161
Commentaires

France Inter : au secours, les petits partis !

Votez ! nous conjure Thomas Legrand, dans

Derniers commentaires

Bon, c est pas mal. Bien qu à moitié reveillé, j ai decodé cette chronique de Thomas Legrand dans les mêmes termes.
Maintenant qu on a vu un exemple de propagande implicite, si on s interessait à la participation active des medias à la com gouvernementale pour la COP21 ?
Tashfeen Malik, qui a tué 14 personnes mercredi, à San Bernardino, avec son mari, avait prêté allégeance à l'Etat islamique sur un compte Facebook qui n'était pas à son nom.
Campagne électorale: un livret 21X14,8 de Valérie Pécresse et un 4 pages en 21X29,7 de Marine Le Pen. J'hésite...
Brillantissime chroniqueur !
Il n'a pas vu arriver le coup ! Pourtant c'était patent que ça allait nous arriver dans la gueule ! Qu'il ne serait plus possible de voter pour le PS et que les appels enfiévrés des apparatchiks PS pour voter contre le FN finiraient par être perçus pour ce qu'ils sont: une manœuvre imaginée par Mitterrand pour affaiblir la droite et contraindre les électeurs les plus à gauche du PS à voter pour lui quoi qu'il advienne, malgré tous les reniements !
Pourtant 2002 aurait dû leur faire comprendre que c'était jouer avec le feu, et que ça pouvait se retourner contre leurs prébendes et leurs privilèges, mais ils ont insisté, se sont moqués ouvertement de nous en pensant que les promesses n'engagent que ceux qui y croient.
Eh bien, nous voilà au bout du chemin ! Peut-être bifurquerons-nous au dernier moment devant le danger, mais là, je crois que c'est allé trop loin. Et de toutes façons, ce ne sera que reculer pour mieux sauter.

Le pire, c'est que ces journalistes soi-disant de gauche ont enfoncé le clou en se comportant comme si de rien n'était.
Circulez ! Il n'y a rien à voir.... L'Union Européenne est parfaite, elle nous a sauvé des guerres, donc elle ne peut être un niveau supplémentaire de corruption, d'abus de pouvoir, et de facilité pour l'entrisme des ultra-libéraux et des multinationales.
Les socialos agissent forcément pour le mieux, parce qu'ils se disent à gauche.

Ne regardez pas ! Surtout ne regardez pas ! Avancez en rang, croyez tout ce qu'on vous dit. Le discours est la réalité.
Et surtout, même si vous voyez, surtout ne réfléchissez pas. Vous êtes payés pour avoir l'air de réfléchir, pas pour le faire...

Le FN va s'imposer et nous conduire à la guerre civile ! Qui a le plus à perdre dans cette histoire ? L'establishment qui croit qu'il absorbera le choc du FN ? Ou la société française (mais également européenne) elle-même déjà en double bind entre les libéraux, l'Europe, et la réalité de l'appauvrissement et du déclin ?

L'avenir n'est écrit nulle part !
Voter Macron et Valls , non Merci !

Au 1er tour je vote à gauche!
au 2ème tour dans ma région ne compter pas sur moi messieurs les solfériniens !
Par der shemevdik 13:48 le 04/12/2015
Re: France Inter : au secours, les petits partis !
D'abord c'est vachement compliqué, le lien qu'a donné Miranda Adramin explique tout mais ça reste obscur malgré tout.
Et puis de toute façon que faire, voter ou pas voter, il y en a tellement qui sont prêts à faire le grand saut que notre vote sera englouti par la marée.

Il y en a qui ont entendu la fille de Le Pen parler d'Europe et aussitôt ont décidé de se rallier en pensant que d'un mal on peut tirer quelque bien surtout si ce bien serait la panacée magique.

Ils ont raison, il faut quitter l'Europe et offrir sur un plateau à l'Allemagne ce qui lui reste à prendre pour devenir finalement le maître du jeu. NOUS, nous serons à l'abri derrière nos frontières comme autrefois (du temps où les contrebandiers se jouaient du douanier) et avec nos sesterces et nos bitcoins de Jouy en Josas ou de Trifouillis.

