66
Commentaires

Fukushima : en petits caractères

Avez-vous vu, hier soir, au 20 Heures de France 2, le vice-président de Tepco

Derniers commentaires

ça n'indiquera peut etre pas où en est le nuage radioactif... mais il y a cette page fan très interessante où des étrangers donnent pour différents quartier de Tokyo la mesure des radiations

http://www.facebook.com/pages/Tokyo-Radiation-Levels/196845207013685

c'est tenu à jour, et ça montre à quel point facebook peut être utile!!
Notons qu'aujourd'hui, dans le ciel on ne sait pas, mais il n'y a plus aucune trace du nuage radioactif au-dessus de nous dans lémédias. Disparu.

J'ai noté aussi que ces derniers jours, la Criirad était invitée partout pour cautionner le fait qu'il n'y avait aucun danger avec ce nuage (caution qu'elle s'efforçait de tempérer). Quand la criirad dédramatise, elle est invitée partout. Quand elle veut sonner l'alerte, elle n'est invitée nulle part. Le choix démédias est clair.
Bon, rien mais rien à voir, mais Hurluberlu sera content : je viens d'apercevoir la frimousse de Maja Neskovic sur La Chaîne Parlmentaire, apparemment elle anime une émission, "Détours d'Europe" ! (Vivent les insomnies.)
A LIRE ABSOLUMENT !!!!

http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf
Merci Daniel pour cet edito, et pour les infos issues de wikileaks ou encore la situation en France concernant la securite.
Toutefois je n'ai pas bien saisit le "contexte' que Pujadas a omi d'expliquer ?

En somme quelles rapport entre les images d'excuses du vice president de TEPCO diffusees et les infos de wikileaks ?
Le vice-president s'excuses t il suite a la publication par wikileaks de ces informations ?
Je dois etre fatigue mais il n'en reste pas moins qu'apres trois lectures je ne comprends toujours pas clairement.

A moins que tout cela soit un abus de langage et que vous cherchiez a reprimander Pujadas de ne pas livrer d'informations plus pertinentes concernant le degre de responsabilite de TEPCO ?

Merci d'eclairer ma lanterne

cafecroissant
Citation:

"Voulez-vous connaître ma chaîne de télé idéale, ma radio idéale, ou mon journal idéal ? Celui (ou celle) qui mettrait à la Une les infos que je viens de détailler ici, plutôt que tout ce que vous avez vu hier soir, ou entendu ce matin. Où le citoyen ne serait plus obligé d'aller chercher l'info dans les petits caractères, comme dans les contrats d'assurance. C'est trop demander ?"

Oui, c'est trop demandé, mais en attendant, vous pouvez aller sur le site de la CRIIRAD, le seul organisme indépendant sur la recherche et l'information sur la radioactivité. La CRIIRAD (créée en 1986 pendant la catastrophe de Tchernobyl) va mettre en ligne une pétition pour que les gens exigent de leur gouvernement la publication des données relatives à Fukushima.

http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf

J'invite tous/tes les @sinautes à faire connaître cette pétition le plus possible dans leur entourage pour que l'on ne nous refasse pas le coup de Tchernobyl et que nous soyons informés correctement.
C'est dingue, tous les fils de dépêches comme il y avait sur le Monde sont arrêtés sur le sujet, pareil dans la presse anglophone (enfin, les qq titres que j'ai l'habitude de lire), on est redescendu à un petit article moisi par jour... Juste quand il était question de nouvelles fumées blanches, noires, non identifiées...
La télévision vous bouffe et internet vous nourrit.

La question centrale est celle de la rigidité fonctionnelle, un réflexe cognitif essentiel qui structure notre rapport collectif à la réalité. Dés lors qu'un consensus a été atteint sur une question, le fait de revenir dessus nécessitera un discrédit sans commune mesure avec le crédit qui a servi à l'établir. Toute personne tentant de critiquer ce consensus est immédiatement voué aux gémonies : voila rigidité fonctionnelle du corps social dans toute sa splendeur. La virulence de cette réaction de nature "immunitaire" est proportionnée au caractère fantaisiste de ce consensus plus ce consensus à de la difficulté à résister à une analyse objective plus la réponse "immunitaire" de la rigidité fonctionnelle est brutale.

