31
Commentaires

Irak, Ukraine : aux drones, citoyens

Et c'est reparti. Comme en 14. Une photo satellite produite par l'OTAN semble suggérer

Derniers commentaires

On ne peut que rester ébahi devant la haute qualité de la preuve écrasante, l'image fournie par l'Otan.


Rasmussen, secrétaire général de l'otan, est passé de "Fou de guerre" à "Flou de guerre".
Le retournement du Monde, qui il y a une semaine encore expliquait que l'armée ukrainienne progressait alors que les blogs en pointe sur le sujet (ouvertement pro paix/pro rebelles, puisque l'objectif des rebelles est simplement qu'on les laisse en paix) annonçaient au contraire désastre sur désastre pour l'armée ukrainienne a été instructif pour moi : en reconnaissant le sens inverse au rapport de force, le Monde nous dit qu'il avait donc complètement tort, et ces blogs russophiles complètement raisons. Y compris, d'ailleurs, sur la participation russe car sur ces blogs (qui sont énormément lus: un million de vue par jour sur la seule version russe du blog "Colonel Cassad") les commentaires sont plutôt sur le thème "Poutine ne fait rien pour le Donbass et laisse mourrir des russes" vs "mais si, mais c'est compliqué". Voir cette vidéo (mettre les sous titres) assez hallucinante et publiée mi juillet (alors que ça se présentait très mal pour les forces armées du Donbass) :

https://www.youtube.com/watch?v=kLph8dKQBdY

Ce que disait le Colonel Cassad à ce sujet n'est pas très loin de ce que dit le Monde factuellement : pour lui, bien sur que les russes interviennent. Il n'est pas clair qu'il y ait des unités officielles impliquées dans le conflit, par contre la Russie fournit des armes par tous les canaux, et des volontaires, beaucoup de volontaires. Quand au commandement des rebelles, son unification récente est interprétée comme "passé sous commandement de russe", et c'est vu comme une des explications du retournement spectaculaire de la situation. Simplement, si le constat est partagé, la différence est dans l'interprétation qui est elle absolument dépourvue d'hypocrisie. C'est une guerre par proxy, comme les USA et l'URSS notamment (mais aussi la France, rassurez vous) en a mené un certain nombre, et tout celà est normal. En face (pour eux) des volontaires neo nazis de toutes l'europe (il y a même un légionnaire français!) sont venus soutenir ceux des bataillons ukrainiens (heureusement pas tous, ni même la majorité) qui sont dans la nostalgie de la division SS Gallicie, la présence de mercenaires US est bien établie et documentée, et personne ne doute que les jolies photos des statellites US présentant un intérêt stratégique ou tactique pour Kiev leur sont fournies à grande vitesse, de même que de toute évidence les rebelles sont aussi bien informés que ne l'est Moscou à ce niveau.Surtout, entre le leak de la secrétaire d'état US qui annonçait un gouvernement de sortie de Maydan identique à celui qui a été (à coté du désormais fameux "fuck the EU") et les documents leakés de la Rand corporation, il est difficile de prétendre que le pilotage US du gouvernement de Kiev est une totale fiction.

Il faut aussi noter qu'une force de 1000 soldats russes resterait globalement anecdotique dans le conflit, où les effectifs mobilisés par l'armée ukrainienne sont, des chiffres qui circulent, plutôt de l'ordre de 50 000 hommes.

