71
Commentaires

Identité nationale : le décompte de Peillon est (presque) bon

"Affirmation mensongère ! Contre-vérité flagrante !" Le démenti de Patrice Duhamel, numéro deux de France Télévisions aujourd'hui dans Libération, est sans ambiguïté. Samedi, Vincent Peillon avait dénoncé dans une interview au Monde le fait que "l'audiovisuel public a décidé de programmer une série de débats sur l'identité nationale et l'immigration" et dénombré "sept émissions sur neuf organisées aux heures de grande écoute (...) consacrées essentiellement à cette question". La direction du groupe public a sorti les grands moyens pour démentir l'eurodéputé PS, qui a dénoncé la "servilité de certains dirigeants". Selon notre propre comptage, ce sont six émissions de France 2 sur neuf qui ont été, au moins en partie, consacrées à ces sujets.

Derniers commentaires

Tiens, je viens de voir ça: l'article d'@si mis en lien sur le blog de Peillon


C'est juste parce que ça l'arrange ou bien ?
shakeqi, convaincu que notre pays est fille aînée de l´église, rejette la Turquie, membre éminent selon lui du monde arabo musulman, ( surtout arabo, les turcs apprécieront), comme si je faisais partie, moi, du monde européo-chrétien, doit certainement ignorer que le dogme catholique est né en....Turquie, où il fut décidé de la nature de jésus, de sa mère et de toutes ces croyances désuètes.
Il est clair que son catéchisme n´est pas le mien, il est tout aussi vrai que le vatican a 2000 ans d´existence que Mahomet avait un harem, et si la France est fille aînée etc..., alors la Turquie en est la mère.

Nous voilà donc gouvernés par des gens qui veulent protéger les origines chrétiennes de la France. Et qui mettent en oeuvre une politique qui va totalement dans ce sens. Et dans ce sens donc, les français sont gouvernés par des gens qui ne respectent même pas notre Constitution. :
Article 1er

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

Ce même chanoine qui proclamait que la construction européenne avait pour but de nous protéger du.....socialisme

Identité nationale italienne, puisque l´on sait à quel point ptit préz est proche de ce pays, écoutez Mermet du 26/01. Pour ma part, je ne suis pas arrivé à l´écouter jusqu´au bout. Insupportable

Combien de temps encore cela va-t-il durer ?
Apathmel en a remis une couche ce soir, en fin de 1ère partie chez Denisot... avec Flanby-qui-veut-devenir-candidat-PS-aux-présidentielles.
Vincent Peillon a insulté des journalistes et patrons de chaîne, c'est inadmissible, a-t-il martelé avec son oeil dur-de-chez-dur-de-quand-il-interviewe-un-sale-gauchiste ! Mais il va arrêter de "tancer" le politique qui ne marche pas dans leur combine à tous ?
Qu'est-ce qu'il peut m'énerver en moralisateur. Déjà en journaliste, il m'énerve alors...
Merci pour cet éclaircissement, c'est le rôle d'ASI.
Ah sujet croustillant coco , la burqa , l'identité nationale , les minarets ... c'est quand meme moins déprimant que le chomage ou les sdf
enfumage &co by sarko

http://photomontages-pablo-fakes.over-blog.com/
pour le moment je n'arrive pas encore à saisir le sens exact de cette querelle entre Peillon et France Télévisions ; je ne saisis pas le pourquoi des cris d'orfraie d'un De Carolis et d'un Duhamel ??
pourquoi ne peuvent-ils pas reconnaître que leurs émissions tournent autour des débats élyséens ??
Bonjour,
@si se sent-il visé par les propos déplacés d'Apahie ? (dans le vite lu).
Moi je pense que tous ces "bons messieurs" offusqués s'enfoncent d'eux mêmes et que même si la réponse est oui, il faut les ignorer.
Désolé, je vais encore devoir aller à l'encontre du concert de bêlements ici, mais si j'utilise seulement le décompte proposé par arrêt sur image (ie sans même chipoter sur les durées données, qui selon l'observateur pourront probablement être facilement raccourcie):

si on cherche à appliquer le critère de "débats de France 2 ont été consacrés en majeure partie aux questions de l'immigration ou de l'identité nationale"

