121
Commentaires

Hadopi : Albanel et les "députés ninjas"

"Alléluia! C'est un miracle parlementaire!", lance le député socialiste Christian Paul à Ecrans.fr. "Une technique classique d'obstruction qui consiste à planquer une dizaine de députés au bon moment derrière une colonne pour faire planter un texte", râle Jean-François Copé, le président du groupe UMP à l'Assemblée auprès du Point...

Derniers commentaires

tout ceci dans le but de démontrer le grand esprit démocratique qui inspire ces gens ;=)
Viré de TF1 pour s'être opposé à Hadopi.
Le licencié de la boîte à cons a commis l'erreur d'envoyer un mail à Françoise qui a fait suivre à Christine, qui elle-même a cafté à Nonce. Et hop, exit le gauchisse !
je tenais a signaler que contrairement a ce que notre gouvernement prétends, les pays bas et le canada ont tous deux publiés deux études différentes pour connaitre l'impact du téléchargement sur le disque, et le dvd.

et la conclusion, notamment celle des netherlands ( malheureusement elle est en anglais, et j'ai eu un travail a faire la dessus, et j'ai pu m'en servir, et je vous garantis que je l'ai lue, peut etre pas dans sa totalité, vu que c'etait justement pour de l'English.) est que le téléchargement aurait un impact positif pour leur économie de l'ordre de 100 millions €. un paradoxe non ?

quand ce gouvernement réac aura compris ca, on verra peut etre plus de stupides projets de lois qui n'ont que d'autre but de fliquer les gens et de proteger les puissances de l'argent. parce que excusez moi du peu, mais les artistes qui gagnent des ponts en or, les majors qui se font des bénéfs monstrueux sur le dos des gens, en leur vendant des contenus physiques si fragiles et qui rayent a vitesse grand V, les pauvres, vous vous rendez compte ? alors qu'ils arretent de prendre les gens pour des imbéciles.

la création va mourir ? surement pas, vu que les droits d'auteurs versés aux artistes representent que 7% du cd/dvd/ offre légale numérique. et que les majors se prennent 52% du total. voyez ou va la création, a qui elle profite vraiment ^^

bonne soirée.
Du plomb dans l’aile pour Hadopi
Catégorie : Justice Boro / 6 mai 2009 à 20:05

Vous cherchiez une bonne raison d’aller voter aux prochaines européennes ? Les euro-députés ont administré une belle leçon d’autonomie au Parlement français, en votant le fameux amendement 138 dans sa version originelle, et refusant de fait le compromis négocié entre les 27 et Catherine Trautmann, rapporteur du texte.

Le compromis proposé aurait en effet toléré la suspension de l’accès internet prononcé dans un premier temps par une autorité administrative, avant l’intervention dans un 2e temps d’une autorité judiciaire ; l’amendement 138 prévoyait lui qu’une telle suspension ne pourrait intervenir que prononcée par une autorité judiciaire, à l’issue d’un débat contradictoire.

Dans un communiqué de presse, Guy Bono co-auteur de l’amendement se félicite du rejet du compromis du paquet telecom par le Parlement européen, le sémillant eurodéputé de l’Aude évoquant même un “jour historique” pour la démocratie européenne, en même temps qu’ “une nouvelle claque pour Sarkozy et le gouvernement français”. Le fait est qu’avec 407 voix pour, 171 abstentions – essentiellement le Parti Populaire Européen où siègent les députés UMP – et 57 contre – pour l’essentiel les députés UMP qui étaient présents – le message envoyé à Paris est on ne peut plus clair, et l’on s’achemine tout droit vers une nouvelle discussion du paquet télécom, en dépit des efforts déployés par la présidence française de l’Union durant la 1e moitié de l’année.

