir, restons assis.

Le moins qu'on puisse dire c'est que les émissions d'arret sur images ne sont guère télégéniques,
c'est à dire qu'en majorité, elles nous dispensent de rester scotchés à l'écran pour suivre les débats.
Ainsî, si madame "x" le voulait bien, en épluchant les legume? ou en faisant sa vaisselle, en une semaine
ellebtrouverait tout à fait le temps d'écouter par tranches, une émission d'une durée de 2 ou 3 heures,
sans problème.

Bien informer ne doit dépendre d'aucune durée a priori.Il faut ce qu'il faut. À l'équipe d'arrêt sur image d'en juger.
À nous le plaisir de trouver les instants permettant d'en être instruits. Merci beaucoup de ce fait.
A mon avis, le problème vient aussi beaucoup du fait que l'ordinateur et les smartphones restent assez peu pratiques comme médiums de lecture/visionnage. C'est assez contraignant : il faut allumer l'ordinateur, s'asseoir, etc. Perso le soir, j'ai pas du tout envie de me poser devant un écran pour regarder une vidéo sur un petit écran.

En général j'ai l'habitude de transférer le contenu des article sur ma liseuse, ça permet de ne pas dépendre de l'ordinateur, et l'écran des liseuses n'étant pas brillant, c'est aussi moins fatiguant (ce qui est salvateur pour les longs articles). On peut lire au lit, dans les transports, etc.

Autrement, je suis un abonné très récent, et j'ai tout de suite trouvé qu'il manquait des versions MP3 des émissions : en effet, ça permet de les transporter plus facilement, d'écouter en faisant autre chose, etc.

Certes, on peut laisser l'ordi dans un coin et mettre le son fort, mais bon..

Et du coup je ne trouve pas que les emmissions soient trop longues, ou les articles trop longs, etc. Pour moi c'est juste le support "écran d'ordinateur' qui n'est pas très pratique.
moi non plus je n'ai pas le temps de regarder toutes les émissions!Et alors ce n'est pas une raison pour les écourter.DS veut se trouver une excuse à l'interruption de l'émission de cette semaine.J'espère que la personne qui a écrit ce billet est seule avec ses enfants(quoique je ne le lui souhaite pas!)par ce que le partage des tâches ça existe.Quelques messieurs ont l'air de l'assumer sur ce forum.C'était bien la peine qu'on se bouge dans les années 70 pour ces résultats.Quand sortira-t-on de la société de la femme esclave?
Moi, j'ai le temps, mais je ne lis pas tout, je n'écoute pas toutes les émissions, et je n'ai pas honte. Je ne lis plus tous les forum(s) car certains thèmes ne m'agréent pas. Par contre ceux que je lis sont entièrement lus grâce au merveilleux logiciel de Gemp. Surtout, DS, ne vous croyez pas obligé de supprimer ce qui m' indiffère !
Haha, assez magnifique tous ces gens qui se permettent sur un ton plus ou moins sarcastique de commenter la façon de vivre de cette abonnée. Comme quoi elle avait semble-t-il partiellement raison d'avoir honte de son opinion.
Pour que cette dame gagne du temps il lui faudrait en perdre un peu pour apprendre à télécharger vos émissions et regarder celles-ci par petites doses: à raison de 1 asi par semaine et de 10mn de visualisation par jour votre émission peut durer 1h10 sans être accusée d'être chronophage! Une durée de 15mn (1h45 au total) le serait-elle davantage? Vos émissions sont parfois (rarement) trop longues parce que le sujet s'épuise vite mais la plupart du temps on aimerait qu'elles durent plus longtemps tellement les problèmes soulevés méritent d'être développés.
Pour ma part je suis comme cette dame: pas le temps; mais je télécharge et picore dans les archives ainsi constituées; parfois je me couche trop tard tellement je me laisse embarquer par le sujet et les participants; outre le temps, il s'agit surtout d'envie ou d'intérêt pour le sujet traité; cette émission vaut le coup même si on rate des épisode et la durée ne doit pas être un problème; l'internaute ira chercher ce qu'il veutt, ce dont il a envie; à vous de faire la proposition la plus exhaustive possible, sans se limiter avec le temps (on voit ce qui donnent les formats 52mn obligatoires pour les documentaires destinés aux diffusions télévisuelles "classiques": que de la frustration quand c'est bien fait, sinon du remplissage pour les docs ratés)
je ne vois pas comment un sujet peut rester polémique sans prendre le temps d'une émission longue. Moi c'est ça que j'aime dans asi et que je ne retrouve pas ou peu à la télé. Faire le tour de la question, éviter les racourcis, peser le pour et le contre, distancier le sujet,...le temps permet de réfléchir. Ou du moins permet à ceux, moins au courant sur un sujet qui ont donc besoin de plus de temps, de s'en en approprier.
Je partage (hélas) les problèmes de cette abonnée "pas de temps" et ne regarde que très (trop?) rarement les vidéos.
Cordialement
Je suis aussi dans le meme cas, je trouve que les émissions sont trop longues et je ne les regarde plus sauf si le sujet m'intéresse beaucoup. Et oui entre la télé, internet et les jeux vidéo, dur de ne faire qu'une chose à la fois.
Je suis d'accord pour garder les émissions originales, mais ne pourriez-vous ajouter un Résumé en dessous ? Comme ça on peut se faire une idée des débats et on peut regarder la vidéo pour approfondir. Il me semble qu'il y avait un résumé au débit d'asi.
je peux lire beaucoup de pages en une heure ;)
Merci
Sebastien
Je n'ai pas pris le temps de lire la totalité des messages, probablement que d'autres ont déjà proposé l'idée:
Il m'arrive régulièrement de regarder une émission en plusieurs fois, ce n'est certe pas l'idéal, mais ça me déplairait qu'une émission soit baclée.
L'un des intérêts des émissions est précisément leur durée, qui permet aux intervenants de nuancer, de se répéter, d'approfondir ou de faire évoluer leurs positions.
Pour moi, les émissions ne sont jamais assez longues, car à mesure que le débat progresse, d'autres perspectives s'ouvrent, de nouveaux éclairages permettent de saisir la complexité des contextes des thèmes traités.
En outre, la durée des discussions - le fait également que les gens ne soient pas face à face - fait qu'ils "se livrent" davantage. Il est fréquent qu'au cours de l'émission, le comportement de certains intervenants donne un éclairage utile à leurs positions sur le sujet débattu. Leur manière d'être dans le débat est également une information utile.

