132
Commentaires

Jackpot : énerver Mélenchon

"Bon les gars, ce soir c'est cadeau, on a Mélenchon. Je veux être dans tous les zappings, donc vous me l'excitez, vous y allez à fond. On s'en fout de sa critique des élites, de sa 6ème République, sa conversion écologique, et toutes ces âneries. Je veux du spectacle, que ça buzz, ça clash, bref que ça fasse pouet-pouet". On imagine que ça doit se passer comme ça dans les conférences de rédaction de C à vous, Quotidien et toutes les émissions décrypto-rigolotes. Énerver Mélenchon, c'est une fin en soi dans un système médiatique où le bruit compte plus que le fond. Et Mélenchon est le bon client pour ça. Il rebondit sur chaque provoc' à deux balles. Pour le plus grand plaisir des aspirateurs à clic et à pub.

Derniers commentaires

L'évidence est tout de même que le but avec les socialistes (surtout ses anciens camarades) comme les communistes d'arriver à trôner sur des ruines.
Ben voyons!
Alors, le gars, il est peinard au Sénat.
Et d'un coup, en 2005, il décide que ses collègues du PS le font iech, et il décide de les disperser façon puzzle (avec les cocos dans le même sac).
Pour ça, depuis maintenant 12 ans, il se démène, harangue, crée un parti politique, se fait cracher dessus par tout ce que la profession médiatique compte de larbins, et j'en passe ...
Et tout ça pour arriver à trôner sur des ruines.
Vous êtes une fine psychologue, vous.
si vous étiez de la gauche socialiste et maintenant électeur potentiel de Hamon vous sauriez à vos dépens que les "insoumis" qui entendent soumettre n'ont pas besoin des journalistes pour s'exciter et que toute retransmission d'un meeting ou débat avec Hamon se voit colonisé dans les commentaires ou chat (les statuts Facebook aussi) par des trolls pratiquant avec brio injonction de ralliement, injure et mauvaise foi... comme j'ai dans des temps anciens plutôt apprécié le talent de Mélenchon (pour la plupart des idées nous les partagions) essaie, et les amis aussi, d'argumenter, de répondre, d'acquiescer parfois... mais à la longue la colère monte
L'évidence est tout de même que le but avec les socialistes (surtout ses anciens camarades) comme les communistes d'arriver à trôner sur des ruines.
Choupinet. En gros, donc, l'idée c'est que la stratégie de conflictualité voulue J.-L. Mélenchon lui-même, va donc être précisément ce par quoi il va perdre ? Ben oui, puisqu'elle marche, au sens où, ô surprise, léméchanmédia s'en emparent.
Du coup elle serait pas un peu faisandée, sa géniale stratégie de la conflictualité ?
Ah mais non, ver de terre que je suis, parce qu'avec cette stratégie, medamzémessieurs, il dit ses quatre vérités au Système en place. Ouahhhh, Merci à lui ! Quelle chance on a de l'avoir, ce défouloir-par-procuration. Le Système tremble, c'est clair.

Certes, on va se taper un deuxième tour droite-extrême droite, certes on va gâcher une chance inouïe que J.-L. Mélenchon, le plus intelligent des candidats, trouble vraiment le jeu, accède au deuxième tour, mais peu importe : on se sera bien défoulés, grâce à la géniale stratégie de conflictualité. Méchanmédias qui jouent le jeu.

Jean-Luc Mélenchon ne laisse personne de marbre quand il présente son visage le plus généreux, le plus visionnaire, le plus politique. Il clive tout le monde quand il part en vrille. Ca devrait pas faire un peu réfléchir les cerveaux stratosphériques qui lui conseillent de foncer dans toutes les mulettas ?

(Inutile à la brigade des @sinsoumis de taper, je suis un très probable électeur de J.-L. Mélenchon. Juste dégoûté de le voir saper son talent)
[quote=DS] Cela ne sert à rien de jouer avec eux les rapports intelligents... Ce qu'il faut, c'est leur donner du sang, ils aiment ça !
Bien pigé le meluch' . Les médias, les pseudo journalistes c'est l'usine à cirque. Fillon qui veut saboter la sécu? S'en fout. Vals qui rallie le candidat de droite-centre Macron en trahissant la primaire ? S'en fout. Mais meluch' qui traite de con un journaliste qui s'est comporté en con, ça, c'est grave. Publie Coco !
Quand aux gueulante de meluch? Bah. Le Chirac en a bien balancé en son temps. Et pis je préfère la violence verbale directe d'un Mélenchon à la langue de bois et la violence cachée de ses concurrents.
Voilà une chronique bienvenue et pertinente, merci Sherlock.