Déjà qualifiée par certains de “canard boîteux”, le concept français de riposte graduée vient de prendre une fois de plus du plomb dans l’aile… A quand le prochain "couac" ?
Je réagis ici sur l'article http://www.arretsurimages.net/vite.php?id=4248

Je cite :

Le peer-to-peer est, rappelons-le, un système d'échange de fichiers d'utilisateur à utilisateur sans passer par un serveur intermédiaire, un procédé massivement utilisé par les "pirates"

Ras-le-bol de ce genre de phrases. Le peer-to-peer est avant tout (et seulement) "un système d'échange de fichiers d'utilisateur à utilisateur sans passer par un serveur intermédiaire". En particulier, ce procédé technologique sert de vecteur de diffusion pour de nombreux contenus légaux, tels que des logiciels (libres notamment) ou même des contenus multimédias.

Évitez d'associer à la légère le P2P et les pirates car la question n'est pas là. Ceux-ci ont d'innombrables autres façons de s'échanger illégalement des contenus illégaux, tels que les newsgroups ou tout simplement une clé USB.

Le raccourci est aussi dangereux que de présenter le téléphone comme étant massivement utilisé par les professionnels de l'arnaque téléphonique... Personne n'oserait dire ça aujourd'hui dans le cas du téléphone or beaucoup de journalistes se le permettent dans le cas du P2P...

Merci de réparer cette erreur voire d'éduquer les asinautes sur le sujet.

Alexandre Bertails.
Est-ce qu'on ne pourrait pas refaire l'élection présidentielle de 2007 car il parait qu'il y avait des ump cachés sous les escaliers des bureaux de vote.........
Y sont où les gens qui s'y connaissent et qui votent pour la loi ?

Y sont et (merci Bakchich !)
Amusant :

Pirate Bay, condamné par la justice suédoise, demande à être rejugé.
Le motif ?

Le juge qui a prononcé les condamnations est membre du conseil d'administration de la Swedish Association for the Protection of Industrial Property et aussi de la Swedish Copyright Association.
Juge qui bien entendu clame qu'il ne voit pas là de conflit d'intérêt.
Incroyable, non ?

Ce n'est pas en France que cela arriverait, ça...

Hein ?

Dites ?
La Quadrature du net a proposé de faire un travail de vérification des signatures de la pétition Sacem pro-hadopi, plusieurs signatures s'étant avérées douteuses voir mensongères. Si vous avez un peu de temps passez sur la page wiki pour participer au travail
http://www.laquadrature.net/wiki/Liste_artistes_signataires_petition_sacem
Toute les bonnes volontés sont bien venues.
L'ancien ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres, affectueusement appelé RDDV, est promu Chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur.

Belle récompense pour un type condamné pour blanchiment en 2004, et pour avoir défendu et fait voter la loi DADVSI, loi dont tout le monde se contrefout aujourd'hui.

Mme Albanel n'a donc qu'un an ou deux à patienter pour elle aussi être récompensée comme elle le mérite.

PatriceNoDRM

PS : vous remarquez que je suis arrivé à rester poli. Ce qui de ma part est un exploit lorsqu'on cite les 4 lettres "RDDV"....
Que faisaient donc les 541 députés manquants ? Je sais pas vous, mais moi si je suis pas au boulot, je suis pas payée et j'ai de grande chance d'être virée pour abandon de poste !
Claire
Ce n’est pas parce que la loi création et Internet est imparfaite qu’elle doit être rejetée
Pour rappel hadopi c'est :

