33
Commentaires

#Génération2021 : du boulot (et pas de politique)

Matéo a eu du bol. Elise Lucet et Samuel Etienne se sont mobilisés pour lui et pour Léjeunes, en animant une soirée spéciale, diffusée simultanément sur France 2 et sur Twitch jeudi 18 mars. Un double-live exceptionnel, consacré à la #génération2021, celle qui subit de plein fouet la crise du covid-19. Précarité des étudiants, difficulté à trouver un stage, sentiment de perdre leurs plus belles années : la jeunesse avait la parole sur le service public. Une parole encadrée, dénuée de toutes revendications, et censée trouver une oreille attentive auprès des entreprises qui recrutent. Oui, cerise sur le gâteau, la chaîne a organisé un "téléthon jeune" pour faire grimper un compteur d’offres d’emploi et ainsi venir en aide, entre autres, à Matéo, cet électricien en reconversion qui va (presque) trouver du travail en direct. Un double live résumé ainsi par Samuel Etienne : "Il y a des belles histoires en cours."

Commentaires préférés des abonnés

Et, pourquoi pas , trouver un nouvel emploi, en 2022,   dans la Banque ou en boucherie-charcuterie, au jeune Macron ?

merci  comme toujours pour ce décryptage et compte-rendu très instructifs.  Je sens, toutefois, comme un manque dans le fil de cette émission de "concorde nationale", aucun invité pour représenter l'office du travail de Dubaï.

Faire dans la charité et l'émotion, c'est tellement plus facile . Ca me fait penser à Bill Gates qui après s'être goinfré toute sa vie essaie de se donner, maintenant, une image de bienfaiteur de l'humanité , mais qui en même temps a fait pression su(...)

Derniers commentaires

Après le "traverse la rue !" le "traverse l'écran !" !

Excellente page 504 ! Comme les 404 ou 410 des sites de l'état et des ses agences ! L'ultra-techno comme "solution" aux problèmes concrets et palpables que nous connaissons...accompagnée du numéro vert tout aussi impuissant.

Eh Lesjeunes, ne contestez pas, ne vous mobilisez pas, PO-SI-TI-VEZ !

Au fond, ce n'est qu'une émission de téléréalité, un système de spectacle relativement ancien, basé sur l'affect. Les chaînes de télévision en sont remplies à ras bord.


Il est hautement difficile, pour ne pas dire impossible de rencontrer une émission de qualité. Arte c'est un fouills ou trônent les dauphins et les tortues, ou les journalistes du Figaro (28 minutes une émission quasi grossièrement féministe ), quelques reportages sur la 5.. Le reste est dans le divertissement à la Pagnol pour le mieux.  


Samuel Etienne appartient à cette catégorie du "je sais tout faire". Et ne sait rien faire, le type béat à l'infini. En attente du rayon de grâce.


Elise Lucet mérite mieux. 


Très bon article, mais faut-il découvrir une forme de spectacle (la télévision est dans le spectre du spectacle) archi populiste, la télé-réalité?  


Notons  que le contenu des émission à la télévision s'est totalement vidé de ses qualités avec la privatisation organisée par Chirac de la 1. S'en est suivi une course à l'audience, dont on voit les résultats jour après jour : vulgarité, mièvrerie, 


La bonne question est : pourquoi la très gande majorité de téléspectateurs regarde  ces émissions?


Le peuple aurait-il mauvais goût? - allez, à vos tablettes marxizettes..

Splendide. La télé a réussi à retranscrire dans les faits ce que Macron disait : il suffit de traverser la rue pour trouver du taff. Ici on poste un tweet avec le bon hashtag et à nous le CDI. C'est magique. 

Non contente d'avoir formé un univers parallèle avec la télé-réalité, elle transforme la réalité du monde du travail ; les inégalités de diplômes n'existent pas, les discriminations à l'embauche n'existent pas, les CDD renouvelés à l'infini n'existent pas, le refus d'embaucher des jeunes tout frais car manque d'expérience n'existe pas. On a des chefs d'entreprise cools, un Pôle Emploi en direct dirigé par Lucet et Étienne sans l'atmosphère pourrie, et le tour est joué. 

sinon le we dernier sur twitch y avait studforce; un evenement caritatif au profit du secours populaire et à destination des étudiants précaires; et au moins on s'y est pas privé de parler de politique.

