25
Commentaires

Gregory : le sage conseil de France Inter

Ah la sale presse, du siècle dernier. Aucune décence. Aucune prudence.

Derniers commentaires

Le Grand Gregory par le grand François Morel.

France Inter, 2009.
Oui vous avez raison ,Daniel, mais il me semble qu'il y a autre chose. Pendant trente ans ,on ne voit rien ,pourtant tout était là ; on a dû songer aux oncles et collatéraux pendant l'enquête . Tout était présent et on ne voyait rien . On se croirait dans la nouvelle " La lettre volée " d 'Edgar Poe ( Edgar Poe est aussi l'auteur d'un poème célèbre " Le corbeau" traduit par Baudelaire) Et soudain tout se recompose . Le puzzle prend un sens . Qu'est ce que les policiers , gendarmes et magistrats ont vu ? Il y a des exemples célèbres . Le stalinisme ,les Khmers rouges ,la révolution culturelle chinoise ne sont pas vu de la même manière ils a quarante ans et aujourd'hui. Et aussi pourquoi ce nouveau rythme judiciaire ?
Cit. : "les poignées de mains et les sourires étaient nettement plus chaleureux qu'avec Poutine"

Contrairement aux riads marocains, les datchas sont peu prisées de la nomenklatura hexagonale.
Et il est vrai que sur ASI on ne parle curieusement guère plus qu'ailleurs des émeutes du Rif ou du Venezuela.
L’assassin, c’est Mélenchon Jean-Luc.
Encore une chronique pas bien intéressante et pas bien utile. Cette affaire est dramatique bien sûr. Mais sous prétexte de dénoncer la voyeurisme, le cynisme, la précipitation etc.. DS fait la même chose, il s'empresse d'en parler pour dénoncer ceux qui en parlent.

Sinon il y avait dans l'actualité le voyage de notre président au Maroc ; avec des observations intéressantes à faire sur le comportement de notre jupitérien avec le roi du Maroc par rapport à son comportement avec Trump, Poutine ou même Theresa May.

Au moment où Macron arrivait au Maroc, des opposants/manifestants marocains étaient condamnés à 18 mois de prison. Cela dit je ne sais pas comment ils avaient manifesté, avec violence ou pas par exemple. Les journaux ont été assez discrets sur le sujet. Monsieur Macron a, nous dit-on, abordé le sujet avec le roi. Nous n'en savons pas plus. Quoiqu'il en soit les poignées de mains et les sourires étaient nettement plus chaleureux qu'avec Poutine.
"un logiciel spécial de la gendarmerie, qui brasse, qui mouline toutes les données d'un dossier tentaculaire,"
Oui, mais la gendarmerie avait délégué un général pour nous rassurer. Ce logiciel est alimenté par de l'intelligence humaine.
Si les mises en examen tombent, il se trouvera bien un journal pour écrire "Après à peine 1 mois de pouvoir, Macron solutionne l'affaire du petit Gregory"

Et d'un autre coté, comme ça on ne parle pas du "projet" avant le second tour.

Bon, on ne peut pas se plaindre non plus complètement: Mélenchon ne représentant plus le moindre danger, le MSM a fini par le lâcher un peu.
Le Monde titre sur une autre affaire, de ces affaires qui émaillent les Unes comme les feuilletons du XIXème siècle.
"Le parquet de Paris fait appel d’un jugement favorable à l’homme d’affaires Bernard Tapie"
D'ailleurs, ce qui est étonnant, c'est qu'on le surnomme "l'homme d'affaires Bernard Tapie" alors qu'on devrait dire "l'homme de l'affaire Bernard Tapie"
Bon là guère besoin de logiciel performant pour découvrir l'escroc.

Ici Strasbourg, jour de marché. Le candidat socialiste "PS Majorité présidentielle" est là et distribue des affichettes. Le candidat Macron n'est pas là mais il y a tous ces gens qui ont rejoint cette merveilleuse aventure de la grande marche organisée et sont aussi enthousiastes que des évangélistes américains, et bien que vous leur dites Nein Danke continuent de vous refiler du "il faut le vivre du dedans, notre mouvement est à l'écoute de gens comme vous, moi même j'ai un projet, et puis il y a les vaccinations, c'est super les vaccinations, 11 vaccinations obligatoires, etc etc"

mais que vient-elle faire cette affaire Grégory, avec ses études graphologiques de gens qui ne savaient même pas écrire autrement qu'en lettres bâtons, y a pas des choses plus importantes à l'heure où le dictateur souriant va asseoir sa majorité.

Et le tracteur de En Route qui vous répond "mais y aura pas besoin d'ordonnances puisque il aura la majorité à l'Assemblée". L'a raison le mec, les godillots ça ne pensent pas
Avec ce genre d'affaires les médias se mettent à nu : voyeurisme, cynisme, amoralisme, irresponsabilité...

A vomir !
L'histoire du logiciel est assez fascinante en elle-même. Il est arrivé en France en 1994 et est systématiquement utilisé pour les "cold case" d'après les articles qui en parlent. Pourquoi ne lui avoir donné le dossier qu'en 2017, qu'y a t il de nouveau ? Aucun journaliste ne tique. C'est un logiciel utile lorsqu'il n'y a pas de liens évidents entre meurtrier et victime. Là, on parle de la famille. Aucun journaliste ne tique. On nous explique qu'il a fait de l'analyse graphologique. Vraiment, on avait donné les lettres à aucun graphologue pour comparaison avec l'écriture des proches ? Aucun journaliste ne tique… On est dans les experts miami, c'est super, ça fait de bons papiers…

Et à la fin, on se dit, combien de ressources mobilisées par la police pour une affaire vieille de 30 ans…
Et je dirais même plus excellent,mais désespérant.

Merci
Je suis inquiète pour France Inter : comment remplacer Cohen ? Rassurez-moi : il n'y en a pas deux ! Si ?
Au siècle dernier, à cette époque où les charognards de la presse franchissaient sans retenue "la ligne rouge", le comble de l'abjection avait été atteint avec la tribune d'une certaine Marguerite Duras dans Libé. Sublime, forcément sublime Chistine V.
Et coupable, évidemment coupable.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.