Virulence maximale : les systèmes totalitaires fonctionnent sur la rigidité fonctionnelle avec la peine de "disparition" pour les "dissidents".
Virulence élevée : le traitement réservé à ceux qui remettent en cause le consensus sur les évènements survenus il y a presque 10 ans à Manhattan.
Virulence importante : toute remise en question du système économique actuel (publicité, crédit à la consommation, obsolescence programmée)
Réponse à la question de l'article : pour monter en carrière dans l'audiovisuel français oui, c'est trop leur demander car tel Ginestar ça flinguerait la carrière de leur petite vie si importante.
Fessenheim qui, soit dit en passant est l'une des seules centrales posée sur une faille...

Avec la rouille bien connue tout ceci démontre que le nucléaire d'État n'est pas la panacée, d'autant qu'il s'auto-contrôle (ou pas)

Fukushima le vrai problème ce n'est pas la sécurité... C'est l'emplacement, au carrefour de deux failles bien connues et face aux possibles tsunamis.

C'est Tepco, tout seul, sans l'aval du gouvernement nippon, qui a choisi cet endroit totalement imbécile ?

Finalement le manichéisme simplet : État = bon, Privé = vautours assoiffés de pognon et sans morale...

Ne marche pas à tous les coups, d'ailleurs @si c'est privé, non ?

Ah ! Bon ! J'avais cru.
Pour info, il semblerait que les états ne soient pas très enclins à communiquer les enregistrements des données de contamination nucléaire :

http://www.criirad.org/actualites/dossier2011/japon/11_03_23_Volet1der.pdf
Liz Taylor est morte. Snif.

(C'est Bambi qui va être content, elle va pouvoir prendre sa défense au Paradis où il est accusé de faire des guiliguilis aux angelots)

Question : quel va être le ratio Taylor/Japon/Lybie ce soir aux JT ?

(La Syrie et Bahrein, n'en parlons même pas)
Oui, c'est trop demander, car jamais un "journal" télévisé ou radiophonique ne pourra donner la quantité d'informations d'un vrai journal (écrit).
Ce qui ne veut bien sûr pas dire que certains choix de nos liseurs de prompteurs (ou plutôt de ceux qui leur écrivent les textes qui défilent sous leurs yeux) ne trahissent pas, soit de l'inculture ou de l'incompétence, soit le choix de ne jouer que sur l'émotion.

Mais, de toutes façons, il faudra lire, la page 2 d'Ouest-France, la page 6 de Libé, la page 4 du Monde, etc. pour être vraiment informé...
Mais ça suffit enfin tous ces sarcasmes! On rogne sur la maintenance oui eh bé alors, déjà ça chie dès la conception, alors la maintenance, tu penses! Rappelons-nous juste que le toit de Superphénix la super-centrale nucléaire s'était effondré dans les années 90 à cause...de la neige! Nous les français on va pas se chercher des trucs compliqués pour se faire de futurs accidents nucléaires, pas de tsunami, pas de séisme, pas de conneries comme ça, un peu de neige suffit!

Un bout de bois, une conserve et deux cailloux et on sait s'amuser!

J'ai bien aimé ce midi Laurent Romejko à la météo qui était heureux de nous dire qu'aujourd'hui, un "anticyclone rayonnant" était sur la France. Z'ont l'humour joyeux à France Télévisions.

Éphémérides, le seul blog qui vous offre la recette du poulet aux curies.
Et pendant ce temps...en Allemagne, un pays voisin, ami et industrieux , bien connu pour la transparence de sa démocratie:

En 2010 les grands fournisseurs d"électricité ont racheté 70% des parts de TÜV SÜD, l'organisme "indépendant" chargé de contrôler le bon fonctionnement et la sécurité de leurs propres centrales nucléaires.

Pas con, hein? quand je pense qui en a des qui croient encore que les allemands sont des lourdauds...
Au nom de l'équité, j'exige que ce salopard de traître qui a fourni ces informations sur le nucléaire japonais à Wikileaks soit immédiatement
écroué sans jugement pour une durée indéterminée dans la prison de Fukushima et soumis 24h sur 24 à des brimades et humiliations
de toute sorte.
Et avant tout: PRIVE DE SLIP

Non mais!