Ceci dit, je suis privilégié, car je suis libre de mon temps.
Je télécharge l'émission, la transfère sur iPad (après conversion) et la regarde au calme.

Une petite suggestion, pour ne pas raccourcir les émissions - et peut-être les allonger - tout en donnant davantage de souplesse pour les @sinautes qui ne disposent pas de beaucoup de loisirs :
Séquencer l'émission de la manière suivante.
1 - 30 ' - traitement global du sujet. Evocation de tous les points (comme cela se fait actuellement, mais plus court).
2 - 60' ou davantage pour approfondir les points globalement traités au cours de la première séquence. Reprendre en fait, le plan de la séquence précédente en détaillant.
3 - Créer plusieurs fichiers pour que l'@sinaute pressé repère tout de suite la séquence qui l'intéressera, quitte à visionner les autres plus tard.
2 fichiers (un pour chaque séquence).

Peut-être serait-il possible pour la seconde séquence de communiquer le plan avec le fichier ainsi que les repère de temps (Ex : Point 1 0-15', point 2 - 15'-35', etc.
Un peu plus contraignant pour l'animateur et davantage de travail pour l'équipe technique...
En relisant cela, je m'aperçois que ce n'est pas loin de ce que vous faites déjà avec les "Actes"
Je n'avais pas repéré, parce que je regarde toujours les émissions de bout en bout. et je n'en ai pas manqué une depuis le début de mon abonnement.
Désolé.
Tout cela parce que je trouverais vraiment dommage de raccourcir les émissions ...

Cordialement

Gilles Richoux
Je compatis en lisant cet email, mais je pense qu'il faut un moment remettre en question sa façon de faire et de vivre.

S'il s'agit de demander à Schneidermann de faire un cut des émissions qui dure 10 min, et de les mettre en supplément sur le site, pourquoi pas... mais sérieusement à quoi ça sert? On ne regarde pas ASI pour faire genre on est "intello" et "lémédiacépouri" et faire une bonne action. On regarde ASI parce que ça développe des points de vue intéressants sur des sujets rarement abordés. On ne developpe pas un point de vue en 3 minutes, on offre pas une vision contradictoire d'ensemble en 10 min. On a besoin d'au moins 1h, 2h s'il le faut.

Quand à l'argument de "j'ai une vie trop remplie", hé bien dans ce cas ce qui est dit n'est pas "Je n'ai pas le temps de regarder ASI." mais "Je n'ai pas le temps." Ce n'est pas ASI le problème, c'est le reste ! Quand à moi, comme je suis effectivement chercheur et que contrairement à l'idée que l'auditrice se fait d'un chercheur je suis tout autant absorbé par le présentisme de mon boulot également (hé oui tout le monde a des deadlines et les 60h de boulot par semaine on les fait assez régulièrement ici), et bah quand je n'ai pas le temps, j'écoute ASI, en plusieurs fois, en faisant mon repassage, ma vaisselle, mon ménage, etc.

