335
Commentaires

"Je me suis retrouvé à la gauche du PS car tout le reste est parti à droite"

Il y a deux manières de considérer d’un point de vue de gauche la politique économique hollandienne menée depuis deux ans. On peut souligner le virage à droite, le renoncement à combattre la finance, le refus d’affronter l’Allemagne, les cadeaux au patronat. C’est l’avis de nombreux citoyens de gauche et de quelques médias qui se réclament de la gauche frondeuse. On peut aussi, en défense du gouvernement, rappeler qu’envers et contre tout quelques mesures de "gauche" ont été prises comme par exemple les allégements d’impôts pour les plus bas revenus. Pour tenter d’y voir clair dans l’illisible politique économique de ce gouvernement, nous avons invité Pierre-Alain Muet, député socialiste du Rhône, économiste, frondeur malgré lui selon Libération et qui vient pourtant de voter la confiance au gouvernement, et Marie-Noëlle Lienemann, sénatrice socialiste de Paris et frondeuse engagée.

Derniers commentaires

Etonné que l'equipe @si ou autre forumeurs soient etonnés de l'expression de fort ressentiment a l'encontre de vos invités.

On est un certains nombre a en avoir marre de ces menteurs de ces escrocs, qui tiennent peu de leurs promesses (et ils en font pas beaucoup) qui usurpent une etiquette politique qui a un heritage intellectuel riche et profond mais qui ne correspond pas a ce qui est fait en son nom depuis au moinsune decennie (sur ce point "el blanco" est coherent sur le changement de nom du parti).
De meme que la derive droitiere est constante depuis plusieurs decennie et que le discours "on est plus efficace a l'interieur" est une farce qu'on nous ressert a chaque fois.... je pige pas... sans eux le parti aurait viré "nazi" ? parce qu'a droite ils le sont et pas qu'un peu.

De meme qu'ils vont pas nous faire croire qu'ils connaissent pas Hollande disciple de la generation delors lamy and co, ou meme ses ecrits plus ou moins recent, pour nous faire croire qu'ils avaient pas pu prevoir/qu'ils avaient pas vu/ qu'ils auraient jamais imaginé ce virage sur lune ligne politique/economique de droite.

Ce genre de personnes peuvent meme pas arguer de l'efficacité de leurs actions, le parti socialo est a droite, de leurs coherences politique, leurs probité intellectuel, ils acceptent de faire ce qu'on leur dit de faire, ca gigote a peine, pas au point de renoncer a la soupe, ce qui serait coherent avec leurs soit disante convictions.
C'est bizarre, mais sur ce site il n'y a quand on parle politique on invite des personnes du FN jusqu'au Front de gauche. Il y a pourtant des partis à gauche du FdG. Secundo, je trouve assez bizarre de donner la parole à des gens qui s'abstiennent de voter. S'ils ne veulent pas voter c'est qu'ils ne veulent pas exprimer la voix du peuple souverain qu'ils sont sensés représenter (oui on l'oublie trop souvent mais c'est le principe qui n'est jamais appliqué). N'est ce pas donner encore un peu plus de temps de parole à un parti qui en a déjà pas mal il me semble ?
bon, ce sont les lobbys et les hauts fonctionnaires qui commandent, alors ?
à quoi servent les politiques frondeurs ou pas ?
et à quoi servent les élections ?
la démocratie est en péril si les élu(e)s se laissent commander par les lobbys, les hauts fonctionnaires,
Mme merkel etc etc
je ne comprends pas pourquoi plutôt que de faire des chèques en blancs ( CICE etc ) aux entreprises il n'y a pas
un projet industriel mené à terme;
si, il faudrait travailler pour faire cela et travailler ... les politiques préfèrent travailler leur communication pour
être réélus;
( merci d'arrêter de taper sur Mme Taubira )
Bonjour, cela n'a rien à voir, mais je souhaitais savoir pourquoi aucun journaliste d'arrêt sur image ou de Mediapart ne figurent à ma connaissance sur la liste des personnalités qui soutiennent le mouvement pour la 6eme république. Y- a-t-il un problème avec cette idée?
Bien à vous, Judith.
Ce qui est sidérant, c'est la faculté d'oublier les expériences de vraie gauche qui ont raté. Moi, je veux bien qu'on dise que 92% de la population française est à droite et que ce qui reste est la vraie gauche qui détient le talisman. Mais avant même d'écouter cet expert qui va dire des vérités, je sais qu'il va nous faire perdre notre temps. La relance par l'offre, par la demande? creuser le déficit, le diminuer? ce n'est pas le sujet gauche-droite. La gauche n'est pas la droite, l'argent collectif ne va pas aux mêmes, la justice n'est pas la même, les sujets de conversation ne sont pas les mêmes. Prétendre que UMP et PS c'est la même chose, c'est au départ un contre-sens. La politique est incapable de changer le système économique mondialisé, je veux dire, Hitler l'a fait, Mao l'a fait, les Kmers rouges l'ont fait, mais heureusement les démocraties ont évité ces politiques là. Bien sûr, "on" réchauffe le climat, et il faudrait une dictature éclairée partout pour changer le cap. (je n'ai pas dit que le djihad est une dictature éclairée). Le danger des vérités d'expert, de ceux ou celles, blondes par exemple, dont on dit "il n'a pas tort", c'est l'évidence. Je trouve aussi que 11 milliards (et oui çà a été revu à la hausse) d'humain à la fin du siècle c'est trop, c'est évident, on est déjà trop nombreux, la somme des malheurs à venir est inimaginable...et alors, qu'est ce qu'on fait? Vous avez raison, UMP-PS même combat et vive le FN, enfin pendant 5 ans au départ...
Oups, erreur de topic, désolé..
Hollande affirmant dans un discours que "L'offre crée la demande"! Les bras m'en tombent. Il est vraiment à droite toute. Même chez les économistes du courant majoritaire on ne croit plus à cette affirmation d'un autre age (Jean-Baptiste Say (1767-1832)).
J'ai adoré cette émission ! Merci !!

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

NON AUX TROLLS PS SUR CE FORUM!
Emission passionnante, merci beaucoup.

Je trouve comme l'indiquent certains plus haut que le ton général des commentaires est assez haineux (comme le disait Anne-Sophie, la colère, c'est une chose et c'est légitime, la haine c'en est un autre). Bon plusieurs ont répondu que ce n'est pas le cas, passons.

Ce qu'expriment chacun de ces députés qui m'ont l'air chacun d'être plutôt clairs dans leurs convictions et compétents, même s'ils ne sont pas d'accord (et même si on peut ne pas être d'accord avec eux), à mon sens, c'est le désarroi du politique face à la crise et la difficulté d'agir, c'est à dire d'avoir un effet réel sur le cours des choses. Pour infléchir la politique du gouvernement, chacun a fait un choix différent, celui de tenter de changer les choses par l'intérieur ou celui de se détacher. Je ne vois pas en quoi c'est scandaleux, la moitié de la littérature sur le pouvoir et l'action politique (y compris celle la plus gauchiste et révolutionnaire sur cela) est sur ce dilemme d'essayer de changer les choses de l'intérieur (au risque de la compromission) ou de se détacher (au risque d'être écarté et inefficace).

Ce que j'entends là, moi, c'est que selon ces deux parlementaires, un très grande partie des politiques (des parlementaires) sont d'accords qu'économiquement, on va dans le mur, mais que tout un tas de facteurs les rendent quasi impuissants : la faiblesse des parlements (français, européen) face à des exécutifs qui ne prennent pas en compte leur travail et leur avis, la force de l'administration (ça, en tant que fonctionnaire, je trouve ça très intéressant, souvent l'idée dans la fonction publique c'est que heureusement qu'on est là quand il y a des élus avec des lubies délirantes... Mais en effet, la constance de la fonction publique qui peut être une qualité face à des élus idiots peut tout à fait être un facteur d'inertie face à des réformes d'ampleur, voire une inflexion politique quand l'administration a son propre avis sur les choses. ça, c'est une remise en question intéressante et ça me rappelle l'article d'Anne-Sophie sur le lobby des ultra-grands patrons qui visent plus les hauts fonctionnaires que les politiques dans leurs campagnes de "sensibilisation"), la gestion de la question européenne et le rapport des forces européen...

D'accord, leur diagnostic est technique, d'accord, on n'a pas de belles envolées lyriques sur le peuples et sa volonté mais en même temps, ce serait illusoire que de penser que volonté du peuple = action... La volonté du peuple (qui n'est pas ultra facile à déterminer) ne se transforme pas du fait de son existence en une politique et une façon de gouverner, elle a besoin pour être effective de lois bien écrites, d'institutions qui fonctionnent et de personnes, quelle que soit leur nature, prêtes à la porter et à l'exercer. Et là, les choses dysfonctionnement, et ce serait assez injuste de dire que c'est tout de leur faute en tant que parlementaire et du fait de leurs choix de parlementaires. A ce compte, c'est aussi de la faute de chacun des citoyens, parce que certains votent utiles, certains votent contre, certains votent alternatif, et certains ne votent pas, et bien sûr, toutes ces options sont mauvaises (pour ceux qui pratiquent les autres).

ça ne sert à rien d'être dans le "Y'a qu'à, faut qu'on", quoi. On doit être dans le "comment on peut faire ?"
Très bonne émission, ou l'on peut s'appercevoir de la qualité intellectuelle des socialistes, leur niveau face à l'économie, leur discussion sur l'évolution de la finance.......

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

M. Muet c'est : moi j'ai fait çi, moi j'ai fait ça, moi j'ai l'oreille des grands, moi, moi, moa.

Par contre, cela ne me dérange pas voter pour ce gouvernement, je suis frondeur vous savez.

Bref, il s'écoute parler et il se fout de notre gueule.
Une politique de boutiquiers… Voilà ce qui vient à l’esprit quand on regarde cet homme et cette femme politique. Et pourtant, putain, que d’intelligence et de réflexion, que de volonté et de suite dans les idées…dans deux styles très différents (un peu genre le marteau et l’enclume ou plutôt la marteau et le enclume).
Alors ma chère Anne-Sophie, je crains que le vin et l’amour soit vraiment tout ce qu’il nous reste. Car ces gens là sont au cœur du pouvoir, mais ne savent rien, sont censés voter les lois, prendre des décisions, mais sont à peine capable de résister aux logiques majoritaires et à l’esprit moutonnier de ces grandes structures sclérosées et anti-démocratique que sont les partis de masse.
C’est en plus pathétique d’enfermement dans l’économisme, alors l’alternative, l’avenir radieux c’est impôt sur le revenu ou csg ? C’est TVA social ou CICE ? Le génie allemand c’est l’entreprise familiale et les banques coopérative des lander ? Moi je croyais bêtement que c’était Goethe et Marx. Et le génie français ? Il est ou le génie français ? Ben comme des cons on a mis notre génie dans le moyen et le bas de gamme, c’est ballot.
La planète est en train de cramer, on construit des camps de concentration à vache et des piscines pour producteur de maïs qui veulent apprendre à nager, on court tous après des chiffres dans les univers virtuels de nos comptes bancaires et l’alternative politique de ce pays, celle qui est censée nous redonner le moral c’est ça ?

PUTAIN C’EST PATHETIQUE.

Et comme disais un grand philosophe François Perrin dans coup de tête : « la hache ça défoule, le feu c’est bien »
Tout d'abord pardonnez-moi si mes propos sont redondants après les 131 commentaires que je n'ai pas eu le courage de lire en entier.

Merci à Daniel et à toute l'équipe pour cette émission ô combien instructive, même si elle en a énervé plus d'un(e)!
Les "frondeurs" se sont démasqués et le téléspectateur a pu apprécier à quel point les "grands" élus, députés ou sénateurs du PS sont déconnectés de la réalité, dans quel état de déliquescence sont rendus nos institutions et ce grand parti politique que fut le Parti Socialiste.

En 1h30 d'émission, pas une fois ne fut prononcé le mot "peuple", ni non plus d'ailleurs les mots "citoyens" ou "électeurs". Les deux invités croient encore que des combines politiques et des accords d'appareil peuvent résoudre la crise de régime que nous traversons! Mme Lienemann en appelle à une majorité "rose-rouge-verte" pour trouver une issue... C'est délirant! Après avoir soutenu Ayrault, puis Valls, les députés iraient alors soutenir Duflot ou Laurent, ce qui serait encore une preuve que ces girouettes sont prêtes à tout pour garder leur poste.
C'est de ça que les français ne veulent plus, justement!
D'ailleurs les invités questionnés par Daniel avouent l'état de pourrissement des institutions de la 5ème République: ils avouent que leurs collègues votent des lois stupides parce-que les députés sont godillots ("L'esprit de groupe" dit Muet), parce-que les lobbies dominent, ainsi que l'entre-soi et la porosité entre le monde politique et le monde de l'argent (Lienemann).
Quand ceux-là comprendront-ils que leur ancien monde est fini et que la population aspire à un grand coup de balai? Seule une 6ème Rébublique née d'une assemblée constituante issue du Peuple peut rendre à un gouvernement la légitimité de conduire une politique nouvelle au service de l'intérêt général.
Pierre-Alain Muet dit quelque par dans cette émission que "au PS, le parlementaire qui émet une critique n'est plus écouté ensuite" c'est pourquoi, dit-il encore (de mémoire), il reste "à l'écart des frondeurs".

Dit autrement, le PS est devenu un parti caporalisé jusqu'au trognon...

Beaucoup le savaient ou s'en doutaient, Pierre-Alain Muet en donne une confirmation nette. Pour ce seul motif cette émission valait la peine d'être regardée.