- une loi n'exclue pas le délit de contrefaçon dans le cadre du téléchargement (3ans de prison, 300k€) : double peine
- si tu te fait couper (2mois à 1 an), tu payes quand même l'abonnement : triple peine
- aucun recourt vers la justice (elle n'est même pas appeler, tu peux de ton propre chef néanmoins la saisir APRES la sanction tombée).
- un taux d'erreur dans les collectes d'ip de téléchargeur frisant les 30 %
- présomption de culpabilité (à ta charge de prouver que tu n'a pas téléchargé, ce qui est techniquement impossible)
- obligation d'installer un mouchard payant dans ton ordinateur pour prouver ta bonne foi (même la chine n'a pas réussis à faire mieux, on notera que la France est à la pointe sur ce sujet)
- fichage sur 3 ans après la fin de la coupure
- la graduation de la riposte est a la discrétion de l'Hadopi, ainsi que les sanctions (tout est a la tête de l'ip, comme il a été dit à l'assemblé)
- remise en cause de la neutralité du web, l'hadopi peut saisir la justice pour forcer le filtrage des acteur du web (Ce qui brise en deux la loi LCEN, meme pour la pédophilie on ne le fait pas ! Welcome back auto-censure)
- elle n'est pas applicable avant 18 mois
- elle coute au moins 100 million d'€uro pour sa mise en œuvre

(y'en a d'autre, la liste serait trop longue, 80 % des articles et amendements de cette loi prête à caution)

qu'elle soit "imparfaite" c'est un euphémisme ! Elle est carrément dangereuse, et heureusement que des socialiste ninja était la !
et on ne parle même pas de son efficacité si ce machin était mis en place, elle est nulle, l'artiste ne gagnera pas un rond de plus, et pire les effets de bord sont dangereux car il vont aboutir a un chiffrement du web qui deviendra de fait l'eldorado des communications terroristes et pédophiles de tout genre !
A droite le bling-bling, à gauche le cache-cache... Chacun son style-style.

Sinon, à part ça, la prochaine loi, ils la votent à Colin-Maillard ou à "Jacques a dit" ?
Copé : "Dans les dernières minutes, les députés de l'opposition sont arrivés plus nombreux pour nous battre"
Karoutchi : "des actes de flibuste"

L'insécurité est partout.
Ouf!Quelle victoire!Le délit de piraterie est autorisé mais le délit de solidarité sanctionné!Bravo internet,quelle emouvante mobilisation!
je resterai donc toujours scandaliser par le manque de professionnalisme de ceux qui sont censés nous représenter. Même les "planqués de fonctionnaires" (c'est une blague bien entendu, je suis fille de fonctionnaires et fonctionnaire) sont obligés d'être sur leur lieu de travail sinon c'est abandon de poste et motif à renvoi. En revanche, ces chers élus que l'on paie grassement ne prennent pas la peine de faire leur job. J'aurai du faire élu (rien n'est encore perdu), le job est simple : gagner du fric en restant chez soi à lire de bons polars (je vais penser à ma reconversion)

c'est valable pour la droite comme pour la gauche

refaire voter ce texte juste parce que ces messieurs de la droite ne travaillaient pas alors qu'ils étaient payer pour (on peut toujours critiquer les enseignants-chercheurs qui continuent de bosser pendant la mobilisation) est inadmissible.

vive la république et vive la France
Qui, aujourd'hui, se lance dans la musique pour l'argent ?

Cette loi est injuste, et je dis merci aux socialistes Ninja pour l'avoir retardée.
quoi ??? des députés de l´opposition se sont opposés au gouvernement ???? A quand une loi pour remédier à ce genre d´inepties ?

faut demander à lefevre si les frites sont bonnes à la cantoche
Le 26 mars dernier, le parlement européen a considéré que l'accès à l'internet était un "droit fondamental" :

Le Parlement Européen a voté un rapport consacré au "renforcement de la sécurité et des libertés fondamentales sur Internet" dans lequel il considère que "garantir l'accès de tous les citoyens à Internet équivaut à garantir l'accès à tous les citoyens à l'éducation". En gros, l'accès à Internet est une partie du droit fondamental à l'éducation.

Adopté par 481 voix contre 25 et 21 abstensions, le texte prévoit qu' "un tel accès ne devrait pas être refusé comme sanction par des gouvernements ou des sociétés privées". "La tentation de couper l'accès à Internet peut être comparée à l'interdiction de suivre des études au cours des siècles précédents" selon le socialiste grec Stavros Lambrinidis.

Le Parlement Européen va à l'encontre des votes lors de la discussion de la loi HADOPI et de la position du gouvernement français.


