34
Commentaires

Insulte coupée au montage : Zemmour peut-il être (encore) condamné?

Commentaires préférés des abonnés

Nous avons ici notre Zemmour à nous en la personne de celui qui déshonore le Finistère

Nous devrions lui remettre la croix du mérite en bassesse vu tout le mal qu'il se donne à éructer


Mais rien de nouveau avec le bouffon Zemmour qui pimente les émissi(...)

Pour avoir donner des prénoms (deuxièmes, je ne suis pas fou non plus) étrangers à mes filles, je ressens une haine profonde à l'égard du petit nazillon et de ses propos. Je les ressens comme une attaque directe contre mes enfants, un souvenir des "h(...)

Approuvé 5 fois

Tout à fait d'accord, je trouve incroyable qu'on pointe les "dérapages" de Zeymour mais pas l'acte immonde qui consiste à lui tendre un micro dès qu'il a qque chose à vendre ! Zeymour fait du Zeymour et c'est pour ça qu'il est invité... La motivation(...)

Derniers commentaires

Elle comme lui ce sont envoyer des vacheries pas plus Zemmour que Sy match nul mais elle a désiré en faire une affaire perso. d’ailleurs Ardisson n'était pas content c'est ce qu'il a dit à Morandini  et à d'autres etc.

Bonjour,

Deux remarques, la première sur le fait qu'il trouve assez facilement à se faire inviter sur les plateaux télé.

L'argument d'Ardisson qui consiste à prendre pour justification le tirage de ses bouquins s'inscrit dans un véritable cercle vicieux, car chacun sait bien que la promotion télé concourt à augmenter les ventes.

Ma deuxième remarque concerne la hauteur des peines prononcées qui, pour un multi-récidiviste, me paraissent toujours dérisoires.

Ce sont de minuscules piqûres de moustiques face à ce qu'on peut deviner des ses revenus professionnels, voire pourraient même contribuer à la tentation de récidive.

Moi, dans ma grande naïveté d'enfant, je pensais que devenir grand c'était savoir se contenir.


Il y a toujours des autres qui font des trucs qui font monter la colère et on doit apprendre avant de devenir grand, c'est à dire de posséder une force physique, à se contenir.


Et je me disais aussi que vu que j'étais une femme et que ma force physique serait de toute façon résiduelle, j'avais de la chance car cet effort de contention me serait bien moins difficile puisque je serais rarement en situation de casser la gueule à qui que ce soit sans m'en prendre le double.


Et je me disais enfin que j'étais dans un pays qui avait organisé une police et que du coup, pour ceux que j'énervais, il y avait aussi une raison de se contenir pour ne pas s'en prendre le retour.


Et puis il y a eut ça.


Article 24

 

Seront punis de cinq ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article précédent, auront directement provoqué, dans le cas où cette provocation n'aurait pas été suivie d'effet, à commettre l'une des infractions suivantes : 

1° Les atteintes volontaires à la vie, les atteintes volontaires à l'intégrité de la personne et les agressions sexuelles, définies par le livre II du code pénal ; 

2° Les vols, les extorsions et les destructions, dégradations et détériorations volontaires dangereuses pour les personnes, définis par le livre III du code pénal. 

Ceux qui, par les mêmes moyens, auront directement provoqué à l'un des crimes et délits portant atteinte aux intérêts fondamentaux de la nation prévus par le titre Ier du livre IV du code pénal, seront punis des mêmes peines. 

Seront punis de la même peine ceux qui, par l'un des moyens énoncés en l'article 23, auront fait l'apologie des crimes visés au premier alinéa, des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité ou des crimes et délits de collaboration avec l'ennemi. 

Tous cris ou chants séditieux proférés dans les lieux ou réunions publics seront punis de l'amende prévue pour les contraventions de la 5° classe. 

Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement. 

Seront punis des peines prévues à l'alinéa précédent ceux qui, par ces mêmes moyens, auront provoqué à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur sexe, de leur orientation ou identité sexuelle ou de leur handicap ou auront provoqué, à l'égard des mêmes personnes, aux discriminations prévues par les articles 225-2 et 432-7 du code pénal. 

En cas de condamnation pour l'un des faits prévus par les deux alinéas précédents, le tribunal pourra en outre ordonner : 

1° Sauf lorsque la responsabilité de l'auteur de l'infraction est retenue sur le fondement de l'article 42 et du premier alinéa de l'article 43 de la présente loi ou des trois premiers alinéas de l'article 93-3 de la loi n° 82-652 du 29 juillet 1982 sur la communication audiovisuelle, la privation des droits énumérés aux 2° et 3° de l'article 131-26 du code pénal pour une durée de cinq ans au plus ; 

2° L'affichage ou la diffusion de la décision prononcée dans les conditions prévues par l'article 131-35 du code pénal.