Bref, je compatis, mais le problème c'est pas ASI... D'où peut-être le sentiment de honte... qui ne devrait pas être ressenti sauf si vous vous rendez compte, vous-même, que c'est pas ASI qui cloche, mais le reste et que ce débordement que vous vivez vient en partie de votre façon de faire et de vivre.

Mais par pitié, ne formatez pas l'émission et ne l'appauvrissez pas.
J'aimais beaucoup l'émission télé (sur France 5). Le média imposait sa propre longueur : on savait à quelle heure commençait l'émission, et à quelle heure elle se terminait.

Hélas, bien qu'aimant beaucoup ce que vous faites, je ne regarde pratiquement jamais une émission jusqu'au bout. Trop de digressions, pas assez de travail rédactionnelle après l'enregistrement.

Vu la longueur de vos émissions, même la séquence animée du début - lorsqu'on voit les invités se mettre en place, en mode accéléré, est agaçant. On sait que ça va durer plus d'une heure, et on est néanmoins obligés de se taper une animation sans intérêt.

Vous gagnerait énormément en popularité si vous présentiez des émissions beaucoup plus courtes.

(J'écris ceci sans non plus avoir pris le temps de lire tous les commentaires. Pas le temps).

Je continuerai à vous soutenir en renouvelant mon abonnement, mais je ne vous regarde presque jamais, à part quelques "Vite dit"s. Trop long.
Mouais. En gros c'est comme les gens qui achètent Géo et ne le lisent pas. Bref...

En général une boîte, un média, produit pour ceux qui consomment ses produits (et pas seulement ceux qui les achètent). Donc, moi, en tant que consommateur je le dis clairement : prenez le temps nécessaire pour développer correctement le propos. Sinon je n'y trouverai plus mon compte et je me désabonnerai. Mais je n'aurai rien contre la mise à disposition systématique d'une version MP3 de l'émission (dans un vrai podcast tant qu'on y est).

Au passage, 14h42 est une émission trop courte. Si c'est pour bacler, autant regarder TF1/France 2/M6.
Pour mettre tout le monde d'accord il suffit de faire comme du temps de F5 : faire une version montée d'une heure et mettre aussi l'intégrale en ligne...
Ah non ! NON ! Vous n'allez pas formater @si comme un vulgaire C dans l'air. le temps donné aux invités, au sujets, c'est précisement ce qui me plais moi.
Par contre il y en a qui ont tout leur temps, et qui passe leur temps à faire des commentaires sur le forum, et peu importe le sujet ! je propose à ceux là, d'aider les personnes qui n'ont pas le temps. Cela rendra service à tout le monde, et permettra de désencombrer le forum de commentaires de peu d'intérêts.
Personnellement j'ai l'âge de cette dame et 3 enfants aussi, écouter les émissions en faisant le ménage ou une tache non intello c'est cool , j'arrive a lire aussi Mediapart tout les jours .
Etant universitaire un brin geek, j'imagine (seulement!) qu'il doit être difficile pour des mamans avec un travail prenant, de payer sans pouvoir profiter pleinement du site d'asi.
Mais je crois que ce n'est pas la question centrale. L'organisation, et les choix éthiques d'asi, (de ne pas avoir de publicité, d'être indépendant, de prendre un certain temps pour analyser l'information d'autres médias... ) sont essentiels. (Vive Camus et Bourdieu !). Or il me semble que ce modèle économique, ce mode d'organisation est lié aussi au format des émissions.
Pour que des réflexions soient développées jusqu'au bout, pour éviter que les émissions soient aussi biaisées par ce carcan du temps, qui incite les télévisions à inviter des soi-disant "experts", et des politiques devant s'exprimer sur la mondialisation, le problème du manque d'eau dans le monde, de la mort des abeilles, de la poitrine de tel ou tel star de la télé-réalité, en 4 mintues 33 secondes et 3 centièmes, il est essentiel qu'asi garde sa spécificité et sa volonté de départ de réaliser des émissions non en fonction du temps, mais en fonction de ce qu'il y a à dire.
Je comprends que cela frustre les personnes manquant de temps, mais je pense que c'est soit ça, soit des émissions médiocres que l'on trouvent à la pelle.
Il suffit de comparer les débats politiques (Mélenchon-Todd, Touati, Attali / et "A vous de juger" sur les élections européennes avec notre délicieuse et si joviale Arlette Chabot), et de voir les sujets traités dans les émissions que l'on ne voit presque pas ailleurs (la presse du jeux vidéo notamment)...
En conclusion : gardez ce modèle ! n'hésitez pas à faire une émission qui dure toute la journée avec Rémi Gaillard !

