46
Commentaires

France Inter : les raisons de la grève

Depuis lundi, France Inter est en grève. Antenne fortement perturbée, tensions entre syndicats et direction, divisions parmi les journalistes sur le regard à porter sur cette grève…Un beau bazar ! @si a mené l’enquête pour comprendre les dessous du conflit.

Derniers commentaires

Solidarité d'ACRIMED avec les grévistes !
Je vous la refait ici...

Sûr que je suis pas dans le fil, comme on dit.

Sûr aussi que je viens d'entendre sur France Musique, le message qui dit que pour un un "conflit sur quatre postes de techniciens...nous ne sommes pas en mesure de diffuser...blabla, blabla". Alors comme ça, quatre petits merdeux de techniciens vont priver l'élite de la nation de son lyrique adoré ?
Mais où vit-on ? On comprend soudain pourquoi Gégé l'opprimé s'en est allé chercher la liberté chez Poutine. Au moins là bas ce n'est pas quelques excités en mal de respect qui vont empêcher les braves gens de rester braves. J'attends une réaction de Valérie Pécresse.*

Sûr également, qu'il y a récidive de la part de la direction de Radio-France. Il y a quelques jours c'était sur France-Culture que nous étions importunés par quelques privilégiés du service public qui avaient du mal du côté de Guéret**. Guéret ? Ca existe, Guéret ? C'est qui le maire de Guéret ? On va quand même pas priver la France éternelle de sa culture pour quelques ploucs !

Sûr enfin que ces irréprochables dirigeants que le monde nous envie ont compris de qu'est la comm'. "Nous on fait ce qu'on peut, vous, vous êtes les otages". On est toujours les otages de marginaux, d'excités, de minoritaires, d'égoïstes. On n'est jamais l'otage de gens qui pensent comme vous.
Imaginez un message du style " En raison d'un mouvement de grève pour défendre l'emploi, les conditions de travail et la qualité du service public, nous ne sommes pas en mesure de ..."
Pas sérieux, quoi.



(*) Elle, elle peut dire n'importe quoi, c'est écrit dans la Bible : "Aux Pécresses, il sera tout pardonné."
(**)Citation : « En raison d'un mouvement de grève, à l'appel de certaines organisations syndicales, portant sur des redéploiements à Radio France, en particulier à Guéret, nous ne sommes pas en mesure de… »
Comment?!
Sarkozy a été viré et des copains qu'il a mis en place pour se faire plaisir (ou faire plaisr à Madame) sont encore là!

Franchement une grève à cause de 4 [s]licenciements[/s] changements de poste même à la SNCF ça n'existe pas.
Merci à David Medioni pour cet article.

La qualité des programmes de FI n'arrête pas de décliner depuis des années. Quand on va par hasard sur FI on entend désormais
de la chansonnette la plupart du temps alors qu'on y entendait auparavant surtout des mots et des idées.

Malgré cela, FI reste ce qu'il y a de mieux sur les ondes, avec F Cul. Je ne peux pas parler du Mouv', pas de réception dans ma région.

La scandaleuse et inacceptable répétition des grèves sur FI démontre que le super-egotiste Hees et le psychorigide Val sont incapables
de mener un dialogue constructif avec les syndicats et d'arriver à désamorcer les mouvements revendicatifs.
C'est pourtant aussi leur rôle.

Qu'ils s'en aillent tous deux, comme disait l'autre très à propos.
Je suis presque content de la grève: ca m'a permis de découvrir France Culture le matin. Bien plus intéressant de laisser l'invité s'exprimer pendant presque 1 heure...
Franchement, pas sûr que je rebascule vers la matinale de Patrick Cohen à la reprise...
France Inter est quand même plus interressante a ecouter pendant les greves qu'en periode normale...
Moins de pubs.
Moins d'animateurs s ecoutant parler un peu trop.
Moins de chroniqueurs a deux sous.
Moins de flashs infos copiés/collés.

Vive la grève, elle peut continuer ad vitam pour cette station devenue inutile
C'est quand on a la possibilité de podcaster à outrance et d'écouter ou réécouter les émissions, que France Inter supprime les émissions de nuit. Quelle ineptie. Qd à Clark, rappelons-nous que c'est qd même une grande copine de Val.
Par contre le pg musical, il y a qd m quelques perles là-dedans qu'on n'entend jamais.
D'un coté Aulnay avec 6000 suppression d'emploi, de l'autre le scandale absolu de 4 emplois recasés ailleurs. Un peu de décence svp...
C'est quand même pas sympa de nous priver de Guillaume Roquette, Dominique Seux ou Bernard Guetta tous les matins, sans parler de l'édito désopilant de Thomas Legrand, non vraiment...on veut faire taire les journalistes talentueux qui egayent nos matins avec professionnalisme et talent
Par contre ils pourraient revoir leur programmation musicale. Le reveil le matin est pas trés agréable depuis quelques jours !
« Hier, les journalistes s’interrogeaient encore sur la nature de leur soutien. Actif en rejoignant les grévistes ou passif en regardant avec bienveillance ? »
hahaha, mdr etc...
qu'une bonne partie soit bienveillante ok, que cette même partie fasse grève pour les autres, faut pas rêver.
Il n'y a rien de plus agaçant dans ce cas que l'utilisation très répandue du mot "otage".ou" otages",s'ils sont des millions .D'autres ont déjà protesté,mais ça continue.
Contactées, les directions de Radio France et de France Inter n’ont pas souhaité commenter les évènements.

Pourriez-vous reformuler comme suit :

Contactées, les directions de Radio France et de France Inter ont refusé de commenter les évènements.

Ce serait plus conforme à la véracité de l'information.

(Et plus court,selon la règle sacro-sainte de l'information écrite)
Bonjour David Medioni.
Qui êtes-vous?
On peut voir une photo?
La supression des émission de nuit ça permet de rediffuser des émissions qui sont passées 8h avant.
C'est super!
Merci David Medioni, je me demandais il y a quelques instants, les raisons de cette grève.
"Pascale Clark (...) a demandé à être prévenue la veille du maintien ou pas de son émission pour ne pas venir pour rien à la radio…"
Non, rien.
Dans le privé, ça se passerait pas comme ça. ( signé: un otage.)
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.