Très bon papier au Demorand. ;-)
Des experts étrangers qui intimeraient l'ordre à la France de fermer des centrales vieillies et peu sûres... Eh bien c'est presque déjà le cas !

Les cantons de Bâle-Ville et Bâle-Campagne (oui oui la même ville suisse frontalière, où a été situé l'épicentre du séisme dévastateur de 1356, pris comme référence, selon les autorités françaises) ont demandé à la France qu'elle ferme la centrale de Fessenheim, estimant que leur sécurité, et celle de la population suisse de la région, n'était pas garantie.

http://www.tsr.ch/info/suisse/3035647-le-jura-pourrait-s-associer-aux-deux-bales-et-demander-l-arret-de-la-centrale-nucleaire-de-fessenheim.html
ces diplomates américains pointaient même une raison de ces défaillances de sécurité: "la libéralisation du marché de l'énergie". "Nous avons vu trop de cas de compétitions axées sur la réduction des coûts et l'accroissement de la productivité, au détriment de la sécurité"

Ah bah zut y aurait pas une petite contradiction avec le plus grand écolo de France qu'a fait 68 à lui tout seul, qui déclarait il n'y a pas si longtemps (2007 je crois) face à Besancenot médusé, louant les bienfaits de la concurrence: "On ne pourra pas, en France, sortir du nucléaire, sans sortir du monopole d'EDF"

Ce message ne s'adresse qu'à ceux qui pensent encore que Europe écologie ou du moins toutes ses composantes ont quelque chose à voir avec l'écologie politique.
Savez-vous que depuis quelques jours dans un silence médiatique assourdissant, des bombardements aériens israéliens ont lieu sur Gaza.

Sûre que BHL va y foncer avec son photographe faire des reportages indignés et demander une zone d'exclusion aérienne !

Ah bon vous croyez pas ? Pourquoi ?

Peut être parce qu'il y a pas de pétrole ??
Peut être parce que BHL = Etats Unis néocons = Israel = 1 donc mathématiquement BHL ne va pas se bombarder ni même s'auto-exclure !!!


SEMIR
En parlant du Monde les cartes des tendances du premier tour des cantonales valent le détour: Comme le ministre de l'intérieur Le Monde a fait disparaitre le front de gauche( pourtant devant 'EELV) du paysage politique.
http://www.lemonde.fr/elections-cantonales-2011/infographie/2011/03/22/cantonales-la-carte-des-resultats-par-parti_1497049_1470538.html#ens_id=1468778
"bienvenue dans l'édition abonnés" du Monde...

C'est fort aimable de nous filer des liens vers le Monde mais je n'ai pas envie de payer pour lire juste 1 article. Autrement rien à redire sur le fond de votre chronique. Quand je dis que l'on apprend jamais rien au journal de F2... vous vous rendez compte, recouper et aller chercher l'information ?
[quote=Daniel]Voulez-vous connaître ma chaîne de télé idéale, ma radio idéale, ou mon journal idéal ? Celui (ou celle) qui mettrait à la Une les infos que je viens de détailler ici, plutôt que tout ce que vous avez vu hier soir, ou entendu ce matin. Où le citoyen ne serait plus obligé d'aller chercher l'info dans les petits caractères, comme dans les contrats d'assurance. C'est trop demander ?

La situation des médias est la même que dans le nucléaire : la libéralisation et la concurrence acharnée que se livrent les acteurs du secteur ne peuvent pas conduire à ce que vous appelez de vos voeux, Daniel. Cela coûterait beaucoup trop cher.
A propos, saviez-vous que le président de Tepco n'est pas apparu en public depuis le début de la crise ?

Le président de TEPCO se terre dans sa résidence avec abri antinucléaire intégré.
Chaque matin, au réveil, il pose un regard sur le sabre accroché au mur de sa chambre.
Il se dit qu'il y a seulement quelques décennies, le responsable d'une catastrophe comparable à celle qu'il a provoquée, s'en serait servi pour mettre fin à ses jours.
Mais les temps ont changé. Le président de TEPCO considère que la perte de son entreprise est bien plus grave que celle de son honneur.
Et comme un businessman digne de ce nom ne baisse jamais les bras, il pense déjà à la manière dont il va rebondir.

