61
Commentaires

Gabriac : comment les télés banalisent l'homme au salut nazi

C’est la nouvelle star sulfureuse des médias. Exclu du FN en 2011 pour avoir effectué un salut nazi, Alexandre Gabriac, conseiller régional de Rhône-Alpes fait l’objet ces derniers jours de nombre de reportages, dans lequel il disserte à loisir sur la signification du bras tendu. Comment le jeune activiste a forcé la porte des médias, à la faveur des manifestations contre le mariage pour tous.

Derniers commentaires

J'espère qu'on retrouvera l'ordure qui a vidé l'eau de la piscine de Marine Le Pen.
Quelles que soient ses motivations, Jean-Marie aura les moyens de le faire parler.
Bonjour,
Comment se fait-il qu'on aie pas remarqué que Cabriac porte à sa main droite un coup de poing américain ??? En plus du salut nazi , celà me semble très significatif de la volonté de "casser du démocratique" .....
Voulu ou non l'analyse me semble inachevée !!!
Pierre.
G et les identitaires lyonnais ne sont pas juste un groupe d'agités étudiants qui frappent parfois les journalistes..à lyon ces gens essaient de semer la terreur dans certains quartiers, historiques et touristiques d'ailleurs , dans d'autres proches du stade de foot ...semer la terreur c'est par exemple agresser des serveurs ou mettre la pression sur certains bars, c'est frapper ceux, celles qui fument devant des bars de quartiers à majorité immigrée,c'est attaquer violemment des gens dans de véritables embuscades etc..c'est faire une véritable guerre d'usure pour empêcher les personnes n'ayant pas leurs couleurs, idéologiques, religieuses, de peau, de vivre ou se déplacer dans les quartiers qu'ils occupent.Ils semblent disposer d'un fort soutien financier puisqu'ils recouvrent de grandes affiches la ville.Ils sont offensif et "l'immeuble" sur lequel ils montent dans votre émission n'est rien moins que l'office du tourisme en plein centre de la grande place lyonnaise...La semaine dernière le progrès de lyon leur donnait la parole et gabriac , avec benedetti, forts de leur couverture de conseiller généraux ,annonçaient qu'ils allaient poursuivre le préfet et (je ne sais plus qui) pour discrimination pendant cette manif pour tous que vous avez montrée...il faut aussi savoir qu'à lyon le maire , ou les journaux banalisent cette résurgence de la violence de droite en arguant qu'il s'agit des vieilles disputes extrême gauche / extrême droite...bien sûr gabriac est un homme ordinaire qui est prêt à tout pour sortir de l'ombre si pour vous un homme ordinaire possède un service d'ordre et calme "ses troupes" qui s'excitent en voyant des opposants au mariage pour tous, si un homme ordinaire d'une vingtaine d'années va se recueillir sur la tombe du duce, si au 21 siècle un jeune ordinaire d'une vingtaine d'année parle de "bolcho" quand il voit des jeune opposés à ses idées...bien sûr que son silence face au questionnement sur l'allemagne nazie est stratégique: ils sont dans leur phase de recrutement, avec le gud dans les lycées pro et collèges...à lyon ils ne sont pas qu'une centaine d'individus folkoriques , ils sont hyper actifs...dommage qu'on les ramène même dans votre émission à des épiphénomènes folkloriques...avez vous réfléchi à ce que même seulement une seule personne décidée à semer le désorde dans une ville peut faire quand elle n'est considérée que comme un clown...NON,G et les identitaires ne sont vraiment pas que de petits provocateurs médiatiques..
N'y aurait-il pas eu un coup de ciseau dans ce forum, qui a fait disparaître un lien fort intéressant vers un tweet de Michel Soudais montrant une Une de L'Express?
Totale incompréhension!
Notre société doit rester charitable, et prendre activement en charge ce type d'avorton.

Prise en charge familiale : une bonne paire de claques chaque matin (son grand-père, s'il n'est pas mort de chagrin, se fera un plaisir d'administrer ce traitement).

Prise en charge médicale : hospitalisation d'office, camisole chimique.

Prise en charge médiatique : le plus grand mépris imaginable.

Prise en charge de l'Etat : une surveillance rapprochée de la DCRI.
Je me permets de faire le sommaire de la nouvelle ligne éditoriale d'ASI :
- Les actes homophobes ne sont pas correctement traités médiatiquement,
- Certains "militants" qui se font passer pour des partisans de la "Manif pour tous" ignorent qu'ils ont des pensées racistes tellement ils en sont imprégnés
- Le traitement médiatique d'un raciste, nazi, homophobe n'est pas objectif et "lesmédias" en parlent trop.

Interprêtation personnelle (donc partiale) :
"Lesmédias" sont naïfs sur les dérives racistes et homophobes qui semblent confluer à la faveur du mouvement créer par la "Manif pour tous". On ne dit pas que "la manif pour tous" a créé ce racisme et cette homophobie, bien sur, elle l'a révélé, l'a exacerbé....Par contre, nous, ASI, sommes parrfaitement conscient de ce glissement des valeurs. Nous sommes vigilants et veillons.

