16
Commentaires

Incidents lors de la construction de la "News Factory" de Bolloré

Le paquebot média de Bolloré n’en finit pas de tanguer : alors que les salariés ont massivement reconduit la grève jusqu’à lundi 11h30 – grève déclenchée par l’arrivée de Jean-Marc Morandini comme nous le racontions ici – les locaux d’iTELE ont connu un samedi mouvementé commenté sur le compte Twitter des grévistes iGREVE et complété pour @si par le journaliste de la chaîne Guillaume Auda ainsi que la syndicaliste Françoise Feuillye.

Derniers commentaires

Tout se pète la gueule chez Bolloré : Canal+, I-télé, l'enseigne de New Factory, ses trains africains...
D'ici à ce que son yacht coule...
Parmi les plus grands méfaits de Bolloré: l'accaparement de terres agricole. Après le groupe Louis Dreyfus, le deuxième plus gros investisseur français dans les terres agricoles se nomme Vincent Bolloré. Son groupe, via l’entreprise Socfin et ses filiales Socfinaf et Socfinasia, est présent dans 92 pays dont 43 en Afrique
http://www.bastamag.net/Bollore-Credit-agricole-Louis

Dans ces 92 pays, là où s'est installé Bolloré, les paysans ont été chassés de leurs terres, les cultures vivrières ont été remplacées par des cultures industrielles: huile de palme, agro-carburants; la misère, la faim se sont étendues ; les habitants sont partis grossir les bidonvilles ou se sont exilés

Cet accaparement qui dépossède les paysans contribue à la malbouffe et à l'obésité dans les pays occidentaux http://www.lepoint.fr/editos-du-point/anne-jeanblanc/l-obesite-pese-de-plus-en-plus-lourd-sur-notre-economie-02-09-2016-2065433_57.php, contribue au réchauffement climatique( transport de ces marchandises vers nos pays) et à la destruction de terres agricoles ici: entrepôts pour le stockage des marchandises, des containers, déchetteries pour les emballages de cochonneries qui remplissent les rayons des grandes surfaces; on pourrait se passer d'une grande partie de ces marchandises.
Un commentaire sur le sujet réalisé aujourd'hui par Robin Andraca et Manuel Vicuña : enfin !!!

Enfin, c'est dit qu'Itélé n'est qu'un robinet à images complètement insignifiant.
Et démontré de la meilleure des manières, sans fioriture, sans commentaire.
Personne n'est capable de citer une émission d'Itélé de ces dernières années...

On sent que Guillon se force pour sortir qq chose, mais il a pas l'air trop sur de lui.
Les autres... zéro pointé, même ceux qui y ont bossé (sauf R. Buisine).
Et même celui qui y travaille actuellement, il rame sévère pour essayer d'expliquer en quoi Itélé est différente des autres chaines infos.

Bref, le soutien à la grève c'est un réflexe corporatiste de journalistes qui se disent peut-être qu'il y a un employeur potentiel en train de se barrer en cacahuètes.
"News Factory"
Au moins c'est clair. Dans ces bureaux on ne va pas chercher l'information, on va la fabriquer!
"News Factory" sonne bien, je trouve. Incontestablement mieux que "Usine à nouvelles".
De plus, sans le o, qui est tombé, les Français pourront le prononcer à peu près correctement.
Ah ben zut alors les employés arrivent à l'usine et ils constatent que les machines ont été emmenées en Moldavie là ou c'est plus rentable.
I-télé dont l'audience est difficilement mesurée, car proche de la marge d'erreur... apprend la compétitivité.
Mais les salariés ont du garder de bons contacts chez les experts qu'ils ont invités pour encourager les victimes à se pas contester la marche du progrès, ni s'arquebouter sur leurs acquis, à accepter la mobilité et la reconversion dans les secteurs qui embauchent à 250 km, dans l'hotellerie ou les services à la personne.
Nul doute qu'ils sauront rebondir.
A moins qu'ils aient envie de déchirer des chemises...
Quand ils sont venus pour les contis...
Le style de management à la hussarde de Bolloré n'est pas sans rappeler celui de FranceTelecom... avec les conséquences que l'on connaît.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.