Dans presque toutes les interviews ou les discussions avec JLM, j'ai trop souvent l'impression que la question que pose un journaliste est moins destinée à faire avancer le débat que de se mettre soi-même en valeur (bel exemple ICI
J'aimerais faire exception pour jean-Jacques Bourdin.
JL Mélenchon a eu raison de réagir ainsi, parce ce ne sont des journalistes mais bien des hyènes.

Il suffit de voir dans quelle presse tous ces propos orduriers surgissent pour comprendre où se situent les manipulations.

L'exemple vient des médias dominants. L'objectif est simple Mélenchon dérange parce qu'il touche au sacro-saint système et ses chiens de garde !!!! voilà pourquoi les hyènes se disputent le buzz !!! ils veulent faire partie de la niche et dîner au Siècle le mercredi et pour ça ils sont prêts à tout.
Si vous voulez comprendre comment ce système fonctionne il faut voir et revoir ce documentaire. Je vous garantis que vous ne regarderez plus du tout les médias de la même façon : ici

ASI a-t-il déjà consacré une émission sur ce sujet, peut-être que oui. Mais ne serait-il pas opportun d'y revenir par ces temps de campagne électorale trouble ?

Max
Bizarre distribution du temps de parole chez Ruquier ce 25 mars. L'intégrale de l'émission (environ 3 heures) est disponible sur Youtube, tandis que sur le portail de replay Pluzz, seule une version tronquée (environ 2 heures) est disponible (avec seulement Mariton). La distribution du temps de parole m'interroge:
- Mariton: de 00:41 à 01:41 ---> soit 60 mn
- Dupond-Aignan: de 01:57 à 02:25 ---> soit 28 mn
- Cheminade: de 02:40 à 02:56 ---> soit 16 mn
C'est un peu bizarre cette répartition du temps de parole, non ?
Le problème pour Mélenchon c'est que la presse ne veut pas de débat de fond, donc elle essaie de couvrir les sujets de fond par les affaires et par le buzz.
1- Laetitia Krupa (JDD)
2- un oeuf en chocolat
3- Dupont-Aignan

*ah non, Jackpot !
Pour le 3 c'est Dupond-Aignan: on devine le slogan "debout la France" en arrière-plan.

De mon point de vue, c'est tout à fait dommageable pour Mélenchon. Cela fait partie de ses stratégies que je ne comprends pas, que je ne partage pas, et qui à mon sens le desservent totalement. A tel point que j'ai tendance à penser que sa théorie sur le buzz saignant, le politique qui cogne sur le journalisme, et le réveil des consciences du téléspectateur est moins une "théorie théorisée", qu'un simple effort de voir le bon côté des choses des ses énervements. Une justification hasardeuse à postériori, plutôt qu'une stratégie de communication définie à l'avance. S'il y a une théorie dont on sait qu'elle s'applique par contre, elle, c'est que l'invective appelle l'invective, pour ne pas dire que la haine appelle la haine.

C'est d'autant plus dommage de se tirer une balle dans le pied à ce moment, qu'il jouissait d'une belle dynamique d'après débat: les sondages, les journalistes et les commentateurs lui devenaient favorables, et commençaient à lui tailler un costume de présidentiable. La dernière fois qu'on a entendu De Gaulle insulter quelqu'un (puisqu'il semble que le Général s'impose comme référence unanime de cette élection -d'ailleurs en soi, ça fait réfléchir...), il s'agissait de la "chienlit", avec le succès qu'on lui sait. Le petit état de grâce post-débat aura fait long feu, et semble donc se ponctuer par ce "sale con".