J'en profite pour remercier l'équipe d'asi pour toutes ces émissions, articles,... si intéressants, qu'elle nous propose.
Cette réponse me semble hors du sujet initial, qui était "faut-il laisser les émissions s'allonger (~1h30) ou revenir au format initial de 52 minutes".
A mon avis, si qqun n'a pas le temps pour une émission de 1h30 (ce que je comprend tout à fait), je doute qu'il en est bp plus pour 52 min.
Problème :
Soit 1 journée de 24 heures
un certain nombre de tâches incompressibles/essentielles etc (je vous laisse le choix)
un certain nombre de tâches accessoires (idem)
Soit un certain nombre de personnes vivant sous un même toit, en laissant de côté les bébés et les grabataires

A part :
trier dans les tâches,
les reporter au lendemain
Se défaire des habitudes que nous prenons pour des obligations
et
déléguer, demander gentiment, exiger des autres habitants de la maison l'exécution de leur part de corvées

Franchement ? Je ne vois rien d'autre pour enfin avoir du temps à soi.

Il reste la proposition de loi pour rallonger la journée à 26 heures. On peut essayer la pétition dans ce sens.

La morale n'a rien à voir avec des questions d'organisation personnelle et temporelle.
Pas la peine non plus de se sentir coupable de ne pas vouloir m'être en pratique mes modestes suggestions.
Chacun tricote sa culpabilité comme il peut avec ce qu'il a sous la main.
Trop long ce billet. Pas le temps de lire. Songez à faire un résumé en moins de 140 signes.
raccourcir les émissions? ou les fragmenter selon le thème, selon l'implication des intervenants, pas en dessous d'une heure, de 42 mn...?
tester un format 28mn? une émission, c'est quand même différent d'une chronique "écrite", et le plaisir d'écouter n'est pas immédiat (sauf avec didier porte), environ une heure çà me parait un minimum.
S'il vous plaît, ne raccourcissez pas les émissions, il m'arrive souvent même de les trouver trop courtes tellement les invités apportent des idées intéressantes aux débats. Je vis à l'étranger, je n'ai donc pas la chance (ou malchance ?) de regarder la télévision française, mais de tout ce que je peux voir sur internet c'est le seul site qui prend le temps d'aborder un sujet de façon approfondie, et surtout donne le temps à ses invités de réfléchir à ce qu'ils disent pendant le débat, et quelquefois à modifier légèrement leur point de vue.

C'est ce temps donné à la réflexion pendant l'émission qui donne la qualité du débat : contrairement à ce qui se passe dans d'autres émissions, les invités ne cherchent pas à se faire entendre à tout prix dans un temps très court, quelquefois en se hurlant dessus, ils peuvent s'écouter mutuellement car ils savent qu'ils auront eux-mêmes le temps de répondre ensuite. Et lorsque c'est à leur tour de parler, ils peuvent prendre le temps de se tromper, de se reprendre, sans être interrompus dans leur pensée.

Le temps que dure cette émission, c'est le temps de l'écoute de l'autre et de la réflexion personnelle.
Le temps ça se prend, l'émission doit faire le temps qu'elle doit faire, les invité doivent pouvoir s'exprimer s'en être coupé (bien sure ça ne sert a rien de tourner en rond)

Aprés une solution pour ceux qui on pas 2H par mois pour ASI c'est de faire des montages avec le meilleur de l'émission. Enfin c'est du gachi, ASI c'est pas tous les soirs.

Aprés les émissions de 1h faudra faire du 30min puis du 15min, bref surtout ne sacrifier pas les émissions en faisant du condensé plus court, a la limite améliorer la préparation.

Proposer une panoplie d'émission courte qui son dans vos archive, les gens qui peuvent pas prendre le temps le prendront peu etre pour les émission qui on été rapide.
Je pense être un peu dans le cas de A. Breaud... Marié (oui, je suis un homme), 3 jeunes enfants, boulot à plein temps... Abonné de la toute première heure !

Et comme elle, j'ai "pas le temps". Pas qu'il manque réellement, juste que quand je pourrais l'avoir, je n'ai pas forcément envie de passer plus d'une heure devant mon écran, au même titre que je ne regarde quasiment jamais la télé.

Mais si je me décide à répondre, c'est pas tant sur ce point, mais plutôt suite à la lecture des réponses lues. Mais qui êtes vous pour juger quelqu'un sur sa façon de vivre, ses relations avec son conjoint, l'organisation de sa vie ????? C'est juste hallucinant de lire de tels propos !!!!! Âprès j'ai bien une idée du profil de ceux qui postent cela, mais je préfère me taire, je ne voudrais pas tomber dans les travers que je dénonce !

