122
Commentaires

Hortefeux : blague douteuse, explication maladroite. le web s'enflamme

"Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes".

Derniers commentaires

Pourquoi n'y a-t-il pas de polémiques au sujet du "doigt d'honneur", pour pas dire fuck, de Besson au journaliste?
Une réplique typique du raciste avéré qu'est Hortefeux, ce connard essaie de noyer le poisson en affirmant qu'on s'amuse de ses origines auvergnates.Faudrait pas pas inverser les rôles. Le Karcher de Sarko, le petit arabe d'Hortefeux, c'est quoi le prochain dérapage verbal. De toute façon le racisme à l'égard des arabes est tellement banalisé qu'on peut les insulter à loisir puisqu'ils représentent tous les maux de la société française
Finalement on ne sait pas qui filmait ni qui a mis la vidéo sur "youteube", on pourrait très bien s'imaginer qu'il y a manipulation car, si on réfléchit bien, même si ça provoque l'indignation de l'opposition, Hortefeux ne sera pas mis sur la touche et ils auront en plus toutes les voix du FN qu'ils ont déjà eu aux présidentielles, pour moi tout est calculé, c'est comme ça qu'on ramasse les voix du FN...
Je suis effaré par cette affaire. L'aisance avec laquelle ce groupe débite ces insanités dans cette ambiance hilare, où chacun y va de son petit mot, est incroyable encore aujourd'hui. On aurait pu croire que les esprits ont un peu évolué...Manifestement, ce n'est pas le cas. On dirait même que ce genre de dérives ou dérapages, devient comme un moment fédérateur à bon compte où la figure de l'Autre crée une sorte de "défouloir" pratique, de bouc émissaire (dans le sens où il a "le malheur" d'être différent et donc coupable). Que dire de ce pauvre Amin nous expliquant qu'il n'y a là rien de choquant... Certains, comme j'ai pu le lire sur le site du Monde, soutiennent que ce n'est qu'une blague. Blague de bof. Mais le ministre en est-il un ? Cette façon qu'on a en France de relativiser ou de banaliser ce genre de propos on ne peut plus révoltants de la part d'un responsable politique ou d'un ministre est proprement scandaleuse. La tendance est d'ailleurs à l'assumer (ce que le ministre a du mal à faire) comme s'il ne s'agissait là que d'une évidence. Les journaux télévisés en parlent à peine, et ceux qui le font n'arrivent pas à les qualifier. Certains, tels TF1, préfèrent faire réagir le premier ministre qui y voit une attaque politicienne de la part de la gauche...Manifestement, il n'avait de réaction que celle-là (pester contre la gauche), oubliant au passage les mots de son ministre.
je me demande si ces dérapages ne sont pas contrôlés et qu'ils ne font pas parie d'un parcours obligé de la droite : des bruits et des odeurs,
racaille et karcher et autres amabilités font partie de la vulgate RPR-UMP
Après avoir regardé la vidéo, dans les dernières secondes, Hortefeux dit :"Bon courage" ... (expression dont j'ai le sentiment qu'il s'adresse plus particulièrement au jeune.)

Ces dernières mots me font me demander si, lorsque Hortefeux prononce : "il en faut toujours ...etc..." , il ne brosse pas, par son intervention, dans le sens du poil les 2 intervenants UMP dont l'expression me semble clairement racistes ' c'est notre arabe', " il mange du cochon" .... MAIS qui sont le coeur de cible de l'UMP et du ministre de l'intérieur. Faut pas oublier que ce sont eux les 2 UMP de base qui vont oeuvrer pour les futurs voteset qui diront "combien il pense comme nous Monsieur Hortefeux le ministre"
.
En répliquant dans le même mode d'expression "café du commerce / gros rouge qui tache et Dupont Lajoie" Brice de Clermont n'assure t'il pas le SAV normal politique de base et face à la base ...

Et après juste un petit mot," bon courage" vers le jeune UMP ainsi stigmatisé par ses propres" compagnons de route" (faut pas oublier les jeunes "pop".

Plus que fruit d'un raciste personnel, ces répliques ne sont-elles pas populistes ? démagogiques ?