Après, considérant le diagnostic tragique qui se confirme chaque jour au sujet du PS, en dehors de l'euthanise, franchement je vois pas ce qu'on peut faire pour eux.
Merci pour cette émission. J'avais lu le portrait que Libération avait consacré à M. Muet . C'est une bonne idée de lui avoir donné la parole ,ainsi qu' à Marie- Noelle Lieneman
Il y a un certain aveuglement à considérer que les problèmes macroéconomiques de la France se résument à une divergence entre les intérêts économiques de l’Allemagne et la France, l’impasse faite sur les demandes du Royaume-Uni qui menace de faire sécession et réclame une Europe des Etats m’étonne. La puissance financière de Londres a-t-elle un impact sur la politique actuel du gouvernement. Lienemann évoque très brièvement la mise en compétition des peuples, c’est dommage que ce point central, à mon avis, de la construction européenne et de son impact sur les différentes économies de la zone n’ait pas été un peu plus explorée.

En ce qui concerne le vote de confiance, je suis beaucoup plus convaincue par l’approche Lienemann. Muet part avec un à priori défavorable, quand on se rappelle du désastre du gouvernement Jospin, qui a abouti à un second tour historique en 2002 opposant la droite à l’extrême droite, je ne comprends vraiment pas un parlementaire qui brandit sa participation à ce gouvernement comme un fait d’arme.

A partir de là tous les revirements, renoncements des frondeurs « malgré eux » tous ceux qui ont voté la confiance deviennent lisibles : au delà du fonctionnement inherent de la VIème république, on ne peut nier une couardise, un quant à soi (quoiqu’en dise Lienemann) d’autant plus inacceptables, qu’Hollande trahit ses promesses de campagne. N’est-ce pas la responsabilité des parlementaires de lui rappeler les sources de sa légitimité ?

Je dois avouer que les convictions et le regard de Lienemann sur une solution de gauche au problème industriel et la fiscalité ou la rente du foncier m’aident à ne pas complètement désespérer du parti socialiste. Cependant vu d’Angleterre, la « longévité des politiciens » français est frappante. On y gagne certes en expertise, mais on y perd en renouveau démocratique. Si le deuxième tour des prochaines présidentielles oppose un projet PS à un candidat de droite (ce qui est loin d’être certain), j’aurai probablement encore l’impression d’avoir le choix entre Charybde & Scylla.
C'est marrant parce qu'après avoir regardé l'émission je me sentais détendu et me suis dit "ah ben c'était cool, là je pense que quand même c'est une émission qui va plaire sur le forum", mais même pas ! Je trouve ça rassurant de voir que même la droite du PS (en l'occurrence Muet) trouve le gouvernement trop de droite, c'est bien la preuve qu'on a atteint le summum de l'absurde (mot qui a d'ailleurs souvent été prononcé et pas pour rien). Quel intérêt aurait Muet de faire croire qu'il n'est pas satisfait alors qu'il le serait en son for intérieur ? Il ne s'agit pas de dire qu'il est profondément de gauche, juste que même un social-démocrate comme lui peut reconnaître qu'on marche sur la tête, ce qui personnellement me rassure sur la nature humaine.
je fais une proposition à DS, Anne-Sophie et aux @sinautes.

Je suis frustré car je me sens passif dans l'interaction avec l'émission (ça explique ma compulsion maladive sur le forum [je sais pas besoind eme dire de consulter, j'ai déjà poussé à la démission une dizaine de psy])

Bref serait-il possible de mettre en place une plate forme où vous pourriez annoncer le sujet et les invités à l'avance et que l'on puisse vous soumettre les questions voire les infos à note disposition?

Je pense bien que c'est lourd mais juste un pré forum par exemple?

PS: Arg il me vient en tête l'air de la chanson des deux gars qui chantaient C'Pô possible !
On oublie qu'il n'y a pas que l'Allemagne en UE, ca devient presque insultant vis à vis des autres états!

Je pense que si la France se tournait un peu plus vers les autres états de l'Union européennes , le poids de l'Allemagne serait moins évidente!Mais nous on se bat surtout pour avoir la fierté d'avoir Moscovici Commissaire priseur !
Entendre M. Muet défendre l'impôt individualisé! Mais c'est tout sauf de gauche!
Un couple dont un des deux serait au chômage ou au foyer serait plus imposé qu'un couple qui gagnerait la même somme à deux!

Cet homme est économiste où juste enseignant d'une matière qu'il ne maîtrise pas?
A quoi servent les primaires si c'est pour avoir le perdant premier ministre?
Petit détail sur l'investissement :
Muet : "ça a pas été un allègement ça a été un crédit d'impôt, ça avait l'avantage de décaler le financement d'un an…"

Rien que ce tout petit détail : une grosse boite peut se permettre d'investir et de ne recevoir une aide que l'année suivante. Une petite boîte, c'est même pas la peine d'y songer.
Je n'y connais absolument rien dans ce domaine, mais est-ce que c'est pas un moyen, là encore, de favoriser les grosses boîtes au détriment des petites ?
Non parceque quand même, si cette aide aux entreprise a pour but de les aider à investir (ce qui est une bonne idée pour les petites boîtes), le résultat est inverse ou je me trompe ? La grosse boite qui a investi l'année précédente commence à en avoir des retours sur investissements la première année, et n'en a donc plus besoin !

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Depuis 2 siècles toutes les politiques de gauche ( égalité, redistribution) qui ont voulu imposer le bonheur aux populations ont échoué.
À l'inverse, le développement économique que l’on constate actuellement dans le monde et qui est fondé sur des principes libéraux. ( Concurrence, libre-échange, liberté d’entreprendre) apporte la preuve de son efficacité.
Je pense qu'un débat entre un libéral et un socialiste pourrait être intéressant, même si le risque d’assister à un dialogue de sourds n’est pas exclu...
Ben moi j'ai trouvé ça passionnant, j'ai appris des tas de trucs sur les dysfonctionnements de la 5ème et du parlement européen.

A des années lumière de l'ambiance que je ressens dans ce forum de crypto-trucs vociférants. Je ne sais pas pourquoi, dès qu'il est question de politique, y a des gens qui parlent plus fort, se mettent en colère, sortent les grands mots, et pourquoi c'est pas possible d'avoir une discussion de famille sur la politique sans monter à 85 décibels assez vite, où la majorité silencieuse se réfugie progressivement dans la cuisine, soi-disant pour débarrasser la table et lancer le café mais en fait pour retrouver la sérénité d'une assiette du dimanche au décor désuet qu'on essuie à la main en demandant comment va ta mère et est-ce qu'elle se plait aux Tilleuls.

Merci
Pauvre Daniel !

Qui n'a pas encore compris que les gens qui font de la politique - et qui en font un métier - ne sont pas seulement inaudibles et rejetés par la population normale (celle qui travaille et paie des impôts, sans parler de ceux qui se sont fait centrifuger à Pôle Emploi)... Mais qu'ils la font vomir, cette population qui n'appartient pas à l'oligarchie financiaro-politico-merdiatique !

Le coté totalement parasitaire de leur existence est devenu insupportable. Ces gens vivent à grandes guides sur le dos du contribuable, se votant sans barguigner tous les avantages et les facilités possible. Sans parler de la domesticité pléthorique. Petits marquis irresponsables, non seulement inutiles mais profondément néfastes.

Beaux parleurs débitant des phrases creuses adaptées à l'auditoire, ne reflétant aucune conviction sincère, et donc à géométrie variable, grandes promesses à base de "Faut qu'on" (ou vrais cons) et "Y'a qu'a", naturellement jamais suivies d'effet et si possible traduites dans la réalité après inversion...

Ces gens ont mis le pays en faillite ET au chômage, pendant qu'eux prenaient fromage ET dessert. Sans se gêner une seconde.

Savent-ils que de nombreux peuples, parmi lesquels la France figure en bonne place, ont fait des choses vraiment très désagréables à de prétendus dirigeants pillards et incapables dans leur genre ?

Seulement Daniel n'a pas compris ça, c'est un brontosaure... Et il ne doit pas beaucoup lire les fora qui suivent ses émissions. Ils sont assez parlants, non ?

Enfin ne négligeant pas une occasion de faire réagir les bonnes âmes qui exposent leur compassion dans les parages je tiens à dire que la gauche a un gros problème. Son seul programme étant de "faire payer les riches" elle est finalement parvenue à les faire partir.

Du coup elle n'a plus rien à distribuer et donc plus de raison d'être. C'est dommage, mais c'est ainsi !

Allons ! Sursum corda ! Haut les cœurs ! J'ai une porte de sortie à proposer à Daniel : une série d'émission sur la guerre de 70, le temps que nous bâtissions la VIème République (si nous sommes trop longs, il pourra enchaîner avec les Croisades ou les guerres puniques en trois conflits, c'est bien aussi pour les ignorants en histoire...)

PG
C'est navrant de devoir le dire aussi crûment, mais si le PS n'a que ça à mettre en face des lobbys bancaires, patronaux et des hauts fonctionnaires de Bercy, ça ne fera pas le poids deux secondes.
D'ailleurs, on l'a vu, le PS n'a pas tenu deux secondes en 2012. Les revirements hollandistes ont été immédiats.
Au point qu'on pourrait se poser la question(*) de savoir si ces renoncements n'étaient pas prévus dès l'origine de la candidature PS.
(*) question purement rhétorique puisque chacun connaît déjà la réponse.
Mr Muet aime bien se draper dans ses titres universitaires comme s'ils étaient en eux même un gage d'intelligence politique. Le TSCG ça n'a pas marché, on a pas eu les contreparties, mais il fallait le voter. Mais peut être qu'à l'époque on pouvait déjà prévoir que ces contreparties ne viendraient pas. Il a voté l'ANI, qui devait être favorable à l'emploi et permettre de lutter contre la précarité. Il en a fait le bilan ?
Mais là où il m'a fait beaucoup rire c'est en voulant se présenter comme quelqu'un mettant en garde Moscovici en s'élevant plus ou moins contre le lobby bancaire. Pendant les débats de la loi "séparation" bancaire Muet a en effet été constamment cité en référence par Moscovici et Karine Berger pour justifier l'équilibre de sa réforme et demander aux députés qui proposaient d'aller plus loin de renoncer à leurs amendements. Le 12 février en ouverture du débat il disait

[quote=Muet] « voici une réforme fondatrice et équilibrée car elle va aussi loin qu’il est possible pour engager tous les pays européens sur la même route sans prendre le risque de mettre notre système bancaire en difficulté. » 

« La force du projet du Gouvernement, c’est qu’il avance, et de façon intelligente : en instaurant un cadre et en faisant en sorte qu’il soit rempli progressivement.
M. le président. Monsieur Muet !
M. Pierre-Alain Muet. J’en ai pour trente secondes, monsieur le président ! Ainsi l’amendement de Karine Berger permet-il de transférer progressivement les activités de tenue de marché dans la filiale quand d’autres pays auront avancé avec nous. Je trouve que c’est une réforme majeure, qui garde…
M. le président. Je vous demande de conclure, cher collègue !
M. Pierre-Alain Muet. Je conclus, monsieur le président !
M. le président. Non ! Cela fait deux fois que vous me le dites : je vous demande donc de vous arrêter !
M. Pierre-Alain Muet. …qui garde étroitement la logique qui fut celle de Roosevelt. Quand on analyse à la fois la politique fiscale, la séparation des banques et le développement de la négociation sociale, l’on trouve que la politique du Gouvernement fait en quelque sorte écho aux mesures de Roosevelt qui ont changé l’histoire. (Vifs applaudissements sur les bancs du groupe SRC.) »

Loi fondatrice et parfaite en tant que telle … le lobby bancaire tremble

Et quand à l'argent du CICE Muet explique à un moment, qu'il a fait voté des contreparties, pour qu'il n'aille pas nourrir les dividendes, contreparties dont-il n'aurait plus été question après le soit disant tournant de janvier 2014 . Quelles contreparties ? J'aimerais bien le savoir car le 5 avril 2013 Sapin résumait de la manière suivante la démarche du CICE, lors de la discussion de l'ANI.

[quote=Sapin]« M. Michel Sapin, ministre. À l’occasion de cet amendement d’amputation et non de simplification, monsieur Cherpion, je souhaite rappeler la démarche du Gouvernement. Je parle du Gouvernement car il y a dans l’accord une référence au crédit d’impôt. Il est vrai que ces dispositions relèvent de l’initiative gouvernementale et parlementaire. Nous avons en effet examiné ces sujets lors de l’examen – j’étais au banc du Gouvernement avec le ministre de l’économie et des finances – du texte instaurant le CICE en décembre dernier.
Mes propos vaudront également pour un certain nombre d’autres amendements. Je rappelle que notre objectif est la transparence. Il faut une information. Les salariés de l’entreprise doivent savoir quel est le montant exact dont l’entreprise a bénéficié au titre du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi. Autre élément de transparence : savoir à quoi cela a servi et dans quelles conditions cela a été utilisé par l’entreprise. Nous nous y employons par le biais des dispositions du projet de loi, lesquelles ont été complétées par le débat en commission, et nous verrons dans quelle mesure elles peuvent l’être encore.
Le Gouvernement ne souhaite pas un mécanisme de sanctions, mais d’information dans la transparence. Je l’avais dit à l’époque en évoquant des images qui, semble-t-il, avaient déplu à telle ou telle patronne – je ne pense pas à celle du Medef, mais à une autre.
Si un patron utilise son crédit d’impôt pour une dépense de luxe le concernant, le meilleur contrôle, c’est l’information, la transparence. Le fait que cela sera rendu public et que le salarié sera au courant – salarié auquel il peut être demandé des efforts au sein de l’entreprise – est encore le meilleur moyen de dissuader ce genre de comportement.
Le Gouvernement tient à ce dispositif, qui concerne particulièrement le ministre de l’économie et des finances, et je me suis bien entendu entretenu avec lui de l’ensemble de ce débat et des propositions qui sont faites.
Je tiens beaucoup, je le répète, à ce qu’un dispositif de transparence soit mis en place. »

Alors c'est quoi ces contreparties imaginaires ?
Tout ce qu'il proposait été parfait,et donc pourquoi tant de déceptions et de reniements apparents ? et bien c'est un bug, c'est Bercy. A chaque étape pendant deux ans il explique que le gouvernement va aussi loin qu'il peut et patatra, en janvier 2014, il est stupéfait par le retournement. Je trouve cette explication des choses pathétique, comme si l'évolution idéologique du PS depuis 30 ans ça n'existait pas.

