67
Commentaires

Ghosn : sur la saine colère de Macron

Tremblez patrons qui abusent ! Emmanuel Macron pourrait bien légiférer contre vous !

Derniers commentaires

Macron, baudruche centriste qui essaye de faire son beurre, misant sur un échec du Hollande et une trouille du FN droite.
Argument de base: "moi je suis le moins pire". Marrant, ça fait 20ans que je vote "moins pire".
Je laisse la parole à Renaud, qui a bien résumé la chose:
"Et dire que chaque fois que nous votions pour eux
Nous faisions taire en nous ce cri : "Ni dieu ni maître !"
Dont ils rient aujourd'hui puisqu'ils se sont fait dieux,
Et qu'une fois de plus nous nous sommes fait mettre"
(Le Tango des Elus).
Puisqu'il en faut un et que ce brave Consensus ne semble pas être là, c'est moi qui m'y colle.

Il faut vous dire que depuis ce matin, tout désespoir est permis et les USA risquent de s'être mis du Trump à mortem aeternam, comme tous ces pays qui en dernier soubresaut se parent de celui qui vante leurs gloires passés alors qu'il est leur honte présente.

Et donc le mal remportant la mise, je m'en vais faire l'avocat du diable, l'avocat de Macron bien que déjà Clive ci-dessus a établi sans aucun doute possible ses états de service.

Macron vient en effet de faire entendre la voix du gouvernement comme l'a si bien détaillé Daniel Schneidermann et par un curieux hasard, ce même jour, l'état se sépare de ses voix, de ses possibilités de faire entendre ses double-voix au Conseil d'administration de Renault.
Alors on peut comme DS ironiser, on peut comme les réacteurs ici acquiescer les propos de DS et en remettre une couche. Mais qu'auriez vous voulu que Macron fit ? Qu'il se taise ? Toute la presse aurait exigé qu'il fasse ce qu'il a fait aujourd'hui la comédie !
La comédie, c'est le rite d'accompagnement de toutes les entourloupes depuis que l'Histoire s'est paré d'une majuscule. Daladier revient, craint d'être lynché, dit à tous ces cons qu'il a remporté la mise, eux le croient et se font entubés. Hollande arrive, promet à GoodYear... la suite on connaît

Merci Patron, Merci Ghosn, Merci Macron !
Macron, voleur, escroc, gangster, truand, bandit, refiles nous le pognon !
C'est clair, évident et indéniable. Chaque fois que cet individu ouvre sa gueule, c'est pour entuber le peuple, enterrer les valeurs de gauche et copuler avec le Medef, les grands patrons et se gargariser dans des cercles bien fermés. Imposteur au même titre qu'Hollande.
Je pense qu'il y a une confusion entre Conseil d'Administration et Assemblée Générale (AG) dans cet article :
- c'est le Conseil d'administration qui décide de la rémunération du dirigeant
- les droits de vote doubles s'appliquent aux votes de l'assemblée Générale et non aux décisions soumises aux votes du Conseil d'Administration

En l'occurrence, je comprends que l'AG a exprimé son désaccord sur la rémunération mais que le Conseil (où l'Etat n'est pas majoritaire) a maintenu sa décision.

Donc droit de vote double ou pas en AG, ça ne change rien.
Macron me semble particulièrement dans son rôle (de chien de garde ?). En effet, comment faire perdurer un système (le capitalisme) qui fonctionne si bien (pour certains) si certains abusent à ce point ?

Il me semble que ce type de comportement ne fait que rendre insupportable ce système aux yeux de ceux qui n'en tirent pas profit. Et donc de rendre possible les conditions d'un soulèvement du peuple. Alors que le bon capitalisme à la papa, avec sa dose homéopathique de socialisme, permet au petit peuple de ne pas trop en souffrir, voire même d'avoir l'impression d'en profiter avec son petit Livret A à 2-3%.

C'est une chose que je n'arrive pas à comprendre en ce moment. Comment peuvent-ils agir de la sorte ? Ne se rendent-ils pas compte que cela les dessert sur le long terme ? S'en fichent-ils ? Ne sont-ils pas capables de voir au-delà de 3 mois ? Ou alors ils ne s'en rendent que trop compte, et tentent d'en profiter au maximum tant que c'est encore possible ?
Merci patron !
excellent "dépiotage"! Merci pour toutes ces précieuses infos
Il est vraiment urgent de différencier ce qui est revenu du travail et ce qui est revenu du capital.