En tout état de cause, moi je dis également "bon courage" aux jeunes militants UMP qui doivent se cogner ce genre de "camarades" bien pensant lors de toute réunion politique...
Comme l'a déclaré Azouz Begag ce n'est pas un dérapage mais le reflet des positions fondamentales de ce monsieur. Ce qui est encore plus grave c'est que devant l'évidence, la rediffusion intégrale du reportage de Public Sénat, il nie, ne reconnaît pas les faits et il est ministre de l'intérieur. Même son grand chef n'ose pas aller jusque là et nous fait le coup de "moi je me concentre sur mon travail" ! La défense des valeurs de la République ne doit pas être son travail si je comprends bien...donc acte. Nous devenons de plus en plus la risée de l'étranger, quand les françaises et les français en prendront-ils conscience et se révolteront-ils ? Le 7 octobre lors de la journée nationale de protestations ? Ou resterons-nous des velléitaires malgré toutes les alertes et les faits ? J'ose espérer encore.
Personnellement je trouve que c'est davantage la défense de Mr Hortefeux qui est accablante, les propos eux, ne me choquent pas. Il ne faut pas oublier dans quel contextes iniques Mr Hortefeux et Mr Sarkozy ont été amené, de par leur métier, à se déplacer.

Lorsque Sarkozy avait demandé à une dame, qui l'avait interpellé, si "elle n'en avait pas marre de cette racaille", seul Arrêt sur Images avait réellement montré ce qui se passait autour: des hordes de mômes visiblement sans autorité parentale qui insultaient, crachaient, et jetaient des pierres. Certes ces gens-là sont protégés par des gardes du corps, mais comment ne pas nourrir des préjugés dégradant lorsque l'on est confronté à ce genre de situation régulièrement dans l'exercice de sa fonction (aussi valorisante soit-elle).

C'est un peu en pensant à ces épisodes là, rarement montré des caméras (on préfère focaliser sur le visage du politique que sur ce qui se passe autour), que j'ai interpreté cette vidéo.
On sait que la France a des difficultés avec ses jeunes, et notamment un certain nombre d'origine nord-africaine. J'ai 25 ans et déteste les discours sarkoziste sur "cette jeunesse française trop gâtée" (parfois prononcés devant des jeunes ump en délire... visiblement masochistes ?!), mais je sais aussi une chose: il y a beaucoup de violence dans ma génération. Il est d'ailleurs parfois amusant de voir que ce sont ceux qui en souffrent le moins qui s'en plaignent le plus (je me souviens d'une rurale à la retraite qui disait devant les caméras de tv, en 2002, qu'elle avait très peur de la violence de la jeunesse actuelle, mais avouait ne jamais y avoir été confronté...). Le problème c'est que souvent, ce problème est nié, y compris dans sa composante ethnique. Car elle existe, et je ne trouve pas ça raciste de le dire. C'est lorsque l'explication d'un phénomène ethnique ou en partie ethnique est censé s'expliquer de lui-même qu'il y a racisme. Certains experts, moins pollués que d'autres par le politiquement correct ambiant, commencent à donner des explications à ce phénomène de violence grandissante, en partie ethnique: la démission des pères (réels ou symboliques), de l'autorité. La dimension ethnique s'expliquant éventuellement par un contexte de communautarisation et/ou de ghettoïsation qui confronte ces jeunes sans autorité à une tradition plus souvent machiste qui accentuerait le phénomène. C'est une explication qui vaut ce qu'elle vaut, mais qui a au moins le mérite d'analyser les problèmes de notre société à partir de la réalité. Là où l'anti-racisme peut parfois, dans ses excès, partir d'une analyse plus satisfaisante, et tenter de transformer la réalité pour qu'elle s'y conforme davantage.

Bref, je suis assez hors-sujet, mais je crois qu'étant donné que l'on parle ici de racisme, il est important de clarifier ce que l'on dit, quitte à être plus long.

Le problème, et je rejoins alors l'opinion exprimée par l'équipe du site, ce sont les explications du ministres, qui sont complètement à côté de la plaque. Personne ne peut croire, après avoir vu la vidéo, qu'il parlait des auvergnats... Il aurait pu dire "mes propos manquaient de grandeur" ou simplement expliquer pourquoi il pense que "1 arabe ça va, 3 bonjour les dégâts". Mais finalement, par des explications totalement mensongères, Mr hortefeux avoue la conviction raciste qui semble l'animer.
Quand bien même, cela aurait pu être bien plus habile d'assumer ce qui semble être un sentiment profond chez lui, et qui, à l'heure d'Obama, me semble moins condamnable tant que cela est assumé, exprimé, et vécu comme un aveu de faiblesse et un pas vers l'autre (on voit bien que le politiquement correct qui cherche à étouffer tout préjugé sur l'autre ne fait que frustrer tout le monde sans jamais démonter réellement les sentiments parfois bien bas de tout un chacun, tant ils sont contraints à l'enfouissement).