Et par conséquent je ne me reconnais absolument pas dans les deux manières de lire l'évolution de la politique de Hollande depuis 2012, proposées par Daniel
Petite question : Les députés français connaissent-ils le Japon ? Parce que la politique de l'offre les japonnais en sont spécialistes, de plus ils ont peu chômage (plus pour des raisons sociologiques qui ne sont pas à priori transposables chez nous) mais pour autant ils ne sont pas sortis de l'ornière PIB stable depuis 15 ans et une dette abyssale (qui a pompé toute l'épargne du pays). Que l'austérité ne résolve rien, on le sait ; mais vouloir nous faire croire qu'ils peuvent relancer la machine en injectant 10 centimes dans le flipper il faut qu'ils arrêtent la cucaracha. On déjà notre plombier européen qui rêve de jouer au Monopoly, d'ailleurs il a décidé de monter son hedge fund personnel avec notre garantie (quel idée de prendre un banquier Goldman Sachs). Il va falloir se creuser la cervelle pour reconfigurer le pays pour cette situation normale sur longue période historique d'ailleurs ( les trente glorieuses étant une aberration + les 2 derniers siècles).
Avec un gâteau constant (dans la meilleure hypothèse) comment effectue-t-on le partage. Présentez comme cela un tas de questions surgissent :
- politique nataliste mais il va falloir partager (perso j'ai des doutes, on ne sait pas faire avec la croissance alors sans)
- casser les reins de la finance avec ces 8% et + de ROE
- comment choisir un projet économique qui entraine une éviction pour un tas d'autres projets puisque les possibilités sont devenues bornées (cf transition écologique, projets de recherche scientifique, infrastructures etc) (d'ailleurs ça a déjà commencé pour la science En dollars actuels : Apollo 100 milliards, LHC (Cern) 10 milliards, BRAIN (le programme US d'étude du cerveau) 4,5 milliards. A méditer )
Lienemann, on a un peu moins honte de l'écouter, mais l'autre, avec ses piteux arguments d'autorité -"prof d'éco à Science Po" ou autres écoles pour blanc becs bien nés- et son "sans états d'âme" : Insupportable minable le cul au chaud que je hais peut-être encore plus qu'un FN.
Sinon que fout Lienemann dans ce parti de veaux insignifiants? Comme l'autre rougeot qui pleurniche (je sais plus comment il s'appelle et je m'en fous) elle est l'excuse de ce système dégueulasse.

Une émission dégoutante

@si n'y est pour rien, l'odeur de merde y est trop forte.
Proprement incroyable.....le niveau de révélations que ces 2 invités nous apportent....Ancienne ministre,conseiller du 1er cercle ....
et!!!! ces 2 zozos ne comprennent rien à la politique de Hollande.....n'ont que peu d'explications pour un tel renoncement à la gauche ,même rosâtre.....c'est bizarre....moi je le savais en 2012....et n'ai pas voté au 2éme tour....préférant "même" avoir Sarkosy ,plutôt que d'avoir sa politique faite par des socialistes.
Des naifs ,ou ils se foutent de notre gueule????
Super émission bravo et merci !
Très bien comme émission. J'ai même ri de bon cœur parfois alors que le sujet est grave.

Du coup, la question me vient, comment les 'anciens' du PS, qui m'ont l'air plutôt raisonnables, ont pu se faire éjecter à la gauche du parti par des petits nouveaux libéraux -Valls et sa clique- qui ont pris le pouvoir ?
>>Je me suis retrouvé à la gauche du PS car tout le reste est parti à droite
C'est quand la mer se retire que l'on voit ceux qui nagent sans slip.
"Il y a deux manières de considérer d’un point de vue de gauche la politique économique hollandienne menée depuis deux ans. "

Ah bah ça commence mal !

Figurez vous qu'il y a une troisième manière. Je sais, elle passe à chaque fois sous tous les radars, y compris les vôtres cher Daniel :
On peut considérer qu'il n'y a aucun virage à droite puisque Hollande, Valls et tous leurs petits copains sont de droite depuis longtemps.
Comme tous les journalistes, vous faites semblant d'avoir la mémoire courte, et vous ne remontez pas plus loin en histoire politique qu'au discours du Bourget. Houlàlà ce que nous sommes déçus, on avait tous cru que son ennemi est la finance !

Comme beaucoup de vos lecteurs pourtant, moi je me souviens du Hollande des années 1983-1984. Et comme beaucoup de vos lecteurs je ne peux absolument pas être déçu.

Cette nécessaire mais uro-luthière mise au point faite, je m'en vais visionner cet incendiaire brûlot de nos très énervés fraudeurs. Et on va pas être déçus !
Pas réussi à dépasser les 15 minutes... Quand j'entends un soit-disant frondeur me dire qu'il fallait voter le TSCG j'ai les poils qui se hérissent et le poing qui se serre. Seul moment de vérité: DS qui nous dit que les institutions de la 5e nous la mettent profond et qu'on a qu'a se passer la vaseline pour que ça fasse moins mal. Vivement la 6e, sans ces cons.
Marie-Noëlle Lienemann n'a pas changé de ligne politique, le PS hélas oui. Il a même déraillé depuis longtemps.
Lien http://www.causeur.fr/marie-noelle-ps-valls-lienemann-27403.html#
Ces gens sont déconnectés des réalités, ils confondent la France et son parlement, avec leur parti politique ... Les discussions sur les orientations politiques on les a AVANT les élections. Quand on se propose de gouverner la France, on présente un candidat mais aussi un programme politique ... Et si on obtient l'exercice du pouvoir, on se doit d'appliquer ce programme.

Si en cours de mandat on se met à appliquer le contraire de ce qu'on a promis, ça s'appelle une putain de trahison.

Cela n'a pas l'air de les ennuyer plus que cela, mais quand je les entends dire qu'arrivés au gouvernement ils font une réunion pour que des "experts" leur expose les politiques qu'ils leur suggèrent de mener. Moi je suis parfaitement choqué et stupéfait ... Elle est où la démocratie à ce moment là ? Il est où le citoyen ? Cela a servit à quoi les élections ?
Que ces technocrates proposent leurs idées peu importe le gouvernement, quoi de plus normal ??? Faudrait-il qu'ils changent d'avis comme des girouettes ????
Ce qu'il y a de choquant dans cette histoire, ce n'est pas ça, mais l'existence même de telles réunions ou encore pire l'idée qu'elles puissent servir à influer sur les politiques menées.

Le mec non seulement il avoue qu'Hollande écoute les lobbys bancaires ... Mais en plus il a l'air juste de regretté qu'il n'ait pas plus d'influence ... Jamais l'idée qu'il pourrait s'agir de corruption ou à défaut d'une trahison contre la république et les français ne lui traverserait l'esprit ? Depuis quand les banques sont souveraines ?

J'veux dire quand on a des anguilles de ce genre qui visiblement ne semblent pas choqués le moins du monde par ce genre de trahison, il me parait logique qu'il continue de soutenir le gouvernement malgré tout ...
Quand on l'entend ne pas comprendre la différence qu'il peut y avoir entre des discours et des faits, surtout quand Daniel lui met sous le nez à quel point ils sont capables d'ajuster leur discours à leur auditoire ( et donc à quel point ces gens mentent comme ils respirent ), il est alors logique en effet qu'il nous dise une chose devant la caméra et qu'il vote son contraire sans le moindre état d'âme.

On relèvera aussi sa tirade sur le fait qu'il faudrait quasiment selon lui que cela soit des économistes qui dirigent la France ( allez citoyens, donnons le pouvoir à des experts, ils savent mieux que nous les décisions qu'il faut prendre pour notre avenir ! )

Franchement, j'ai profondément halluciné et je trouve qu'Anne Sophie et Daniel se sont laissés bien endormir par ce triste sir ...
Hollande: "L'offre crée la demande".

Mais quel ringard pluridimensionnel, quel sinistre clown, dans la droite ligne d'un Pinay, d'un Balladur ou d'un Bérégovoy...

La pseudo loi de Say http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_de_Say

est la plus grosse arnaque de l'économie Classique.

Même les néo-libéraux n'y croient plus depuis belle lurette.
Tremblez gens du PS, orthodoxes, frondeurs, fraudeurs, menteurs, usurpateurs... Oyez ce fracas assourdissant de casseroles entrechoquées. Bismuth revient, et sa vengeance sera terrrrible !
Terrible aussi de revoir à la Une de la plupart des médias, cette figure grimaçante d'un passé récent qu'on s'efforçait d'effacer de nos mémoires.
On se trouve soudain replongé dans la période 2007-2012 de son omniprésence, et on tente de se persuader que l'Histoire ne peut pas être un perpétuel recommencement.
Mais à mi-mandat de son successeur qui a systématiquement détruit les faibles espoirs du moindre changement, l'impasse est totale. Le PS est définitivement carbonisé, ce qui en soi n'est pas une mauvaise nouvelle. L'UMP, lui aussi calciné, tente de renaître de ses cendres en fêtant bruyamment le retour de son leader minimo. Face à lui, se nouent d'emballantes alliances, notamment celle du tandem de rêve Juppé-Bayrou.
Le Front de Gauche et EELV feront peu ou prou leurs scores habituels, à la marge des prochaines élections.
Reste la fille à son papa et ses soutiens. Les vrais, les convaincus, du raciste ordinaire au néonazi.
S'y ajoutent, et ce n'est pas nouveau, certains laissés pour compte, écoeurés par l'incurie des partis traditionnels interchangeables,
Et ceux, enfin, qui pensent que le FN a décidément bien changé, et se préparent à ne pas insulter l'avenir.
Quand allez vous enfin comprendre ?
A l’époque, un seul sujet les rapproche : leur choix de dire « oui » au référendum sur la Constitution européenne.
Rappel: JL Mélenchon a appelé à voter Hollande en 2012...
Blanc-bonnet, bonnet-blanc, et leurs "idiots utiles"...
Punaise, c'est quand même dingue d'être bête à ce point...

Mélenchon est contre l’Europe de Sarko et Hollande. Il a voté contre en 2005!!!
Après, au deuxième tour il choisit le moins pire. Il a choisi de voter contre le racisme de Sarko comme il fallait voter contre le racisme du gros porc en 2002... Pardon à nos amis porcins.
Est ce que tu comprends que pour certain, ton discours est gerbant et qu'on peut quand même être contre leur Europe???
je rejoints ta colère Gondalah, y en a marre des propos de bistrot de gens qui sont soit de mauvaise foi soit incultes en politique!

Et c'est pas pour rien si le poujadisme monte en France!

Et le poujadisme qu'il soit de gauche ou de droite amène toujours au fascisme!
Donc à vous en croire il aurait fallu s'abstenir ou voter Sarkozy ?
Vu qu'en 2012 Mélenchon savait pertinemment que Hollande et Sarkozy partageaient la même politique pro-européenne, je trouve imprudent son ralliement au PS et m'interroge sur les raisons de son soutien. Si c'est juste 'plutôt la peste que le choléra", je pense que refuser un choix est une attitude honorable.On est plus écouté et respecté lorsque l'on a prouvé sa capacité de nuisance électorale. Regardez Christiane Taubira: elle fait perdre Jospin en 2002 et rentre au gouvernement de gauche 10 ans plus tard !.Respect !
Elle a le dos large, décidément, Taubira, pas vrai ? Rien à voir avec le fait Jospin reniait le terme-même de socialiste, bien évidemment...
Elle est vraiment la femme à abattre, dans votre joli monde de fachos.
Salope de Taubira ! C'est à cause d'elle qu'on patauge dans la mimolette !
Le second, le savez-vous?, degré, ne passe pas sur le net.
Votre message est un peu un peu.
Christiane Taubira peut s'enorgueillir de ses ennemis.
j'ai voté pour elle en 2002.
J'aurais, eussé-je eu à.
Pour Taubira on ne dit pas salope , mais salaud
>>joli monde de facho
Tiens ? J'aurais parié que vous classiez Mediapart à gauche. (Voir lien).
Vous n'avez pas vraiment compris ce que je disais, do ya ?
Ben si. Le lien que j'ai donné pointe vers un doc de Médiapart, qui montre bien que les critiques contre Taubira viennent de la gauche.
Or, désolé pour vous, mais pour moi le fascisme, le vrai, est actuellement à gauche: Répression policière et pénale, instrumentalisation de la justice, flicage numérique, perversion du fonctionnement des structures étatiques (conseil d'état) à des fins partisanes, disparition de la liberté d'expression, explosion des agessions, guerre à l'étranger, propagande massive....

Bref, un monde de facho.
Facho de gauche...