Bien triste la déchéance d'Élise Lucet... Bravo les "nouvelles écritures"...

Une belle illustration du monde d'après !!! Celui d'hier en pire

Le voyeurisme de filmer ce jeune brulé à cause de sa précarité est à vomir. J'espère que son message sera entendu parce que c'est lamentable que des gens en arrivent à de telle extrémité. La jeunesse devrait se soulever mais force de constater que le capitalisme as gagné dans les têtes à entendre ces gamins formaté par ce système d'aliénation et leur études qui leur serviront à rien à part être des pions. Vivement le printemps on croise les doigts !

Plutôt que de réfléchir à des problèmes fondamentaux (précarité en général et celle des jeunes en particulier), mediatisons-les (récupérons-les) et faisons semblant que ce soit simple à résoudre, effrayant !


L'extrait où on voit le jeune faire la goutte avec la journaliste twitch à côté est assez incroyable

Sans avoir vu l'émission, mais en ayant lu l'article ci-dessus :


Il y a eu plus de 100 000 jeunes qui ont candidaté qui pour un stage, qui pour un emploi, une formation en alternance ou un apprentissage peut-être ...


Il y a eu plus de 70 000 offres . 


Si  cette émission a contribué à débloquer la situation de 50 000 jeunes, alors les présentateurs méritent au minimum  un coup de chapeau . 


Sait-on combien de candidats ont réussi à trouver ce qu'ils cherchaient ? 



Il y a quand même cette interrogation : mais pourquoi Matéo avec un BTS d'électrotechnique veut-il devenir cariste ?


Cariste , c'est juste au-dessus de balayeur . Ils n'ont pas osé lui proposer "balayeur" ? Ou de traverser la rue ou le périph aux heures de pointe ? ou de s'immoler ?

Par désespoir peut être...?

La bonne question c'est : que sont ces 70 000 offres ? Des stages ? Des apprentissages ? Quelles garanties ? quelle pérennité ? Il n'y a jamais de bilan après ces shows.

Rhooo mais que vous êtes tatillons aussi! La politique n'a rien à voir avec tout ça, sinon Samuel Étienne ne se serait pas senti légitime de l'animer c'est tout. Par contre Élise Lucet là pour le coup... Elle avait plus à manger ou elle voulait se construire une seconde piscine?

Faire dans la charité et l'émotion, c'est tellement plus facile . Ca me fait penser à Bill Gates qui après s'être goinfré toute sa vie essaie de se donner, maintenant, une image de bienfaiteur de l'humanité , mais qui en même temps a fait pression sur les chercheurs à Oxford pour que le vaccin astra zeneca entre dans le domaine privé et s'allie avec un laboratoire, eux qui se proposaient qu'il reste dans le domaine public (source F Ruffin). Le but de ces journalistes étaient-ils d'aider des étudiants ou de soulager leur conscience.? Parce que sinon la solution est politique.

"Il y a des belles histoires en cours."


Mon lecteur automatique perso, que j'ai dans les yeux depuis longtemps, et qui permet de lire plus vite mais aussi de se tromper plus grossièrement, m'a proposé ""Il y a des belles histoires.... d'amour"

merci  comme toujours pour ce décryptage et compte-rendu très instructifs.  Je sens, toutefois, comme un manque dans le fil de cette émission de "concorde nationale", aucun invité pour représenter l'office du travail de Dubaï.

Et, pourquoi pas , trouver un nouvel emploi, en 2022,   dans la Banque ou en boucherie-charcuterie, au jeune Macron ?

En fait c'est comme ces groupes de femmes, ou de noirs, qui se réunissent sans homme ou sans blanc pour réfléchir à leurs problèmes. Là jeunes et patrons se réunissent sans syndicaliste, sans politique histoire de ne pas être infuencés dans leur réflexion.

Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.