58
Commentaires

Hadopi : le 20h de TF1 a réservé son plateau aux fans de la loi

Jérôme Bourreau est bien une victime.

Derniers commentaires

Hadopi c'est fini. Le conseil constitutionnel n'est pas d'accord pour priver les internautes téléchargeurs de leur accès Internet, il y aurait seulement des avertissements envoyés, et ensuite il faudrait qu'un juge décide de couper l'accès à Internet. France-Inter infos de 19 heures. Une manoeuvre légale au final. Albanel continue de fanfaronner.
Bonsoir
Après Hadopi, Loppsi 2 ? Je viens de voir l'info sur le Mondeici
Au précédent.
Nous avons très bien compris que vous haïssez les fonctionnaires.
Si c'est parce que, à la naissance une "sage-femme" de la fonction publique hospitalière vous a malencontreusement laissé tomber sur la tête.
Mille sincères excuses au nom de la Fonction Publique Française qui vous prie de bien vouloir l'excuser au nom du respect qu'elle vous doit et vous porte (voilà-t-il pas que je me prends pour Mme Royal)
je suis le papy qui se dit trop couillon pour raisonner de travers.
explication :
je me moque de l'âge de départ à la retraite
je dis que lorsque un ami fonctionnaire est parti à la retraite, il touchait du TRESOR PUBLIC 2841.67 euros mais que l'ETAT (c'est à dire NOUS) déboursait 5327.88 euros de "coût total employeur" (composé du salaire + 1837.11 euros de "total charges sociales + quelques "csg déductible et non déductible)
Lorsqu'il est parti à la retraite le MEME TRESOR PUBLIC n'a dépensé plus que... 2377.92 euros (les charges disparaissent)
CE QUI FAIT UN GROS PLUS PAR MOIS LORSQU'ON RESTE EN ACTIVITE.
Si les 37.5 (anciennes) passent aux 42 annuitées (promise, vous êtes déjà à 41), ça donne bien 54 mois de plus : j'ai multiplié mon GROS PLUS par 54 et je suis arrivé à 153 000 euros soit 1 million de franc pour... de 60 à 64.5 ans continuer à faire faire des roulades à un vieux (mon ami était prof d'EPS)
SI J'AI ECRIT CELA, C'EST QUE DEPUIS UNE SEMAINE, TOUS LES JOURNALISTES DISENT QUE SUITE A UNE PREMIERE ETUDE, L'ALLONGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES REGIMES SPECIAUX N'APPORTE PAS DES ECONOMIES A L'ETAT (nous) MAIS AU CONTRAIRE LUI REVIENT PLUS CHER. C'EST TOUT !
En vieux trop couillon pour... je dis cela depuis 2002
Je signale pour les intelligents que pendant ces 4.5 ans qui nous ont coûté un million de francs de plus (je suis un papy/franc), il n'a pas été embauché de jeune pour le remplacer et que lorsque ON partira 4.5 années plus tard avec la retraite, il faudra à partir de ce moment payer tout à la fois "la retraite et le jeune qui remplacera le retraîté" comme dans l'ancien système, sauf que l'on aura dépensé entre temps un million de plus pour faire faire des galipettes à un vieux alors que son petit fils attendait qu'il libère sa... place.
Je disais dans un courriel précédent que les "petits-fils" vont bientôt travailler à 30 ans et devoir travailler pendant 50 ans et lorsqu'ils partiront à la retraite à 80 ans, ce sont leurs "arrières petits-fils" qui attendront qu'il libère sa place de prof d'EPS âgé de 80 ans.
Ainsi va notre monde dans le public et dans le PRIVE
Le piratage des "oeuvres" de TF1 ! On rêve ! Le plus niais dans l'histoire, c'est quant même le DHR de TF1 qui ne trouve rien de mieux que de licencier "celui qui dit la vérité". J'espère que cela va lui porter chance. Cela en dit long sur l'ambiance qui doit régner dans cette chaine ! Misère !
Ces jours-ci entre en fonctions le nouveau président de Radio France, nommé en toute transparence par le président de la république
(et puisque c'est transparent, c'est donc que c'est moral, forcément).