>>Elle est vraiment la femme à abattre
Mais vous rêvez debout !!!
1) Elle a permis à JMLP d'accéder au 2ème tour de la présidentielle de 2002.
2) Elle utilise ses fonctions électives pour servir les intérêts de l’un des membres de sa famille. Argument en faveur du "tous pourris".
3) Elle provoque contre sa politique idéologique des manifs monstrueuses comme jamais la gauche n'a pu en provoquer, prouvant par A+B le dédain démocratique de la caste dirigeante.
4) Elle stimule la presse de droite, donnant des éditoriaux délectables. Encore ce matin, à propos de la GPA:
[quote=Eric Zemmour]Au bal du cynisme et de la dissimulation, Christiane Taubira ne fait pas tapisserie
5) Elle est train d'entraîner la gauche au tréfonds des sondages, à tel point qu'il va bientôt falloir parler de cote de détestation au lieu de cote de popularité.
6) Il existe une possibilité qu'elle représente la gauche à la prochaine présidentielle, ce qui est une configuration idéale pour faire élire MLP !
Bref, avec des ennemies politique de cet acabit, inutile de chercher des alliances !
Non, sincèrement, Christiane Taubira est une bénédiction pour le FN !!!
"Elle a permis à JMLP d'accéder au 2ème tour de la présidentielle de 2002. "

Pas plus que les autres candidats qui étaient face à LePen !
"Elle provoque contre sa politique idéologique des manifs monstrueuses comme jamais la gauche n'a pu en provoquer, prouvant par A+B le dédain démocratique de la caste dirigeante. "

Heu c'est aussi celle de Hollande élu ce me semble!

Mais je note que la droite considère que c'est la rue qui gouverne quand c'est elle qui défile !
>>Heu c'est aussi celle de Hollande élu ce me semble!
Hollande ? C'est qui ? L'ex de Royal ?
Sauf erreur de ma part, on parle bien des manifs contre la loi Taubira.
>>Mais je note que la droite considère que c'est la rue qui gouverne quand c'est elle qui défile !
Notez aussi que personnellement je me situe plutôt à gauche de Valls.
Et que mes opinions n'engagent que moi. Étendre ma modeste pensée à l'ensemble de la droite est selon moi* très exagéré.
Et si la rue gouvernait, ça se saurait ! Même un référendum démocratique ne sert à rien sous la dictature UMPS. Remarquez, sous Rocard, on utilisait les canons à eau plutôt que les lacrymos...

*qui est l'avis auquel je me réfère le plus volontiers
"Notez aussi que personnellement je me situe plutôt à gauche de Valls. "
Lire ce genre de trucs.. remarquez, d'aucuns disent que ça vaut un steak.
"Or, désolé pour vous, mais pour moi le fascisme, le vrai, est actuellement à gauche: Répression policière et pénale, instrumentalisation de la justice, flicage numérique, perversion du fonctionnement des structures étatiques (conseil d'état) à des fins partisanes, disparition de la liberté d'expression, explosion des agessions, guerre à l'étranger, propagande massive....
Bref, un monde de facho.
Facho de gauche... "

Oui, sur pas mal de points, c'est vrai, et c'est pourquoi je ne vois pas de raison d'être à ce point pressé comme vous, d'y ajouter le vôtre, de fascisme, même s'il est exact que le vôtre a l'avantage de l'authenticité. Vu d'où vous écrivez et les pilules que vous avalez, on a l'image, devant vos jérémiades, d'un Mussolini qui se plaindrait des dérives d'un Franco...

"1) Elle a permis à JMLP d'accéder au 2ème tour de la présidentielle de 2002. "

Quand je disais que vous n'aviez pas compris. Je vous la refais: Jospin a perdu tout seul comme un grand son élection. Vous allez rire (et il y a de quoi), mais se présenter comme non socialiste tout en représentant aux présidentielles le parti socialiste, peut plomber une campagne.
"2) Elle utilise ses fonctions électives pour servir les intérêts de l’un des membres de sa famille. "
Dit celui qui vote pour l'héritière de papa aux manettes d'un parti dont les Le Pen se transmettent les rênes depuis plus de 40 ans...

"3) Elle provoque contre sa politique idéologique des manifs monstrueuses "
Ouiiii, ça, elle sait comment débusquer les gros réacs nostalgiques de la période pré-révolution française, où la notion d'égalité des droits pour tous ne peuplait que leurs cauchemars jusqu'à lors, avant d'être concrétisés avec l'horrible loi autorisant les homosexuels à se marier.

"4) Elle stimule la presse de droite, donnant des éditoriaux délectables. "
Délectables pour les fachos racistes comme vous autres frontistes qui vous extasiez devant la prose de ceux qui considèrent les Noirs comme appartenant à une race différente de celle des Blancs, et comme étant naturellement délinquants et trafiquants, à l'instar des Arabes; et devant "l'humour "des antisémites.
C'est votre monde à vous, RV.

"5) Elle est train d'entraîner la gauche au tréfonds des sondages, "
Dans vos rêves, le frontiste, elle n'a rien à voir dans cette dérive justement. C'est ce qu'on appelle un parfait doigt dans l’œil. Vous allez finir par ressembler à votre maitre, à ce rythme.

"Non, sincèrement, Christiane Taubira est une bénédiction pour le FN !!! "
Ça, c'est clair: Noire, résolument de gauche, pour l'égalité des droits et en plus femme, elle est l'une des plus efficaces à faire sortir de leur marigot les plus gros enfoirés du pays, jusque dans les forums d'@si.

Vous en êtes la preuve vivante, un authentique fasciste d'extrême-droite qui s'exprime librement, et qui se plaint de ne pouvoir s'exprimer librement.
>>Oui, sur pas mal de points, c'est vrai
Arghhh ! pin-pon pin-pon pin-pon ! Vite les gars, on le perd. 300 mg de Clopidogrel, vite.
>>et c'est pourquoi je ne vois pas de raison d'être à ce point pressé comme vous, d'y ajouter le vôtre, de fascisme, même s'il est exact que le vôtre a l'avantage de l'authenticité. Vu d'où vous écrivez et les pilules que vous avalez, on a l'image, devant vos jérémiades, d'un Mussolini qui se plaindrait des dérives d'un Franco...
C'est de l'insulte gratuite, c'est faux factuellement, c'est du Fan de canard...
>>Quand je disais que vous n'aviez pas compris. Je vous la refais: Jospin a perdu tout seul comme un grand son élection. Vous allez rire (et il y a de quoi), mais se présenter comme non socialiste tout en représentant aux présidentielles le parti socialiste, peut plomber une campagne.
Voir plus haut: c'est Médiapart qui le rapporte. L'éparpillement des voix à gauche façon puzzle est LA cause de la défaite de Jospin.
Selon moi...
Et d'autres...
Et l'arithmétique. Il n'a manqué que 200 000 voix à Jospin. Christiane a engrangé plus de 600 000 voix.
Mais on n'a rien compris. Vous si...
>>Dit celui qui vote pour l'héritière de papa aux manettes d'un parti dont les Le Pen se transmettent les rênes depuis plus de 40 ans...
Style argumentaire typique de Fan de Canard: une (toute) petite vérité (le FN existe effectivement depuis plus de 40 ans) pour faire passer un ENORME mensonge: MLP a été élue par les militants, pas par son père. Avec une procédure d'une transparence dont les socialistes ne peuvent même pas rêver, avec leurs élections truquées dans les fédés.
Et je ne parle même pas du FdG...
>>Ouiiii, ça, elle sait comment débusquer les gros réacs nostalgiques de la période pré-révolution française, où la notion d'égalité des droits pour tous ne peuplait que leurs cauchemars jusqu'à lors, avant d'être concrétisés avec l'horrible loi autorisant les homosexuels à se marier.
Et à marchandiser l'enfant.
Au fait, vous savez quand même que vous le "produit" d'un homme et d'une femme ? Pas d'un homme et d'un homme, où d'une femme et d'une femme... Et que le fait que vos parents soient (ou aient été) mariés vous donne des droits ?
>>Délectables pour les fachos racistes comme vous autres frontistes qui vous extasiez devant la prose de ceux qui considèrent les Noirs comme appartenant à une race différente de celle des Blancs, et comme étant naturellement délinquants et trafiquants, à l'instar des Arabes; et devant "l'humour "des antisémites.
C'est votre monde à vous, RV.

C'est de l'insulte gratuite, c'est faux factuellement, c'est du Fan de canard... Avec en plus la petite touche de ridicule surréaliste consistant à traiter Zemmours (l'exemple donné dans mon propos) de raciste et d'antisémite !
>>Dans vos rêves, le frontiste, elle n'a rien à voir dans cette dérive justement. C'est ce qu'on appelle un parfait doigt dans l’œil. Vous allez finir par ressembler à votre maitre, à ce rythme.
Moi je pense le contraire. Mais c'est une opinion. Je n'ai malheureusement pas vos stupéfiants pouvoirs divinatoires permettant de transformer une opinion en fait avéré plus vite qu'un sénateur socialiste se transformant en opposant socialiste.
>>Ça, c'est clair: Noire, résolument de gauche, pour l'égalité des droits et en plus femme, elle est l'une des plus efficaces à faire sortir de leur marigot les plus gros enfoirés du pays, jusque dans les forums d'@si.
Insultes encore. Et en plus sans style. Faites quelque chose, je ne sais pas moi, une cure d'Audiard... Soyez drôle, à défaut d'être poli.
>>Vous en êtes la preuve vivante, un authentique fasciste d'extrême-droite qui s'exprime librement, et qui se plaint de ne pouvoir s'exprimer librement.
Encore un mensonge mêlé à une lapalissade.
Effectivement, je combat pour que tout puisse se dire librement, même les pires sottises, dans le respect des lois sur l'injure et la diffamation. Ce qui est loin d'être le cas actuellement.
C'est un marqueur fort qui nous différencie. Vous chérissez vos chaînes, je veux les briser.
"C'est de l'insulte gratuite, c'est faux factuellement, c'est du Fan de canard... "
Dans le langage RV:
"Bordel, y m'emmerde ce gaucho à plume à lire ce que j'écris, bah je vais faire comme d'hab: pleurer à la diabolisation et reconstruire ma façade pour le lecteur de passage".

"Et l'arithmétique. Il n'a manqué que 200 000 voix à Jospin. Christiane a engrangé plus de 600 000 voix. "
Ah c'est de l'arithmétique ? OK, voyons voir 30 secondes: vous avez plusieurs jours pour démontrer que ces électeurs auraient voté pour lui sans elle... bonne chance, le matheux !
De même, je vous laisse méditer sur les futurs scores de votre héritière de patronne si elle se mettait subitement à débiter que son programme n'est pas national en fait, et que la France doit rester une terre d'accueil et créer les conditions que les droits soient les même pour tous, migrants et Français de souches: Arabes, Noirs, Berbères...
Vous avez 3 minutes pour évaluer son futur score aux présidentielles, c'est du niveau secondaire.
Bonne chance, le penseur :)

"MLP a été élue par les militants, pas par son père. Avec une procédure d'une transparence dont les socialistes ne peuvent même pas rêver, avec leurs élections truquées dans les fédés. "
Aaaahhhh. le FN et les élections... tout un programme, comme dirait l'autre. Et Alliot, il a été élu pour son poste d'assistant parlementaire à 5000 boules ?
Et comme dirait Marine alias "la Transparente ":
"Au mois de novembre, je vais me représenter comme présidente du Front national. Je serai la seule candidate puisqu’il n’y pas de contestation sur la ligne politique que je porte depuis trois ans. "
C'est clair: on n'ose pas en rêver, à gauche...

"Au fait, vous savez quand même que vous le "produit" d'un homme et d'une femme ? Pas d'un homme et d'un homme, où d'une femme et d'une femme... Et que le fait que vos parents soient (ou aient été) mariés vous donne des droits ?

--> © la Biologie frontiste pour les Nuls, Ed. KontreKultur-arzo, tirage limité en tous points.

"Avec en plus la petite touche de ridicule surréaliste consistant à traiter Zemmours (l'exemple donné dans mon propos) de raciste et d'antisémite ! "
Sans "s", le Zemmour, le cas unique est une consolation le concernant, RV.
Toujours aussi fort côté lecture, le frontiste: où avez-vous lu que je le qualifiais d'antisémite ? à moins que vous ne considériez que seuls les siens constituent les "éditoriaux délectables de la droite"...
En revanche, n'importe qui de bien comprenant sait, à l'entendre, que Zemmour est un raciste et pas des moindres, doublé d'un misogyne maousse et d'un réac bas du front comme on n'en lit plus guère que dans les journaux de type "Présent".

"Insultes encore. Et en plus sans style. Faites quelque chose, je ne sais pas moi, une cure d'Audiard... Soyez drôle, à défaut d'être poli. "
Traduction dans le langage RV:
"P'taiiin, seconde fois ici qu'il résume parfaitement ce que je pense concernant cette pute mais fait chier j' peux pas l'écrire tel quel, y m'emmerde ce plumé à m'enlever les miennes. Vite une pirouette, au moins c'est un truc que je possède en stocks illimités ! "

"Encore un mensonge mêlé à une lapalissade. "
Vous touchez du doigt l'une des plus grosses fumisteries de votre mouvement, RV: pleurer contre les lois Gayssot et à votre liberté d'expression bridée, tout en faisant totale abstraction des tombereaux de propos accablants sur la toile exprimés quotidiennement.
J'aime bien comment vous déterminez ce fait ^^

" Vous chérissez vos chaînes, je veux les briser. "

Ce sont des chaines garde-fous d'une civilisation digne de ce nom, RV: empêcher, ou du moins limiter la propagation impunie de ce vous appelez affectueusement les "pires sottises", qui de tous temps, ne sont qu'une étape vers le passage à l'acte dès lors qu'elles sont légitimées et autorisées par la loi.
Les Noirs d'Amérique, pour ne citer qu'eux, savent à quel point les propos de votre constellation sont dangereux et nuisibles dans l'application, et que les braises couvent toujours des décennies après.
À terme, ce sont d'autres chaines qui vont remplacer celles-là qui vous freinent tellement pour exprimer pleinement votre idéologie néo-fasciste, et pour m'exprimer avec l'absence de style qui me caractérise, je vous déclare que vous pouvez vous les garder bien profond, et le plus longtemps possible.