Une dernière chose: je crois qu'un des problèmes, c'est le problème de l'omniprésence des caméras. Nos sociétés vivent, depuis la fin de la dernière guerre, sur l'illusion de grandeur d'âme que nous ont donné nos plus grands dirigeants, avec parfois des discours un peu hypocrites (ou plutôt "politiquement corrects"), qui ont contribué à l'évolution de nos démocraties. Si De Gaulle ou Miterrand avaient du être "nature" je crois que l'on aurait pas été déçu... Aujourd'hui, un ministre n'a, apparemment, plus le droit de s'égarer dans une réunion de militants, ou entre amis (je rappelle quand même que Rachida Dati avait blagué sur l'éventualité d'un "Ministère du karcher et de la racaille"), et c'est un peu dommage. Même si l'illusion de grandeur, chez nos plus grands politiciens, pouvait être un sujet de débat, il n'empêche qu'elle arrangeait tout le monde. Si demain l'on veut contrôler la moindre pensée ou le moindre sentiment de nos politiciens, en privé, il ne vas plus rester grand monde (hormis peut-être des socialistes nous proposant une "identité de gauche" comme seul programme...). Je précise, car je mesure la portée de mes propos, que je n'ai pourtant jamais voté à droite (enfin sauf une fois en 2002 comme beaucoup de gens...).
je trouve que la phrase de notre cher ministre est tout à fait applicable aux mauvais politiciens: un ça va, beaucoup on a les problèmes que nous rencontrons aujourd'hui!.............
Pierre Jaussaud
Quelle déception ! Tout ça pour ça... Et quand bien même il aurait vraiment dit ce qu'on pense qu'il a dit, il n'aurait alors que dit ce qu'il pense. Ho ! quel scoop ! Un ministre de l'intérieur qui penserait que quand ya plusieurs arabes ca pose des problèmes...

Ca me fait bien rire de voir tout ce petit monde s'offusquer pour une phrase sans la moindre conséquence, lorsqu'on ne fait rien contre une politique dont les conséquences sont immensément plus importantes.

C'est l'arbre qui cache la forêt. Surtout ne regardez pas ce que font ces gens tous les jours au gouvernement, mais écoutez seulement les "conneries" qu'ils disent entre potes. C'est beaucoup plus intéressant.
Lorsque l'on est ministre, on ne peut ignorer et on exploite même la capacité du langage à avoir des niveaux de lecture et d'interprétation différents. Ainsi la formule a priori simplette du genre une fois ca va, trois fois bonjour les dégâts, se décline ici sous la forme un ca va, plusieurs bonjour les dégâts. Au regard des mots qui sont utilisés par tous qu'il s'agisse d'un auvergnat pas comme les autres mais également d'un arabe pas comme les autres, le cadre semble posé. Notre ministre lance sa formule et personne ne réagit, sa formule passe comme une lettre à la poste. On peut comprendre qu'il fait indirectement, l'apologie de la normalité. Il dit la différence c'est bien mais à petite dose.

Compte tenu de ses responsabilités, il ne pouvait pas ignorer le sens plus dramatique de sa formule et c'est certainement pour ça aussi qu'il a voulu la dire, pensant qu'il aurait autour de lui des compères et rigoler sur sa lourde tâche de gérer le "plusieurs".

Même si on a l'impression que le contexte immédiat de la situation s'y prétait, et on peut aussi le regretter en tant que tel, cette situation montre une fois de plus que lorsque l'on est ministre et que l'on a de lourdes responsabilités, il est préférable de ne pas se lâcher et dire se que l'on pense. Cela traduit aussi et de manière plus fondamentale, qu'il serait tout de même plus intelligent de nommer des ministres plus respectueux d'autrui.
Quel triste pays où l'on ne peut plus pratiquer le second degré sans que tous les abrutis s'offusquent de blagues qu'ils ne comprennent pas !
Et dire que la profession de journaliste passe toujours pour une profession d'intellectuel...
Beurk....
Bonsoir,

Sans doute qu'Hortefeux est un raciste, mais je ne suis pas journaliste pour en chercher les preuves (à vous peut être de le faire);
Sans doute qu'Hortefeux est un con, mais comme on est toujours le con d'un autre con.....