J'imagine que le traitement partial et très largement à charge de façon disproportionnée de "lesmédias" pendant tout le déroulement des débats sur la MPT ne méritait pas un seul article. Comme en matière judiciaire (affaire du "mur des cons") certains prétexteront qu'il n'est question d'impartialité ni en matière de justice ni en matière médiatique. La Manif pour tous défend des valeurs honnies et, à ce titre, ils n'ont pas le droit à être traités de la même façon. Les faits n'existent qu'à l'aune de ce en quoi je crois.
A force d'ignorer les mouvements calmes et festifs de centaines de milliers de personnes pour leurs substituer quelques énergumènes vous ne vous étonnerez pas de voir ces comportements se multiplier.

Les pacifistes sont ignorés ou caricaturés (les "mère veilleuses") et les débiles violents sont les seuls à vraiment exister en tant que "antis MPT". Découragez donc ainsi les pacifistes et encouragez les fous furieux : vous allez obtenir ce que vous souhaitez, la réduction du MPT à une foule haineuse (antis médias et antis MPT). Le mépris, par le refus de voir d'autres faits médiatiques, est le pire des traitements, surtout venant d'un site qui se prétend critique à l'endroit du monde médiatique et de ses dérives ou oeillières.
***Message modéré***
Les insultes sont interdites sur les forums.
Il m'arrive de lire des sites nationalistes ou identitaires, ne serait-ce que pour savoir de quoi ils causent, quels sont leurs programmes, et à quel point ils sont unifiés ou éclatés...
Quant à savoir s'ils sont boudés par les médias ou si ce ont eux qui ne répondent pas aux journalistes, c'est plus complexe que l'article ne veut bien le dire. Je ne crois pas d'ailleurs que ces groupuscules aient besoin de médiatisation pour exister comme l'affirme Weill, c'est grotesque. La plupart passent désormais par internet (il suffit de voir le succès du site fdesouche) et savent parfaitement que tout traitement médiatique leur sera défavorable. Qui savait par exemple que le Bloc Identitaire a fait condamner BHL pour diffamation après un bloc-notes livré au site Le Point ? Quel journal de la presse généraliste en a parlé ? Il suffit de taper "bloc identitaire BHL" et vous verrez que seuls les sites natios/identitaires ont répercuté l'info.
Il n'est pas question de les faire passer pour de sympathiques démocrates ou des p'tits gars que j'aimerais avoir à ma table pour boire un coup, mais les réduire à "tous nazis", c'est passer à côté du phénomène. La "fachosphère" ne veut rien dire en soi.
" L' effet du militarisme repose pour l'essentiel, du point de vue de la psychologie de masse, sur un mécanisme libidinal; l'effet sexuel de l'uniforme, l'effet d'excitation érotique des parades, parce qu'exécutées suivant un rythme, le caractère exhibitionniste de l'apparence militaire, tout cela s'est avéré jusqu'à présent beaucoup plus clair dans la pratique pour une femme de ménage ou une employée moyenne que pour nos hommes politiques les plus cultivés. La réaction politique par contre utilise consciemment ces intérêts sexuels..." ( W.Reich, " psychologie de masse du fascisme")
Ce qu'il y a de croustillant dans l'histoire, si je puis dire, c'est qu'il faut savoir que les scores du FN à Lyon sont toujours très médiocres. Marine Le Pen est arrivée derrière Mélenchon et Bayrou aux dernières élections, était même derrière Eva Joly dans un arrondissement important ; quant aux Législatives, c'est encore pire, leurs listes étaient le plus souvent derrière des petites listes comme Divers Droite, Lyon étant surtout le berceau d'une droite traditionnelle bourgeoise et libérale. Faire croire que ces gens ont un rapport avec le FN pour se donner l'excuse de les médiatiser, c'est donc factuellement faux car cela ne se retrouve pas dans les urnes. Il s'agit simplement de minorités composées de jeunes énergiques qui font beaucoup de bruit, comme dans toutes les grandes villes. Les jeunesses anarchistes et libertaires sont bien plus nombreuses, pourquoi ne pas parler d'elles ? Je ne vois qu'une fascination morbide, peut-être basée sur une incompréhension (comment peut-on sérieusement être comme ça, penser ça ?), mais en tout cas superflue, inutile et dangereuse chez des médias de grande écoute.
il y a des sujets plus importants à traiter, non, comme la mastectomie préventive d'Angelina Jolie dont le prochain film s'intitulera " Breadboard ", le prochain film de Brad Pitt s'intitulera " Mazophallation Nostalgia ".
C'est moi où certains médias anticipent un avenir politique dans lequel l'extrême droite est aux commandes ?
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.