Au début des discussions, les députés UMP ont rejeté un amendement reconnaissant l'accès à Internet comme faisant partie du droit fondamental à l'éducation. L'actuel ministre de la Culture et de la Communication, Christiane Albanel, a soutenu que l'accès Internet ne pouvait "être considéré comme un droit fondamental".

Sans doute 481 ninjas, "tapis dans l'ombre" !

En tous cas, Lefebvre dans les ordres, ça sonne drôlement bien, on pourrait l'appeler Monseigneur...
Cinq minutes de bonheur, ...
lu ailleurs : "hadopiraté" ! ennnnnnnnnnorme !
Les ninjas pourraient-ils ressortir les alternatives au tout-répressif, et nous pondre une bonne loi, je ne sais pas moi, le forfait-téléchargement, par exemple, un abonnement avec un droit à télécharger, un peu comme les permis-à-polluer.


http://anthropia.blogg.org
Bonsoir,
Je n'ai pas eu le temps l'article je le lirai demain mais peut-être que les députés en ont marre d'entendre des inepties : une vidéo où l'on voit qu'Albanel ne fais pas de différence entre une suite bureautique et un firewall!
Bonsoir la France,

Quelle belle journée non ? C'est ce matin au levé que nous avons entendu la nouvelle et avec 6 heures de décalage nous sommes juste arrivés au bon moment pour faire une note dès ce matin donc mais à notre façon bien sûr.

Nous en sommes même arrivés à féliciter le PS, c'est dire. Bravo.

Le tout depuis http://www.gueulante.fr

A plus

JD
l'Equipe
gueulante.fr
J'ai une question :

Êtes-vous aveugles ou quoi ?

Cette Loi pourrie, juste destinée à maintenir les revenus invraissemblables des stars du show-bizz et de leurs éditeurs se fait bananer...

Mais dans quelles conditions ?

36 votants (21 contre, 15 pour)

Où sont les 541 autres députés que nous payons grassement (y compris leurs assistants, domestiques et future retraite)

En train de faire la sieste, au bordel, à la pêche aux goujons (il en reste très peu, malgré leurs passionnantes Lois) en train de surveiller le rendement des PV dont ils montent la barre de 50% par an sans jamais payer un cent ?

***
Le texte n'est pas hadopti : ah, le panel des dépités de droite !
Christine Albanel is now a meme.
Même si ça n'est que partie remise, ça m'a bien fait marrer :-)
J'imagine les pauvres têtes d'Albanel, Copé ou Lefèvre et ça illumine ma journée... Vraiment très bon le coup des ninjas planqués derrière la colonne.

En-dehors de ça, tout le monde s'accorde à dire que même votée, cette loi mettra plus d'un an à s'appliquer et ce pour un cout encore mal défini et auquel les FAI devraient participer ( avant qu'ils lâchent du fric pour que leurs clients puissent être suspendus, je compte un an de plus )
Je ne suis pas juriste, mais je crois avoir lu que le durcissement de la sanction par une obscure " commission paritaire ", à savoir payer l'abonnement alors que la connexion est supprimée, est annulé par le vote d'aujourd'hui. C'est vous dire la bonne volonté que mettront les FAI à collaborer pleinement.
Un joyeux bordel en tout cas^^