Gardez ça pour vos prochains "éditoriaux délectables" qui vous font transpirer de bonheur.
Vous en êtes réduit à imaginer ce que je pense pour me lyncher. Pitoyable...
Un nouveau coup de flemme cérébrale, RV ?
Contrairement à l'électeur moyen, vous savez parfaitement quelles aberrations vont se produire si votre parti est élu, malgré le blocage intellectuel que vous avez face à l'idée de la catastrophe sanitaire qui s'ensuivrait avec la politique absurde de non-remboursements de soins prévue. Entre autres.
Ce que vous promouvez, et la façon avec laquelle vous vendez votre produit - ça et votre histo sur @si avec ce qu'il contient de nauséabond - vous résument bien plus efficacement que n'importe quelle spéculation à laquelle je suis censé me livrer à votre sujet selon vous, Retraité volontaire.
Quant au "lynchage" présumé, allez donc voir dans les pays où les extrêmes - vos idées - sont ou ont été appliqués à la lettre véritablement, avant de jouer les pleureuses ici.
Vous avez raison de parler de "pitoyable", sauf qu'ici, vous vous enferrez dans ce domaine aussi sûrement qu'involontairement.
Pas de flemme car pas de travail à faire. Votre abondante logorrhée n'est surpassée que par votre vide argumentaire.
Votre post typique mélange selon moi de petites parcelles de lapalissades avec de gros tombereaux de sophismes, de mensonges et de triomphe auto-proclamé. Ce n'est donc pas à moi de réfuter vos délires, mais à vous de me clouer le bec.

Puisque vous revenez sur la "catastrophe sanitaire", je vous repose la question: "Ceux qui rentrent quand même, vous en faites quoi ?"
"votre vide argumentaire "
Oui, bien sûr. Comme vous ne savez pas quoi opposer à ce que j'écris, vous réagissez toujours ainsi, c'est un classique désormais.

"Ce n'est donc pas à moi de réfuter vos délires, mais à vous de me clouer le bec."
En l'occurrence, c'est fait, vu votre post ci-dessus, ça ou rien, c'est un peu pareil :)

Et là où j'ai enfin la vraie et véritable confirmation que vous êtes définitivement un idéologue mal comprenant, c'est que vous reposez encore et toujours la même question, en poussant l'absurde jusqu'à mettre en lien une question à laquelle vous avez obtenu la réponse juste avant. Là aussi, je vous la refais en plus technique et comme prévu non seulement déjà par la loi mais aussi dans le programme du FdG: pendant la procédure de décision, on n'empêche pas les gens de se soigner pour les raisons sanitaires les plus élémentaires - contrairement à ce que prévoit votre programme débile en la matière.
Aaahhh, les immigrés.. rien n'a changé en 40 ans, RV, pas vrai ? l'obsession reste toujours la même au fil du temps qui passe...
>>vous reposez encore et toujours la même question
Non, non, pas la même...
Voyez vous, mon cher Fan de Canard, pour essayer de vous faire prendre conscience du réel, il faut y aller progressivement. Nous jouons un peu jeu ensemble qui s'appelle "je tire sur le bout de fil et voit ce qui est au bout".
Donc la question citée dans ce post était:
"Ceux qui rentrent quand même, vous en faites quoi ?"
Puisque je suis "mal comprenant", vous allez certainement pointer de votre doigt vengeur votre réponse, et donc prouver par A+B que je suis un vrai con.
N'est-ce pas ?

>>En l'occurrence, c'est fait, vu votre post ci-dessus, ça ou rien, c'est un peu pareil :)
A ça, je ne conteste pas. Si au lieu d'expliquer et argumenter vous éructez délires et mensonges, le dialogue risque de tourner au monologue.
"Ceux qui rentrent quand même, vous en faites quoi ?"
Puisque je suis "mal comprenant", vous allez certainement pointer de votre doigt vengeur votre réponse, et donc prouver par A+B que je suis un vrai con.
N'est-ce pas ?


Si en plus vous le demandez, pourquoi se privez quand c'est aussi facile ?
Je vous ré-écris la phrase ultra-compliquée que je vous avais déjà répondu::

"Oui, il faut soigner les gens malades, chez nous ou ailleurs, même s'il n'ont pas les moyens de payer. Tout comme il faut que ceux qui se trouvent déjà sur le territoire, qui ne sont pas seulement venus afin de se faire soigner mais aussi pour échapper à d'atroces conditions de vie, puissent aussi le faire. Question de santé publique, vous la comprendrez chez vous. "

Donc, comme vous ne l'avez visiblement pas comprise chez vous, je vous explique encore plus mieux ici:

Ceux qui sont rentrés quand même = ils sont donc [s]ici[/s], sur le territoire = il faut les soigner, question de santé publique.

A+B, vous êtes un vrai con.

Et si vous me reposez la question, le bonheur n'en sera qu'optimisé
Il faut comprendre le délire du programme anti immigré du FN.
Ils les stigmatisent comme des gens qui viennent en France pour profiter des autres. Non seulement ce genre de stigmatisation incite à la haine et à la discrimination.
Mais en plus elle fonde leur solution "finale" pour les dissuader de venir en France : "les priver de droits sociaux". D'où l'idée entre autres joyeusetés de refuser de soigner les immigrés via la sécurité sociale.

Et pour ajouter à tout ce cynisme, ils rajoutent toute la couche les immigrés coûtent cher et la France n'a plus de sous. Et c'est ainsi que le FN rejoint le club des idéologues de l'austérité comme le PS et l'UMP, la dette leur permet de justifier tout ce qui ne serait pas vraiment justifiable autrement. Comme ne plus rembourser les soins.

Bref c'est en rendant la vie aux immigrés infernale en France qu'ils comptent les dissuader de venir en France, fallait y penser.

Et ce qu'il y a de bien c'est que tout cela auto alimentera leur discours anti immigré, car évidemment en leur faisant subir toutes les violences sociales ( n'oubliez pas la préférence nationale ) de plein fouet sans protection sociale, quand ils n'auront plus de boulot et qu'ils devront choisir entre manger et se soigner, comment réagiront-ils ?
Ils deviendront violents, et le FN aura prouvé que les immigrés sont des délinquants en puissance.
Tout est bien ficelé.
Le principe de la sécu n'est pas de soulager la misère du monde, mais de protéger les travailleurs. Ce que vous appelez "cynisme" est en fait un refus de payer sans limite pour s'appauvrir et enrichir les financiers qui font leur miel des déficits.
Vous croyez vraiment la France a besoin des immigrés ? Plus d'immigrés, c'est plus d'austérité. Les seuls a profiter de votre bon cœur sont les banquiers: les travailleurs sont perdants.
N'importe quoi, l'augmentation de la population, qu'elle provienne des naissances, de la réduction des morts violentes, de l'amélioration de la santé et de l'espérance de vie, ou d'une immigration supérieure aux émigrations, n'a strictement rien avoir avec l'évolution du budget de l'état, encore moins avec le chômage ou la dette publique.

Au contraire, l'augmentation de la population permet un développement économique, car les gens ne sont pas juste de la main d'oeuvre, c'est la satisfaction de leurs besoins qui créent une économie.

La dette et les déficits sont artificiels, ils représentent la plus vaste arnaque financière de notre histoire. Que dire de gouvernements qui préfèrent endetter l'état plutôt que de prendre cet argent par des impôts ? La dette et les déficits servent de prétexte pour justifier toutes les mesures antisociales et injustifiables autrement comme les politiques inégalitaires promues par le FN pour persécuter les immigrés.

FN UMP PS, tous pour l'austérité, tous pour justifier l'injustifiable.
Sandy, j'ai l'impression que vous êtes un peu déconnecté des réalités économiques.
>>l'augmentation de la population...n'a strictement rien avoir avec l'évolution du budget de l'état, encore moins avec le chômage ou la dette publique.
Ben voyons... Les recettes des impôts ? Pas de rapport avec le nombre d’assujettis ?
Les dépenses, par exemple en profs, sans rapport avec le nombre d'enfants scolarisables ? Vraiment ?
>>Au contraire, l'augmentation de la population permet un développement économique, car les gens ne sont pas juste de la main d'oeuvre, c'est la satisfaction de leurs besoins qui créent une économie.
Si seulement c'était aussi simple. Il suffirait d'importer massivement des gens pour nager dans l'opulence ? Vraiment ?.
Et comment expliquer la pauvreté endémique de certains pays très peuplés ?
>>La dette et les déficits sont artificiels, ils représentent la plus vaste arnaque financière de notre histoire.
Là je suis d'accord. Nous faisons face un un vol organisé.
>>Que dire de gouvernements qui préfèrent endetter l'état plutôt que de prendre cet argent par des impôts ?
AMA, ils ne sont pas stupides mais corrompus. Ceci dit, augmenter les recettes est aussi une bonne solution (recherche et développement, etc...)
>> La dette et les déficits servent de prétexte pour justifier toutes les mesures antisociales et injustifiables autrement
Non, pas selon moi. Dette et déficits sont les mécanisme de base permettant de confisquer la richesse produite par un peuple au profit des financiers. Les mesures antisociales ne sont que la conséquence de ce vol.
>>comme les politiques inégalitaires promues par le FN pour persécuter les immigrés.
Ben voyons....

4 petites pistes de réflexion pour recadrer vos postulats égalitaires:
1. Ce qu’une personne reçoit sans avoir à travailler , une autre personne doit travailler sans en recevoir la récompense;
2. Le gouvernement ne peut donner quelque chose à quelqu’un sans l’avoir enlevé à quelqu’un d’autre auparavant;
3. Vous ne pouvez pas multiplier la richesse en la divisant;
4. Lorsque la moitié du peuple perçoit l’idée qu’ils n’ont pas besoin de travailler car l’autre partie va s’occuper d’eux et lorsque l’autre moitié comprend que ça ne vaut pas la peine de travailler car quelqu’un d’autre récoltera ce qu’ils méritent par leur efforts, cela est le début de la fin de toute une nation.
Et à la fin de votre égalitarisme peu judicieux, vous obtenez une nation de Retraités Volontaires.

Sandy, j'ai l'impression que vous êtes un peu déconnecté des réalités économiques.


Ben voyons.


>>l'augmentation de la population...n'a strictement rien avoir avec l'évolution du budget de l'état, encore moins avec le chômage ou la dette publique.

Ben voyons... Les recettes des impôts ? Pas de rapport avec le nombre d’assujettis ?


Le montant des recettes et des dépenses sont décidés par une loi de finance, donc je ne crois pas trop me tromper en disant que l'évolution du budget de l'état tient plus à des décisions politiques qu'à l'évolution ( toujours positive et donc assez prévisible ) de notre nombre. Absolument rien n'empêche un gouvernement d'augmenter les impôts ou de réduire les dépenses, ce sont toujours des décisions politiques.


Les dépenses, par exemple en profs, sans rapport avec le nombre d'enfants scolarisables ? Vraiment ?


http://www.lemonde.fr/education/article/2011/02/14/la-france-derniere-de-l-ocde-pour-l-encadrement-des-eleves_1480128_1473685.html
La France a le moins de profs par élève de tous les pays de l'OCDE. Encore des décisions politiques. On pourrait avoir beaucoup plus de profs si on le décidait.


>>Au contraire, l'augmentation de la population permet un développement économique, car les gens ne sont pas juste de la main d'oeuvre, c'est la satisfaction de leurs besoins qui créent une économie.

Si seulement c'était aussi simple. Il suffirait d'importer massivement des gens pour nager dans l'opulence ? Vraiment ?.


Le niveau de vie des populations, bien qu'il soit lié, ne dépend évidemment pas de ce seul paramètre. Bien évidemment. Mais il est tout aussi évident qu'un petit pays comme le Luxembourg n'a pas assez d'habitants pour se permettre à la fois de nourrir toute sa population et de produire tout ce que la France produit, que ce soit en quantité ou en diversité, et dans l'extrême inverse il me semble que le fait que les chinois soient nombreux de plus d'1 milliard leur procure un sacré avantage en terme de capacités et richesses de production.

En clair le Luxembourg ne peut pas à cause de sa faible population avoir les chaines de productions nécessaires pour se permettre d'envoyer des fusées dans l'espace. La France le peut. Et la Chine peut faire bien plus de choses que la France.

Alors venir faire croire que l'augmentation de la population est un paramètre qui agit négativement sur notre économie, c'est totalement absurde.


Et comment expliquer la pauvreté endémique de certains pays très peuplés ?


Aux décisions politiques et économiques. Car la pauvreté, le chômage, etc ... n'ont pas de cause démographique, les causes sont toujours macro économiques et donc politiques. N'importe quel pays de n'importe quelle population, à condition évidemment que les ressources naturelles ( disponibles directement sur le territoire ou obtenables par des échanges ) soient suffisantes, d'où l'importance aussi de faire attention à la préservation de notre écosystème.

On entend souvent le FN, et vous reprenez leur rhétorique, parler d'importation de la misère, mais la misère ne s'importe pas, elle est une création de notre économie. Quand quelqu'un arrive en France, même s'il ne vient qu'avec la peau sur les os, il ne sera misérable que s'il n'a pas les revenus nécessaires pour vivre décemment, et ceci ne dépend que de nos propres décisions politiques.


>>La dette et les déficits sont artificiels, ils représentent la plus vaste arnaque financière de notre histoire.

Là je suis d'accord. Nous faisons face un un vol organisé.