Alors il faut aller plus loin dans la problèmatique: laisser tomber tous ces pauvres types qui ont du pouvoir; pauvres types car ils vivent d'une manière ou d'une autre (psychologique ou mercantile) de ce pouvoir. C'est vrai pour ces politiciens, pour nombres de (faux) journalistes - une immense majorité de nos médias - et pour tant d'autres individus, organisés ou non.

Aller plus loin, c'est se poser la question du pourquoi ces gens existent dans nos vies, pénètrent dans notre quotidien, nous prenant en otages de leurs propres fantasmes. Et alors, on arrive à cette démocratie qui n'a de démocratie que le nom et à laquelle la plupart d'entre nous collabore, soit par paresse, soit par illusion, soit par intérêt (en attendant son tour...). C'est cette démocratie qu'il faut démonter le plus vite possible car elle mène le monde vers un mur: c'est écrit dans ses gènes. Et ils ne seront pas nombreux, les "ceusses" qui pourront sauter le mur; sans compter qu'une fois de l'autre côté, ils feront quoi....sans les autres?????
Qu'on polémique sur l'utilité d'un ministère de l'immigration et de l'identité Nationale, je suis d'accord. Mais cette polémique sur des propos qui n'ont pas choqué la soi-disante "victime", ça me laisse perplexe. Au contraire, j'ai trouvé que Brice Hortefeux avait essayé de modéré les propos de cette militante. D'ailleurs elle caresse la joue de cette "victime" de propos xénophobes.

Il n'y a aucune violence verbale, finalement.

Il faut dire que je ne suis pas militant socialiste et je vous rassure, pas plus militant d'un autre parti politique.

Désolé mais il y a des polémiques et des révoltes prosélytes ou partisanes qui me révoltent, quand ce ne sont pas les propos de Bobos (bourgeois-bohèmes) Parisiens...

Personnellement, j'ai arrêté de regarder la télévision, ça rend maboule.
Je trouve vraiment dommage et enervant qu'il y ait autant de personnes (journaliste papier) qui se consentrent sur cette affaire alors qu'en france on a plein d'autre sujets concernant la descrimation qui interesseront ceux qui sont impactes ( par cette descrimation).

A moins que ces personnes ( journalistes qui ne voient pas la discrimations en france) veulent juste destabiliser des politiciens.

Je crois qu'a partir de maintenant je vais lire la presse belge ( ou suisse ) pour savoir ce qu'il se passe en france ....
Des mecs comme Hortefeux, s'il y en avait qu'un, ce serait un de trop, et pourtant ......
Après plusieurs écoute avec mon casque audio super efficace pour tout entendre, voici ce que dit la dame =

"Il est catholique, il mange du cochon et boit de la bière".

Puis, une seconde après, alors qu'elle regarde le Ministre :

"C'est notre petit arabe..." (je pense qu'elle ajoute "de notre section").

Et c'est là qu'Hortefeux ne lui laisse pas finir sa phrase et dit "il en faut toujours un..."

Bref, le déclencheur, c'est bien "c'est notre petit arabe" et non pas "notre petit auvergnat".
Ni principes ni éthique !
Tout à fait dans la ligne de son patron, Hortefeux bavouille ses saloperies sur les catégories, ce qui rappelle de très anciennes noirceurs.
A l'étranger, on s'étonne assez souvent de la bande de pieds-nickelés qu'on a propulsée au gouvernement, en votant pour le petit monstre.

Un manque absolu de culture, c'est à dire de références et de référentiels ; pas de morale, pas de grammaire, pas de respect, et avec ça une immense avidité. C'est sidérant comme on s'habitue, spectateurs, à ces effondrements, à ces principes de dignité qui volent en éclat les uns après les autres, sans que rien ne se passe d'autre qu'un peu de buzz.