Le 14 janvier, A vous de juger recevait donc Eric Besson et Marine Le Pen. => 0->1/1
le 7 décembre 2009 (...) "Que cache la querelle des minarets" => 1->2/2
le 9 novembre (...)"Qu'est-ce qu'être Français ?" => 2->3/3
Le 26 novembre (...) Seulement 30 minutes sur 2h20 d'émission, certes, mais en premier. Donc en premier compte double? Euh nan. => Reste à 3/4
Le 11 janvier (...) pour une émission d'1h30, presque 50 minutes. "Presque" 50 minutes. Du coup, ça doit vraiment être à l'appréciation de l'observateur pour avoir "la majeure partie". Soyons sport, => 3->4/5
le 26 octobre (...) our 2h10 de programme, 1h30 a été consacrée à l'identité nationale, l'immigration et la burqa. Un peu moins tangeant ici => 4 -> 5/6
l'édition du 22 octobre d'A vous de juger(...) moins de 10 minutes aux questions d'immigration ou d'identité nationale. A moins que l'émission ait durée moins de 20 minutes, c'est encore un nan. => 5/7
Et les 2 dernières (le 8 décembre (...) et le 23 novembre) sans aborder le sujet => 5/9, en étant sport. Sinon on tombe à moins de la moitié...

Donc si on regarde les chiffres on pourrait titrer que l'analyse de Vincent Peillon était grossièrement évalue de quasiment 50%. On peut considérer ça presque bon... on peut...

PF
Quelqu'un comprend-il pourquoi le mot presque a été mis entre parenthèses dans le titre ?
Pourquoi Joffrin, dans son édito de ce matin, vole-t-il au secours de ces "morues" que sont Carolis-Duhamel-Chabot ? Je cite " .... quant à la direction de France Télévisions.... elle présente un bilan qu'on s'accorde à trouver très honorable et cherche à préserver sa neutralité....". Pourquoi, au bout du compte, le P.S., dans son ensemble, les ménage-t-il ? J'aimerais bien qu'@SI m'éclaire sur ce sujet. Simple question que vous n'avez pas osé poser, sans doute par modestie, Daniel Schneidermann : Si Carolis est outré par les accusations de V. Peillon et s'il est tellement sûr d'avoir fait preuve d'indépendance à l'égard du pouvoir politique, alors comment peut-il nous expliquer sa décision d'avoir supprimé l'émission "Arrêt sur images" qui, précisément, pouvait parfois pointer ses petites faiblesses à l'égard du pouvoir politique.
J'en veux pour preuve un seul petit exemple : le soir de l'élection de Sarkozy, alors que les journalistes de France 3 faisaient état de manifestations hostiles à ce même Sarkozy, à Paris et dans quelques autres grandes villes, Rama Yade, présente sur le plateau, est intervenue pour qu'on cesse de donner ces informations qui, selon elle, étaient insignifiantes et déplacées eu égard au triomphe de son maître. Or, à l'époque, Carolis n'a élevé aucune protestation et, par ailleurs, aucun organe de presse n'a pris la peine de relever ce qui était déjà bel et bien un abus de pouvoir..........Sauf Arrêt sur images.
Reste l'édition du 22 octobre d'A vous de juger, qui recevait Brice Hortefeux. Selon nos constations, il a surtout été question d'insécurité et de délinquance, et moins de 10 minutes aux questions d'immigration ou d'identité nationale...

