12
Commentaires

Gastro diplomatie et excellence à l'Elysée : Porte déguste

Excellence à l'Elysée : le magazine Zone interdite s'est penché sur les coulisses d'un dîner d'Etat : cuisiniers, vaisseliers, sommelière, conseillers en communication. Un bel échantillon d'excellence française. Sauf un détail ou deux. Qui ont échappé à M6, mais pas à Didier Porte.

Derniers commentaires

Cette chronique me confirme qu'il y a effectivement beaucoup de vent dans le "petit journal".
Et ça donne pas envie de le regarder.
Édifiant.
La royauté du Palais de l'Élysée avec leurs laquais et qui comptent les centimètres entres les assiettes et cherchent trois plombes une bouteille de pif pour lequel n'importe quel Carré de Vigne ferait l'affaire.
Le minimum syndical est en effet, de se foutre de la gueule de cette mascarade de courtisans et de dominants poudrés, pendant que des millions de ceux qu'ils sont censés s'occuper, crèvent la bouche ouverte, et ont de plus en plus de mal à aspirer des goulées d'air.

Je dirais bien pour la dérision qu'il faudrait prévenir Hollande que Chirac a appelé et qu'il aimerait bien récupérer ses lunettes des années 80, mais le cœur n'y est même pas.

Merci Didier, comme d'habitude.

Et si quelqu'un a enregistré le spectacle de Didier Porte sur Paris-Première le mois dernier, ou sait où il serait disponible, il aura ma reconnaissance éternelle.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Fascinant d'obscénité. Oh, non pas les ors de la République, j'avoue que je ne sais pas comment ni où la grandeur des Etats s'exprime le plus légitimement. Alors disons que le spectacle, à la manière dont il est servi par M6 et pour cette cause particulière, donne une foutue gastro pas du tout diplomatique. Il y a des choses que le pauvre bas peuple ne devrait pas voir. La Vérité a ceci d'insoutenable parfois qu'elle ne peut pas être comprise, ni surtout le profond mépris que cet étalage savamment orchestré par le pouvoir lui-même distille. Peut-être cette exhibition d'images choisies (par Didier entre autre d'ailleurs) révèle-t-elle une indispensable débauche sans laquelle l'excellence française ne serait plus, dernier bastion de la puissance de ce petit monde-là, mais vu la nausée qu'éprouveront immanquablement nombre de citoyens, je m'étonne en définitive que ce reportage soit autorisé. En fait, les conseiller com' de l'Elysée ne sont pas seulement mauvais dans la disposition des pieds de chaise, c'est vraiment dramatiquement plus grave. Quand au maître d'hôtel pour qui un centimètre est un centimètre, je ne comprends que trop bien sa hantise, dans la petitesse de nos mondes de valetaille. Confronté à la brutalité du réel, je me souviens m'être attaché à la réalisation de micro tâches humiliantes pour seul secours, dans la solitude de la bêtise ambiante. Vive la République, vive la retraite.
Très sympa votre cris et chuchotements de la semaine!

Un Cheval Blanc, mmmm, meilleur que ma picrate.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.