Carlos Ghosn, aussi contre intutitif celà puisse-t-il paraitre, gagne sa vie en travaillant. Même si une partie de ses gains est en action et dividendes plutôt qu'en salaires, ces actions et dividendes sont liées à son activité productive. Le prix est défini par le marché car monsieur Ghosn aux dernières nouvelles n'a pas de super pouvoir. S'il est payé à ce prix là sans être dégagé par les actionnaires, s'il obtient les clauses de tout ces grands patrons, golden parachute & co, celà veut forcément dire que les actionnaires y trouvent leur compte. Ne me demandez pas lequel. La théorie est que ces grands patrons sont des diables d'hommes au talent aussi rare que les footballeurs. Et c'est vrai qu'un patron qui fait 0.5% de mieux qu'un autre dans des boites de cette taille, c'est tout de suite des centaines de millions d'euros de différence (oui, c'est vraiment très gros comme boite). Bref, je n'en sais rien mais au moins, au moins, on peut trouver une justification sinon éthique, du moins pragmatique à de telles rémunérations.

A coté de ça les actionnaires gagnent considérablement plus et ce pour une seule valeur ajouté: puisque la providence leur a donné les clefs de l'argent dont eux n'avaient pas le besoin immédiat alors qu'il était nécessaire ailleurs, ils ont eu la bonté de l'avancer, généralement il y a longtemps, et ils en touchent maintenant des dividendes jusqu'à la fin de Renault s'ils le souhaitent. Sinon ils peuvent aussi revendre à d'autres actionnaires qui toucheront a leur tour des dividendes alors que l'argent de leur achat n'aura eu aucun effet pour la boite elle même.

On adore s'indigner des revenus des traders ou des patrons, mais celui ci est justifié par un travail dont il n'est pas dit qu'il soit facilement remplaçable, pèse rien et moins que ça encore comparé à celui des actionnaires, qui en plus défiscalisent comme des gorets. C'est la même erreur que quand l'affaire Depardieu avait suivi l'affaire Bettencourt: il est parti et elle est restée. L'intérêt général aurait été l'inverse. Puisque n'importe qui peut gérer ce que fait Bettencourt, autant que ce soit un fonctionnaire et que tout ça appartienne à tout le monde. Depardieu, Ghosn, tout ces gens qui font en fait un travail, et plutôt pointu avec ça, on a besoin d'en avoir autant que possible justement à faire ce qu'ils font le mieux. Combien ils touchent pour ça, on peut en débattre, mais tant que ce sont des miettes des profits globaux (et dans le cas de Ghosn, ça l'est encore), c'est une question de faible importance au plan systémique. Par contre, un petit monitoring des revenus des grands rentiers français, voilà qui devrait faire bouillir nos sangs. Arnaud Lagardère touche par exemple 2,5 millions par an en salaire comme "gérant" (travaille-t-il réellement pour ça, à voir) mais surtout 120 millions par ans en dividendes pour zero valeur ajoutée à l'activité, en bon possédant qu'il est.

http://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/salaire-darnaud-lagardere-approuve-a-94pour-cent-769037.html

Dans un monde idéal, on a besoin de gens qui peuvent bien diriger des activités. Des gens qui peuvent bien "posséder" des actions, un cailloux peut le faire. Hors ce sont eux qui nous drainent (enfin eux et tout ce qui fait capital, inclus banques, font de pension etc... toute l'activité spéculative et une large part de la finance dont les fondamentaux utilitaires sont largement discutables)
Sa colère était surement un hommage au 80eme anniversaire de la victoire du Front Populaire.
Bravo à lui, quelle panache...
Maintenant que c'est dit il peut tranquillement continuer à casser le code du travail.
Democratie actionnariale! Rien que ça!
Novlangue quand tu nous tiens.
A ecouter dans la grande table d’hier Pierre Dardot qui vient d’ecrire #ce cauchemar qui n’en finit pas#, une charge contre le neoliberalisme qui detruit tout sur son passage.
Macron en pourfendeur de la finance abusive... on a failli y croire, comme on a failli croire l'autre, en 2012.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.