Bref, une fois la situation décrite pour ce qu'elle est manifestement depuis Maïdan, c'est à dire une guerre par proxy, on cesse de s'émouvoir pour un rien : tout le monde joue la partie selon ces règles là. Dans celles ci les gouvernements doivent paraitre soutenir mais ne pas agir par eux mêmes tout en agissant le plus possible. De temps en temps, un gouvernement se fait gauler. Mais ce qui n'est pas dit, c'est que l'armée ukrainienne a enchainé des erreurs de commandements catastrophiques, que la colère gronde pour cette raison contre l'executif, et que blamer les Russes devient un passage obligé parce que sinon il faudra expliquer comme avec une supériorité en nombre, matériel et commandement écrasante les choses ont pu aussi mal tourner, et la réponse est que la volonté de faire des annonces triomphalistes à amener l'armée dans un piège mortel (les "chaudrons" sur ces blogs remplis de cartes militaires. En gros: quand vous êtes dans le chaudron, c'est pas bon.). Il faudra admettre que c'est l'armée ukrainienne elle même qui a armé les rebelles en l'abandonnant régulièrement sur place, en panique. Il faudra reconnaitre qu'on a menti sur les chiffres de victimes, qu'on ne se foule même pas à rapatrier les corps dont on ne dit pas qu'ils sont morts mais "portés disparus", etc. Mais bon, ça c'est la politique politicienne ukrainienne, ça ne nous concerne que pour se rappeler les biais de la parole de Kiev.

Le vrai scandale là dedans à mon sens c'est plutôt que notre presse ne relaye pas le contenu documentaire accablant sur le fait que l'expédition de Kiev est ouvertement présentée comme "punitive" et de fait cible délibérément les civils, prétend que les villes qu'elle attaque sont vides alors que les gens se sont retranchés dans les caves de leurs immeubles, etc. Pour toute personne qui veut savoir à quoi ça ressemble vu du Donbass, ou tout simplement savoir ce qu'est une guerre en 2014, le documentaire suivant est aussi rare qu'exceptionnel. Mais attention, c'est rien de dire que c'est dur. Pas "dur" comme quand c'est "image choquante" sur les-crises.fr. Le mot "insoutenable" est à comprendre ici littéralement : j'ai d'ailleurs arrêté en route et même assez tôt. Par contre je recommande fortement à la rédaction d'@si de le regarder. En tant que documentaire de guerre, il me semble qu'on a rien vu si on ne l'a pas vu.

https://www.youtube.com/watch?v=0ozdz7fMdXI
Hors-sujet : Affaire Grégory : pour le juge Lambert, Bernard Laroche est innocent.
Le juge Jean-Michel Lambert... Ceux qui ont lu le livre-référence de Laurence Lacour (ex-modo d'ASI) sur l'infanticide de Lépanges-sur-Vologne, savent de quelle manière catastrophique il a instruit l'affaire, s'acharnant sur la personne de Christine Vuillemin.
Aujourd'hui, aucun élément nouveau ne permet de disculper Bernard Laroche, mais comme le petit juge a un bouquin à vendre, il en fait la pub avec une fausse révélation-choc.
D'après la journaliste ukrainienne freelance, Olga Tokariuk, des manifestants moscovites qui protestaient contre l'invasion russe en Ukraine (photos sur son compte tweeter), sont actuellement détenus, certains arrêtés il y a 15 jours.
Les cons ! Protester contre une invasion qui n'a pas eu lieu ! Espérons pour eux que la justice poutinienne se montre clémente, et que leur détention soit également virtuelle.
"polyphonie médiatique"

C'est une forme de polyphonie limitée à la répétition constante d'un même thème : le canon.
Comment nous savons que Wahington ment à propos de "l'invasion russe" en Ukraine. Par Paul Craig Roberts.
Désolé, j'ai rien pu faire à l'international.
Ici, j'ai arrosé les plantes.
Védrine ? Ni plus ni moins.
Facile de moquer "l'indignation morale universelle" au chaud chez soi ...
bon, ben oui, Daniel c'est d'accord, euh...Védrine dit ça, bon d'accord, hein, mais, que, quoi, mais
à la fin....qui fait quoi réellement pour arrêter ces massacres?
Selon des sources généralement bien informées, des soldats français seraient présents en Afrique.
Cette intrusion est intolérable ! Qu'attendent les Etats-Unis d'Amérique pour prendre des mesures économiques contre la France ?
Qui peut croire les explications saugrenues du gouvernement français ("Nos soldats ont franchi la frontière par erreur", ou bien "Ils sont en vacances") ?
Des exemples d'articles signés Caroline Fourest, appelant à bombarder les djihadistes de l'Etat Islamique ?
Pas la moindre petite manif, même interdite ? Quelle idée de faire victime pendant les congés payés.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.