Ces jours-ci, un responsable Web d'une grande chaine de télévision s'est fait renvoyer pour avoir tenu, en privé, des propos hostiles à une loi défendue par le pouvoir en place.

Ces jours ci, on se sait plus déterminer trop si l'on a atteint le 5A ou le 5B du degré d'alerte - mais les signaux inquiétants se multiplient, indéniablement.
Cet article vient d'être cité par Colombe Schneck.
France 2 n'est pas spécialement en reste de ce côté là. Dommage que vous ne vous y attardiez pas. Ce matin on a pu ainsi entendre l'opportuniste Lefebvre, que c'est parce que nous avions le "triste record du monde des téléchargements illégaux que nous avions une si mauvaise offre légale". Etrange logique. (Voir sur http://info.francetelevisions.fr/ vers 5:50 dans les 4 Vérités du 12 mai 2009).
Bourreau est une victime, je suis équartelé de doute.
Je veux des "intervenant lettres" mais aussi des "intervenants chiffres"
Je suis un papy qui, dans le dossier "notre entreprise", expliquait avec des "chiffres" comment le fait de faire passer l'âge de la retraite d'un vieux professeur certifié de... 60 ans (37.5 annuités) à 64.5 ans (42 annuités), allait coûter aux Français (électeurs ou pas) la somme de 159 000 euros DE PLUS par "vieux maintenu 4.5 années de plus en activité" soit un gros million de francs soient encore 100 patates d'anciens francs (c'est un vieux papy qui écrit)... Il est certain qu'il vaut mieux parler de Gasquet.
Je peux écrire au sujet des européennes que : à 72 élus à la proportionnelle intégrale, un élu "vaut" 1.40% (chiffres)
Dans le système bidon proposé : un élu outre-mer vaut 33.33%, un élu massif central -centre vaut 20%, un élu est ou ouest vaut 11.11% et etc... A noter, ils ont osé la proportionnelle à... 3 places, mais sans oser aller à celle à un ou deux postes qui demanderait... 50% comme pour le système... majoritaire. (chiffres)
Ensuite les GROS ont un GROS intérêts à ce qu'il y ait "peu de votants".
Par exemple : Les votants fanas du premier tour de notre Président ont représenté 31 % des 84 % des suffrages exprimés en 2007.
S'il y a 42 % de votants aux européennes 2009, ils vont représenter 62% (il va s'en perdre quelques uns mais ne pas oublier que ce sont des ultras ou des fanatics ou des winners de... premier tour). Résultat avec cette proportionnelle bidon c'est le jackpot pour les... GROS.
Ensuite, tous les médias "IL FAUT VOTER AU PRESIDENTIELLES" - Avec ce choix 2002 entre... Mr Chirac ! ou Mr Le Pen ! - Avec ce choix en 2007 entre... Mr Sarkozy ! ou Mme Royal ! - Par contre en 2009, les européennes, "CE N'EST PAS GRAVE SI VOUS NE VOTEZ PAS AUX EUROPEENNES - VOUS MONTREREZ AINSI VOTRE COLERE" et puis qu'est-ce que ce n'est pas intéressant :
Vous vous rendez compte :
Vous ne voulez pas de cette Europe qui ne parle que FRIC et JAMAIS SOCIAL - Votre vote l'a montré en 2005 au référendum.
La majorité Française et Européenne s'est... ASSISSE SUR VOTRE VOTE sous la Présidence de NOTRE chef et vous aller voter, ça va pas !
Et nous en choeur : "ON" va pas voter !
Résultat : avec cette proportionnelle bidon, ON VA MONTRER NOTRE COLERE, par une abstention aussi "couillonne qu'absurde" qui...
...va laisser au Parlement ceux qui... se sont assis sur notre vote !!!!!!
Et pendant ce temps sur mon @si : gasquet ! hadopi ! ségo et match ! Pourvu que le pape ne parle pas de "cosmopolitisme" sinon les élections européennes vont passer entièrement à l'as.
Sur @si, il y eu au moins un gros 55% d'@sinautes à avoir voté NON au Traité Constitutionnel (au nom du OUI à une Europe SOCIALE) et nous laissons aller au parlement européen 80 ? 85 ? 90 ? 95% ? des partisans au... OUI... A l'EUROPE DE LA FINANCE QUI EST EN TRAIN DE SE CASSER LA GUEULE.
Ainsi va notre pays et mon @si.
Après tout, si tel est votre choix, je suis vieux, j'en ai vu d'autres mais j'ai toujours la... colère.
Un Papy bien trop "bédigas" pour pouvoir inventer des "couillonniges"
[quote=La rédaction]une "modération" musclée des commentaire. (sic)
Cette histoire Bourreau/TF1 est vraiment très symptomatique de phénomènes très actuels, qu'on pourrait appeler Temps de la Chute des géants.

