17
Commentaires

Handicap : la stratégie de Ruffin, "animateur de la démocratie"

Un coup de gueule stratégique? Une colère préventive? Un procès d'intention? Retour sur le dernier coup d'éclat, contesté, du député Insoumis François Ruffin à l'Assemblée nationale. Il a dénoncé, jeudi 11 octobre, le blocage d'une proposition de loi sur l'inclusion des élèves en situation de handicap.

Commentaires préférés des abonnés

En même temps, il y a une logique, quand il a vu comment ça se profilait en commission, il s'est simplement douté de ce qui allait se passer en hémicycle, donc la il a préparé sa réponse. Je ne crois pas que cela diminue en quoi que ce soit son coup (...)

Je me tais car sur le coup je vous hais.

Vous parlez de Ruffin alors qu'on parle de réalité de l'insertion et du handicap dans les écoles de l'Education Nationale.

Ancien maître de Rased, je sais de quoi parle Ruffin.

Vous parlez de posture, de stratégi(...)

Tenez je reviens à travers la ville et sur un kiosque à journaux je vois une affiche du style "Macron reste ferme"

alors que son remaniement n'est que la preuve que tout va à vau-l'eau dans son parti, dans sa politique


Mais coup de com et première acti(...)

Derniers commentaires

Un emploi précaire qui "peut" se transformer en CDI au bout de... six ans? Et on rechigne à dire merci? 


Le statut des AVS est un pur scandale pour les salariés, précarité, instabilité, formation indigente, salaire minable, aucun statut, aucun avenir, on table sur la générosité du jeune, et sur l'attachement qu'il peut avoir pour l'enfant qui lui est confié. Et (pire) un pur scandale pour les enfants qui en "bénéficient" et leurs parents: instabilité, une AVS en congé maternité ne sera pas remplacée, aide à temps partiel alors qu'elle serait nécessaire à plein temps, voire pas d'aide du tout et l'enfant ne peut pas être scolarisé. Comme si un enfant porteur de handicap n'avait pas, comme un autre et plus qu'un autre, besoin de continuité et de stabilité que ce soit affective ou pédagogique.  


Un débat à l'Assemblée n'aurait pas été du luxe, aurait permis d'informer ces messieurs dames qui nous "représentent" et ne savent souvent pas grand chose de nos vies, et aurait au moins donné l'impression qu'on accordait un semblant de considération aux enfants, aux parents et aux AVS. Du coup, chercher des poux dans la tête à Ruffin sur la manière de se mettre en vedette me semble passer complètement à côté de la vraie question. 


Volontairement? 


Par contre, le baratin des playmobils de LREM me semble, comme dab, tout juste bon à noyer le poisson. Je partage complètement la colère de Ruffin. Et celle de GPMarcel, que je comprends même si je n'utilise le mot "haine" qu'avec une grande parcimonie.

Il y a du métier, et en même temps on ne peut pas lui reprocher de manquer de sincérité. Disons que cet usage passionné de la démocratie a des risques, que Ruffin ne mesure peut-être pas : faire passer l'adversaire pour quelqu'un d'infâme, d'ignoble (ça vaut aussi pour les propos de Blanquer du coup, même s'il a plutôt raison sur le fond) c'est une rhétorique de guerre civile. On peut considérer que ce gouvernement se moque du monde sur bien des questions, mais sur celle-là, c'est exagéré. 


ça me fait penser à la statistique que ressort régulièrement Mélenchon sur les "morts au travail" en France (où il oublie de dire que la moitié sont des accidents de la route, et que ce nombre global a largement diminué en 40 ans, justement depuis le "tournant libéral" de la gauche dans la construction européenne, ce qui ne veut pas dire que ce tournant était bon sous tous rapports, mais qui relativise la critique du capitalisme qu'il en tire). Comment, vous ne vous indignez pas des morts au travail ? c'est que vous êtes infâme, etc. 