PS : la seule chronique hebdomadaire d'Alain mérite au moins, pour moi, le réabonnement annuel !
Je suis en retraite, j'ai théoriquement du temps, je n'arrive pas toujours à regarder les émissions ASI, il m'arrive de "culpabiliser" !
Est-ce grave docteur ? Les thèmes ne m'enchantent pas toujours, parisiens, petit monde des médias ... futilités ...
Et la dictature technologique ? Facebook, twitter seraient-ils les seuls à pouvoir donner un point de vue ?
Jamais je ne donne mon point de vue, c'est une première, coup d'énervement ...
... mais je n'ai pas honte ! Je reste libre de mes choix de lire ou de ne pas lire, de regarder ou de ne pas regarder et personne n'a à y redire !
J'ai l'impression que l'équipe d'@si essai de trouver une raison de raccourcir ses émissions : d'abord ils posent la question sur twitter et là ils choisissent un article d'une @sinaute qui va dans ce sens, mais sans apporter selon moi d'arguments valables.

Ça serait dommage car c'est l'un des rares endroits où on peut encore avoir un débat focalisé sur un seul sujet (on pense par exemple à Ce soir ou jamais où ils effleurent 2 ou 3 sujets différents sans jamais entrer dans le détail d'aucun).

Bien sur toutes les questions abordées n'intéressent pas tout le monde de la même façon et il y aura des émissions que certains vont zapper où les écouter d'une oreille en faisant leur repassage (très pratique pour ceux qui n'ont pas le temps!) mais il me semble que c'est préférable à un format raccourci qui sera par nécessité plus superficiel.
Je n'aurai pas le temps, pas le temps
Même en courant
Plus vite que le vent
Plus vite que le temps
Même en volant
Je n'aurai pas le temps, pas le temps
De visiter toute l'immensité
D'un si grand univers
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps de tout faire

J'ouvre tout grand mon coeur
J'aime de tous mes yeux
C'est trop peu
Pour tant de coeurs et tant de fleurs
Des milliers de jours
C'est bien trop court, bien trop court

Et pour aimer
Comme l'on doit aimer quand on aime vraiment
Même en cent ans
Je n'aurai pas le temps, pas le temps

J'ouvre tout grand mon coeur
J'aime de tous mes yeux
C'est trop peu
Pour tant de coeurs et tant de fleurs
Des milliers de jours
C'est bien trop court, c'est bien trop court


avec le sourire de mona
J'espère que cette @sinaute se trompe quand elle suppose qu'il y a une grosse majorité d'@sinautes de sexe masculin. Je n'ai pas encore d'enfants mais si ça arrive un jour, j'espère bien trouver le moyen de continuer à regarder / lire @si ET à aller dans des réunions publiques ET à me détendre un peu des fois.

Le sujet mérite d'être creusé dans toute la société (et donc aussi sur @si) : la question de l'utilisation du temps, du temps qu'on consacre au travail, au loisir, à la famille et à la vie publique. D'ailleurs, il paraît qu'il y a en ce moment un débat sur les retraites qui évite soigneusement de parler de parcours de vie, de partage du temps de travail et de revenu universel. Mélangez tout ça et vous avez une super émission, non ?
Cette "asinaute" se fait la porte-parole d'une catégorie d'abonnés pas très visibles : ceux qui soutiennent actvement le site en renouvelant leur abonnement chaque année, qui le consultent régulièrement, mais souvent pas assez à leur goût, et qui aimeraient ien regarder les émissions, mais n'ont pas toujours, pas souvent, assez de temps devant eux pour le faire. A. Breaud imagine les asinautes "plutôt ou jeunes, dynamiques et un brin geeks, ou plutôt intellos, voire, (...), des universitaires-enseignants- chercheurs (?) pas noyés dans le présentéisme de la vie de bureau, tous statuts hiérarchiques confondus." A quoi j'ajouterais qu'il doit y avoir une assez respectable proportion de retraités. C'est vrai : il suffit de parcourir les forums sur ASI pour voir qu'il y a des asinautes plus présents que d'autres. Ils ont le temps, ou ils le trouvent, bravo à eux.
Mais les autres... ben les autres, ils font comme ils peuvent. Et c'est vrai qu'ils rêvent parfois de pouvoir plus profiter des émissions, aux sujets très souvent bien alléchants. Jadis, ASI fournissait, en plus du découpage, des légendes fournies pour chacune des parties, qui permettaient de sélectionner des moments dans l'émission. Le "making off", c'est intéressant aussi, mais ça ne remplace pas. Ce qui ne veut pas dire qu'il faille limiter la durée : c'est justement ce qui distingue le site, cette absence de contrainte.
Après avoir parcouru les commentaires ci-dessus, je vois que A. Breaud se fait pas mal tancer, sur l'air de "ben m... à la fin, c'est quoi, cette nana qui ne sait pas prendre son temps et qui se laisse bouffer par le système ?" Sans parler des sentences définitives, style "Faut savoir prendre le temps" "faut savoir s'organiser", etc... (Et même un qui suppute un problème de partage de tâches dans le couple A. Breaud, faudra penser à consulter un conseiller conjugal !)
Bravo à ceusses qui savent. Mais, si les pseudos qu'on rencontre en passant sur les forums font foi, certains semblent bien avoir plus de temps que d'autres de naviguer sur ASI. De là à engueuler les autres...
Comme dit précédemment, le mp3 est une solution valable pour la plupart des émissions ( 5 ans de pratique et pleinement satisfait). Mais je reconnais que ça demande une petite préparation et un investissement initial.
Cela dit, j'ai demandé 2 ou 3 fois le fichier mp3 sur le forum et on me l'a immédiatement envoyé... donc ne pas hésiter à demander!
Je ne pense pas que les émissions soient trop longues. J'ai remarqué qu'au contraire (exemple de celle sur la cigarette électronique), elles étaient encore plus intéressantes quand elles débordaient du cadre/plan fixé. Si on n'a pas le temps, il suffit de le diviser et de regarder les émissions en plusieurs fois ! (l'avantage d'internet, comme le mentionnait un asinaute plus haut)

