25
Commentaires

Hébrard, et les medias parisiens

Joris Hebrard, maire FN du Pontet (Vaucluse) a été réélu.

Derniers commentaires

Attendons avant de nous prononcer. Parce que 2000 voix en plus... au lieu de 7, ça mérite de regarder les signatures et tout. C'est des machines à voter?
Ah non, c'est que le candidat UMP des premières élections invalidées a jeté l'éponge pour le remake. Donc on ne va pas accuser injustement le FN. Ce n'est même pas de sa faute.

1€57: c'est une mesure qui va renflouer les caisses de la ville. Prenons exemple, c'est quand même pas compliqué la justice sociale. C'est comme les tabliers d'école de Ménard, refusés par toutes les écoles publiques. Ils se font plaisir pour pas cher, mènent des combats complètement dépassés. On voudrait nous convaincre qu'ils ne sont pas si dangereux car idiots qu'on ne ferait pas mieux. Surtout que la situation pourrie de dette dans laquelle on est, ce n'est même pas leur faute!
Incursio, mendacium, contemptus. Ut sementen facies, ita metes. "Invasion, mensonge, mépris. Comme tu sèmeras, tu moissonneras".
Ah oui, mais non !

Todd avait prédit qu’après les législatives de 2012 plus personne ne parlerait du Front National.
Après nous avoir invité à voter Hollande.

Il est marrant.

Et Joxe est P.S.

Faut arrêter avec ceux qui disent « faîtes c’que j’dis, mais pas c’que j’fais » et qui méprisent les seuls partis souhaitant sincèrement
sortir les pauvres de leur condition.
J'espérais que Daniel ferait sa chronique quotidienne sur le changement de nom de l'UMP.
Ça m'aurait donné l'occasion de rapporter cette méchante blague qui traine sur le web :

On dit aujourd'hui "maladies sexuellement transmissibles" et non plus "maladies vénériennes" . Mais, les gonocoques restent les gonocoques.

J'ai un peu honte.
Merci pour cette chronique. Un autre point d'étonnement : la sous-médiatisation des résultats cette (ré)élection, à moins que ce ne soit qu'un effet de contraste par rapport à la précédénte mais je ne crois pas.
En effet ce n'est pas qu'une confirmation ou reconduction : J. Hebrard est élu au 1er tour, c'est tout à fait notable, c'est la deuxième fois pour un candidat FN si je ne me trompe pas (cas précédent Hénin-Baumont). C'est un sujet de préoccupation qui mérite une introspection sévère sur l'abandon de ce territoire par les formations politiques de l'arc républicain, en parallèle à la question du traitement médiatique que vous évoquez. Comme si tous ces acteurs du débats, quelle que soit leur position, étaient gênés aux entournures de leur impuissance et rasaient les murs à ce sujet, ce matin.
N'y a-t-il pas des études de sciences politiques qui ont démontré que l'annulation d'une élection pour des raisons de procédure entraîne souvent la répétition du même message en plus clair de la part du corps électoral? Même quand l'annulation est justifiée.

Et ce n'est pas propre à une formation politique.
merci pour la remise en ligne de l'émission avec Pierre Joxe ; c'était instructif et encourageant pour le futur à vitesse lente...
C'est le rôle d'@si de commenter au fil de l'eau le flux médiatique mais il faut déjà penser let préparer l'après-FN qui ne s'implantera pas éternellement dans le paysage politique français car il n'a, évidemment, aucune solution crédible dans sa besace. Commencer dès aujourd'hui à penser l'après ...
Reste en effet à analyser, dans la réélection de Hébrard, la part que prend le rejet des plus pauvres par les classes moyennes (...) et celle du rejet mécanique, viscéral, des "medias parisiens".
Sans vouloir vous offenser, je crains que la plupart des pontétiens se foutent complètement des "médias parisiens".
Même si bien sûr - comme dit plus haut - ils ne peuvent pas être complètement sourds au bruit ambiant, qui claironnne du FN, du Marine, du Marion, ... 24/24, 7/7.
Et quant au rejet des plus pauvres, ne vous y trompez-pas, c'est le rejet des arabes pauvres.
Enfin, pour mémoire, la classe moyenne du Pontet est une classe très moyenne, lower middle class (comme on dit ailleurs), de plus en plus précarisée. Plutôt "petits blancs" que classe moyenne comme on l'entend à Paris. Je vous invite à consulter le site Data France, c'est une mine. Dans le cas précis, on y apprend que le revenu médian des ménages de la riante commune résidentielle du Pontet est inférieur de 15% au revenu médian national (pour info : à Avignon, amis parisiens festivaliers, c'est 25% de moins)
[quote=Daniel]Savoir si cette ultra-médiatisation est professionnellement légitime est un débat inépuisable. Ce qui est certain, c'est qu'elle est d'une totale inefficacité sur l'électorat.

Évidemment ! Évidemment que c'est contre-productif ! Évidemment que les médias construisent la force du FN, même si c'est en croyant (stupidement) l'attaquer ! On bouffe du FN matin-midi-et-soir depuis quelques années. En bien, en mal, peu importe : on ne parle que d'eux. Ils sont tout de même idiots, tous ces pseudo-anti-FN, tous ces journalistes qui passent leur vie à parler du FN construisant ainsi méthodiquement sa bulle médiatique et parfois au nom de la lutte contre le FN. Mais zut ! Il va être temps de comprendre que la lutte contre le FN n'est ni diabolisation ni dédiabolisation, mais défocalisation... et surtout, refocalisation sur les catastrophes qui s'annoncent (écologiques, économiques, bellicistes), et sur les portes de sortie, sur le monde associatif qui construit le monde de demain, sur ceux qui réalisent leur citoyenneté ailleurs que dans ces élections piège-à-cons ; focalisation aussi contre ceux qui bousillent notre planète, pillent ses ressources, parasitent l'économie (et je parle évidemment de la finance) et dictent aux États les politiques publiques...
"Reste en effet à analyser, dans la réélection de Hébrard, la part que prend le rejet des plus pauvres par les classes moyennes (écouter ce qu'en disaient sur notre plateau Pierre Joxe et Emmanuel Todd"

Le rejet des plus pauvres par les classes supérieures qu'en pensent ils, les deux là cités plus haut ?. Ha oui, l'élite n'est pas hégémonique, c'est "les classes moyennes qui est hégémonique" (sic tott face à bandiou).
Désolé daniel mais vous avez lu les chiffres trop rapidement...

sur le figaro
"Les électeurs du Pontet (Vaucluse) se sont moins mobilisés dimanche qu'en mars 2014, lors de l'élection municipale. À la clôture, 60,86% des inscrits s'étaient rendus aux urnes contre 65,03% en 2014 selon le bureau centralisateur, une inversion de tendance par rapport à midi, heure à laquelle la participation était en hausse (36,69% contre 34,20% en 2014)."

La participation est donc plus faible qu'en 2014 et n'est que très légèrement plus faible que la moyenne nationale
Un endroit à tourner un film des frères Coen. Pauvre France...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.