Nous vivons une époque intéressante, mais pas inédite puisque nous en connaissons quelques exemples pas trop éloignés dans le passé ou dans l'espace. Puis-je vous suggérer d'aller lire un petit récapitulatif, à l'usage des francophones non Français, sous forme de comparaison littéraire, des beaux exploits de notre bande de malfaiteurs ?
C'est là-dessous, suivez la flèche, brune évidemment :

[large]-------------------------------->>> CLICK ![/large]
j'ai pas compris où est l'arabe ?
dans la vidéo, ils parlent tous francais!
Que dit la Dame !? regardez! lui il est différent, ce n'est pas un Musulman! c'est elle quelque part qui tiens des propos ambigus, non !?
Au risque de déplaire, je n'ai pas été choquée par ces propos.
En effet, Hortefeux ne fait qu'exprimer ce qu'une grande partie des français, de droite comme de gauche pensent des arabes et des noirs.
Ceux que ce pays qualifie de "minorités ethniques" (???) sont "acceptés" tant qu'ils acceptent d'être les larbins de service et de se conformer à tout ce qu'on leur dit. Par contre, si ils ont le malheur de vouloir exprimer leur indépendance, ils sont automatiquement catalogués.
Sans doute un reste de mentalité coloniale!
La clé de l'affaire, c'est ce que dit le dame juste avant la réponse de briçou. C'est peu audible, mais avec des écouteurs et le son à fond, on arrive quand même à comprendre. Je pense qu'elle dit: C'est notre petit Arabe!"
Ca fait d'ailleur sens avec les propos tenus précédemment. Regardez ce que ça donne:

- la dame : il est catholique, il mange du cochon et il boit de la bière [elle rassure le ministre après que le groupe ait insisté sur le fait que le militant soit d'origine arabe].
- brice: il ne correspond pas du tout au prototype! [du catholique, sans doute]
- la dame confirme: c'est notre petit Arabe!
- Brice: il en faut tjrs un, dès qu'il y en a un ça va, c'est quand il y en bcp qu'il y a des problèmes.
"

A partir de là, on peut affirmer que brice ne parle ni de cliché (photographique du moins...), ni d'auvergnat! D'ailleurs Twain, il est tout a fait impossible que la phrase de Brice se rapporte aux auvergnats: le seul moment où il est question d'auvergnats, c'est au début et c'est Copé qui parle de BRICE, et non pas du militant. En revanche par la suite, tout la conversation tourne autours de "l'origine" du militant: insistance sur son nom, "Amine", répéter plusieurs fois, puis il est dit "oh Amine bravo! c'est l'intégration ça!" et "lui il parle arabe!". En réponse, la dame dit qu'il est catholique etc... pour rassurer le ministre...

Nan vraiment le coup de l'auvergnat ça tient pas debout: après la blague de Copé qui concerne Brice, il n'est plus jamais questions d'auvergnat, en revanche il est bien question de l'origine "arabe" du garçon. Il faut être d'une grande mauvaise foi pour le nier. d'ailleurs si j'ai bonne mémoirte le coup de l'auvergnat on nous l'avait déja fait avec F. Amara. Brice avait dit "c'est une compatriote mais ça ne se voit pas", et Amara avait dit "nan mais il voulait dire que ça se voyait pas qu'on était auvergnat tout les deux" ou je sais pas quoi... qu'est-ce que l'honneur quand on veut être ministre...
France Info relaie la chose dans ses journaux du matin, mais en omettant "Il en faut toujours un. C'est quand il y a beaucoup qu'il y a des problèmes..."
Seule la phrase parlant de prototype est signalée, comme si c'était la seule parole reprochable au ministre.
Hortefeux raciste !
ce qui m'étonne c'est que la question soit encore et toujours posée ??
fonctionnaire zélé (peut-être le plus zélé d'ailleurs) d'une politique raciste et xénophobe : http://www.liberation.fr/societe/0101311336-hortefeux-dernier-tour-de-vis, il n'est qu'un des pions centraux de la politique du suprême, avec quelques autres intégristes genre Guaino ou Mignon !! fidèles d'entre les fidèles !!
mais ils ne s'en cachent pas... ou à peine !!