A moins qu'il se soit vraiment fait hara-kiri (?).
Les apprentis sorciers cupides ont de beaux jours devant eux. Le secret est leur loi,le profit leur religion,l'état libéral leur protecteur.
Les alertes sur la qualité de ce qu'on mange se multiplient.... L'eau du robinet n'est guère tentante,même si l'entreprise Véolia elle-même communique sur l'analyse de l'eau qu'elle nous vend cher en nous fournissant ses propres analyses (!!!).Exemple :
Nitrates :valeur maximale admissible :50 mg /l....Teneur :37,80 mg/l. Commentaire :eau de bonne qualité!
Pardon,aucun rapport de gravité avec les problèmes soulevés mais quand même ... A quand des analyses indépendantes qui nous donneraient aussi le véritable chiffre pour les pesticides?. Et quand ce bien public qu'est l'eau cessera t-il d'engraisser les actionnaires de Veolia ?
"Voulez-vous connaître ma chaîne de télé idéale, ma radio idéale, ou mon journal idéal ? Celui (ou celle) qui mettrait à la Une les infos que je viens de détailler ici, plutôt que tout ce que vous avez vu hier soir, ou entendu ce matin. Où le citoyen ne serait plus obligé d'aller chercher l'info dans les petits caractères, comme dans les contrats d'assurance. C'est trop demander ?"

Sinon, il existait le Plan B, et d'autres similaires existent, dont Fakir, il y a aussi divers bulletins plus ou moins affiliés à des syndicats ou partis radicaux. Toutes ces sources pourraient être davantage citées sur arrêt sur images et ne pas être qualifiées d'ultragauchisme.
je suis complétement d'accord avec vous chez Daniel et je soutiens votre billet d'humeur, n'empêche que contrairement a un directeur de BP pendant Katerina ou pas mal d'autres grands patrons de banques pendant la crise financière, le directeur de tepco lui, s'excuse et s'effondre en pleurs de culpabilité.

tepco

..Cette notion d'empathie, même a posteriori, même si tout est impardonnable, nous ne l'avons même pas de nos propres dirigeants en occident..
Hors de toutes ces considérations, il reste que la situation au Japon est terrible
Une énorme source de radioactivité qui irradie très loin, qui à tout moment peut s'aggraver, pour chacun des réacteurs, une contamination sur des km autour de la centrale, en mer et sur la terre, pas si loin d'un des plus grands sites urbains du monde, le Kanto.

Evidemment, la radioactivité, ça n'a pas de couleur, pas d'odeur, pas de chaleur, ça ne fait pas de bruit, ça se diffuse avec la fumée, et la vapeur, qui en général sont inoffensives, et s'évapore dans l'air.
On ne détecte la dangerosité qu'au prix de tests très élaborés qui demandent du matériel sophistiqué, et de nombreux points de de sonde.
Après, il faut tout tester, les aliments, l'air, l'eau, rechercher des marqueurs et la plupart du temps pas la radioactivité elle-même.

Et de toutes façons, pour la plupart des victimes, la mort ne viendra que plus tard, dans d'horribles conditions, par le cancer, et parce que des enfants naitront avec des malformations, et on ne parviendra pas à faire le rapport direct avec le nuage.
Rien à voir avec l'horreur de la bombe qui a vaporisé des centaines de milliers de personnes à Hiroshima et Nagasaki, évidemment.

C'est pas très médiatique, tout ça, les hangars de confinement béants, avec la vapeur qui part vers la mer, ça c'est de l'image, coco !

Après, le crabe qui attaque au fin fond des cellules, les médias seront sur d'autres terrains. Le monde est plein d'horreurs sans nom qui demandent à être filmées. Parce que si d'autres voient, il est plus difficile de faire des saloperies.