J'ai vu le chanteur Cali ( qui est pour cette loi ), dire que les vrais voleurs, c'est quand même ceux qui mettent les CD à 15 euros et les films en DVD à 25.
Je ne télécharge pas de musique, mais je bouffe du film au kilomètre de pellicule et si je ne peux plus télécharger ( ce qui m'étonnerait, chuis technicien^^ ), je n'achèterai pas pour autant.
Les films les plus téléchargés sont d'ailleurs ceux qui font le plus d'entrées au cinéma et de ventes de DVD, allez comprendre...
A quand un Arrêt sur images sur HADOPI et son (absence de) traitement par les médias ?
Tout d’abord, l’institution parlementaire ne sort pas renforcée de l’absentéisme considérable des députés de la majorité et du coup de théâtre de l’opposition franchement douteux sur le plan de la moralité. J’ai moi-même à plusieurs reprises téléchargé illégalement des mp3 et des films. Je me suis particulièrement intéressé à la conciliation de la création artistique et du développement d’Internet. À titre personnel, j’ai souvent téléchargé parce que je savais que je n’encourrais aucun risque. La loi création et Internet est l'aboutissement des accords de l’Elysée signés en novembre 2007 par 47 entreprises et acteurs de l’Internet, des télécommunications et de la création culturelle. Elle est aujourd’hui soutenue par 10.000 artistes. Face aux passions radicales déclenchées par cette loi, j’ai tenté de me forger une opinion de bon sens.

L’objectif de cette loi est simple : stimuler un sentiment de responsabilité chez les internautes, qui trop souvent considèrent Internet comme une zone de non droit et de liberté absolue. Souvenons-nous de la fable de l’anneau de Gygès contée par Platon dans La République : l’invisibilité mène à l’immoralité. Le téléchargement illégal d’œuvres musicales ou cinématographiques est considérable (près d’un milliard de chansons ou de films téléchargés illégalement en France tous les ans) principalement à cause de son aspect indolore et anonyme. S’il y avait un moyen de voler anonymement et sans risques des baguettes, nul doute que l’ensemble des boulangers serait affecté. Le simple envoi d’un email (puis, en cas d’inefficacité, d’une lettre recommandée) aura un effet responsabilisant. Contrairement à la loi DADVSI, cette nouvelle loi s’inscrit dans une logique pédagogique, dissuasive et responsabilisante.

Ce n’est pas parce que la loi création et Internet est imparfaite qu’elle doit être rejetée. La réponse graduée est, selon moi, le moins mauvais des systèmes face à la fragilisation de la création culturelle. Oui, certains internautes malveillants parviendront à la contourner. Oui, son application technique sera relativement coûteuse. Mais est-ce suffisant pour soutenir le statu quo ? On ne cesse d’invoquer des droits fondamentaux inventés pour l’occasion, tout en bafouant la propriété intellectuelle. On assiste à une vaste victimisation des internautes qui s’approprient délibérément et illégalement des œuvres culturelles. Le droit de chacun d’être rémunéré pour ce qu’il crée est essentiel. La France, pionnière dans l’affirmation de la propriété intellectuelle, doit continuer à défendre ce principe. C’est la richesse culturelle de notre pays qui est en jeu. En cinq ans, la vente de disques a été divisée par deux en France. Par conséquent, le nombre de nouveaux artistes signés par les maisons de disque s’est rétracté de 40%. La licence globale (renommée contribution créative), totalement floue dans ses modalités de rémunération des artistes, n’est pas une solution réalisable sur le moyen terme.

Il faut reconnaître les quelques avancées déjà réalisées en terme d’offre légale: Deezer permet d’écouter légalement des millions de chansons, les DRM sont en voie de disparition, les FAI proposent des abonnements permettant le téléchargement illimité de titres, la chronologie des médias vient d’être revue (seuls quatre mois sépareront la sortie en salles d’un film de sa sortie en DVD et VOD). Il reste beaucoup à faire pour renforcer l’attractivité de l’offre légale, mais gardons à l’esprit qu’elle ne pourra pleinement prendre son essor que si le téléchargement illégal est freiné. Nous préférerons toujours le gratuit au payant si le téléchargement illégal reste impuni. Il y a chez les partisans du statu quo une malhonnêteté intellectuelle ahurissante : comment nier que l’effondrement des ventes de disques (loin d’être compensé par la hausse du téléchargement légal) mène inéluctablement à l’appauvrissement de l’offre culturelle ?

