17
Commentaires

Ghosn, enfant du pays pour les médias libanais

La fuite de Carlos Ghosn au Liban, dont l'ancien patron de Renault-Nissan a la nationalité, a largement été couverte par les médias du pays. Pour la presse anglophone et francophone libanaise, la cavale de Ghosn n'est autre que le retour au bercail d'un homme ayant subi les foudres d'une justice nippone trop sévère.

Commentaires préférés des abonnés

Balkany, petit joueur !

"jovial et drôle quand il le voulait"


Il existe des photos? Pourquoi en avons-nous été privés?

Il faut remarquer que sur les photos, il a toujours une sale tête. Bien pire que Mélenchon "éructant" ou Ruffin faisant la moue. On peut légitimement se demander, vu que "nos" médias ne veulent apparemment pas le maltraiter, s'il existe de lui des ph(...)

Derniers commentaires

Maintenant, on attend une revue de la presse japonaise!

Il faut comprendre les journalistes libanais, pauvres chous, leur classe médiatico politique gangrenée jusqu'à la moelle par les abus de pouvoir, la corruption, les prévarications... Et j'en passe. Il me semble que s'il y a une grande effervescence politique dans ce pays, c'est à cause de tout cela. Cette incapacité, assez commune aux médias mainstream, à voir la réalité.

Donc ils ne voient pas ce qui crève les yeux de tout le monde, sauf d'eux-mêmes, dans leur pathétique complicité avec leur classe dirigeante politique et économique.

Comme partout.

j'ajoute que personne à ma connaissance n'a mis un pistolet sur la tempe de Ghosn pour acheter Nissan et se retrouver au centre d'un pays qui est si dur avec ses délinquants quand elle les découvre. Surtout si ses collègues japonais et Nissan en général avaient des enjeux de dénonciation de ses malversations assez élevés.


Et les Libanais n'ont pas tant de stars économiques à défendre, eux si petits et dans une crise politique et économique majeures, sont fiers que l'enfant du pays ait réussi à l'étranger.  Tant de bonnes raisons pour être dans le déni.


Dans mon boulot, on en connaît des gars/femmes en prison ou liberté surveillée pour les larcins de pov' qu'ils ont commis. Je suis sûr que sils s'evadaient, ils seraient des héros pour la presse nationale... :-D

Hommage à ce héros, qui échappant à ses bourreaux, vole au secours de son pays.

Un siège de premier ministre est libre, n'est-il pas?

Un vote est inutile, la liesse publique fera office de plébiscite. Les offrandes et les hommages sont acceptés et encouragés.

une raison de plus pour les libanais de rester mobilisés contre la corruption du pouvoir économico-politique. La "Force" soit avec vous, soeurs et frères!

le pays du Cèdre, où il a passé une grande partie de son enfance, pour se cacher de la justice japonaise. ... déjà persécuté par les fourbes nipons...

"jovial et drôle quand il le voulait"


Il existe des photos? Pourquoi en avons-nous été privés?

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Balkany, petit joueur !

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.