C'est exactement comme les plantes renversées, une télé arrachée, ou une chemise de patron déchirée. On sait très bien où est la vraie violence. Et comme beaucoup, j'ai la colère qui monte lorsque Pujadas condamne les "violences des ouvriers grévistes". Mais stratégiquement, du point de vue de la com', on sait très bien que ces énervements desservent la cause; parce-qu'une grande partie de l'opinion rejette ces violences à priori; c-a-d sans les remettre dans le contexte de la violence patronale, et que médiatiquement et de manière contre-productive, elles deviennent et remplacent le vrai sujet.

Cette fumeuse stratégie selon laquelle les journalistes sont des hyènes excitées par le sang n'est pas tout à fait fausse. Mais ça ne justifie pas d'y céder. Mélenchon et la France insoumise ont de vrais talents, pour faire de vrais buzz, et savent tirer la politique, les médias, et la société par le haut. La réussite technologique de l'hologramme est devenue une référence, dans cette campagne. Le terme est régulièrement repris dans les médias, les interviews, le langage courant, même si le sujet n'est pas Mélenchon. Les journalistes se jettent effectivement sur la moindre goutte de sang comme la misère sur le pauvre monde, mais ils reprennent et relaient également les buzz constructifs et positifs.

Personnellement, j'attends de mon futur président qu'il prenne de la hauteur et ne fasse pas son combat le jeu des Morandini et compagnie. Il y a des choses plus importantes. Et pour cette petite besogne qui suscite plus d'animosités qu'elle ne rapporte de sympathies, on a inventé les porte-flingues.
Je viens pour les devinettes
1) Je donne ma langue au Sherlock, j'ai pas de culture télé
2) Une termite qui a fait pour 4 millions de dégâts au manoir de Montretout
3) Là vu la tête des cons autour, Macron, j'en suis sûr
Elise Lucet qui se plaint de la manière dont les politiques traitent les journalistes, c'est n'importe quoi !!! Je suis déçue, j'ai plutôt confiance en elle, j'apprécie le boulot qu'elle fait mais aurait-elle de la m....e dans les yeux pour ne pas tenir compte de la manière dont les médias traitent Mélenchon. C'est un phénomène très étrange de les entendre répéter les propositions de Mélenchon en regrettant qu'aucun candidat ne les fasse. Il m'arrive très souvent de penser qu'ils n'écoutent jamais Mélenchon tant ils ont de haine pour ce qu'il représente, une France insoumise, un peuple qui a envie que tout change, y compris pour eux. Tout aussi étrange leur absolue volonté que Mélenchon se retire au profit d'Hamon sans jamais poser la même question à Hamon. Inutile d'aborder la manière incroyable d'absolue veulerie dont ils traitent du cas Macron. Il faut bien de la patience, du courage et de la volonté à Mélenchon pour ne pas être plus violent face à certaines canailles si bien représentées dans le camp des journalistes.
Bonjour, article intéressant sur le fond merci. Mais pour ma part je vous trouve sur ASI souvent très bienveillants envers Mélanchon. C'est vrai qu'il a de bonnes répliques, c'est vrai qu'il a parfois de bonnes analyses sur la société, mais pour moi rien ne justifie qu'on dise "virez moi ce sale con" à un journaliste ou à qui que ce soit d'autre. Il ne peut pas ignorer qu'il est écouté ou filmé. Soit il y a un réel cynisme chez lui à utiliser les médias pour faire du buzz soit c'est quelqu'un qui ne peut vraiment pas se contrôler, ou les deux. Dans les deux cas, je ne suis pas rassuré et je ne veux pas de cette personne comme président.
Pour la chronique je dirais très bonne.
Pour le jeu je dirais, euh... chaipas (j'aurais dit une crotte pour lapen mais c'est pas dans les propositions).
Pour la Guyane je dirais qu'il suffit d'y retourner fissa, ça calmera tout le monde.
Ouf, ça contrebalance (un peu) les articles sur les décodeurs et le glissement de @si ...
Merci pour cet article... ça fait du bien de lire autre chose que des commentaires méprisants sur JLM. Bref merci :)
Non c'est juste qu'ils sont profondément con...et qu'il doivent bien s'occuper et trouver une utilité à leur métier !...entra autres activité annexe à leur profession de base qu'est la tapinerie !
J’ai bien aimé aussi son adresse aux deux journalistes, pendant le débat présidentiel à cinq :
Les médias, je crois que les Français vous détestent plus que nous !