Bien sûr, faudra rapatrier Michel qui étudie à Berlin, Kevin qui est à Londres, Léa et Ibrahim qui sont en stage de l'autre côté du Rhin, et tout les autres frontaliers, mais nous serons maître chez nous pataugeant dans nos achats entre Amazone et Apple et voyageant sur Ryan Air. De Dunkerque à Roubaix, ils vont acheter français made in Roumanie et se protéger des autres par la simple vertu de l'avoir dit.

Tiens, voilà que ce pointe le second du parti des haineux dans l'Est et qu'il sera le rempart contre Mercedes Benz, sauvant les salariés de la Smart.

Fuyons l'Europe et laissons ce beau projet aux mains de ceux qui justement vous en dégoûtent pour avoir les mains libres, sachant que de toute façon vous ne leur échapperez pas.

Reste qu'il va falloir aller voter. Je n'ai pas encore ouvert l'enveloppe. Mais déjà je connais les résultats.

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

https://cafemusique.wordpress.com/2015/12/04/les-corbeaux/
C'est certain que le gouvernement prend les mesures qui s'imposent:
Exemple :
Renforcer le budget com' du gouvernement au détriment de ceux de la police et de la gendarmerie :
http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=BA75986E1688F43685C2FEDB6205997A.tpdila11v_1?cidTexte=JORFTEXT000031502388&dateTexte&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000031502333
Ah! enfin à vous lire, je me sens moins seul dans ce poulaillé médiatique. Thomas Legrand, qui te met en injonction de faire cette propagande "subtile". Y a des échos de référandum dans les tuyaux, je le sens! ( ou pour le dire plus trivial, y a d'la m....dans les tuyaux). Urgence!, au feu! françauses déconnez pas on a besoin vous pour que tout bouge et...(que rien ne change), préférence à la cohésion sociale nous disent nos prêts à penser matutinautres. Fait ch... cette carabistouille, déjà que la COP COM 21 ça passe pas et maintenant faudrait voter ? Pour voter il faudrait être en démocratie et là il faut revoir la copie. Et si on faisait du neuf, chich...
Hors sujet mais, sur cette même chaine soi-disant de "gauche" on a eu droit un peu plus tôt ce matin, une fois de plus, à un concentré de néolibéralisme dans la rubrique le "vrai/faux de l'Europe". Tout y est : "coût du travail", "charges sociales", "modèle social très généreux".
http://www.franceinter.fr/emission-le-vraifaux-de-leurope-le-cout-du-travail-est-il-moins-eleve-en-france-qu-en-allemagne-manu
Salauds de salariés qui accablent les pauvres patrons. Pauvres patrons qui offrent généreusement le droit aux salariés de produire la richesse de leur entreprise, ils devraient dire merci.
France Inter et la matinale, c'est la radio de Guetta.
C'est la radio du OUI.
C'est la radio de l'UE raisonnable face à la Grèce #clubmed.
C'est la radio de l'axiome de l'#UE-findel'histoire:
" la solution à tous les problèmes c'est l'UE, ou sinon vous êtes fachistes ou souverainistes, c'est pareil."

Il y a un agenda politique qui est poussé. Toujours le même depuis 20 ans.
Le problème c'est qu'à la dure épreuve des faits, il s'avère que le plus d'Europe, ce sont aussi des terroristes qui se baladent comme ils veulent,
des travailleurs détachés qui bossent pour pas cher tous les Dimanches, des multinationales qui payent plus un rond d'impôts et
une langue officielle (y compris pour écrire le droit) qui est l'Anglais.
Mais la solution à tous les problèmes que cela induit c'est cf Quatremer avant-hier : "plus d'Europe".

Du Coup France Inter (mais y'a pas qu'eux Libé-Quatremer, lemonde-parmentier....) est juste déconnecté du ressenti de la majorité des gens.
Complètement déconnecté.