Je pense qu'on perdrait en qualité en les raccourcissant. Le temps permet selon moi la réflexion, les langues qui se délient, les imprévus (parfois plus pertinents que ce qui était pensé). A la télé, on ne trouve plus de "dérapage" parce que tout est calibré, cela me gênerait que cela devienne pareil ici.
Laisser les enfants 5 minutes. ...

Boulot / maison / enfants

Peut-être un souci de partage des tâches dans le couple, non ?

Et, c'est quoi la bonne durée pour a. Vu don emploi du temps ? 5 minutes, 10 minutes ?

Bon DS a décidé qu'il fallait écourter, prenons-en acte. Inutile de chercher des cautions parmi les abonnés, cette méthode est ridicule.
C'est un message qui révèle le mal de notre époque : le temps des machines s'est emparé du temps de l'homme.
La société vie sous l'emprise de la productivité qui s'est étendue à toute les activité de la vie.
A commencer par le lieu de travail, mais, et c'est beaucoup plus inquiétant, à la politique. Plus de projet d'une société plus juste, différente, égalitaire, non ce serait trop long à construire, et de toute façon les 5 ans d'un mandat présidentiel n'y suffirait. Alors que fait-on ? On se concentre sur le PIB : la croissance à tout prix. Ce PIB, ce serait le bonheur de l'homme nous dit-on depuis toujours, depuis la libre-concurrence en tout-cas.

Je pense à une notion importante à saisir : le déterminisme.
Le déterminisme est la philosophie de la sujétion obligée de l'homme.
Les Lumières ont permis de faire tomber le principal déterminisme de l'époque : le déterminisme religieux (dans un système de monarchie absolue de droits divins). Il existe de nombreux systèmes déterministes : religieux (sectes, religions, prophéties), sociaux (castes, classes), scientistes (eugénie, génétique), raciaux, politiques (despotisme), historiques (le sens de l'histoire) parmi d'autres. Tous voudraient nier à l'homme son droit à l'émancipation et à l'irrationalité de son destin.
Aujourd'hui le déterminisme dominant est l'économisme. Avec des mécanismes comme les "lois du marché" (les lois divines d'aujourd'hui), la "main invisible" régulatrice des besoins, et "l'abondance", le système économique actuel suffirait à mener l'homme vers son émancipation.
Je pense que c'est très dangereux de se laisser porter par ce déterminisme économique, sans comprendre que le progrès humain est un processus nécessitant volonté et responsabilité générale. Qu'il faut, et faudra TOUJOURS, remettre en question le système dominant sans s'arrêter sur ses acquis et ses valeurs. L'Humain n'est pas une machine d'aucune nature.

