13
Commentaires

[Info ASI] Bientôt la fin pour "Le Monde des Religions"

Le Monde des religions, seule publication française non-confessionnelle consacrée au fait religieux, prévoit de publier son dernier numéro bimestriel au mois de février. Sa rédaction est vent debout contre la décision, découverte le 20 décembre dernier. Explications.

Commentaires préférés des abonnés

 "les représentants du personnel de Malesherbes Publications découvrent, en plein conseil d’administration, les éléments budgétaires prévus pour 2020. Cette filiale à 100 % du groupe Le Monde n’a prévu que deux mois de financement"


Découvrir en p(...)

Non, cette revue n'est pas lue que par des catholiques, mais pour enterrer la diversité et le sérieux des informations, rien de tel que de ne pas les soutenir. Si tous les journaux non "rentables" été abandonnés, il n'en resterait pas beaucoup mis à (...)

On les invite à une vente aux enchères, et ils en profitent pour faire du journalisme d'investigation sur panneaux d'affichage

Derniers commentaires

Première observation, les personnes qui travaillent au Monde des Religions et qui sont révulsées, on les comprend, par cette annonce de fermeture, souhaitent rester anonymes. 


Que craignent-elles ? De perdre leur emploi qui de toute façon va disparaître ?


Deuxième observation : Pourquoi qualifier d'antédiluvien le site du Monde des Religions qui n'est ni plus ni moins antédiluvien que beaucoup d'autres sites d'information ou "consacrés à la déconstruction des narrations médiatiques"...


Troisième observation : Les explications des propriétaires du journal ou de leurs affidés tournent toutes autour de l'absence de rentabilité qui serait due "a la chute de l'église catholique dans ce pays".  


Et moi qui croyais avoir lu que Le Monde des Religions n'était pas une revue confessionnelle.


C'est quand même curieux de constater que plein de titres de la presse écrite qui ne sont pas rentables continuent de paraître. Peut-être la religion qu'ils défendent (celle du pouvoir en place) mérite-t-elle ce sacrifice.

Bizarre cette remarque sur le public catho de la publication. C'est pour moi une clef de lecture du fait religieux qui n'a pas d'équivalent en France (tout supports confondus). C'est un outil génial pour ceux qui veulent comprendre les pratiques, les sous-jacents, et les évolutions en cours. Ils gagneraient à avoir un site internet digne de ce nom avec un accès facile aux archives.

Pour ceux qui pense que c'est une revue catho, achetez le magazine une fois pour vous défaire de l'idée (ou au moins lisez le sommaire du dernier numéro). Ils font peut-être intervenir plus de catholiques que d'autre pratiquants (parmi les philosophe, et encore je suis pas sûr), mais pas c'est clairement pas orienté vers cette religion (ou vers une autre d'ailleurs). C'est plutôt descriptif des pratiques actuelles, des théories sous-jacentes, et des liens entre matérialité, spiritualité, mysticisme et religion. Je n'ai pas lu depuis le départ de Frédéric Lenoir, mais c'était au moins à l'époque une revue de grande qualité.

Espérons qu'ils trouvent une solution intelligente pour sauver la publication...

La religion n'a pas d'avenir, le foot a déjà pris la place. Qu'ils fassent un mensuel du ballon rond.

Pour ceux que la disparition de la religion intéresse, je les renvoie à l'oeuvre de René Girard.

J'ai acheté quelques N° au fil des années, quand un des sujets traité m'intéressait; je les ai encore. Bon ça remonte quand même.

Dommage, une publication comme ça qui disparait, c'est du savoir en moins.

Non, cette revue n'est pas lue que par des catholiques, mais pour enterrer la diversité et le sérieux des informations, rien de tel que de ne pas les soutenir. Si tous les journaux non "rentables" été abandonnés, il n'en resterait pas beaucoup mis à part les porteurs de publicité et autres porte-voix des milliardaires.

J'avais de cette revue une image très "catholique". Je découvre dans cet article que, malgré les intentions affichées, je n'avais pas tort. Si leur public est essentiellement catholique... ya peut être une raison? En tout cas, il y a une remise en question que la direction ne semble pas avoir du tout envisagée, la clé sous la porte, et hop, virez de là. 


Alors que, y compris pour une athée totale comme moi, la mise en perspective des différentes religions (et pourquoi pas des non-religions, qui ont souvent quelque chose de commun avec les religions*) est actuellement d'utilité publique. 


* En finissant une salade de lentilles où en été je rajoute quelques tomates, je me suis surprise à rigoler "ah ben non, c'est contraire à ma religion".

 "les représentants du personnel de Malesherbes Publications découvrent, en plein conseil d’administration, les éléments budgétaires prévus pour 2020. Cette filiale à 100 % du groupe Le Monde n’a prévu que deux mois de financement"


Découvrir en plein conseil d'administration que sa boite est prévue pour fermer dans deux mois... ça met quand même en évidence un mode de gestion (généralisé) qui est inacceptable. Que nous ne devrions donc plus accepter. 


Les gens qui bossent au quotidien dans une boîte sont les véritables propriétaires, ce sont eux qui l'ont "cultivée" pendant des années et qui l'ont faite ce qu'elle est devenue. Il viendra un jour (ou pas? il est vrai que ça n'en prend pas précisément le chemin) où ce genre de truc sera aussi dinosaure que la vente d'un esclave.


 

On les invite à une vente aux enchères, et ils en profitent pour faire du journalisme d'investigation sur panneaux d'affichage

Qui s'en fout ? 🤚

[Info ASI] Bientôt la fin pour "Le Monde des Religions" - Par Loris Guémart | Arrêt sur images

arretsurimages.net

Il faut dire que Le Monde des religions, que je lisais de temps à autre, manquait un peu de substance et de sérieux : souvenir: j'ai lu un jour dedans une blague gentille sur le Dalaï lama, telle que je l'avais réécrite dans le blog que je tenais en ce temps là; ça fait toujours plaisir; l'ennui, c'est qu'elle était présentée comme une perle de sagesse bouddhique authentique.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.