Les gens écoutent France Inter, comme les Russes lisaient la Pravda.
Tout vaut mieux que le FN. Le dire, le répéter, le crier s'il le faut.
Le "Tout sécuritaire" ,chacun de nous sait pourquoi. L'horreur n'est pas oubliée. Que les fous d'Allah remettent ça, et les mêmes trouveront que le pouvoir n'en a pas fait assez. Après, c'est la police qui a peut-être besoin de directives mesurées.
Le FN menace notre république et ceux qui se laissent abuser par le discours de sa cheftaine devraient ouvrir grand leurs oreilles et leur jugeote. En Champagne, la menace, c'est Philippot. Et je suis athée...Pas de prières donc. Juste l'espoir que le pire sera évité.
Effectivement, il est un peu tard pour rappeler que le mode de scrutin des régionales n'a rien à voir avec celui des présidentielles. Si une liste obtient plus de 5 % au premier tour, elle a des sièges, à la proportionnelle. Alors oui, si on veut pousser le PS à gauche, il est temps de voter plus à gauche ! Mais expliquer le mode de scrutin, ça, visiblement, ça dépasse nos informeurs…
Un lien ici, entre autres….
Ce ne pas parce que le gouvernement veut déchoir de la nationalité française des terroristes que je ne voterai pas pour lui mais parce qu'il mène une politique économique profondément de droite, d'inspiration très libérale, que Macron vient de la banque avant de retourner à la banque après avoir pris les mesures dictées par le lobby financier et patronal, comme tous ses petits collègues, plus jamais je ne voterai socialiste. Dans l'état d'urgence ce qui me dérange c'est l'utilisation qu'en fait le gouvernement pour museler certaines mouvements, en particulier pour tout ce qui concerne l'environnement.
La lutte contre le terrorisme doit être sans pitié, c'est une évidence et tout doit être mis en oeuvre, et aurait dû l'être depuis longtemps , pour éradiquer cet ennemi qui profite de nos libertés pour nous faire très très mal.
Certes, France Inter n'est pas exempte de reproches et pêche sans doute par un parti pris dérangeant pour les obsédés de la neutralité qui, à mon avis, n'existe pas en ce bas monde.
Mais profiter de ce constat pour désigner le PS comme le parti : "de l'état d'urgence et de la déchéance de nationalité pour les bi-nationaux nés en France" ne me paraît pas relever de la rigueur par ailleurs réclamée des journalistes et chroniqueurs de France Inter.
En effet, dire que le PS est le parti de l'état d'urgence est un raccourci que je ne m'attendais pas à trouver sous la plume de D. Schneidermann. Car qu'auraient fait les autres partis s'ils avaient été au pouvoir ? Sans doute la même chose face à ce que nous avons subi le 13 novembre et sans doute aussi, en pire car le président s'il avait été celui que nous avons subi entre 2007 et 2012, aurait certainement été beaucoup plus loin, il suffit de se rappeler ses tentatives de mise au pas de la justice pour s'en convaincre.
Et la déchéance de nationalité, que je sache, n'est pas encore votée ni a fortiori entrée en vigueur et en observant les débats qui secouent le PS à ce sujet, je doute que ces mesures, si elles ne sont pas strictement encadrées par la loi, puissent être adoptées sans difficulté par ce parti. En l'occurrence le gouvernement risque fort de devoir compter sur les voix de ceux qui s'approprient indûment l'exclusivité de l'estampille "Républicains" et dont le sens de la démocratie ferait passer le PS pour un dangereux parti de libertaires anarchistes.
Comme quoi se vérifie le dicton L'amour(eux) est aveugle.
En effet, dire que le PS est le parti de l'état d'urgence est un raccourci que je ne m'attendais pas à trouver sous la plume de D. Schneidermann. Car qu'auraient fait les autres partis s'ils avaient été au pouvoir ?