Quand à la démocratie, je suis justement l'auteur de cette pétition, qui n'a hélas qu'une faible résonance (par rapport à certaines mobilisations facebookiennes) : https://secure.avaaz.org/fr/petition/Nous_voulons_une_nouvelle_democratie_citoyenne_et_economique/
Daniel,
pouvez vous nous expliquer où vous voulez en venir avec cette histoire de durée d'émission que vous sortez d'un coup ?
Vous passez votre temps depuis la création du site à nous expliquer qu'il n'y a pas de durée fixe sur internet, que c'est formidable, que c'est la liberté, et que par conséquent les "vieux" médias sont dépassés voire condamnés, et là, vous semblez flirter avec l'idée qu'une durée fixe, finalement, c'est peut-être pas si mal (ou alors si j'ai mal compris, corrigez moi).
Pour moi, qui suis un fidèle depuis le début, et qui regarde l'ensemble des émissions, quand ça m'interesse, ce n'est jamais assez long, et quand ça m'interesse moins, je ne vais pas toujours au bout. Mais ce qui ne m'interesse pas beaucoup en passionne probablement d'autres !
Prenons la dernière émission sur la cigarette électronique : je l'ai trouvée passionnante, avec des invités qui maitrisaient leur sujet, à l'aise sur le plateau, qui nous ont appris plein de trucs, et qui avaient manifestement envie d'être truculents. Je l'ai trouvée trop courte. Vers la fin, vous avez voulu conclure, et ils en ont remis une couche d'eux-mêmes, et c'est probablement à ce moment là que les choses les plus interessantes ont été dites.
Alors vous voudriez peut-être revenir à un formatage contraignant, comme sur cette p.... de télé ?
Mon anxiété est immense, Daniel, merci de me rassurer !
;-)
Tiens, un exemple de vidéo ultra brève (pourquoi pas) sur Reporterre: moins de deux minutes. Or, je ne les écoute pas, je suis parasitée par l'idée que si le texte était écrit, il me faudrait encore moins de temps pour le lire et ça m'impatiente. Mais peut être ça rend service à ceux qui n'aiment pas lire?
Il me semble que le texte de cette abonnée manque un peu de cohérence. Pourquoi s'abonner à @si si on n'a jamais le temps d'en profiter, si on ne lit que le 9.15... qui est en accès libre? Pourquoi perdre son temps à lire un magazine "féminin" quand on en a si peu (personnellement, même chez le dentiste, je n'arrive pas à y passer plus de 30 secondes). Il lui a bien fallu "prendre le temps" de rédiger son texte, souhaitons lui de prendre aussi le temps de réfléchir à ce qu'elle fait de sa vie et où sont ses priorités. Ce grand écart entre désirs et réalité quotidienne doit être très fatigant, et peu favorable à la réflexion. Finalement, ça a peu à voir avec la longueur des émissions d'@si: je les regarde par quart d'heure, et c'est bien le diable si, sur une semaine, je ne trouve pas quatre ou cinq quarts d'heure de tranquillité. Je passe d'ailleurs parfois en audio (comme l'ont noté plusieurs abonnés).

C'est vrai qu'on a très peu de temps disponible quand on a un boulot prenant, des transports longs, des enfants jeunes, qu'on a souvent le sentiment de ne pas toucher terre et de laisser s'accumuler plein de choses qu'on voudrait, qu'on devrait faire et qu'on ne fait pas. J'avais mis pas mal de choses en sommeil quand c'était le cas pour moi. Ce que j'ai encore fait cet été, quand la maison était pleine et que j'avais une vraie vie de (grand) mère de famille. Mais je l'ai fait sans trop de regrets, c'était un choix de priorité.

La vraie question que pose A. Bréaud, c'est celle de la perte de contrôle sur nos vies. Et de ce moment où on a tellement perdu le contrôle qu'on n'a plus les moyens de prendre la distance nécessaire pour le retrouver.
C'est marrant, je me disais exactement l'inverse ! @si exploite-t-il assez l'infinie temporelle ? Plus de chroniques ? du contenu vidéos décryptés ?

81min d'émission par semaine, 11min par jour, si on les a pas, il faut se poser d'autres questions que de réduire la durée d'@si.
Vivement les chroniques post-it, vous savez ceux avec la durée de lecture inscrite en haut.

Si je paye un média, c'est justement pour avoir du contenu élaboré tant sur le fond que sur la FORME. La plume et l'argumentation !
En fait si les applis mobiles étaient meilleures ça aiderait. On ne peut télécharger que la dernière, en stocker une seule a la fois, il faut être un spectateur régulier. J'ai pris l'avion pour un long vol, dommage je n'ai pu voir qu'une émission pendant ce temps, impossible de rattraper le retard.
A quand une mise à jour permettant de downloader et les archives?
Pour moi la grande question c'est : en quoi ça détend, un magazine féminin ? Je ne peux pas en feuilleter plus de deux pages sans écumer de rage. Je trouve beaucoup plus apaisant pour mon esprit de regarder des trucs malins sur internet ; des émissions, par exemple. Que j'attaque une fois le ptit gars couché, endormi, et la lessive et la vaisselle faites ; donc vers 22h30 (je viens de finir la Kempf, là).
Vous pouvez faire un sondage mais, pour moi la longueur est la bonne sauf si le sujet ne m'intéresse pas ; ce qui n'arrive heureusement que très rarement.
Vous avez mal nommé la rubrique, ce n'est pas dans le forum.
Si cette personne vous aurait, donc, envoyé par mail ce message, je serais curieuse de savoir pourquoi elle ne l'a pas fait sur le forum.

