33
Commentaires

Goldman Sachs, la veuve et l'orphelin

La cause est entendue: Fabrice Tourre

Derniers commentaires

Les réponses individuelles peuvent, si elles sont largement suivies, avoir plus de conséquences qu'on ne le croit.

Pour ma part, je réagis dès aujourd'hui en refusant d'acheter, aussi longtemps que cette histoire de dette continuera à plomber l'Europe, tout disque de Jean-Jacques Goldman Sachs !
Pour recadrer sur " Goldman Sachs" :

"Alors même que d’autres géants de la finance ont fait faillite, ont été nationalisés ou ont subi des pertes colossales, Goldman Sachs a très bien su tirer son épingle du jeu au cours de la dernière décennie ; l’équipe dirigeante de la banque d’affaire a plusieurs fois montré son habileté à profiter de crises majeures, qui ont par ailleurs causé des dommages considérables à des millions de personnes.

Le cas étudié par le SEC en est l’exemple le plus abouti… mais il en existe bien d’autres. La mascotte de Wall Street a aussi joué un rôle considérable pour empêcher la mise en place de mesures qui auraient permis de limiter l’ampleur de la crise grecque. Elle a tiré du profit en spéculant sur la nourriture et les produits de base, poussant des millions de personnes dans une situation alimentaire catastrophique [2]. Ces exemples sont présentés dans cet article afin que les responsables politiques de l’Union européenne mettent enfin un terme à leurs relations très privilégiées avec la banque d’affaire. "

Article : "Peuples VS Goldman Sachs"
http://ellynn.fr/dessousdebruxelles/spip.php?article128
Ce matin sur France inter,le ministre des retraites a employé l'expression la plus indécente du moment :"il faut rassurer les marchés "...Ont besoin d'être rassurés tous ces gens sans visages qui appauvrissent les peuples,pillent le fruit de leur travail,sont prêts à esclavager la planète entière pour que tombent dans leurs puits sans fond des profits et encore des profits à ne plus savoir qu'en faire.Ce siècle commence par cette guerre désastreuse menée par un capitalisme inhumain.
Fabrice Tourre, le "frenchie de Goldman Sachs". Même aux US, cela commence à faire doucement rigoler. Faire porter un chapeau aussi large à un "frenchie", c'est peut être gros, mais des gens se grattent furieusement la tête quant à savoir comment cela va passer. Crier haro sur le "frenchie", ça eu payé.
GS et la [s]SEXE[/s] SEC

Chronique de Flore Vasseur mardi 27 avril 2010 sur France Culture http://media.radiofrance-podcast.net/podcast09/10714-27.04.2010-ITEMA_20225418-0.mp3 ( fichier MP3 )
"La cause est entendue: Fabrice Tourre, le "frenchie de Goldman Sachs", "allait jusqu'à vendre des actifs toxiques à des veuves et des orphelins", rappellent horrifiées les radios du matin. "

c'est marrant mais moi j'ai pas eu du tout la même réaction, le premier truc que je me suis dit c'est "ben comme tous les banquiers, traders et conseillers financiers payés à la commission "
Le Portugal vient de voir baisser sa note sur sa dette par Standars&Poor's. Le jeu du "qui fera baissé le plus le marché" continue.
mercredi à 18 heures 30, 18 rue lafayette à paris

« Rassemblement d’urgence pour le peuple grec et contre les banques » http://www.jean-luc-melenchon.fr/2010/04/rassemblement-durgence-pour-le-peuple-grec-et-contre-les-banques/
Il faudrait d'ailleurs dire précisément de quand datent ces emails soit remettre en contexte, par rapport aux moments de la crise. Il y a 3 ans c'est vague. Si tout le monde a acheté des ABS des CDO de subprime (et les CDS) à l'époque, qui a d'ailleurs causé la bulle qu'on connait, c'est bien parce que tout le monde croyait à la sureté de ces produits (merci aux agences de notation). Alors son mail, a-t-il été écrit avant qu'on sache que ces CDO étaient pourris, ou après.

Si c'est après, sans aucun doute il savait pertinemment ce qu'il faisait. si c'est avant difficile de le savoir, vu qu'apparemment tout le monde est tombé dans le panneau.
Dans ce cas (si le mail a été écrit avant qu'on se rende compte de la toxicité de ces titres), la question reste entière : est ce que les responsables de la création de ces titres, avaient vu venir les risques réels?