Et quand on fait face à un vol organisé, votre solution c'est d'appauvrir les populations, les priver de leurs droits sociaux etc ... et ceci afin de payer les voleurs ?

Logique.


>> La dette et les déficits servent de prétexte pour justifier toutes les mesures antisociales et injustifiables autrement

Non, pas selon moi. Dette et déficits sont les mécanisme de base permettant de confisquer la richesse produite par un peuple au profit des financiers. Les mesures antisociales ne sont que la conséquence de ce vol.


Désolé mais vous auriez bien du mal à justifier de ne pas soigner les immigrés si vous ne pouviez derrière vous servir du prétexte des manques de moyens financiers de l'état, c'est plutôt évident.

Je ne vois donc pas la différence entre l'UMP qui se sert du même prétexte pour justifier la réduction de dépenses sociales ou la privatisation de services publics.

Ni la différence avec le PS qui justifie ses politiques d'austérité pour les mêmes raisons.

Vos 3 partis politiques ont en commun d'instrumentaliser la dette publique pour justifier des politiques antisociales qui seraient injustifiables autrement. Et donc cela vous arrange bien.

Sachant évidemment qu'il est tout à fait possible de mener des politiques contraires, et que cela serait même souhaitable vu que l'austérité ne résoudra jamais aucun problème et ne fera qu'enfoncer la France en détruisant son tissu économique, notamment celui qui dépend des dépenses publiques et qui constitue quasiment la moitié de l'économie de la France.


>>comme les politiques inégalitaires promues par le FN pour persécuter les immigrés.

Ben voyons....


Inutile de le nier, quand vous voulez les priver d'emploi, leur retirer leurs droits sociaux, et les expulser, appelons un chat un chat, c'est bien de la persécution.



1. Ce qu’une personne reçoit sans avoir à travailler , une autre personne doit travailler sans en recevoir la récompense;


Totalement faux, vous n'avez rien compris au fonctionnement d'une société humaine visiblement.

- D'abord les anciennes générations donnent tout ce qu'elles ont pu accumuler aux nouvelles, il y a donc une transmission des richesses entre les générations et dans le temps.
- Ensuite, une société humaine moderne n'est rien d'autre qu'une immense et complexe coopération, rien de ce que chacun possède n'est le fruit de son propre travail, tout est le fruit d'un travail collectif, et donc du travail d'autres personnes. Cela signifie que tout le monde sans exception bénéficie du travail des autres.
- Enfin, nous ne travaillons pas dès notre naissance, ni toute notre vie, nous pouvons avoir des interruptions pour x raisons durant notre vie active, alors ce qui compte n'est pas le fait que l'on travaille ou que l'on ne travaille pas à un instant donné, mais le travail que l'on aura fournit durant notre vie, et qui aura contribué au fonctionnement de la société.

Si une personne ne reçoit pas de quoi vivre, c'est donc bel et bien uniquement à cause des décisions politiques, ce sont ces décisions politiques qui vont organiser la société et l'économie et donc toutes ces transmissions de richesses.
Et si une personne ne reçoit pas assez, c'est toujours parce qu'un petit groupe se gave au détriment de tous les autres.


2. Le gouvernement ne peut donner quelque chose à quelqu’un sans l’avoir enlevé à quelqu’un d’autre auparavant;


Ca s'appelle la redistribution en effet. Et plus nous sommes nombreux et plus il y a à se partager. Maintenant je ne vois pas bien pourquoi il faudrait prendre aux immigrés plutôt que de prendre aux riches et à la finance ?


3. Vous ne pouvez pas multiplier la richesse en la divisant;


On multiplie la richesse en la produisant, et plus nous sommes nombreux plus on en produit.
Par contre on ne produit pas s'il n'y a personne pour acheter les biens ou les services qui sont produits.
En "divisant" c'est à dire en redistribuant les richesses, on permet aux gens d'avoir le pouvoir d'achat nécessaire pour se payer les services et les produits dont ils ont besoin.
On permet ainsi aux entreprises d'avoir plus de clients et donc d'augmenter leur chiffre d'affaire.
On permet à ces entreprises de se développer et de créer des emplois.
On réduit ainsi le chômage et on permet à l'état d'augmenter ses recettes.
Recettes qu'il peut à nouveau investir en emplois publiques ou en aidant au développement d'activités ou redistribuer via ses prestations sociales ou ses services aux personnes qui en ont besoin.
Bref quand on fait tout le contraire de l'austérité, on obtient de la prospérité.


4. Lorsque la moitié du peuple perçoit l’idée qu’ils n’ont pas besoin de travailler car l’autre partie va s’occuper d’eux et lorsque l’autre moitié comprend que ça ne vaut pas la peine de travailler car quelqu’un d’autre récoltera ce qu’ils méritent par leur efforts, cela est le début de la fin de toute une nation.


C'est un mensonge, tout le monde travaille dans sa vie, et quand bien même une personne ne le pourrait pas par exemple pour cause d'infirmité, ce n'est pas une raison pour l'abandonner, nous produisons suffisamment de richesses pour nous permettre à la fois d'élever des enfants sans qu'ils aient à travailler à partir de 14 ans comme le prône le FN, de nous payer une retraite dès 60 ans et à taux plein, ou encore de soigner tous ceux qui en ont besoin et de rembourser les soins, qu'ils soient immigrés ou non, les doigts dans le nez.
Tout cela encore n'est qu'une question politique, elle ne dépend que du partage des richesses.


Et à la fin de votre égalitarisme peu judicieux, vous obtenez une nation de Retraités Volontaires.


Le jour où nos idées seront mises en application, nous obtiendrons une vraie société humaine, digne de ce nom.
Réponse riche et dense, qui va me demander un peu de temps pour rédiger ma contre-argumentation. De retour ici Lundi.
>>évolution du budget de l'état
Désolé, je n'arrive pas à comprendre pourquoi vous niez l'évidence que la quantité de laine disponible dépend de l'effectif des moutons à tondre.
Que l'éleveur décide de la vendre, de la donner, ou de ne pas tondre ses moutons est sans doute vrai, mais ne change pas la donnée de base ni la valeur de son troupeau.
>>enfants scolarisables
Votre lien montre juste l'abandon des missions régaliennes de l'état faute de budget. Il ne nie pas la carte scolaire qui dépend quand même du nombre d'enfants dans une zone.

>>Alors venir faire croire que l'augmentation de la population est un paramètre qui agit négativement sur notre économie, c'est totalement absurde.
Je n'ai pas dit çà. Je pense qu'une augmentation de la population n'est pas FORCEMENT corrélé à une croissance économie, ce qui est très différent.
>>Et si une personne ne reçoit pas assez, c'est toujours parce qu'un petit groupe se gave au détriment de tous les autres.
Ah, le prêt à porter intellectuel de la gauche !
Comme toujours avec ce genre d'argument, ce n'est ni totalement faux, ni totalement vrai.
D'abord les personnes "qui se gavent" comme vous dites pensent souvent qu'elles ne reçoivent pas assez, elles aussi. Donc on se retrouve forcément à vouloir définir ce que veut dire "assez" (et je peux vous garantir que ce n'est pas la même chose pour un Africain, un bonze, un prêtre vivant son vœux de pauvreté, un chinois et un Américain). Après définition, l'étape suivante est de vouloir imposer aux gens leurs limites. L'étape finale est alors, sans surprise, un régime totalitaire: Ceux qui se gavent deviennent ceux qui tiennent les fusils plutôt que le capital, et la situation est encore pire. Prendre n'importe quel pays se réclamant du Marxisme pour les démonstrations historique.
Tout est affaire de curseur, de régulation, pas de grands principes absolus.
Aucun ingénieur ne peut concevoir une machine sans système de régulation pour éviter l'emballement et l'explosion.
>>Et quand on fait face à un vol organisé, votre solution c'est d'appauvrir les populations, les priver de leurs droits sociaux etc ... et ceci afin de payer les voleurs ?
Si le téléphone sonne pendant l'orage, vous accusez l'orage ? Curieux...
J'ai déjà exprimé à plusieurs reprises ce que je pensais devoir faire des voleurs qui nous gouvernent, ce qui m'a valu une réputation (justifiée sur ce coup) de férocité berserkerienne. Factuellement, je lutte contre ces voleurs, comme vous je suppose, par la politique en faisant ce qui est possible pour gêner leurs soutiens (ma part du colibri, dirait Pierre Rahbi).
Il ne s'agit pas non plus de "priver de leurs droits sociaux" les populations (franchement, on dirais un mauvais mélodrame). Juste affirmer de manière claire que la France n'accepte pas AUTOMATIQUEMENT de soigner GRATUITEMENT quiconque se présente dans un hôpital.
Comme dans n'importe quel pays civilisé.
Essayez de voyager hors de France sans mutuelle ou assistance, de vous faire dialyser gratuitement à New-York, etc... En dehors d'une situation d'urgence engageant le pronostic vital, on vous fera presque toujours payer.
>>Inutile de le nier, quand vous voulez les priver d'emploi, leur retirer leurs droits sociaux, et les expulser, appelons un chat un chat, c'est bien de la persécution.
Votre caricature est grotesque. Lisez au moins le programme du FN.
J'espère pour vous que personne de votre famille n'est bailleur: les discussions au repas risquent d'être ....intéressantes.... s'il doit expulser un locataire pour impayé.
"Désolé, je n'arrive pas à comprendre pourquoi vous niez l'évidence que la quantité de laine disponible dépend de l'effectif des moutons à tondre. "

Peut être parce que vous venez de glisser le mot "disponible" alors qu'il n'a jamais été question de parler de disponibilité auparavant, mais bien de l'évolution du budget de l'état.

Plus tôt vous admettrez que l'évolution du budget de l'état dépend des décisions politiques, mieux ce sera.
Désolé, je n'arrive pas à comprendre pourquoi vous niez l'évidence que la quantité de laine disponible dépend de l'effectif des moutons à tondre.

L'Etat est un éleveur de moutons ou un chef de meute ?
A l'armée, on sait que les fonctions de support et de commandement doivent être proportionnées aux fonctions combattantes, que faute d'officiers et d'intendance, on ne va pas loin.
L'impôt en valeur absolue a peut-être une importance pour le remboursement de la dette mais de manière générale, c'est son taux par rapport à la richesse nationale, à proportion des besoins afférents aux fonctions de l'Etat, qui compte.
Et l'Etat n'est pas forcément le plus mauvais gestionnaire : sauf erreur, les dépenses privées équivalant à notre sécurité sociale aux Etats-Unis sont plus importantes en proportion que ce nous dépensons. Le système américain est financièrement moins performant que le nôtre même si des américains (pouvant se payer une protection...) se félicitent de payer peu d'impôt.
>>plutôt que de prendre cet argent par des impôts
Petit cours d'économie par la bière.
Si vous comprenez, aucune explication n’est nécessaire.
Si vous ne comprenez pas, aucune explication n’est possible.

Supposons que tous les jours, 10 hommes se retrouvent pour boire une bière et que l’addition se monte à 50€ (normalement, 5€ chacun). S’ils payaient la note de la façon que l’on paie les impôts, selon les revenus de chacun, on aurait l’exemple suivant:

Les quatre premiers, les plus pauvres, ne paieraient rien, zéro cent.
Le cinquième paierait 50 cents.
Le sixième paierait 1,50€.
Le septième paierait 3,50€.
Le huitième paierait 6€.
Le neuvième paierait 9€.
Le dernier, le plus riche, devrait payer 29,50€ à lui tout seul.

On arrive donc bien à 50€.

Ils décidèrent de procéder comme décrit. Les dix hommes se retrouvèrent chaque jour pour boire leur bière et semblèrent assez contents de leur arrangement. Jusqu’au jour où le tenancier du bar les plaça devant un dilemme: «Comme vous êtes de bons clients, dit-il, j’ai décidé de vous faire une remise de 10€. Vous ne paierez donc vos dix bières que 40€.»

Le groupe décida de continuer à payer la nouvelle somme de la même façon. Les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement. Mais comment les six autres, les clients payants, allaient-ils diviser les 10€ de remise de façon équitable? Ils réalisèrent que 10€ divisés par 6 faisaient 1,66€.

Mais s’ils soustrayaient cette somme de leur partage, alors le cinquième et le sixième homme allaient être payés pour boire leur bière (1,16€ et 16 cents). Le tenancier suggéra qu’il serait plus judicieux de réduire l’addition de chacun selon le même barème et fit donc les calculs.

Alors?

Le cinquième homme, comme les quatre premiers, ne paya plus rien, Un pauvre de plus.

Le sixième paya 1€ au lieu de 1,50€ (33% de réduction).
Le septième paya 2,50€ au lieu de 3,50€ (28% de réduction).
Le huitième paya 4,50€ au lieu de 6€ (25% de réduction).
Le neuvième paya 7,50€ au lieu de 9€ (17% de réduction).
Le dixième paya 24,50€ au lieu de 29,50€ (16% de réduction).

On arrive bien à un total de 40€.

Chacun des six clients payants paya moins qu’avant, et les quatre premiers continuèrent à boire gratuitement.

Mais une fois hors du bar, chacun compara son économie.

«J’ai seulement eu 50 cents sur les 10€ de remise», dit le sixième et il ajouta, montrant du doigt le dixième: «Lui, il a eu 5€!!!»
«C’est vrai», s’exclama le septième. «Pourquoi il aurait eu 5€ de rabais alors que moi je n’ai eu que 1€? Le plus riche a eu la plus grosse réduction!»
«Attendez une minute, cria le premier homme. Nous quatre n’avons rien eu du tout. Le système exploite les pauvres».
Les neuf hommes cernèrent le dixième et l’insultèrent.

