39
Commentaires

Hulot, J+1 : la course continue

Commentaires préférés des abonnés

J'avais presque oublié que mes lieux de promenade allaient bientôt être envahis par les gros bœufs avinés, armés jusqu'aux dents.

Bientôt un an qu'on avait recouvré la liberté de marcher, jogger, vététer en forêt, sans tomber nez à nez avec un de ces (...)

" Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou ou un économiste " ( plus précisément, j'ajouterai un économiste " libéral' ou un politicien )

Merci.

Hier, j’ai découvert qu’en France on chassait des espèces d’oiseaux en danger mondial, comme les tourterelles des bois et les fuligules milouins.


Il revient à chaque État membre d’identifier les espèces chassables sur son territoire, d’aprè(...)

Derniers commentaires

L'effondrement, le grand effondrement n'est pas que social, économique, il est aussi l'effondrement de la réflexion


Voici le clip de campagne sénatoriale aux primaires de Floride de Ron DeSantis, le suppôt de Trump


Ayant vu le clip qu'on pourrait penser avoir été écrit par les Monty Python ou les Inconnus,

on découvre ce jour que le nominé pour les Républicains n'est autre que Ron DeSantis


Ce même jour on découvre aussi des raisons d'espérer avec la nomination du progressiste Andrew Gillum chez les Démocrates


comme quoi "les sociétés décident de leur disparition ou de leur survie "


-Depuis le 2 janvier 2018 les chasseurs sont autorisés à utiliser des "modérateurs de son" ( ou silencieux), pour "préserver l'ouïe des chasseurs".


Que de vérités dans cette émission de Frence Inter avec Hulot naîf à la vanité blessée parfaitement sincère qui plus est mais qui nous prend absolument __pardonnez-moi__ pour des cons, et ça ne date pas d'aujourd'hui. Les ambitions déçues drapées de peurs légitimes devant l'inéluctables sont décidément un spectacle bien pénible...

faudrait pas non plus en faire un Martyr, du Hulot, c'est ce qu'on croirait en tout cas en lisant l'édito dithyrambique d' Edwy Plenel, on ne sait plus trop si il parle de Jésus ou d'un mec qui a accepté de son plein gré un poste au gouvernement d'Emmanuel Macron). 

https://www.mediapart.fr/journal/france/280818/nicolas-hulot-une-demission-salutaire-un-tournant-historique

Rrrrâââh ! Jésus Marie Joseph ! Cette Une de charlie Hebdo !

M'étonnerait pas que des jihadistes de l'Eglise catholique viennent "finir le travail", comme disent certaines bonnes âmes pieuses.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Pan sur le bec :

"inanité de la psychiatrisation immédiate (voir notre montage) dont les bavards des chaînes d'info ont habillé la démission de Hulot. Enfilez-lui sa camisole, et donnez-lui sa tisane, au démissionnaire, et qu'on passe à autre chose. La part faite de l'inconséquence des éloges personnels prodigués à Macron et Philippe (syndrôme de Stockholm ?) "

Où Daniel Schneidermann tombe dans le travers qu'il dénonce. Allez, je sais que ce n'est pas facile de tenir la cohérence ... !

En ce qui concerne la diminution du prix du permis de chasser .


A priori, il faut 3 signatures : le ministre du budget ( c'est une diminution des recettes de l'Etat), le ministre de l'agriculture et le ministre de l'Environnement .



La première question :  peut-on diminuer le prix du permis de chasse sans l'accord des 3 ministres ?


Si l'accord du ministre de l'environnement est nécessaire ( l'Office de la Chasse a une double tutelle) : quelle était la position de Hulot ?


 Soit il était pour : et on pourrait se demander pour quelle raison.


Soit il était contre, et on pourrait se demander pourquoi il n'a tout simplement pas refusé cette décision . 



Etait-il d'accord, 


a-t-il refusé d'aller au clash,


ou la décision pouvait-elle légalement se prendre sans son accord ?


nous y voila ,l'explication par la psychiatrisation :le fameux "burn out" tant à la mode ....

qui sert à virer ou mettre au placard ,ce qui revient au meme , les empêcheurs de tourner (rapporter) en rond dans toute entreprise ; ici le gouvernement en place .

ce qui a pour avantage de masquer les responsabilités en culpabilisant le dit coupable , desormais !!


bien qu'éculée , le formule fonctionne apparemment encore ???


on s'éloigne du réel , encore une fois 

Merci du conseil, pressant, d'écouter les 40 mn de Hulot dans leur intégralité, c'est ce que je suis en train de faire, et vraiment ça change complètement l'opinion que j'ai de lui. 


J'ai écrit ailleurs "fallait pas y aller",  je pense désormais qu'il a bien fait, vu le profit qu'il en a tiré et les arguments qu'il nous déroule. On a rappelé cruellement ici l'époque du gel douche... c'est le droit des gens à évoluer qui est en cause. 