Par contre il me semble avoir lu que le problème chez GS c'est qu'ils possédaient des CDS sur les ventes de CDO qu'ils faisaient. Soit qu'ils étaient assurés sur le défaut des créances qu'ils vendaient, si c'est réellement le cas, on peut se demander pourquoi, et si ça ne constitue pas une forme de délit d'initié.

edit: je viens de voir l'article original, c'est précis et ça semble accablant, je vais regarder ça de plus près.
Et revoila l'alibi du mouton noir qui avait si bien marché pour la SG avec Kerviel.
Cher Daniel, j'attendais que vous disiez un mot de l'ignorance dans laquelle Puja (tiens, c'est souligné en rouge... qui veille au grain ?) nous a laissé hier soir sur Antoine 2... C'est rattrapé, on dirait... Merci M. Klein.
Pour la veuve, d'après l'image, m'est avis que c'est la "veuve poignet", comme dirait certainement notre président qu'en a "rien à faire".
J'adore l'image, elle illustre bien l'esprit des emballements médiatiques de notre époque.
Tout à fait d'accord avec Anthropia, cette focalisation sur un individu, français de surcroît, sert la défense de GS.
J'en croise régulièrement de vos FtheF et j'avoue qu'ils sont tous sur le même moule, des têtes mathématiques et un vide abyssal en matière de pensée, ce sont des joueurs et des guerriers, on les a sélectionnés et fabriqués comme ça, donc ils fonctionnent à plein.
Pour autant, je crois bien que de telles personnes ferrent leur futur pigeon n'importe où, veuve ou orphelin peu importe, les mots mêmes montrent le niveau de cynisme.

Certains ont comparé Tourré avec Kerviel. Mais cela n'a rien à voir, Fabien Tourré est, selon le terme de Crozier un "marginal sécant", suffisamment marginal pour innover avec une "créativité" en matière de produit, et suffisamment sécant, pour lui permettre d'être toujours bien classé au tableau d'honneur ; il est un pur rejeton de son establishment, au contraire de Kerviel et son chemin solitaire et atypique. Donc, ici on ne juge pas un homme, on juge une entreprise. Alors que dans l'affaire Kerviel on s'interrogeait, "comment a-t-il réussi à contourner tout le système ?", ici, on se dit "comment a-t-on laissé un Goldmann Sachs fonctionner selon ces principes ?". Très différent.

Je pense que charger ce Frenchie, c'est aussi émettre une sorte de comparaison avec Kerviel, cela sert la défense de Goldmann Sachs, un bouc-émissaire, étranger de surcroît, du même pays qu'un autre Frenchie qui a défrayé la chronique, et le tour est joué.


http://anthropia.blogg.org
Je pense qu'il y a des milliers de Fabrice Tourre qui se vantent de leurs prouesses financières à leurs petites copines...
(puisque, maintenant, "en avoir" se dit des [s]gens[/s] hommes qui vivent avec plus de 50 mille Euros par mois...)

Hélas, je crains que la volonté affichée par Obama de clarifier le monde de la finance U.S. ne reste lettre morte. La maladie est globale et rien ne montre un quelconque souhait de changement. Y'a qu'à voir la Grèce : en ce moment, dans les banques, on propose de "la Grèce " à tous ceux qui ont un peu d'argent à placer. Le cynisme et la finance ont toujours fait bon ménage. Punir un petit excité ne fera jamais avancer le schmilblick.
C'est d'ailleurs aujourd'hui que Fab le magnifique se fait auditionner par la commission sénatoriale permanente enquêtant sur les responsabilités éventuelles des grandes banques dans la faillite du système. C'est dans ce cadre, et non dans celui de la plainte de la SEC, que ces emails ont été publiées. Mais il semble que Fab, ne fasse que parler le langage interne très printanier apparemment en vogue chez Goldman Sachs

The Goldman trader responsible for managing Timberwolf’s issuance later characterized the day that the CDO was created as “a day that will live in infamy,”
...called a set of mortgage-linked investments sold by his firm “one shitty deal,”

http://www.bloomberg.com/apps/news?pid=20601087&sid=agq7CoygGLsc&pos=1


GS va avoir du mal à montrer que Fab a agit seul sans le consentement de personne...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.