Le jour suivant, le dixième homme ne vint pas. Les neuf autres s’assirent et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer, ils découvrirent quelque chose d’important: ils n’avaient pas assez d’argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l’addition.
Et cela est le reflet de notre système d’imposition. Les gens qui paient le plus d’impôts tirent le plus de bénéfice d’une réduction de taxe et, c’est vrai, ils resteront plus riches. Mais si vous les taxez encore plus fort et les condamnez à cause de leur richesse, ils risquent de ne plus se montrer.
Le jour suivant, le dixième homme ne vint pas. Les neuf autres s’assirent et burent leur bière sans lui. Mais quand vint le moment de payer, ils découvrirent quelque chose d’important: ils n’avaient pas assez d’argent pour payer ne serait-ce que la moitié de l’addition.
Et cela est le reflet de notre système d’imposition. Les gens qui paient le plus d’impôts tirent le plus de bénéfice d’une réduction de taxe et, c’est vrai, ils resteront plus riches. Mais si vous les taxez encore plus fort et les condamnez à cause de leur richesse, ils risquent de ne plus se montrer.


Comme ils vivaient tous dans un petit village dans lequel était installé une entreprise qui appartenait au premier, ils allèrent voir dans son bureau... Pas de premier... Dans sa villa, la plus grande de tout le village... Pas de premier. Alors les villageois décidèrent de former une communauté de bien et se partagèrent l'entreprise et la villa. Plus tard, attiré par l'ambiance et le projet, le patron du bar rejoignit, lui et son bar, cette belle communauté.
Et tout les soirs, les membres de la communauté et le barman se retrouvèrent autour d'une bière que personne n'avait à payer puisqu'ils en étaient tous les propriétaires...
Et ils trinquèrent à la santé du premier qui finalement leur avait fait un beau cadeau en se tirant aux Bahamas.
Bravo Gondalah belle morale de l'histoire :-)
Snif, que c'est beau ! De la bière gratuite à volonté... Et je suppose que le coiffeur rase gratis... Je me demande si ce que vous appelez "communauté de bien" ne s'appelle pas du pillage en bon Français. En tout cas, vous pouvez envisager l'avenir d'un œil très serein.

Le seul moyen pour l'état de rembourser sa dette, c'est de faire ce que vous appelez pudiquement une "communauté de biens" entre le patrimoine des Français et les financiers étrangers (nantissement en terme plus "financièrement correct"). Donc vous allez certainement rapidement:
1) Voir disparaître votre épargne,
2) Devoir vendre vos biens
Elle est pas belle la vie, gondalah ? Ce que vous désirez, vous allez certainement l'obtenir.
Notez bien la date de ce post, au train ou vont les choses vous ne devriez pas attendre très longtemps, en tout cas bien avant 2017.



Dans la réalité, quand le premier s'en va, l'usine ferme, les ouvriers pointent au chomage, et le patron du bar met la clé sous la porte.Démonstration quotidienne partout en France.
"Dans la réalité, quand le premier s'en va, l'usine ferme, les ouvriers pointent au chomage, et le patron du bar met la clé sous la porte.Démonstration quotidienne partout en France."RV

Vision fausse des choses propagée par le Medef.

Ce ne sont pas les pauvres qui vivent au crochet des riches mais le contraire!

Un salarié ne coûte rien à l'entreprise , il lui rapporte!

Bizarrement j'entends toujours dire que le SMIC est trop couteux mais jamais le salaire de celui qui touche 100 fois plus!

Avec l'instauration du SMAC indexé sur le SMIC, on réduit déjà pas mal le problème.

Une entreprise qui paierait au SMAC par exemple 10 fois* le SMIC pourrait embaucher 90 mecs au SMIC.

L'indexation du SMAC au SMIC pousserait les bénéficiaires du premier à militer pour l'augmentation du second!

* voyez 10 fois c'est pas vraiment de l'ultra gauchisme!
Je vais sans doute vous surprendre: je suis également pour une limite aux salaires maximum (je pense à SMIC x 7).
Mais uniquement pour la fonction publique, c'est à dire pour les gens payés par les impôts...
Au delà, comme aurait dit Georges Marchais*: ON PREND TOUT !Les mécontents pourront aller voir dans le secteur privé.
Pour le privé, qu'ils se débrouillent. De toute manière, l'arrêt des politiques de planche à billets qui gavent les entreprises avec de la fausse monnaie devrait sérieusement limiter les rémunérations.
Le vrai scandale n'est pas le montant des rémunérations, mais qu'elles trouvent leur origine dans des politiques monétaires et financière plutôt que dans les profits générés par le travail.

*un vrai homme de gauche défenseur cohérent des travailleurs, lui !
je ne suis pas surpris que vous le proposiez uniquement pour le public.

L'erreur est de croire que dans le privé ce n'est aussi notre argent! La pub comme le vol sont des impôts cachés que nous payons en faisant nos courses!
"Pour le privé, qu'ils se débrouillent."

pas tout à fait car un SMAC à cent fois le SMIC crée 93 chômeurs par rapport à un SMAC à 7 fois le SMIC!

Or nos entre-preneurs nous serinent qu'ils n'ont pas les moyens à cause du "coût" du travail d'embaucher plus de gens!

Du coût on finance par les prélèvements sociaux le chômage en plus de la part des cotisations retraites et sécu que les chômeurs ne peuvent financer!

Ce n'est pas les charges qui créent le chômage mais le chômage qui crée les charges! (moins de cotisants = plus de cotisations pour ceux qui cotisent).

En fait la réduction du temps de travail permettrait de baisser les "charges" ... à condition d'embaucher et de ne pas augmenter la productivité comme cela s'est fait pour les35 h.

Comme le dirait Sandy , si tu n'es pas solidaire par bonté d'âme, soit solidaire par intérêt!
>>La pub comme le vol sont des impôts cachés que nous payons en faisant nos courses!
Heureusement qu'il existe beaucoup d'entreprises qui vivent bien sans pub...
Un vrai scandale est pour moi, par exemple, les pubs TV pour des journaux subventionnés par l'état.(Le Figaro sur La chaîne météo, par exemple).
>>pas tout à fait car un SMAC à cent fois le SMIC crée 93 chômeurs par rapport à un SMAC à 7 fois le SMIC!
Sauf que, sans surprise, je pense que le but d'une entreprise privé n'est PAS de faire du Samu social, mais de la richesse.
Une entreprise qui marche génère forcément de la valeur ajoutée et de la croissance. La baisse du chômage est alors possible de manière indirecte par exemple en adoptant des mesures environnementales.
>>Or nos entre-preneurs nous serinent qu'ils n'ont pas les moyens à cause du "coût" du travail d'embaucher plus de gens!
Ne confondez pas le discours médiatique origine MEDEF et la réalité TPE-PME. Il existe beaucoup de facteurs (seuils sociaux, par exemple).
>>Du coût on finance par les prélèvements sociaux le chômage en plus de la part des cotisations retraites et sécu que les chômeurs ne peuvent financer!
Oui. CSG et RDS ne cessent d'augmenter et d'appauvrir les gens.
>>Ce n'est pas les charges qui créent le chômage mais le chômage qui crée les charges! (moins de cotisants = plus de cotisations pour ceux qui cotisent).
Ce serait exact s'il n'existait un léger détail: l'emprunt, la dette.
Plus de chômage, c'est surtout plus de dette, et plus d'intérêts pour gaver les financiers.
>>En fait la réduction du temps de travail permettrait de baisser les "charges" ... à condition d'embaucher et de ne pas augmenter la productivité comme cela s'est fait pour les35 h.
Hum. Moi je pense au contraire qu'une baisse du temps de travail passe forcément par une augmentation de la productivité. Entre autres...
A+B ? Ben c'est pas évident...
Quand vous écrivez plus bas:
Je vous rassure, il ne s'agit pas de "toute la misère du monde"
Je m'interroge. FdC serait-il capable d'un raisonnement logique ?
D'où ma question...
Mais, évidemment sans surprise, vous ne voyez pas l'absurdité de votre position: On soigne tout le monde, mais en fait non, mais en fait oui....
Vu que votre générosité SANS LIMITE est financée par les salaires, et donc par les travailleurs, ne vous étonnez pas si les électeurs capable de faire B+A=BA fuient vos délires.
Ne vous inquiétez pas donc de tout cela, quand vos bons Français seront malades à cause des maladies et des épidémies liées à votre politique de simples d'esprit, tous nos problèmes seront rapidement résolus...
Bonne nuit et bonne méditation, le frontiste...
Oui, je sais.... Pour vous le FN c'est la peste ET le choléra...
Tiens, au fait, le saviez-vous ?
La grande peste de 1720 à Marseille (la moitié de la population de la ville décédée) fut causée par une fraude à la quarantaine.
Mais c'était il y a longtemps. De nos jours, les ultra-libéraux ne cherchent absolument pas à contourner toutes les règlementations tatillonne destinée à protéger les populations.

Quand à l'idée même que la meilleur protection contre la contagion est l'isolement, je n'ose même pas vous en parler, tant l'idéologie ultra-libérale (libre circulation des personnes ET* des biens) semble imprégner votre discours.

*Il y aurai un livre à écrire sur cette formule qui chosifie le vivant sans pour autant humaniser les objets.
Vous avez un handicap RV, une sorte de dyslexie... C'est manifeste. Rassurez vous, je travaille dans l'éducation et ce problème est très courant (peut être dû à la consanguinité d'ailleurs). Consultez donc un orthophoniste, vous verrez.
Par exemple :
On peut voter Hollande et le détester, mais détester encore plus son adversaire qu'on ne veut absolument pas voir au pouvoir.
De même, on peut être pour la libre circulation des individus, ou du moins contre sa réglementation autoritaire, et contre la libre circulation des marchandises.
>>Vous avez un handicap RV
Si je n'en avait qu'un !
Le sommet de ma carrière se situe à 2 mois, lorsque j'ai décroché le diplôme du plus beau bébé.
Depuis, c'est une lente glissade vers l'oubli...
Ceci dit, et juste pour le plaisir de l'échange, à quel handicap particulier pensiez-vous ?

>>On peut voter Hollande et le détester, mais détester encore plus son adversaire qu'on ne veut absolument pas voir au pouvoir.
Oui, c'est bien le mécanisme "démocratique" utilisé par l'UMPS depuis 40 ans. Et vous verrez qu'en 2017 il jouera pleinement pour étouffer toute reprise de contrôle du peuple.

>>De même, on peut être pour la libre circulation des individus, ou du moins contre sa réglementation autoritaire, et contre la libre circulation des marchandises.
Certes. Mais si vous vous intéressez un peu à la question, vous pourriez vous interroger si, par le plus grand des hasards, les deux notions ne sont pas couplés au niveau des textes. Un peu comme si les libéraux utilisaient la liberté individuelle pour échapper aux taxes douanières...
Dans ce sens précis, limité et hypothétique, les défenseurs acharnés de la liberté de circulation seraient en fait des idiots utiles de l'ultra-libéralisme.
Moi, j'ai mon opinion sur la question, mais réfléchissez et informez-vous...
"tant l'idéologie ultra-libérale (libre circulation des personnes ET* des biens) semble imprégner votre discours. "

(silence atterré)
à quel handicap particulier pensiez-vous ?

Et bien, la dyslexie. Ou quelque chose dans le genre, qui d'ailleurs s'apparente plus au trouble qu'au handicap... Mais je ne suis pas spécialiste.
Mais je pense, dans votre cas, plutôt à de la mauvaise foi.

Le plaisir de l'échange... Hahaha... Je ris avec un enthousiasme débordant...
Je ne vous ai pas vu souvent échanger par ici.

Pour ce qui est du vote au deuxième tour, vous pouvez extrapoler tant que vous voulez, mais on a, dans mon cas, le choix entre le vote par défaut et l’abstention (ou vote blanc). Pour moi, le deuxième cas est absurde à partir du moment où il ne mène à rien.

Pour ce qui est d'être l'idiot utile de l'ultra-libéralisme, j'ai du mal à imaginer que vous soyez réellement convaincu de ça. Si des abrutis voltairiens ou des fachos dans votre genre couplent la libre circulation des marchandises et des personnes, je suis donc obligé de devenir raciste pour être protectionniste?
N'importe quoi. Avant de me demander de me renseigner, je vous suggère de réfléchir profondément à la bêtise de votre remarque. Je sais qu'on vous en demande beaucoup avec toutes ces lois anti-racisme, mais vous ne pouvez pas vous contenter de raisonnements aussi absurdes.
"La grande peste de 1720 à Marseille (la moitié de la population de la ville décédée) fut causée par une fraude à la quarantaine. "

La peste s'est propagée surtout parce qu'un connard de Pape a décrété que les chats étaient des suppôts du diable et qu'il fallait tous les exterminer!

L'obscurantisme, l'obscurantisme RV!!!!
Ce n'est pas de l'obscurantisme, c'est juste de la bêtise. On peut avoir la foi et être bête à manger du foin. (Disclamer: Une jurisprudence récente m'interdit toute comparaison explicite avec des animaux).
Depuis les papes continuent leurs exploits, comme mettre le préservatif à l'index (ce qui n'est pas sa place).
"On peut avoir la foi et être bête à manger du foin"
Désolé mais pour moi c'est un pléonasme étant athée par ma propre volonté ;-).

"Depuis les papes continuent leurs exploits, comme mettre le préservatif à l'index"

Pas d'accord (au delà du trait d'humour), les Papes sont dans leur logique: Fidélité ou abstinence Deux méthodes efficaces pour se protéger du SIDA.

Reste la capote pour ceux qui ne respectent pas ces deux principes (dont je fais partie) qu'ils soit croyants ou pas!