Chacun ne cesse de répéter qu’il faut trouver un équilibre entre droit des internautes et droit des artistes. La situation actuelle est incroyablement déséquilibrée. Je ne crois pas en la liberté de nuire, en la liberté de piller l’œuvre d’autrui. La logique de la loi n’est ni répressive, ni liberticide. Si l’internaute persiste à télécharger après deux avertissements, la sanction consistant à suspendre sa connexion Internet pendant un à trois mois (en cas d’engagement à ne plus télécharger) est tout à fait proportionnée eu égard aux ravages du téléchargement illégal pour la création artistique.

La loi sur l’audiovisuel public avait aussi créé des fantasmes passionnés sur ses conséquences (appauvrissement de France télévisions, dépendance des rédactions, hégémonie des chaînes privées) : aujourd’hui, son application est loin de la catastrophe annoncée. Je dis à tous les sceptiques qui pensent que la loi création et Internet sera totalement ineffective : rendez-vous dans trois ans. Je suis persuadé, qu’au terme de la mandature de Nicolas Sarkozy, la réaffirmation du droit d’auteur sera réelle et le téléchargement illégal aura substantiellement baissé.
J'ai écrit à flefebvre@assemblee-nationale.fr pour lui demander si il avait apprécié son déjeuner. Je vous invite à en faire de même.
"Hadopipi c'est la caca, la cacastrophe!" aurait judicieusement souligné le délicieux Lefebvre parti mangé.
"Anéfé!" aurait répondu Albanunuche.



MAXILOL!!!!!!! Je m'a bien marré aujourd'hui.
on ne sait plus si le terme déisgne le bon coup des socialistes ou l'échec de la majorité...

Ah bon ?
Téléchargement illégal, illégal!!
trop guignol ce vote et j'adore (je télécharge) ;o)


mais bon moins de 40 personnes décident pour 60 millions : c'est la "démocratie", étrange non ?
15 députés umpistes pour voter une loi à laquelle la droite, soi-disant, tiendrait......
bof, ça a tout de l'acte manqué ou du député tire-au-flanc au choix !!!
(perso je pense qu'il est préférable qu'elle soit rediscutée cette loi, car à part la répression elle n'apporte, semble-t-il, que très peu de solutions ...)

vu aussi ce soir chez yann barthès : Balladur qui parle de la réforme de la taxe professionnelle, dont le budget est........ en "milliards de francs" pfff, et les gens de la commission roupillent tellement profondément qu'ils ne s'en rendent même pas compte !!!

super les après-midi "travail" de la droite sarkozyste !!!
faisait quel temps sur paris ces derniers jours ????
Pas mal les lolalbanel ;o)
Les députés ninjas ont eu un plan machiavélique qui a réussi...
Plus que se réjouir pour une question qui devra de toute manière, compte tenu des enjeux techniques, se régler autrement. C'est comme d'habitude la réaction des pris par surprise qui est très inquiétante.
Encore une fois, on vote mal. Après les peuples pour l'Europe, voici le parlement qui vote mal. Faudrait vraiment penser à en finir.

Sur ce, bravo les enfants ! La vie politique française ressemble de plus en plus à la vie politique américaine.
Il faut d'urgence faire voter ... la suppression des colonnes de l'Assemblée nationale!
Ainsi qu' interdire les dangereux députés tapis dans l'ombre.
Peut être que les incontinents de la technologie vont enfin se mettre à adapter le marché plutôt qu'à tenter de préserver l'obsolète. Une bonne partie de nos politiciens sont des adeptes du luddisme.

Scandaleux que de voter des lois sur l'informatique sans faire appel à des informaticiens. Pourquoi pas des lois sur l'utilisation des pesticides sans scientifiques ?
Il s'agirait de développer des alternatives. Pourquoi pas du peer to peer avec publicité et partage des revenus ? Ou à défaut, un abonnement ?

Deezer est un symbole de réussite à la française. Deezer, c'est français, deezer c'est extraordinaire pour les artistes tout comme pour les utilisateurs. Deezer c'est des millions d'utilisateurs. De fait, en France, quand on veut, on est capable de faire des choses extraordinaires. Sauf que, bien souvent, on ne veut pas et on sombre dans la bêtise la plus totale.