Déjà, Bourreau, métaphoriquement, c'est extraordinaire un tel nom dans de telles circonstances, alors même qu'il paraît être une victime. Il vote à droite, est un cador du web, et s'adresse à sa députée par mail, correspondance privée, et parce qu'il s'agit d'un mail, et parce qu'il l'envoie de chez lui. Il donne des arguments contre une loi qui concerne le web que sa députée juge suffisamment pertinents pour qu'on fasse une réponse.

Alors, déjà, cette loi, elle ne peut pas exister, parce que nous sommes dans un Etat de droit, et que le principe des Etats de droit, c'est qu'on ne sanctionne pas les gens sans qu'ils puissent se défendre. Déjà, au niveau de l'Europe, ça coince, mais au niveau constitutionnel, au niveau jurisprudence, tout va concourir à rendre une telle loi caduque et donc inapplicable. C'est aussi un des malheurs de ce Parti, c'est d'être en grande partie composé d'avocats, et être incapable de comprendre des choses élémentaires sur le droit.

Mais voilà, cette loi, il faut qu'elle passe, parce que les liaisons dangereuses UMP/Grands capitalistes ultra-libéraux/Pouvoir sont en fusion dans les deux sens du terme, c'est à dire qu'elles se lient dans une relation symbiotique, et qu'elles bouillonnent. Parce que le net vient battre les fondations de cette forteresse à trois tours, qui il n'y a encore pas si longtemps semblait inexpugnable. Jour après jour, il grignote, vague après vague, il érode. Le château penche et menace de se disloquer.

Et c'est là que les majors multinationales, qui touchent aux fondations même, et sont en première ligne, bétonnent. Elles ont besoin d'une loi répressive contre les pirates du net qui récupèrent de la musique en s'échangeant ou en employant divers moyens plus ou moins illicites.

Cette démarche de piratage n'est sans doute pas si dommageable aux Majors, mais elles (comme leurs actionnaires) ont les yeux plus gros que le ventre, et voient partir leurs enregistrements qu'elles chiffrent à milliards d'euros. Pendant ce temps-là, le tournant qui leur a permis dans les dernières décennies de s'industrialiser et de vendre la musique comme s'il s'agissait d'un produit comme les autres sans rapport avec la culture, se révèle dévastateur pour elles parce que la qualité baisse avec l'arrêt de la diversité. Il y a peu de renouvellement chez elles. Les nouveautés se font surtout sur les petits labels.
Et elles comptent sur des médias complices pour compenser.
Ces médias acceptent d'être complices à cause de l'argent de la publicité que ces majors leur versent, et parce qu'ils dépendent des Majors pour leurs parties divertissement et spectacle. Pour fournir du temps de cerveau disponible, il faut la variétoche que fournissent les Majors.

Au niveau du Ministère de la Culture, on rédige une loi scélérate, un précédent qui peut toujours servir pour fliquer internet. En dépit du bon sens.

Ça secoue au maximum, et à l'UMP et au Parlement Européen, et chez les opposants politiques. Ça en devient ridicule.

Et quelqu'un de chez TF1 envoie un mail à Mme De Panafieu, qui juge les arguments pertinents et demande un argumentaire pour expliquer la loi. Elle emploie la touche Forward. Première question, la députée du 17ème a une boîte mail en langue anglaise ? Moi ma touche s'appelle Faire Suivre. Mais ça fait plus « in » d'avoir une boîte en Anglais, cela permet de ne pas être obligée de tout comprendre.