Si vraiment il y a des gens à qui les forums font peur, votre solution, c'est en plus des forums, de poser des questions à QCM. Réellement anonymes.
"Etes-vous pour des émissions à durée fixe ?
- Oui
- non
- je m'en fous

Votre anonymat est garanti, comme dans l'isoloir.

Ni Neophyte Atterré ni Oblivion ni Yanne ne vous chercheront noise
."
Je voulais rajouter à mon message ci-dessus, que malgré tout, je ne suis pas pour qu'@si fasse passer les ciseaux dans la durée des émissions! Il fut un temps où j'avais un peu de temps pour regarder les émissions d'@si et je suis sûre que le temps reviendra où je pourrai de nouveau le faire.
C'est quelque chose de rare et précieux à préserver, à soigner, ces formats sans limitation. C'est aussi ce qui fait la spécificité d'@si.
Moi non plus, je n'ai pas le temps (ou je ne le prends pas) chez moi. La maison, la famille, les enfants, l'école, une association… laissent peu de temps. Je pourrais passer quelques soirées à cela mais j'aime aussi voir des films (ainsi que ma moitié), donc…

J'ai trouvé ma solution : je télécharge et écoute, dans ma voiture, sur mes trajets maison-boulot. Cela raccourci grandement le temps de transport, évite l'énervement dans les bouchons (en tout cas celui lié à la circulation), réveille (physiquement et politiquement). Le seul problème que je rencontre concerne les extraits vidéos non doublés (sous-titrés). Pour ceux-là, je perds un peu de contexte. Mais ils sont assez peu nombreux, heureusement.

Pour l'équipe d'@SI, pourquoi ne pas proposer aussi le téléchargement au format audio, plus facile à utiliser avec un appareil, même un peu ancien, dans le métro ou en voiture ? Bien sûr, on manquera quelques images intéressantes, mais le gros du contenu est écoutable.
hélas prendre le temps de regarder et de comprendre (par dessus le marché) est un luxe que de moins en moins de personnes peuvent ce permetre.il n'y a qu'à observer les gens dans la rue pour s'en convaincre.
Bonjour,
Fan de Canard écrit : "La plupart du temps, remplacer "on n'a pas le temps" par "on ne prend pas le temps" (de se rendre disponible pour) n'aurait pas que des inconvénients. "
J'ai bien longtemps pensé cela... mais pourtant je me retrouve aujourd'hui tout à fait dans le message d'A. Breaud; je crois qu'il y a des périodes de vie, où l'on n'a tout simplement "pas le temps". Comme elle, je n'ai pas la télévision (pas le temps); j'ai trois enfants encore jeunes et un boulot prenant. Bien sûr, je suis d'accord avec Fan de Canard, on a toujours le choix de prioriser... mais quand il n'y a presque rien comme "temps disponible" justement, ce n'est plus vraiment une question de priorité. J'aime lire, j'ai toujours aimé lire (des livres) et pris le temps de le faire; c'est une période de ma vie où je lis pourtant peu. Je suis souvent frustrée de ne pas pouvoir regarder les émissions d'@si, mais comme A. Breaud, il faudrait que je m'y mette maintenant (après 22h) et ... je vais "prioriser" en lisant plutôt quelques pages d'un bon bouquin avant de m'endormir lamentablement sans avoir eu mon comptant de temps libre.
Un petit conseil qui pourrait rendre service: afin d'optimiser mon temps j'ai investi dans un casque sans-fil qui me permet d'écouter (et regarder en jetant un oeuil sur l'écran de temps en temps) @si tout en faisant... des tas de choses qui en générale ne demande pas une grande reflexion (vaisselle, cuisine, ménage...)

Juste pour des personnes qui n'y aurait pas pensé et qui pensent que c'est une bonne solution.
Rien empêche de regarder une émission en 5 fois si ça nous chante. C'est la magie d'internet.
certaines émissions d'ASI se réécoutent, on peut sélectionner sur un thème, un participant, on peut déconnecter puis revenir visionner les archives, s'essayer aux forums, choisir son rythme, avec ASI, il y a une liberté d'apprendre et d'échanger. Maintenant, on ne suivra pas tout, il y a trop de sujets et on ne peut pas non plus se contenter d'ASI. Je ne trouve pas les émissions trop longues. Maintenant, trouver le temps pour les regarder c'est un autre problème...
La plupart du temps, remplacer "on n'a pas le temps" par "on ne prend pas le temps" (de se rendre disponible pour) n'aurait pas que des inconvénients.
Je ne suis pas en phase avec ce commentaire.
Sur le sujet d'une émission au sujet de la démocratie, et de la façon dont s'excluent de fait, autant qu'on l'es exclut, les principaux intéressés, le peuple pour le dire vite, je recommande la lecture de "Le cens caché" de Daniel Gaxie. Une invitation de l'auteur, me ferait, à moi, grand grand plaisir.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.