6
Commentaires

Frappe au Mali : l'armée française avare d'explications

Ce sont les réseaux sociaux maliens, puis la presse locale, qui ont sonné l'alarme : 18 personnes, qui participaient à un mariage, sont mortes dans une attaque aérienne qui pourrait être attribuée à la force française Barkhane. L'armée française, qui a beaucoup tardé à réagir, assure avoir frappé un rassemblement de djihadistes. Dans la région, sa lenteur à communiquer cristallise les soupçons.

Commentaires préférés des abonnés

Les mariés où les hôtes comptaient peut être parmi les adversaires de l'armée française. difficile de se prononcer sur ce point. Mais Saladin, qui cessa le bombardement de la tour de Kérak ou logeaient deux jeunes mariés, n'aurait pas souscrit à cett(...)

Mais comment peut on imaginer que la France, qui a mené comme chacun sait toutes ses guerres coloniales dans le plus strict respect des droits de l'homme, puisse commettre des crimes de guerre au Mali ?

Ce qui est scandaleux aussi, c'est que les JT n'en ait pas parlé, même en posant la question. 

Malheureusement TF1 et France 2 se font les relais de la propagande du ministère des armées. Les seules fois où l'opération Barkhane est évoquée c'est (...)

Derniers commentaires

Ce qui est scandaleux aussi, c'est que les JT n'en ait pas parlé, même en posant la question. 

Malheureusement TF1 et France 2 se font les relais de la propagande du ministère des armées. Les seules fois où l'opération Barkhane est évoquée c'est pour déplorer la mort de soldats français. Mais des morts côté maliens ? Non, pensez-vous...

écœurant et déontologiquement scandaleux.

"Si la France veut se disculper, elle doit déclassifier ses images de l'attaque"  ça se fera dans 70 ans, comme l'attaque de la gare de Sotteville-les-Rouen en août 1942. le bombardier piloté par Paul Tibbets largua ses bombes sur le quartier du Boulingrin, en plein Rouen, en pleine après-midi. Familles qui se promenaient, enfants etc...

Documentaire d’Emmanuel Amara à voir en ce moment sur la chaîne « Toute l’histoire ».


Contrairement à ce que dit ce résumé  du Figaro :

  « Début de l'été 1942, la machine de guerre américaine se déploie. Les Etats-Unis veulent tester leur super bombardier et effectuent le 1er bombardement de jour sur Rouen, sous occupation allemande, pour frapper la logistique militaire ennemie. L'opération est réussie mais Rouen est dévastée, morts de civils et centaines de blessés. Les habitants n'ont jamais oublié ; l'US air force ne s'est jamais excusée. « 

l’opération ne fut pas une réussite du tout :

quelques hangars furent détruits autour de la gare, le trafic reprit très rapidement.

Par contre il est vrai que l’US Air Force ne s’est jamais excusée.

C’est Paul Tibbets qui pilota l’Enola Gay.

Mais comment peut on imaginer que la France, qui a mené comme chacun sait toutes ses guerres coloniales dans le plus strict respect des droits de l'homme, puisse commettre des crimes de guerre au Mali ?

Les mariés où les hôtes comptaient peut être parmi les adversaires de l'armée française. 


Nul doute que ces villageois représentaient une menace urgente pour nos concitoyens. Comme les nombreuses femmes violées par l'armée française dans ces pays d'ailleurs. Quand je pense que ces ingrats de maliens manifestent régulièrement contre notre présence dans leur pays, c'est à n'y rien comprendre.

Les mariés où les hôtes comptaient peut être parmi les adversaires de l'armée française. difficile de se prononcer sur ce point. Mais Saladin, qui cessa le bombardement de la tour de Kérak ou logeaient deux jeunes mariés, n'aurait pas souscrit à cette frappe. 


Maintenant, ce qui est une difficulté structurelle, c'est l'abaissement tendanciel des "lois de la guerre" qui nous fait passer de celle-ci à la barbarie. 


Si l'on veut être respectable la guerre ne doit pas se transformer en chasse. Ne serait-ce si l'on veut pouvoir un jour traiter avec l'ennemi qui doit garder son humanité à nos yeux pour que cela soit réciproque. Car, au final, c'est comme ça qu'on termine la quasi totalité des guerres : par une négociation. 


On a parlé de lâcheté quand 3 militaires français ont récemment été tués par une mine mais nous avons désormais des drones armés qui ne soulèvent pas la moindre discussion. Cette hypocrisie m'insupporte mais surtout elle nous rend bêtes et inefficace dans l'obtention du "résulta final recherché". Encore faudrait-t-il le définir, et en débattre...  



Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.