« Je ne comprends pas tout dans ma boîte mail, et je n'ai pas compris Hadopi. Ce jeune homme me fait des remarques pertinentes, pouvez-vous y répondre ? Cela peut servir. En plus, il bosse à TF1, ça risque de faire tache d'huile. En fait, je ne peux pas le dire, mais il m'a convaincue, alors répondez-moi. »

Et la réponse est qu'il n'y a pas d'argumentaire pour expliquer cette loi. Elle est mal foutue car elle est le résultat d'arbitrages pour ménager la chèvre et le chou, lesquels sont tous les deux à moitié bouffés.

Alors, au Ministère de la Culture, on décide de faire taire l'importun. Je ne sais plus qui disait : En France, on laisse en paix ceux qui mettent le feu, et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. Depuis tant de siècles, ça n'a pas changé.
Et on envoie le message à TF1 pour faire taire l'importun qui ne sait pas se tenir.

Le problème n'est évidemment pas la réalité inepte de cette loi, le problème, ce sont les gens qui s'y opposent, surtout s'ils sont à l'intérieur de la forteresse TF1, avec un pied dans le net. Autant les virer. Proprement. Silencieusement.

Mais ça hurle tellement sur le net et dans les médias que ça finit par exploser au pied de la forteresse TF1 qui, certes, prouve ainsi à ses mandants qu'elle applique la bonne stratégie d'après elle, mais prend aussi un énorme risque. Le problème des médias, c'est qu'elles ont considéré pendant des années que leurs clients étaient leurs annonceurs, puisque c'est eux qui les payaient, alors que le consommateur final, c'est le téléspectateur,
Et celui-ci, avec Internet ainsi que la TNT et le câble, s'est dispersé et a emmené avec lui les annonceurs. L'audience de TF1 est passée de 31% début 2007 à un peu plus de 25% en avril 2009 et le groupe devrait annoncer un déficit de plus de 10 millions d'euros pour l'exercice 2008. TF1, parce qu'elle est une CHAINE, croit qu'elle enchaîne naturellement le spectateur, mais est en train de se rendre compte qu'il faut bosser pour les attirer. Et ses soi-disant alliés grandes sociétés capitalistes sont volatils et suivent l'argent où il se trouve, c'est-à-dire que leurs spots suivent les consommateurs, et d'autant plus dans un contexte de crise économique généralisée et de grande peur de l'avenir.

Et évidemment, l'histoire de ce mail maudit jette tout ce beau monde dans les affres de la transparence. Les uns de leur incompétence, soit qu'elles soient femmes politiques et n'osent pas la ramener, soient haut fonctionnaire qui préfèrera toujours botter en touche plutôt qu'affronter réellement un problème. Les autres de leur inaptitude à voir la réalité, politiques et dirigeants d'entreprises réunis,qui préfèreront toujours évacuer les problèmes mais qui en agissant ainsi contribuent à créer un nœud sans solution.

Et de fait jette de l'acide dans le bouillon de culture du net. Comme si les vagues du net qui déferlent sur la forteresse n'étaient pas suffisamment corrosives comme cela. Il faut encore, du haut de sa morgue, affirmer qu'il n'y a pas de problème.

Même Le Point, le champion de l'ultralibéralisme, a craqué, et ses forumeurs traitent TF1 de Bouyghes Brother. Et il s'agit bien de fraternité malsaine au service d'un marchand de béton et constructeur de murs dommageable à la démocratie, et de Lofts story, de promiscuités nauséeuses au vu et au su de tout un chacun qui voudrait voir.

Toutes ces liaisons dangereuses, niées constamment, apparaissent au grand jour, s'étalent à la une.
La capacité de nuisance d'un dragon blessé qui crache du feu au haut des tours est considérable, mais si les fondations mêmes de son donjon sont minées, que pourra-t-il faire ?

L'avenir nous dira si la chute des géants sera définitive.
A lire le billet de Maitre Eolas, ce jour.
gamma
Est ce vraiement une suprise?
non franchement venant tf1 non
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.