Mais ce n'est pas une raison pour s'en détourner, et faire comme si de rien n'était, parce que cette fumée, cette vapeur d'images, elle nous regarde, nous avons pris des décisions, ou accepté des décisions, qui se retourneront contre nous un jour ou l'autre.
Le nucléaire s'est déjà retourné contre les Japonais, et ce n'est pas la première fois, ils étaient prévenus, qu'aurions-nous de plus qu'eux qui nous protégerait ?
Heureusement que, pour lire votre article, j’avais à porté de main un drap, car un mouchoir n’aurait pas suffi à étancher mes larmes versées devant la noble attitude du vicieux, heu, vice président de TEPCO.

Blagapart, tout ça c’est de la com’. La seule façon honnête de s’excuser serait d’aller sur la centrale, d’enfiler une cotte et de travailler avec la « viande nucléaire » qui se sacrifie pour réparer les conneries de la bande à Goshn, heu, à TEPCO. En se faisant accompagner par les actionnaires de TEPCO. Mais depuis quand voit-on un général et ses commanditaires monter au front.

PS1 DS vous focalisez sur Pujadas. Je suppose que c’est par commodité d’écriture, pour personnifier ce comportement fautif. Je dis ça car Pupu le Falot n’est que la partie émergée de l’iceberg « service public », le public étant composé majoritairement de Nicolas 1er et de ses amis Mr et Mme MEDEF.

PS2 Si j’avais oublié pourquoi je ne regarde plus jamais les JT, cet article me le rappelle.
On retient six messages du JT, donc six petits énoncés simples, qu'on présente en début d'émission et pour les derniers qu'on rappelle au milieu du JT.
Donc ça fait peu pour informer.

D'ailleurs, hier, dans le Monde, j'ai aussi beaucoup aimé le papier dont parle Sébastien Rochat sur le Yemen, les cartes, géniales les cartes et le jeu entre les tribus, je me serais cru dans mes Contes et légendes arabes d'enfant, sauf que là, les Cheikh étaient armés de kalachnikoff.

Le Monde comme ça tous les jours en papier, peut-être que je me remettrais à l'acheter tous les jours.

http://anthropia.blogg.org
http://voila-le-travail.fr/2011/03/15/lindustrie-nucleaire-sous-traitance-et-servitude/

Un reportage récent sur les conditions de vie des sous-traitants qui travaillent sur les centrales nucléaires françaises fait froid dans le dos : ils sillonnent la France pour entretenir les centrales. N'ont pas les moyens de payer une chambre d'hôtel. Partagent une location où ils n'ont même pas un lit par personne. Sont exposés à des risques pour à peine le smic ! Il faut avoir une vocation de martyr pour assumer cela !
Fukushima : en petits caractères :

Tellement petits que personne n'a suivi cette info :

"le 13 mars 2011, 13:40
Des techniciens allemands du groupe Areva, qui travaillaient sur le site de la centrale nucléaire japonaise de Fukushima vendredi lorsque s'est produit le séisme qui a frappé le pays, ont pu être évacués rapidement sans être blessés, a-t-on appris dimanche auprès du groupe. AREVA"

Est-ce que quelqu'un sait ce qu'ils faisaient à Fukushima ?

D'où un autre détail intéressant et aussi en très petits caractères :
Pourquoi un réacteur contenait-il un type de combustible différent et bien plus dangereux car il contient du Plutonium le MOX le même que certaines centrales françaises ?

Réponse ici - Wikipedia article MOX- :

Utilisation au Japon[modifier]
Une dizaine de compagnies électriques japonaises gérant des centrales atomiques ont des projets d'utilisation de MOX, à partir de mars 2011 pour la plupart. La compagnie française Areva a signé plusieurs contrats en 2006 puis 2008 avec quatre de ces sociétés pour la fabrication du MOX[6].
Depuis décembre 2010, Kyushu Electric Power Company a introduit du combustible MOX dans la 3e tranche de la centrale nucléaire de Genkai[7].
Depuis février 2011, l'exploitant japonais TEPCO utilise du combustible MOX dans le 3e réacteur de la Centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, utilisation qui a duré fort peu de temps, suite au tsumani du 11 mars 2011, et aux accidents nucléaires de Fukushima qui s'en suivirent.
Deux autres réacteurs utilisent actuellement du MOX au Japon[8].