ceux qui me font vraiment gerber sont tous ceux qui les ont rejoints par opportunisme, manque de conscience ou bêtise crasse, genre Amara, personnalité de la vie civile dont la seule fonction au ministère est de leur servir de faire valoir, qui continue à défendre son collègue des affaires sociales parce que "tous deux auvergnats" ???.....
cette femme restera à jamais une énigme pour moi ! je n'ai pas encore la réponse à son sujet : collaboration bêtement obéissante qui lui impose de s'asseoir sur sa conscience,! ou vieilles rancoeurs identitaires qui l'empêcheraient d'avoir du recul sur sa position aux côtés du suprême !!!
Il n’en est pas à son coup d’essai comme le rappelle Rue 89.
Comme son « collègue » borgne, il saupoudre ses soi-disant dérapages pour caresser le beauf moyen dans le sens du poil.
Une bonne nouvelle ! Lepen arrête la politique ! et maintenant la mauvaise ! ses héritiers prennent la relève !
Si on applique la jurisprudence hortefeux/Langlade, Brice devrait être mis à la retraite d'office. C'est très drôle sa connerie lui explose dans la gueule, cassééé Brice. Allez dégage rouquin !
Je me disais: souvent, sur le site d'@si, on parle d'internet qui s'enflamme, ou encore de "blogosphère" qui s'enflamme.
Pour moi la blogosphère est un concept assez abstrait. @si pourrait-il faire une sorte de recensement des blogs qui font autorité afin de comprendre ce qui compose la blogosphère exactement, et donc la source du buzz, ce qui fait finalement la "nouvelle" opinion? Rue 89, Le Post, sont-ils considérés comme des blogs? J'ai l'impression que le terme de blog est devenu totalement galvaudé pour justifier le buzz. Finalement ne sont-ce pas que les forums qui gonflent, et on appelle le tout "blog" pour faire vite?

Enfin la trajectoire d'une vidéo telle celle d'Hortefeux, ou plus anciennemment celle de Valls sur le même thème, est intéressante. Outre ce concept de blogosphère abstrait, on légitime presque une information aux nombres de vues sur Youtube ou Dailymotion. David Abiker sur France Info par exemple, prend très fréquemment appui sur cet argument de "nombre de vues", pour légitimer la résonnance d'une info. Qu'en pensez-vous? J'attends le jour où le JT de france 2 ou de TF1 citera précisément le nombre de vues comme rampe de lancement d'un sujet: internet aura définitivement pris le pouvoir.
Le retour du Vichysme, avec les quatre cavaliers de l'apocalypse, Sarkozy, Besson, Hortefeux, Kouchner est proprement terrifiant.

Chacun de nous doit se préparer à la résistance : il est inacceptable que nos valeurs les plus profondes soient ainsi bafouées...

Le temps n'est plus à la rigolade ou aux paroles sans suite, il va falloir défendre l'essentiel !

***
A chaque fois qu'un Hortefeux ou un Valls se fait choper en train de proférer des ignominies, je partage dans un premier temps la jouissive schadenfreude collective.

Pourtant, il m'arrive - dans des contextes festifs plus ou moins arrosés - de lâcher des vannes politiquement incorrectes qui, si elles étaient enregistrées et correctement montées, me feraient passer au choix pour le pire des fachos, le dernier des phallocrates ou l'extrême-beauf.

Mais j'ai la chance d'être un insignifiant et je peux me lâcher sans vérifier au préalable qu'aucun micro ou caméscope ne traîne. Et si jamais il arrivait qu'on publie mes propos, captés à mon insu, je hurlerais à la violation de ma vie privée et serais soutenu par les bien-pensants qui crient haro sur le politicien imprudent.

Que ceux qui tiennent 24 heures sur 24 - y compris en privé - un discours irréprochable jettent la première pierre. Je ne me sens pas autorisé à participer à la curée.
Alors voici le lien vers la Déclaration universelle des droits de l'homme en auvergnat :
http://www.ohchr.org/EN/UDHR/Pages/Language.aspx?LangID=auv1

Article premier :
"Ta la proussouna neisson lieura moé parira pà dïnessà mai dret. Son charjada de razou moé de cousiensà mai lhu fau arjî entremeî lha bei n'eime de freiressà."

Pour mémoire (la mienne est mauvaise, mais il y en a qui oublient plus vite que d'autres) ça donne en français : "Tous les êtres humains naissent libres et égaux en dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité."
Il me paraît presque hors-sujet de se demander s'il parlait de ce gars en tant qu'Arabe ou qu'Auvergnat, car ça ne change rien au fond: c'est la notion même d'avoir "l'air" ceci ou cela, et qu'il y ait des prototypes d'habitants de telle ou telle région (ou pays...) qui est pourrie (comme dans: Il y a quelque chose de pourri au Royaume du Danemark).
Et avez-vous vu les autres, tournicoter autour de la bête curieuse, la toucher comme une mascotte?
Le racisme ordinaire des Dupont la Joie devient racisme d'Etat... Politique d'immigration dégueulasse, discours pourris de Besson sur les gosses dans les centres de rétention, propos ouvertement xénophobes, tenus par tous nos politiques, à commencer par l'épicier en chef avec son discours à Dakar, les socialos avec Valls, et maintenant celui-là...