Le potentiel français est aussi grand que son gâchis.
Mais non mais le vote éléctronique c'est génial, pourquoi on a pas des bornes de vote – pas open-source – dans tous les bureaux de vote ?




Ceci dit : woot!
Ah le vote électronique...

Ou comment ouvrir toutes les possibilités de fraude possible et inimaginables.

Sinon, méfiance mon ami, le woot n'est qu'une étape. Il faut, bien évidemment, proposer des alternatives plutôt que le statut-quo. La gauche n'a pas vocation qu'à être un panneau stop à la droite.

Ici, il faut faire contre-sens et aller dans les alternatives. La gauche devrait vraiment proposer un projet concret là dessus, il y a vraiment beaucoup de lois nouvelles à faire sur la question. Je pense notamment à permettre l'extension du concept de deezer au site de vidéo, ceci, c'est même essentiel.
Oui on est bien d'accord, mais le problème n'est pas législatif à mon sens. C'est aux industries de trouver d'autres moyens de se débrouiller, pas à l'état d'imposer : comme pour deezer justement. Les externalisations ça va 5 minutes, ce n'est ni aux internautes ni à l'état ni aux fournisseurs d'accès de payer la petitesse d'esprit des industries du film et de la musique.

Si ils commençaient par soutenir les choses de qualité, au moins, ça pourrait aider leur cause.
C'est aux industries de trouver d'autres moyens de se débrouiller, pas à l'état d'imposer : comme pour deezer justement.
Bien sûr que si. L'état devrait tout d'abord légaliser le streaming avec partage des revenus.

Quant aux téléchargements, il doit réfléchir aux alternatives. C'est certainement pas du côté de l'oligopole de l'industrie du disque que viendra quoi que ce soit ! Deezer marche car deezer a été autorisé par la SACEM, nullement à cause de la volonté de Vivendi ou autres.
Oui, mais deezer est une entreprise qui fait parti de l'industrie de la musique… La SACEM à « autorisé » ce qui montre bien que si on se sort un peu les doigts du cul, c'est possible de faire des choses intéressantes aujourd'hui et maintenant avec les lois en l'état.

C'est certainement très difficile à mettre au point administrativement – et les nouvelles lois devraient faciliter ces démarches au lieu de criminaliser à tout les coins de switch. Nous sommes d'accord, pour le rôle de l'état que tu décris il n'y a rien d'imposé : il légalise un modèle économique pour lequel la "demande" existe. Il n'impose pas.
Ouais, enfin, c'était belle et bien exceptionnelle que la SACEM se mette à utiliser ses synapses ;)

En plus, c'est un marché juteux. Pour une fois, en France, on s'en est approprié une très large partie. D'habitude on est plus dans le genre à couler nos entreprises qu'autre chose...

Nous sommes d'accord, pour le rôle de l'état que tu décris il n'y a rien d'imposé : il légalise un modèle économique pour lequel la "demande" existe. Il n'impose pas.
Oh, ok. Oui, on est effectivement d'accord.
Il faut s'informer un minimum. Tous les opposants à Hadopi (socialos compris donc) proposent une chose depuis le début : la licence globale. De fait, ce n'est pas une découverte que cette licence globale : ceux qui paient un accès USENET en plus de leur abonnement Internet le font pour avoir accès à tous les groupes binaires. Cela leur revient à peu près 10 euros par mois et avec ça ils téléchargent tout leur saoul. D'autres paient un abonnement à Megaupload, c'est la même logique, mais avec du streaming. Dans tous les cas, ces internautes paient un peu plus pour télécharger tout ce qu'ils veulent. Bref, le principe de la licence globale existe déjà, mais pour le moment, les artistes n'en voient pas la couleur et ce sont souvent des boîtes étrangères qui en bénéficient (bravo le pragmatisme de droite sur ce coup-là, c'est vrai que notre économie va si bien qu'on peut bien laisser le pognon remplir les caisses des autres) .