Ils n'étaient pas au pouvoir.
Vous méritez le deuxième accessit d'uchronie.
Personnellemet, j'en ai ras le bol d'avaler les couleuvres socialistes par paquet de douze au prétexte que les alternatives encore plus à droites donnent tous les gages d'un résultat encore pire.
Bonjour
Encore un qui croit que la droite de la gauche est encore de gauche comme lui rabâchent les médiocrates. J'en ai marre d'entendre dénommer la vraie gauche, la gauche de la gauche.
@amoureux33
Rien à redire, excellent post.

Désolé Daniel mais vous ne pouvez pas faire comme si le 13 novembre 2015 n'est qu'un incident mineur voire le transformer en pseudo-11 septembre 1973. Cela n'enlève rien aux bavures et autres abus, largement rapportées par les médias. Et les personnes visées par les mesures policières et administratives ne disparaissent pas dans la nuit et le brouillard que je sache...
Bonjour
Histoire vécue mais vous vous en foutez car ce n'est pas votre fille.
Encore un qui fait les questions et les réponses.

Est-ce que vous pouvez comprendre qu'on peut critiquer l'Etat d'urgence, dénoncer les bavures et estimer qu'il faut un contrôle plus strict sur les mesures de police et de "justice" prises dans ce cadre sans pour autant trouver pertinent, et le mot est faible, ceux qui hurlent au fascisme et à l'état totalitaire ?

Avec toutes les remarques que je fais quand je poste, vous avec le culot d'affirmer que je m'en f... parce que ce n'est pas "ma fille" ? Vous avez été formé sur TF1 ou quoi ?
je vais rester poli, ça serait vous faire trop d'honneur.
Bonjour

"Quand ils sont venus chercher les Socialistes, je n'ai rien dit
Parce que je n'étais pas Socialiste
Alors ils sont venus chercher les syndicalistes, et je n'ai rien dit
Parce que je n'étais pas syndicaliste
Puis ils sont venus chercher les Juifs, et je n'ai rien dit
Parce que je n'étais pas Juif
Enfin ils sont venus me chercher, et il ne restait plus personne pour me défendre"

Formation garantie par TF1.
"Car qu'auraient fait les autres partis s'ils avaient été au pouvoir ?"
Les autres partis c'est qui ? Le P"S" fait donc la mm politique que "les autres partis" . Effectivement il fallait écrire "le PS est UN DES partis de l'état d'urgence. ;o))
Non on n'aurait pas fait la même chose.
c'est qui "on" ? (je parle bien entendu des partis qui sont en mesure d'accéder au pouvoir)
Ca c'est un truc qui me fait bien délirer. Les partis qui sont en mesure d'accéder au pouvoir ? Comme s'il s'agissait d'une capacité ? Ou d'une chose immuable qui tombait du ciel ?
C'est bien la somme de nos votes qui fait qu'ils arriveront au pouvoir ou non, si je ne m'abuse ?
Les partis qui sont donc en mesure d'accéder au pouvoir sont ceux que l'on décide de faire accéder au pouvoir.
Donc un parti qui n'arrive pas au pouvoir telle année, peut très bien accéder au pouvoir les années suivantes.
Aussi quand vous écartez d'une main toute une partie de l'offre politique, à quoi cela rime ?
Si vous avez du mal avec les partis, pensez simplement aux groupes politiques différents qui composent la population, et vous n'aurez aucun mal à trouver des personnes qui auraient fait différemment, tout simplement parce qu'elles ne partagent ni les convictions ni les intérêts de ceux qui sont au pouvoir actuellement.

Donc il existe bien des alternatives contrairement à ce que vous essayer de faire croire par votre rhétorique.
Des tas de gens auraient fait différemment. Et il n'y a donc aucune raison d'accepter ce que le gouvernement fait en ce moment si nous pensons que c'est néfaste.