Est-ce que la directrice d'AREVA va aussi devoir s'excuser d'avoir fait des expériences nucléaires à proximité d'une faille sismique ?
Merci, Daniel, de cette chronique. (mais pas d'accent grave sur "cela" (ni sur "ça" d'ailleurs) !)

En parlant des tout petits (!) détails qui dérangent à propos du nucléaire, voir l'intéressant article du Libé d'hier sur "Le malaise de la ''viande à radiations''", à savoir tous les sous-traitants qui travaillent pour EDF lorsqu'il s'agit, entre autres, de changer le combustible usé des réacteurs...

http://www.liberation.fr/economie/01012326866-dans-les-centrales-francaises-le-malaise-de-la-viande-a-radiations

Camarlette
Bien entendu, les journalistes ne poseront pas LA question au Gouvernement -il est plus facile de parler de la sortie du nucléaire qui se fait sur des dizaines d'année et qu'on pourra repousser :

-la loi NOME de fin 2010 qui oblige EDF a revendre à ses concurrents privés l'électricité produite par les centrales nucléaires au nom*, nous dit-on, de la "concurrence", ce n'est pas le risque d'arriver à ce genre de situation ?

De deux choses l'une : ou bien ce sont les consommateurs qui vont payer pour que les concurrents privés touchent plus d'argent (mais sans raison véritable puisqu'EDF aurait très bien pu la vendre toute seule, son électricité) ou bien EDF devra toucher moins d'argent et donc aura moins de sous pour réinvestir dans les centrales... au détriment, éventuellement, de la sécurité. En gros, EDF, les particuliers, vont perdre de l'argent, au profit d'une rente assurée pour des groupes privés sans raison valable. LOGIQUE !





*En vérité, il s'agit d'une perversion totale de l'idée même de concurrence puisqu'elle devient une fin en soi, alors que dans le libéralisme, au départ, la concurrence est un outils pour éviter les concentrations, les rentes etc... (je schématise)
Bonjour
En passant merci Wikileaks !! On comprend une fois de plus pourquoi certains ont poussé des hauts cris contre cette entreprise.

Dans le même genre des méfaits causés par l'applications des lois de rentabilité dans la gestion des biens publics, le documentaire d'hier soir sur ARTE était aussi instructif : pourquoi met-on tant de javel dans l'eau du robinet ? pour ne pas entretenir les conduites par mesure d'économie tout en encaissant un prix de l'eau abusif. Pas mal la loi du marché !!!
Clap, clap, clap. J'applaudis des deux mains le courage de notre matinaute. Pour ma part, je ne supporte plus la pression permanente que tente d'exercer systématiquement Pujadas. Beaucoup d'exemples, mais j'en retiens un de taille : le nouveau choc pétrolier... passé aux oubliettes. Pas étonnant : oublieux caractérise très bien le personnage. Qui aura le courage de monter un tableau de ses contradictions, parfois d'un jour à l'autre, ou même au cours du même journal?
NB : ne comptez pas sur moi : je suis incompétente et surtout championne définitive du monde de la paresse.
Très bien Mr Daniel S.

Faites gaffe, j'ai trouvé une faute d'orthographe...
Je vous mets sur la piste... 5ème mot en partant de la fin...

Vous voyez, j'applique à la lettre le fait de lire très attentivement la moindre phrase... et de décrypter l'info même en petits caractères...
;-))

Bonne journée !

SEMIR
Euh...
Merci?

Et puis j'ai adoré [quote=DS]Ce n'est pas notre site partisan du retour à l'âge des cavernes et à la bougie qui invente ça

Way to go!
Alors ce débat Ariès Jancovici (Lauvergeon), c'est pour vendredi?...
Ben moi je lis Arrêts sur images et Médiapart. Bien sûr, c'est des petites structures qui ne peuvent pas tout couvrir, mais ce qu'elle font elle le font bien. Et c'est déjà pas mal.

D'ailleurs si l'une dès deux pouvais enquêter sur les insurgés libyens, ça serai pas mal. Parce qu'on ne sait toujours pas si on a à faire à une guerre civile ou pas, si les insurgés ont bien des avions de chasse ou pas, si c'est un combat tribut contre tribus ou pas, etc...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.