Que cette loi soit votée dans deux mois au prix politique d'une nouvelle preuve de l'autoritarisme de ce gouvernement, moi je m'en tamponne le nombril avec une pelle à tarte : Hadopi n'empêchera pas le téléchargement. N'importe quel débutant peut enregistrer les musiques sur Deezer (http://musicfreezer.freehostia.com/howto/#fr), mais c'est inutile car il existe même des moteurs de recherche pour mp3 très efficaces et bien plus pratiques (http://www.dilandau.com/telecharger_musique). Il y a USENET. Et je ne parle même pas des clients P2P cryptés qui vont d'un seul coup trouver plein de nouveaux utilisateurs ...

Bref, les défenseurs d'Hadopi qui chouinent au sujet de l'opposition qui ne propose rien sont soit mal informés sur le sujet, soit de mauvaise foi, ou plus probablement les deux. Mais aucune importance : les divx et les mp3 continueront à couler à flots et c'est tout ce qui compte.
et deezer c'est un son de merde...et deezer,tu payes ta visibilité avec du "marketting"...ah mais non,t'as pas d'argent pour payer puisque tu ne vends pas de disque...et puis il est interessant ce noueau modéle economique où c'est la pub qui paye la musique...en fait c'est la liberté de l'internaute mais pas de l'artiste!bravo!non...vraiment...bravo...je suis trés impressioné...

Pourquoi pas des lois sur l'utilisation des pesticides sans scientifiques ?



Si seulement... La vérité est que dans l'écrasante majorité les scientifiques travaillant pour les lois sur l'utilisation de dentifrice sont les experts oral B!
du vent... tout ça !
dans 2 mois, c'est voté
gamma
Les socialistes auraient, parait-il, rameuté des femmes de ménage présentes dans les couloirs de l'Assemblée pour les faire voter.
Les députés UMP n'y ont vu que du feu.
j'ai trouvé une autre vanne sur un site (twitter je crois) : "error 404 (députés) not found"...
Martin Vidberg rebondit avec cette note élaborée avec les internautes de twitter. (et sur laquelle on retrouve la participation des journalistes d'Ecrans.)
Wow un demotivator sur @si!
Ahahah, les "socialist ninjas", excellent !

Ils ont beau jeu, les UMPistes, de dénoncer les "députés socialistes planqués sous un escalier" (merci à Roger Karoutchi pour cette version, on apprend donc que des socialistes étaient cachés derrière les colonnes et sous les escaliers), alors qu'ils font exactement la même chose quand ils sont dans l'opposition, voire récemment lors de votes d'amendements qui n'ont pas l'heur de plaire en haut-lieu. P. Bloche le dit lui-même "pour qui connaît la vie parlementaire, il y a toujours ce petit jeu qui amène à ce que quand on fait entrer un député de l’opposition, la majorité en fait entrer deux de son côté, pour que la majorité reste toujours majoritaire".

Bref, l'UMP peut toujours jouer les vierges effarouchées : il y a clairement eu plantage de son côté. Les présidents de groupe NC et UMP absents (qui n'ont donc pas pu demander vérification du quorum pour retarder le vote), et certains députés UMP qui ont sans doute voté avec leur pied, préférant ne pas venir plutot que de devoir accepter un texte qui ne leur plaisait pas.

Un magnifique camouflet pour le gouvernement. Il semblerait que ce genre de défaite pour un texte passé en commission mixte paritaire ne soit survenu que deux fois sous la Vè République...
J'ai bien ri pour une fois, devant les images du vote. Très drôles aussi, les réactions, bref un bon moment !
Ils sont 15 présents pour voter, et c'est quand même la faute des socialistes...
Ils sont nuls.
J'imagine avec délices la colère de Sarkozy!!! Et rien que voir la tête de Lefevre, Coppé etc...
dans les journaux de ce soir. Quel pied!
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.