@ GPMarcel 

Des élèves en situation de handicap, j'en ai eu dans ma classe aussi, ça ne me donne pas le droit de faire la leçon à tout le monde sur le sujet.


J. M. Blanquer et S. Cluzel utilisent les vieilles ficelles et promènent le gogo. "Nous le faisons déjà", "ça fait partie de la feuille de route", "il y aura une concertation". Et en fait, rien. Il me semble à moi que c'est ça, d'abord, qui est illégitime et ignoble : se ficher de la fiole des gens. "Merci aux parlementaires pour leur travail de fond". Ce n'est pas l'impression qu'on a en l'occurrence. Le refus du débat (parlementaire) est un sport national chez nos députés majoritaires (ceux-là, et ceux qui les ont précédé). Du moment qu'ils ont la majorité, ils ne voient pas pourquoi il y aurait besoin de discuter. Et encore moins avec des formations ultra minoritaires. On peut comprendre que ça énerve. 

Mais du moment que c'est Ruffin et ces populistes de la F.I., c'est forcément de la gesticulation pour faire du cirque. Pourtant, ça manque, les coups de gueule à l'assemblée, il en faudrait un peu plus de temps à autre, pour secouer "le cocotier". Aurait-on entendu parler de ce problème sinon ?

On lui avait déjà fait le coup de la "feuille de route" du sujet "en cours d'étude", d'un "groupe de travail", ... sur le burn out. Et au bout, rien!

Au delà de son travail, tous les députés devraient faire comme lui et rendre compte sur YouTube ou autre de leur travail au quotidien. Ca permettrait de se faire une idée de chaque député.

Cela me fait m'interroger sur la non-modernité de l'Etat : 


Pourquoi n'y a-t-il toujours pas d'espace officiel où les députés pourraient faire des vidéos et des articles pour présenter leur travail ? Pourquoi chacun doit faire ça dans son coin ?
Il devrait y avoir des salles de tournage à disposition des députés et un site officiel permettant de passer facilement d'un député à l'autre et de faire vivre la démocratie. Est-ce que cette absence est due à une archaïcité de ces gens ou une volonté de ne pas trop informer le citoyen ?
Bon je penche pour la 1ère raison, car même les plus jeunes genre Macron ne sont pas des lumières quand il s'agit de technologie. Il faudra probablement une ou deux générations avant que ceux au pouvoir ait baigné là dedans.

Je me tais car sur le coup je vous hais.

Vous parlez de Ruffin alors qu'on parle de réalité de l'insertion et du handicap dans les écoles de l'Education Nationale.

Ancien maître de Rased, je sais de quoi parle Ruffin.

Vous parlez de posture, de stratégie...

Seriez-vous descendus si bas, la rédaction d'ASI?

Question : combien de députés et de membres du (nouveau gouvernement) sont directement concernés par le handicap ?

Les petites avancées ont pratiquement toujours été faites par des personnes touchées directement.

Que peut-on attendre qu'un Macron ?

Tenez je reviens à travers la ville et sur un kiosque à journaux je vois une affiche du style "Macron reste ferme"

alors que son remaniement n'est que la preuve que tout va à vau-l'eau dans son parti, dans sa politique


Mais coup de com et première action du ministre de l'intérieur, perquisition chez Mélenchon et France Insoumise, aucune chez Castaner, aucune chez Macron le petit


La vidéo de Mélenchon au moment de la perquisition est encore sur un article de l'Express où le mot colère devient un coup de sang quand il s'agit de Mélenchon bien entendu


Décidément, Ruffin a raison, les coups de gueule sont l'arme politique désormais puisque la démocratie est manipulée avec tant d'hypocrisie

En même temps, il y a une logique, quand il a vu comment ça se profilait en commission, il s'est simplement douté de ce qui allait se passer en hémicycle, donc la il a préparé sa réponse. Je ne crois pas que cela diminue en quoi que ce soit son coup de gueule.


On peut ne pas être d'accord avec Monsieur Ruffin, mais s'attaquer sur sa probité, cela va être difficile.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.