Comme si on pouvait provoquer à la discrimination, à la haine ou à la violence à condition de ne pas le faire à raison de l'origine ou de l'appartenance ou de la non appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée.


Comme si par exemple on pouvait provoquer à la haine en raison de l'appartenance à une catégorie professionnelle.

Comme si par exemple on pouvait provoquer à la discrimination en raison de l'adhésion à une idéologie non religieuse.

Comme si par exemple on pouvait provoquer à la violence en raison d'une situation de fortune.


Ce type de législation ne constitue pas le droit : la recherche d'un compromis social sur lequel on puisse s'accorder ; faire suivre le mot violence par seront. 


Ce type de législation est à nouveau la constitution d'un groupe humain qui se place au-dessus d'un autre groupe humain ; certains ont facile d'accepter les policiers, les riches et les néo-libéraux ; d'autres ont facile d'accepter les non genrés, les religieux et les universalistes. Les seconds se sont réservés une petite place pour exsuder leurs débordements.

C'est quand même fou sur le principe, qu'il y ait un métier qui se nomme "polémiste". C'est cool, c'est facile, on peut y mettre ce qu'on veut, à partir du moment où ça dérange une partie de la population. En fait, il s'agit surtout là d'une habile manoeuvre sémantique pour placer des amis à des postes. Parce que sincèrement, polémiste, tout le monde peut le faire, personne n'a une opinion "universelle". 

je donne raison à Zemmour, un prénom, ça peut te suivre toute ta vie, par exemple, je m'appelle Kévin, et bien toute ma vie on m'a pris pour un débile, un con, une merde, on m'a toujours décrédibilisé, du coup j'ai un job de merde, j'habite un appart minuscule hors de prix et je suis célibataire, tous les Kévin que j'ai pu croiser dans ma vie avaient à peu près le même parcours et les mêmes problèmes, de plus j'ai trois frères qui s'appellent Brandon, Dylan et Joey, à cause d'une série que nos parents regardaient dont j'ai oublié le nom, et bien eux aussi ont une vie de merde, alors oui, c'est important un prénom, les parents ont pas intérêt à se rater s'ils veulent le bien de leur môme.

Je comprends maintenant pourquoi vous l'avez fait changer pour "BleuBite", dans votre cas ça sonne bien mieux...

Condanné et toujours invité...à croire que l’on aime la racaille en FRANCE ???

Pour avoir donner des prénoms (deuxièmes, je ne suis pas fou non plus) étrangers à mes filles, je ressens une haine profonde à l'égard du petit nazillon et de ses propos. Je les ressens comme une attaque directe contre mes enfants, un souvenir des "heures les plus terribles de notre histoire" 

Ceci étant précisé, je suis totalement  contre ce que laisse entendre votre conclusion"Des condamnations régulières qui n'ont pas empêché RTL, L'Opinion, France Inter, LCI, BFM ou encore Europe 1 de l'inviter pour la parution de son dernier livre. ", à savoir qu'il faudrait censuré Zemmour. La linerté d'expression ne se négocie pas. Elle doit être pleine et entière même pour les ordures. C'est le prix à payer pour notre liberté.

Il est rigolo ce type.

C'est quoi un prénom |français| ?

Déjà le sien ne l'est pas, Eric, c'est germanique.

On est mal barré.


Nous avons ici notre Zemmour à nous en la personne de celui qui déshonore le Finistère

Nous devrions lui remettre la croix du mérite en bassesse vu tout le mal qu'il se donne à éructer


Mais rien de nouveau avec le bouffon Zemmour qui pimente les émissions de Thierry Ardisson et autres et aide à renflouer leur compte avec tout ce flouz dont ils ne se soucient pas de l'odeur

Rien de nouveau avec ce bouffon qui aide notre pays à retourner à cette tiédeur des charentaises de Pétain

et rien de nouveau avec ce ricanement de Thierry Ardisson qui se délecte avec gourmandise et lâcheté de ces éclats racistes qui boostent son audimat et nous amènent sûrement la venue prochaine de la fille de Le Pen, celle qui valse en compagnie des nazzis de Vienne ou Linz



Zemmour aime tellement la France qu'il ressemble à un Allemand qui aimerait tellement l'Allemagne qu'il en viendrait à excuser Hitler

mon dieu mais c'est horrible, zemmour serait un facho raciste ?  merci Sy de l'avoir démasqué  !   

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.