Ceux qui accusent le Pape ou l'Eglise d'être responsable d'avoir été contaminés par le SIDA parce que le préservatif est interdit sont des hypocrites!
>>Ceux qui accusent le Pape ou l'Eglise d'être responsable d'avoir été contaminés par le SIDA parce que le préservatif est interdit sont des hypocrites!
Vous auriez pu tout aussi bien écrire/
Ceux qui accusent le Pape ou l'Eglise d'être responsable de la propagation de la peste parce que les chats étaient décrétés être des suppôts du diable sont des hypocrites!
Enfin je dis çà, je dis rien !
bah non monsieur, parce que le Pape ne dit pas de baiser sans capote! Donc ceux qui baisent sans capote hors du cadre prescrit ne peuvent pas accuser le Pape ou l'Eglise!
(je fais cru parce que j'ai l'impression que ça va mieux passer dans votre esprit)

Alors que l'extermination des chats est le cause directe et avérée de la propagation de la peste !

Maintenant je suis d'accord que personne n'est obligé d'écouter le Pape et son église! (Al'époque c'était peut-être pas aussi évident).
Mon trait d'humour initial semble avoir provoqué chez vous une réaction forte. Désolé.
En fait, je me fiche un peu de ce que l'Eglise peut dire sur le préservatif, vu que je ne la pense absolument pas qualifiée pour donner un avis.
ce qui motive mes réactions c'est votre façon de déformer la vérité, les faits, les causes pour toujours nous démontrer que la faute vient des étrangers!

Oui ça m'horripile!
Utilisez votre colère positivement. Argumentez. Démontez. Clouez moi le bec avec des faits et des études démontrant que j'ai tort.
En parlant de déformer les faits: "l'extermination des chats est le cause directe et avérée de la propagation de la peste" est un peu réducteur. La séparation des malades dans les hôpitaux, avec désinfection et fumigation des maisons, l'isolement des malades, la désinfection du courrier et des monnaies, la création d’hôpitaux hors les murs, l'incinération des morts, la mise en quarantaine systématique des navires suspects se sont avérés également efficace pour lutter contre l'épidémie. La propagation est aussi fonction de leur absence.
La peste qui a frappé Marseille a épargné Livourne non pas à cause de ses chats, mais à cause du respect par les autorités portuaires de Livourne de la quarantaine.
C'est l'invention du cordon sanitaire à la fin du XVIIIe siècle qui permettra progressivement à l'élimination de cette épidémie.
Source: Michel Signoli, D. Chevé, A. Pascal, Peste : entre épidémies et sociétés, Firenze University Press,? 2007
vous parlez des mesures pour résoudre le mal moi je vous parle de la cause !

La différence entre vous et moi !
La cause est très claire: rupture de la quarantaine du Grand Saint Antoine par des armateurs cupides qui craignaient de rater la foire de Beaucaire.
"Vu que votre générosité SANS LIMITE est financée par les salaires, et donc par les travailleurs, ne vous étonnez pas si les électeurs capable de faire B+A=BA fuient vos délires." RV

Alors on va redire pour la énième fois:

80 milliards de fraudes fiscales annuelles (source cour des comptes)

24 milliards de fraudes à la sécu par les professions médicales (source CAF)

Plus de 1 milliard d'heures travaillées par an et non payées [je ne parle pas du travail au noir qui se rajoute à ce triste bilan] (source inspection du travail via Gérard Filoche"Les nouveaux carnets d'un inspecteur du travail).

Et vous voulez faire porter les problèmes économiques de le France aux étrangers?

Puisque vous semblez savoir compter (B+A=BA), alors faisons les comptes et dites nous avec qui nous sommes le plus généreux?!
Belle tentative de diversion. Malheureusement, si la protection sociale était financé par le budget général, cela se saurait (et incidemment simplifierait drastiquement les feuilles de paye).
Petite précision: votre chiffre de 80 milliards de fraude correspond, je le suppose, à ce rapport parlementaire, non ? Si vous le lisez, vous verrez qu'on parle d'une fraude organisée par l'Europe, qui laisse des paradis fiscaux opérer en toute impunité au cœur de l'UE.
Donc la réponse à votre dernière question est facile: l'UMPS est extrêmement généreuse avec les multinationales.
Pour les fraudes des professions médicales, je vous invite, par exemple, à lire ce cas typique, et rappelle que le FN prône la lutte contre la fraude.
Pour le travail dissimulé, les seuls exemples que j'ai en tête touchent des sociétés étrangères (Ryanair) ou des employeurs de travailleurs étrangers. Au doigt mouillé, je ne me risquerai donc pas à nier la possibilité d'une corrélation !
>>Et vous voulez faire porter les problèmes économiques de le France aux étrangers?
Il faut quand même une bonne dose de mauvaise foi pour lire cela dans mon propos. Je l'ai déjà dit et le répète: l'état économique désastreux de la France est du à des politiques corrompus aux ordres de faux monnayeurs.
Je rappelle juste que la santé est une industrie, qu'elle a un coût, et que demander aux travailleurs de financer SANS LIMITE les soins des non-cotisants produit des effets pervers aboutissant à une explosion des coûts.et une baisse drastique des prestations aux travailleurs.
"Vous croyez vraiment la France a besoin des immigrés ? Plus d'immigrés, c'est plus d'austérité."

la différence avec vous et le FN c'est que vous faites une fixation sur une seule cause!
Or même quand on vous démontre que ce ne sont pas les immigrés qui nous coutent le plus (et donc ne sont pas la cause de nos problèmes) vous ressortez un cas pour le généraliser.

Moi je me fous de la couleur, de l'origine, du sexe, de la sexualité, de la religion du fraudeur !

"si la protection sociale était financé par le budget général, cela se saurait"
C'est que vous ne savez pas grand chose!
une grande part des subventions, allégements de charge et autres trous des caisses sociales est financée par le budget général.

"Pour le travail dissimulé, les seuls exemples que j'ai en tête touchent des sociétés étrangères "
Diversifiez vos sources d'information.
De Bouygues à la SNCF , les exemples n'ont pas manqué.
Mon cher ami il ne s'agit pas de générosité et de charité, mais de solidarité, et cette solidarité provient du fait que nous sommes inter dépendants les uns les autres et que nous avons donc grand intérêt à nous entraider et à prendre soin de ceux qui en ont besoin.
Contrairement à ce que vous prétendez, la société s'enrichit de la bonne santé de tous et si le budget de l'état est en déficit et que la dette publique s'aggrave chaque année c'est bien parce que des gens l'ont décidé de manière délibérée.

Vous semblez croire que le salaire que vous recevez et ce que vous achetez avec est le fruit de votre travail, mais en réalité c'est bien le fruit d'un travail collectif. Il n'est donc pas question de donner généreusement une partie des fruits de son travail comme vous le prétendez, mais bien de contribuer au fonctionnement de la société par un devoir moral car ce que vous recevez sera toujours sans commune mesure avec ce que vous pourrez donner durant toute une vie.
Bref ce que vous devez aux autres sera toujours bien plus important que ce les autres vous devront, ne serait-ce déjà que par le patrimoine que les générations donnent aux suivantes sans aucune contrepartie, mais aussi pour le bénéfice que vous percevez de notre travail collectif qui sera là encore toujours plus important que ce que vous-même vous donnerez à la société.

Enfin c'est aussi une question morale, on ne peut évidemment pas laisser mourir ni souffrir quelqu'un quand on a les moyens de le soigner, sinon cela fait de nous des monstres cruels ou des meurtriers.
N'avez vous jamais entendu parler du crime que l'on désigne par la non assistance de personnes en danger ?
Non, sincèrement, Christiane Taubira est une bénédiction pour le FN !!!

Femme, noire, éloquente, ex autonomiste, descendante d'esclave: un cauchemar pour le FN. Son existence même est une provocation.

Et ça n'a rien à voir avec sa politique mais alors rien du tout.

La candeur de RV.
>>La candeur de RV.
RV regarde les actes, pas les personnes. Si pour vous être femme ou noire doit retenir l'attention, c'est votre problème sexiste et raciste, pas le mien.
"Sauf erreur de ma part, on parle bien des manifs contre la loi Taubira. " RV

non vous ne regardez pas les actes ou alors avec les yeux d'un borgne (désolé mais j'ai pas pu résister, je sais c'est mal)

Les actes, les faits!

Ce que vous et d'autres appellent la loi Taubira, c'est un loi proposée par la ministre, avec l'accord du premier ministre et du président de la république et votée par... les députés !

Vous lui faites trop d'honneur et le chapeau est un peu grand pour elle!

Quand à reprocher à Taubira d'avoir fait perdre Jospin, c'est assez curieux car elle n'était pas seule à se présenter face à lui ce me semble!Comme par hasard c'est elle qui serait la seule responsable?

Il va falloir donc faire évoluer notre "démocratie" afin que personne ne se présente face à celui que l'on voir gagner!

Ca s'appelle comment ça déjà! J'ai une absence....
>>Ce que vous et d'autres appellent la loi Taubira, c'est un loi proposée par la ministre, avec l'accord du premier ministre et du président de la république et votée par... les députés !
Lorsque j'ai écrit "Elle provoque contre sa politique idéologique", j'entendais que les manifs n'étaient pas dirigée contre sa personne, mais contre sa loi. Je vous concède volontiers que dans l'affaire elle sert probablement de prête-nom.
>>Comme par hasard c'est elle qui serait la seule responsable?
Non, bien sûr. Mais sans être un spécialiste de la divination électorale, je pense que les 600 000 voix de Taubira viennent plutôt de la gauche. Vous n'êtes pas d'accord ?
On pourrait objecter la même chose avec Chevènement, sauf que ce dernier n'est pas au gouvernement.

>>Il va falloir donc faire évoluer notre "démocratie" afin que personne ne se présente face à celui que l'on voir gagner!
Soyons clair: plus il y aura de candidats à gauche, plus j'applaudirais ! Que la gauche soit incapable de s'unir autour de valeurs communes autre que la détestation du FN (l(union des Humanistes Haineux !) me va très bien. Ils sont incapables de tirer des enseignements de l'histoire et vont refaire en 2017 la même erreur qu'en 2002: Parfait ! Darwin Award !
Mais ce n'est pas Sa loi !

êtes vous capable de comprendre ça?

Sa politique idéologique était celle proposée aux électeurs lors des présidentielles!

Celle qui a recueilli le plus de voix!

Que vous ne soyez pas d'accord avec le vote des autres je peux le comprendre, je suis comme vous mais vous ne pouvez reprocher à un politique d'appliquer son programme .

Qui vous dit que les voix pour Taubira seraient aller à un autre candidat de gauche? Une bonne partie serait peut-être aller à l'abstention! Avec des si....

Quand aux enseignements de l'Histoire, on sait ce que donne le détestation de l'autre parce que différent. Les guerres de religions actuelles nous le rappellent sans cesse!
>>Mais ce n'est pas Sa loi ! êtes vous capable de comprendre ça?
Oui. La preuve: J'ai écrit plus haut "prête-nom". Si vous préférez, je remplace "sa loi" par "la loi qui porte son nom", ou "la loi qu'elle a défendue devant les députés". Peu m'importe.

>>Celle qui a recueilli le plus de voix!
Sauf que cette loi s'applique à tous les Français, y compris les abstentionnistes, premier parti de France.
A force de faire monter l'abstention en proposant des choix qui n'en sont pas, on finit inévitablement par poser la question de la légitimité d'une politique.
Je n'ai pas la réponse à cette question. J'essaye de faire changer les choses dans le cadre de la loi, mais je suis de plus en plus persuadé que les vrais changements se feront par une révolution violente, probablement par une crise bancaire. A force de perdre du pouvoir d'achat...

>>Qui vous dit que les voix pour Taubira seraient aller à un autre candidat de gauche? Une bonne partie serait peut-être aller à l'abstention! Avec des si....
Oui, on est dans le domaine de l'uchronie. Mais je pense qu'effectivement cette dispersion des voix à gauche a joué, et donc j'en remercie Madame Taubira. J'en ai quand même le droit, non ?
vous avez même le droit d'accuser le pape d'être responsable de la propagation du SIDA!

Les électeurs sont les seuls responsables!

PS: l'abstention n'est pas un parti, ce n'est même pas une opinion!

On ne peut reprocher le choix des autres quand soi même on préfère ne pas choisir!
Et ne dites pas qu'aux présidentielles il n'y avait pas de choix!
Je vois ,je vois....l'abstention n'est pas une opinion.....dommage c'etait la mienne au présidentielle 2012!
Et en plus j'avais raison,puisqu'étant sûr que nous aurions la même politique et donc aucun choix......
Aucun choix

il y avait quinze candidats (de mémoire) au premier tour!

donc vous n'avez pas d'avis:
- sur la proportionnelle intégrale
- sur le nucléaire
- sur les OGM
- sur l'euro
- sur l'UE
- sur la corrida
- sur l'immigration
- sur la réforme Fillon sur les retraites
-ETC...

Alors oui vous avez raison de vous abstenir. Apparemment les autres ont su décider à votre place!
Vous parlez de la corrida du 2ème tour????
votre réponse parle pour vous.

Etant donné que vous n'êtes pas mature pour pouvoir juger en politique, merci de vous être abstenu. grâce à vous et au "plus grand parti de France" nos voix ont eu plus de poids!
Ralliement ? Soutien ?

Je ne crois pas que voter pour l'un ou l'autre des deux candidats restant au second tour soit assimilable à un ralliement ou à un soutien.

Vos interrogations je n'y crois pas un seul instant, vous savez très bien qu'en usant de ce vocabulaire votre but est de transformer la réalité et de dénigrer Mélenchon en lui inventant un lien avec Hollande.