Reste ce mystère, en effet, de sa tendresse renouvelée pour les deux chefs d'orchestre que sont le président et le premier ministre. À sa décharge, cela devrait au moins nous empêcher de polariser sur deux têtes en oubliant toutes les autres, dont les nôtres.

Merci.

Hier, j’ai découvert qu’en France on chassait des espèces d’oiseaux en danger mondial, comme les tourterelles des bois et les fuligules milouins.


Il revient à chaque État membre d’identifier les espèces chassables sur son territoire, d’après une liste pré établie de 80 taxons classés en Annexe II de la Directive européenne. La France en chasse 64, soit plus de 80%, ainsi que des sous-espèces classées en Annexe I. Le deuxième pays ayant inscrit le plus d’espèces chassables, le Danemark, arrive loin derrière avec 32 espèces chassables, soit 40%. Même en comptant notre pays, la moyenne de l’ensemble des pays de l’Union Européenne est de 14 espèces chassables, soit 5 fois moins qu’en France ! Ainsi, en 2015, sur la base des connaissances scientifiques, force est de constater que 20 espèces menacées ou quasi menacées dans l'UE sont encore et contre toute attente chassées en France, malgré leur mauvais état de conservation. Et la liste s’allonge, avec, par exemple, les galliformes de montagne…

Quand Fabrice Nicolino était chroniqueur d'ASI.

J'avais presque oublié que mes lieux de promenade allaient bientôt être envahis par les gros bœufs avinés, armés jusqu'aux dents.

Bientôt un an qu'on avait recouvré la liberté de marcher, jogger, vététer en forêt, sans tomber nez à nez avec un de ces tueurs, arborant fièrement son calibre, sa cartouchière, son treillis et sa couperose.

Mais la chasse à la lecque dont j'ignorais également l'existence - le seul raffinement de ces viandards réside finalement dans la cruauté de leurs méthodes de piégeage - m'a donné une idée : 

Une pierre posée en équilibre sur quatre branches, comme pour les grives, mais énorme la pierre. Et à la place des baies de genièvre, une bouteille de pastis.

A la fin de la saison, je devrais pouvoir afficher un joli tableau de chasse.



Il faut inscrire au plus vite "la chasse à la lecque et la chasse à la glu" au Patrimoine Culturel Immatériel de l'Humanité puisqu'elles paraissent si importantes au point de mobiliser deux heures du précieux temps de Macron et Hulot comme nous l'indique Daniel Schneidermann


Pour ce qui est du reste, le plus important à mes yeux, infiniment plus important que la consultation en pyschiatrie gratuite sur tous les médias de Hulot, et maintenant le passage sur le divan de Lea Salamé et Nicolas Demorand, c'est que le déshabillage de la politique écologique de Macron est un véritable strip-tease qui montre que le roi est nu, et que bien fou celui qui y a cru.


Le pire est résumé par le titre de Daniel Schneidermann "La course continue"


Quant à savoir qui va se déguiser en clown de l'écologie et va succéder à Hulot, pfui !

A chaque fois que dans une loi il est écrit : "le ministre chargé de....autorise dans les conditions qu'il détermine...." , 

 

et ce quel que soit le ministère concerné, 


cela signifie qu'une décision doit être prise , laquelle se prend si tout va bien après une réunion de concertation .


Dans le cas présent il s'agissait donc du code de la chasse article L_424-4 :



"Pour permettre, dans des conditions strictement contrôlées et de manière sélective, la chasse de certains oiseaux de passage en petites quantités, le ministre chargé de la chasse autorise, dans les conditions qu'il détermine, l'utilisation des modes et moyens de chasse consacrés par les usages traditionnels, dérogatoires à ceux autorisés par le premier alinéa. 


Tous les moyens d'assistance électronique à l'exercice de la chasse, autres que ceux autorisés par arrêté ministériel, sont prohibés.  


Les gluaux sont posés une heure avant le lever du soleil et enlevés avant onze heures. 


Tous les autres moyens de chasse, y compris l'avion et l'automobile, même comme moyens de rabat, sont prohibés. "



Les pouvoirs d'action des ministres sont limités par la loi, ce qui n'empêche pas les ministres d'essayer de changer la loi ....





" la croissance en berne " : les analphabetes de l'information semblent croire et veulent nous faire croire que la croissance est un paramètre extérieur (sœur Anne, ne vois-tu rien venir?) que nous ne contrôlons pas.. Il n'en est rien. Ce sont des décisions internes qui en sont le principal déterminant. Vive Macron!


" Celui qui croit qu'une croissance exponentielle peut continuer indéfiniment dans un monde fini est un fou ou un économiste " ( plus précisément, j'ajouterai un économiste " libéral' ou un politicien )

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.