Il ne me semble pas exagéré de considérer cette dernière émission sur l'insécurité comme servant clairement les intérêt électoraux de l'UMP —comme le faisaient les autres qui mettaient l'accent sur le débat nauséabond sur l'identité nationale voulu par la même droite extrême— étant donné que c'est le fonds de commerce peu reluisant de notre Petit Timonier et de ses caniches (Hortefeux, Lefebvre, et alii) qui nous produisent une loi par an minimum sur ce genre de sujet. Et je préfère ne pas parler de la campagne médiatique de 2002 qui a tourné uniquement sur ce genre de sujets au grand profit de la droite et de l'extrême-droite....

Aussi, on peut à mon sens considérer le "7 sur 9" avancé par Vincent Peillon comme juste, à condition que l'on définisse l'ensemble ainsi constitué comme celui des "émissions qui servent la soupe à la propagande de l'UMP".
Chabot et Carolis avaient commencé, à l'origine du clash, par faire passer Peillon pour un menteur. Et là, en insistant sur ce point, ils veulent manifestement le faire trépasser. Un homme politique qui passe pour un menteur c'est mortel pour son avenir politique, même si les électeurs ont souvent la mémoire courte. On voit bien la manip des journaleux.

Chaque fois que l'on pourra montrer que Peillon a dit vrai c'est autant de pierres dans la (basse)cour des courtisans médiatiques. Et un journaliste qui ment, c'est pas beau non plus et ça peut être mortel aussi. Déjà que la cote de confiance n'est pas au plus haut, il semblerait...
comme quoi il y a deux façons de faire du journalisme : ramper devant le pouvoir ou rapporter les faits
En tout cas merci a ASI pour sa vigilance et pour ses comptages ..... j ' attend la même analyse de la part de " revu et corrigé " sur la 5 ( mais la je rêve je sais ) et de la part de Libération qui fait chaque jour un dossier " desintox " sur les mensonges ( je rêve aussi là peut être ° ????
Carolis n'est pas con finalement, un peu voyant, mais pas con. Il n'hésite pas à tacler sévèrement Peillon, et à lâcher une vile flatterie l'air de rien à l'attention du gouvernement (la politique sur les cimes), ou de ceux qui n'ont pas apprécié le coup de Peillon, donc en gros la droite. C'est quand déjà son renouvellement (ou son coup de pied au cul vers la porte) de contrat?
Bonsoir

"Les journalistes ont oublié, vis à vis des Hommes politiques, qu'ils n'ont pas été élus, qu'ils ne sont les porte-parole de rien, qu'on leur demande de nous aider à comprendre ce que les Hommes politiques ont à dire."
Alain F, dit le bien-aimé, dans @si du 30/04/09.

Bien à vous.
Sonnez trompette,
Vincent PEILLON a eu parfaitement raison de pas se rendre au débat. Tout le tintamare fait par toute l'Equipe aux ordres de France 2 c'est pitoyable ridicule.
Peillon n'a (peut-être) pas raison

mais il a la bonne méthode

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

A propos d'identite nationale : il semblerait bien que cette identitee commence vraiment a prendre la forme voulu par ce gouvernement :


( via Gilles Klein sur Twitter )

Sur BFMTV :
Sondage

Faut-il accorder l'asile aux Kurdes arrivés en Corse ?

1944 votes
non 84%
oui 16%

et ... les commentaires laissent sans voix

* EDIT :

>< Le Link est ici : ><
Si vincent PEILLON voulait provoquer le débat, il a réussi, Bravo. Qu'une profession se défende, me paraît logique également si elle se sent faussement attaquée mais il n'a pas attaqué LES journalistes mais Arlette Chabot et son chef, prenant soin de dire que les journalistes de la rédaction et des infos faisaient bien leur boulot. Je me demande donc pourquoi les journalistes "animateurs-présentateurs" relaient tant la position de ces 2 personnes mises en cause ? Se sentiraient-elles concernées ?
Bon sang, c'que j'suis contente de ne plus avoir la télé !!!

