21
Commentaires

BFM : le document qui raconte le conflit entre la rédaction et la direction

Arrêt sur Images s'est procuré le compte-rendu d'une réunion entre des représentants des journalistes et la direction de BFMTV qui remonte à fin novembre. Les tensions sur la couverture des Gilets jaunes étaient déjà vives, mais les attentes de la rédaction sont restées quasiment lettre morte.

Commentaires préférés des abonnés

" nous restons de loin la chaîne la plus regardée "


Ben obligé ; quasiment tous les cafés, bars, bureau de tabac, marchand de journaux, coiffeur (enfin, par chez moi) et on en passe, possèdent une télévision allumée en permanence sur BFMTV.

Cette omni(...)

ET dans ce genre d'espaces publics ("tous les cafés, bars, bureau de tabac, marchand de journaux, coiffeur ...") le son est souvent coupé ou inaudible : il ne reste que les massages des bandeaux qui résument la pensée propagandiste de la chaîne

(...)

Donc, les éditorialistes "ont des contradicteurs en face, que ce soit le présentateur ou un invité" . De bien sages contradicteurs, en général. Dont la plupart du temps, la tâche consiste surtout à donner aux éditorialistes en question l'occasion d'e(...)

Derniers commentaires

Ce que je ne comprends pas c'est que environ 70 à 80 % de la population est pour les gilets jaunes et BFM est la chaine la plus regardée ! Donc tout va bien.... (c'est ironique ... quoique...)

 Céline Pigalle, jointe au téléphone par ASI ce lundi, affirme toutefois qu'un travail de fond, éditorial, a commencé 


Ils ont organisé un "grand débat" ?

a regarder de l'excellente Lacelin https://youtu.be/VF-oB4O6mx0

Ce serait pas possible d'avoir directement le doc en question en pdf?

Merci : une AG à BFMTV, ça la différencie déjà de RT pour ceux qui mettent tout sur le même plan...

 "Si le type avait mis sa menace à exécution, il aurait pu mourir en direct sur notre antenne ?"


Waouh, le bond d'audience que ça aurait fait!

Donc, les éditorialistes "ont des contradicteurs en face, que ce soit le présentateur ou un invité" . De bien sages contradicteurs, en général. Dont la plupart du temps, la tâche consiste surtout à donner aux éditorialistes en question l'occasion d'en mettre une seconde couche, et de faire taire promptement l'éventuel - et très rare - importun qui s'aviserait justement de s'écarter de la ligne.

Quant à "l'équilibre", on ne voit pas bien à quoi il se rapporte. Certainement pas au pluralisme en tout cas. Ils sont en effet parfaitement équilibrés : tous dans le même sens.

"Pas la peine de tourner autour du pot : aujourd’hui, du côté de ceux-celles qui sont le corps vivant et le cœur battant de la puissance de l’événement, tout le monde hait les médias et, du coup, les journalistes qui vont avec, de la même façon exactement que tout le monde hait la police et, du coup, les flics qui en sont indissociables. Plutôt que simuler une douloureuse surprise doublée d’indignation, ceux-celles qui se trouvent ici pris dans le faisceau de lumière de l’événement et s’y voient dans le mauvais rôle sont appelés à s’approprier ce concept appelé à creuser son sillon dans les temps à venir : violence médiatique." 


(Alain Brossat dans Lundi matin)


https://lundi.am/De-la-violence-mediatique

" nous restons de loin la chaîne la plus regardée "


Ben obligé ; quasiment tous les cafés, bars, bureau de tabac, marchand de journaux, coiffeur (enfin, par chez moi) et on en passe, possèdent une télévision allumée en permanence sur BFMTV.

Cette omniprésence de la chaîne d'info dans "l'espace public" français est aussi incroyable que jamais commentée.


Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.