Ça a fait rire tout le monde. :-D

Donnez-nous systématiquement vos lieux de vacances, qu’on ne s’y rende pas après votre passage.
Merci par avance
!
Meeting à Rennes en ce moment.
Vu que c'est le seul angle d'attaque qu'il leur reste (attaquer melenchon sur sa pretendue humeur colerique), ils en font des tonnes. A chaque presentation, chaque image qu'ils peuvent, ils y mettent du melenchon les sourcils froncés, l'air en colere, etc. Petites manipulations revelatrices...
2_ c'est pas plutôt des chocolats ?
@sherlock avez vous caressé quelques paresseux dans le sens du poil ? et avez vous trouvé nourriture à votre goût en Guyane (caïman, tatou, pakira ???)
La 1 : Natacha Polonium

La 2 : un uevo o dos?

La 3 : Macron

En parlant de selfie/miroir (voir rubrique d'Alain Korkos) fourmi rouge (pour ceux qui n'ont pas déjà vu ses talents comiques, c'est moyen crédible..)
Voyant la photo avant le titre, je m'attendis au pire, "ah non putain ils vont pas s'y mettre !"
On est tellement habitués … Ça fait tellement partie du quotidien…

Et là miracle ! C'est le premier article positif sur Mélenchon sur @si depuis… houlà !

La tronche [edit: un peu de tenue, merci] de Plenel en encart, qui jouit sous cape !

Ah j'imagine le sujet de conversation avec Elise Lucet sur cette inquiétante montée de la haine des journalistes !

Larbins ! Arrête ça me dégoûte !
C'est une chronique pour faire le buzz sur les agacements journalistiques de Mélenchon ?

Rien de bien nouveau. Mais si ça peut contribuer à faire parler de lui et de son programme, alors tout va bien.
C'est vrai que la réponse finale de Mélenchon sur France 5 est magistrale !
c'est le retour d'ICI-PARIS ?...journal "TORCHON" ...digne de votre invité "PARIS-MATCH"...je ne suis pas "mélenchonien" vous n'avez certainement pas votre carte de journaliste sinon vous seriez respectueux de la Charte...bref : vous avez fini par me le rendre sympathique !!
Le rêve, ce serait d'avoir Mélenchon et Macron au second tour.
Dommage que Mélenchon pète parfois les plombs !
Mais ça fera du bien à Merkel (ou à Schutz) de se faire assaisonner !
Mais c'est super qu'il pete les plomb , vous préférez un queutard qui se cache ? un mec qui a deux femmes, ou un qui récupère l'argent de ces gosses, un autre qui gagne un max mais n'a aucun patrimoine ? Mais qui ne suent pas eux.
Ou vous voulez un robot , qui n'a ni émotion , ni valeurs a défendre ? moi je préfère un humain, et oui les humains comme tout les journalistes d'ailleurs peuvent se mettre en colère, et la colère est une énergie plus intéressante que la déprime, la soumission , la peur.
En tout cas les femmes elles n'ont pas peur de JLM , pas comme les mâles, qui ne savent que réprimer les femmes ou les jeunes, lui s'en prend aux forts, aux sales personnes qui aiment leur confort au détriment de la société, et qui viennent ensuite nous faire des leçons de vote.
Dommage qu'il pète les plombs ? Pas si sûre. Beaucoup d'entre nous sont exaspérés de l'entubage mielleux commis par politiciens et journaleux. Peut-être que ça leur fait du bien, après tout.
Je me souviens du face à face TV Melenchon / Cahuzac. Le second lisse, imperturbable, le sourire figé, hautain, méprisant, et en face Melenchon, passionné comme dab.
Comme expliqué dans l'article, c'est une stratégie.
Je vais vous confier un secret :-)
On vous a surement saoulé toute votre vie avec la nécessité de corriger votre "défaut" principal.
Et bien prenez votre "défaut" et exploitez le.
Par exemple. Vous êtes hyper sensible?
Et bien au lieu d'essayer de ne plus l'être (ce que vous ne pouvez pas) et de subir votre hyper sensibilité à n'importe quel moment, laissez la vous envahir à bon escient, au bon moment, pour la bonne cause.
Vous verrez, ça marche. :-)
N'importe qui peut faire la même chose avec n'importe lequel de ses traits de caractère.
C'est ce que fait Mélenchon.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.