Je deviendrais raciste, xénophobe et tout un tas d'autres trucs, à force de les écouter. Je ne pourrais plus regarder mon épicier arabe sans me demander s'il ne fomente pas quelque coup fourré, à la dynamite bien sûr. Je regarderais tous les étrangers, les pauvres pas les touristes qui infestent mon quartier, en pensant qu'ils n'ont sans doute pas de papiers et qu'ils sont ici pour me voler mon travail, ou mon pain comme dans le sketch de Fernand Raynaud. Je ne pourrais plus côtoyer des jeunes sans avoir peur qu'ils m'agressent. Je ne pourrais plus regarder une femme voilée sans la traiter de connasse. L'horreur !!!

Jetez vos télés !

Pour les jeunes qui ne connaissent pas et les vieux qui ont oublié ce film :

Network (1976)
SIx émissions sur neuf ? Les électeurs du FNP vont migrer en masse sur la Deux. Le reste de l'humanité, qui s'en tape, devrait ouvrir des livres, au lieu d'aller s'abrutir avec Radio-Paris, ou se faire mal aux ulcères en écoutant les valets mentir en continu.

Se pourraient-ils qu'ils soient consentant sans en être conscients ? Car enfin, leurs indignations ont un petit air authentique qui, si l'on n'avait pas déjà maintes fois pu admirer ces artistes à l'oeuvre, nous semblerait indiquer la présence d'un fond de vérité. Mais voilà... "On voit les oreilles tout entières".
Le battage médiatique sur la grippe A (les centres ferment), n'aura pas suffi à faire tomber les obsessions sur la délinquance, l'identité nationale, l'immigration, la burqa de nos médias-politiques. Les seuls problèmes que le citoyen rencontre dans son quotidien. Peillon a le mérite de pointer les médias sur leur dérive habituelle, depuis .........un certain temps, trop longtemps.
La politique des cimes et du caniveau...elle est bien celle-là. Par opposition, il faut donc comprendre que Besson fait de la politique des cimes? Et que Carolis et Chabot sont leurs tire-fesses télévisuels? Ah ben je comprends mieux pourquoi elle fait la gueule Arlette!

Cela dit, la politique des cimes et du caniveau est en adéquation avec la télé des cimes et du caniveau, tout ça se tient finalement.
Vingt dieux ! ces torrents de haine et d'injures!
Je vais commencer à croire que Peillon a vraiment touché dans le mille !
Et, dites-moi, des duhamels, il y a encore beaucoup d'autres en magasin?
Si après çà carolis n'est pas reconduit par le nabot, c'est qu'il n'y a plus de justice ...
Il reste donc à Peillon à porter plainte pour diffamation!!
La justesse du décompte de V.Peillon n'aura aucune visibilité. Et la meilleure défense étant l'attaque, le député fera l'objet d'une campagne de dénigrement pendant toute la durée de cette "affaire".

Pour remettre en cause la rédaction du service publique, il ne peut décemment pas compter sur les chaînes privées: Canal+ l'a prouvé.

Reste à engager une réaction appropriée: l'action politique... nécessairement relayée par les journalistes eux-mêmes.
Ce qu'il faut faire, c'est en fait, une fois le "buzzzz" lancé, compter les interventions des "accusés" du service public sur les autres media. Plus ils en rajoutent, se défendent, accusent l'"autre partie", plus ils mentent...
J'ai entendu et vu Chabot répéter (comme Lefèbvre répète la parole de son maître) mot pour mot le démenti de Duhamel (frère de Duhamie) !
Fastoche, tiens, de faire les décomptes de temps majorité/opposition... on rebaptise des émissions, et hop, ni vu ni connu j't'embrouille !
C'eût été drolatique en d'autres temps, mais à l'heure actuelle, c'est pathétique !
Ils vont arriver à redonner une super aura à Peillon (qui avait aussi quelque peu "menti"). Tant pis pour eux !
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.