On peut toujours critiquer les amerlocains, ce n'est pas demain que nous aurons un président noir ou arabe. Et c'est pas demain non plus que les gamins beurs des cités se sentiront suffisamment chez eux ici pour "s'intégrer"...

Faut aller où pour voir la paix ? I have a dream qu'il disait... Ben c'est pas gagné, même pas chez nous, le pays des droits de l'homme, et de 1789. C'est retour à la case Vichy. J'ai honte.
Pas d'accord là-dessus avec vous jdfweb: tous les journaux ainsi qu'@si reprennent une information erronée, à savoir que Hortefeux ne réagit pas spécifiquement aux propos de la dame sur la bière et le cochon, mais à autre chose.
Je ne cesse d'ailleurs de lire des choses erronées sur cette histoire. Le monde par exemple, dit ceci: Selon le texte, la phrase de Brice Hortefeux – "Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes" – fait "référence aux très nombreux clichés qu'il venait de prendre avec la délégation auvergnate". ce qui est faux, où très mal rédigé tant le propos de l'article est inintelligible (la défense d'Hortefeux consistant à dire qu'il parlait des auvergnats et non des arabes).
Bonjour la France,


Cette histoire va tellement vite sur la toile, qu'il faut prendre des réserves.

On a lu le communiqué de presse du ministère envers ce dossier.

Celui-ci a alors précisé « s'il y en a un, ça va ; c'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes » par référence aux très nombreux clichés qu'il venait de prendre avec la délégation auvergnate et alors qu'il s'apprêtait à partir.
Pas un seul mot de Brice Hortefeux ne fait référence à une origine ethnique supposée d'un jeune militant." Extrait du ministère.


Et, en visionnant la vidéo (de qui d'ailleurs ?), on doit reconnaître qu'il y a quelque chose qui cloche.

La remarque du Ministre comme quoi le jeune homme ne correspond pas aux critères arrive juste après qu'une dame ait annoncé que ce jeune homme buvait de la bière et mangeait du cochon.

Dès lors, on peut se poser la question de savoir si un Auvergnat mange du cochon ou pas et boit de la bière ou pas ?

Force est de constater que la culture culinaire d'auvergne est souvent à base de cochon et que la bière n'est pas absente des repas même si le vin a une place de leader !

Donc, on peut en déduire qu'une autre conclusion hélas très différente du communiqué du Ministère puisse dès lors être crédible !

A plus et courage la France.

JD
l'Equipe
gueulante.fr & battresarkozy.fr
C'est tout à fait le genre d'info sujette à un usage tautologique.
C'est à dire que ceussent qui aimaient Helmut von Heurtefeuer l'aimaient pour les raisons mêmes que cette vidéo non pas dévoile, mais tout auplus confirme, et sinon, redit. Idem pour ceussent qui ne l'aimaient pas.
Et ça va durcir les lignes.
J'entends d'ici les antiracistes officiels se scandaliser en s'outrant de cette diarrhée verbale, et les anti-antiracistes officiels se scandaliser qu'ils se scandalisent en se félicitant que les tabous se brisent.
Chacun va pouvour jouer sa partition apprise par coeur fortissimo.
Et ça me fatigue déjà par avance...
c'est clair que ça aurait pu être pris pour une blague pourrie mais il se dépatouille très mal malgré tout le fric que dépense le SIG!! :-)

sur l'interview de rtl, pourquoi la journaliste lui demande s'il va déposer plainte??? c'est orientée comme question! elle le fait passer pour une victime...

au minimum maladroit cette question, je trouve...

http://www.rue89.com/2009/09/10/hortefeux-donne-dans-lhumour-raciste-a-repetition
Et si c'etait pour ça qu'ils ont gagné en 2007. Et pas pour le "travailler plus pour gagner plus" ou le pouvoir d'achat ???
Sacré Britze H'orteufel, en tête de gondole sur Dailymotion1:
bien fait, mais un peu tard, il a déjà à son actif des milliers d'exemples de non respect des droits de l'homme expulsés hors de France.
Ce beau pays des riants centres de rétention.
Pour le Figaro, la raison du silence-radio est pourtant simple à pleurer: il ne doivent pas voir où est le problème...
... probablement un point de détail pour eux.