Je vous invite à lire les autres forums qui parlent de ces sujets, nous avons abordé en long en large et en travers tout ce qui pouvait toucher à la situation actuelle et à comment nous en sortir.
Ben oui, mais il se trouve que la probabilité de voir "les Républicains" accéder au pouvoir est plus importante que pour "Lutte Ouvrière" (au hasard, mais il est aisé de trouver d'autres exemples si vous préférez) Ce n'est pas moi qui l'ait décidé, je constate, et je suis prêt à parier que les résultats des régionales ce soir me donneront raison ;o)

Pour revenir à la racine, je voulais simplement expliciter le fait que le P"S" fait effectivement ce qu'aurait fait "les Républicains". ça ne donne pas raison (ni tort) pour autant au P"S". "Des "tas" de gens auraient fait différemment, mais disons que celà fait un petit tas, qui n'a aucune raison d'accepter, mais qui s'en soucie ?

Pour conclure, j'habite en IdF. Dimanche prochain, j'irais à la pêche. Il parait qu'il fera beau... ;o)
J'adore, des probabilités ? Moi j'ai des certitudes, si vous n'allez pas voter, cela fait une voix qui ira dans l'abstention, au lieu de permettre à un de ces partis dont vous jugez qu'ils n'accèderont pas au pouvoir de progresser d'une voix grâce à vous.
Et imaginons qu'il y ait 10 millions de personnes qui réfléchissent comme vous, cela fait 10 millions de voix qui iront dans l'abstention plutôt que de renverser le rapport de force politique à condition qu'elles viennent soutenir le même parti.
Voilà où mènent vos probabilités, à produire exactement le résultat que vous jugez probable, parce que vous ne faites rien pour qu'il change.
Vous ne faites pas que constater, en réalité votre comportement influe très clairement sur le résultat, et ce résultat vous y contribuez.
C'est la grosse différence entre une situation où vous êtes seulement observateur parce que vous n'avez aucune prise sur elle, et la situation où vous êtes acteur et responsable de ce qui arrive, même si ce n'est qu'en partie.

On a pu observer dans des tas de pays des peuples changer radicalement de comportement de vote et bouleverser complètement l'ordre politique en une seule voir deux ou trois élections. Et ce qui est certain c'est qu'à chaque fois ils n'ont pas agit en fonction de calculs et de probabilités, mais en fonction de leur convictions.
C'est le cas notamment en Grèce et en Espagne, très récemment.
Mais vous êtes plus malin qu'eux, vous faites des probabilités et vous faites des paris, les élections c'est comme le tiercé pour vous, et puis les résultats des élections viennent vous conforter, vous ne faites que constater que vous avez raison, c'est ça qui est pratique.
Je crois que nous l’avons déjà tous fait en 2012, de voter socialiste et comme par hasard on s’est retrouvé avec une politique économique, et aujourd’hui sécuritaire, de droite, donc l’argument de le pousser à gauche en votant massivement pour lui est faux.

Je vais même à présent plus loin, voter pour le parti socialiste ou pour les partis du Front de Gauche ou EELV, c’est tout compte fait voter à droite, puisqu’in fine, au second tour, c’est le premier qui est en mesure de s’asseoir à la présidence, qu’elle soit du pays, d’un département ou d’une région, et qui donc mènera une politique sensiblement identique à la droite, donc, tant que faire, autant sortir de l’ambiguïté ou de l’hypocrisie, voter directement à droite, au moins nous nous détrompons tous dans notre geste électif. CQFD...
Oui, enfin, faut rien exagérer, on n'en est pas encore à leur donner la parole, aux petits partis. Tout ça reste largement subliminal. Même sur France Inter. Je ne suis pas rivé à la radio ou à la télé, mais je n'ai pas l'impression qu'on y ait beaucoup vu, ou entendu, les représentants des "petites listes". Mais que Legrand se rassure : on doit bien être quelques autres à y penser, à donner notre voix à l'un de ces groupes invisibles. Sans illusion. Même pas sûr que dimanche soir, on donne leur résultat, ni qu'on les invite au festin des satisfecits d'après match.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.