1 - le même site où la vidéo sur les pratiques de Charal a mystérieusement disparu - reste entre autres Youtube.
"Aujourd'hui la dignité du pouvoir en place s'ébroue encore un peu plus dans le caniveau de sa pensée lepéniste. On sait dorénavant ce que M. Hortefeux a dans le ventre. Et ça ne sent pas bon", écrit pour sa part dans un communiqué Djamila Sonzogni, porte-parole du parti écologiste. Voilà ce qu'un ministre de l'Intérieur du gouvernement peut dire à l'adresse d'un militant UMP d'origine maghrébine. Il ne s'agit rien de moins que d'un racisme banal, bête et méchant à la Dupont Lajoie."

alors ça c'est bien envoyé ! Quand à Dupont Lajoie un film a voir de toute urgence si vous ne l'avez jamais vu.
Ça rappelle un peu les "blancos" de Manuel Valls, sauf que là, notre cher ministre allonge mensonge sur mensonge pour se justifier. Plus c'est gros et plus ça passe. Comme le disait Audiard, "Les cons, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnaît."

[quote=La journaliste de RTL]Est-ce que vous allez porter plainte, monsieur le ministre ?
Encore une qui a trouvé sa carte de presse dans une pochette surprise. Aller, ça mérite bien un Chabot d'Or.
[quote="Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes".]
dit le ministre.

[quote=il n'y a que des noirs ici, on se croirait en Afrique]
dit un préfet, d'où sa mise à la retraite anticipée.
Je pense que les deux phrases se valent dans le racisme débile.
La logique voudrait que le ministre se mette lui même à la retraite d'office.
Chassez le naturel il revient au galop ! La com sarkozienne pourra peut-être empêcher et contenir les incatades douteuses du Napoléon d'opérette qui nous gouverne , mais pas de ses copains. Et celui-là fait parti de ses meilleurs.
Quand un ministre démissionnera dans ce gouvernement, les poules auront des dents.
Que voulez-vous, c'est une certaine conception de la toute-puissance.

http://anthropia.blogg.org
Il semble bien que ce soit bien la phrase "il ne correspond pas du tout au prototype "(en référence au fait que d'après la militante que l'on entend, le jeune homme en question soit buveur de bière, mangeur de porc et catholique) qui a déclenché la réaction de Brice Hortefeux. Il n'était nullement question des auvergnats, mais des arabes. Sa remarque "Il en faut toujours un. Dès qu'il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes." est donc clairement raciste et sa défense pitoyable. Raciste et menteur, un bien beau ministre. Décidément, ce gouvernement adore les vidéos amateurs. Dès qu'on sort des interventions 100 % contrôlées par les services de communication, c'est la catastrophe ! Mais au fond son intervention sur M6 d'où l'on déduit que les sans-papiers sont sales et malhonnêtes est à mon avis bien pire encore. On a jamais fini de toucher le fond avec nos ministres...
On attend impatiemment la mine de bouledogue de Frédéric Lefebvre (l'homme qui ne sait pas sourire) pour démentir ces propos.
"Il en faut toujours un. Quand il y en a un, ça va. C'est quand il y en a beaucoup qu'il y a des problèmes". En prononçant ces phrases sur le ton de la plaisanterie, ...

Ben oui, il en faut bien un, un salopard raciste et xénophobe comme Hortefeux, Mais pas besoin qu'il en ait beaucoup pour que ça pose problème.

Les autres autour qui moquent le jeune homme ne valent pas mieux que lui. Enfin, espérons que le jeune homme dont il est question a enfin compris son erreur.
Moi je trouve honteux ce racisme anti-auvergnat! J'espère que le Comité de Défense contre la Discrimination des Auvergnats va porter plainte!
Sa version des faits serait presque plausible si la conversation n'avait pas commence par: "Il est kabyle. Il mange du cochon et il boit de la bière..." et "Il ne correspond pas du tout au prototype..."

Paul Girot de Langlade doit se fendre la gueule a l'heure qu'il est!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.