35
Commentaires

France 3 n'a pas le droit d'enquêter sur le passé du ministre Novelli

Une rédaction télévisée peut-elle effectuer une enquête sur le parcours d'un homme politique en campagne ? Et l'un de ses journalistes peut-il mettre en lumière les zones d'ombre dans le passé d'un candidat ? Non, vient de trancher le Conseil supérieur de l'audiovisuel : il a "mis en demeure" France 3

Derniers commentaires

voter pour ce sujet pour que je puisse faire tourner SVP !!!!


vive un CSA tenu par les C..... et une télévision publique mise sous tutelle des gouvernements (sic) !!
Le sujet est étrangement formulé; le CSA a constaté une différence de traitement de la part de la rédaction de FR3 Centre entre deux
candidats rivaux à une élection (un reportage à charge pour l'un, un neutre pour l'autre), et non pas interdit aux journalistes d'enquêter!
Est-ce que consulter des sites donnant les "pédigrées" des différentes personnalités politiques signifie enquêter?
L'ancienne appartenance à un groupuscule ou un parti d'extrême droite n'a jamais vraiment entravé la carrière politique d'aucuns
anciens et actuels membres de gouvernement (on connait les passerelles entre la droite extrême et les libéraux).
Il semble être de tradition de montrer du doigt d'anciens d'extrême droite qu'une fois leur carrière terminée ou en l' espèce bien entamée.
C'est Facheux
Voir l'article de Libé d'hier, M. Novelli s'est dégonflé...

Hervé Novelli renonce aux poursuites
L'audiovisuel public en grève le 16 juin prochain

(Relaxnews) - Les salariés de l'audiovisuel public sont appelés à la grève mardi 16 juin prochain afin de protester contre "la politique du gouvernement dans l'audiovisuel public qui se concrétise aujourd'hui, en matière d'emploi, par un plan à RFI qui prévoit la suppression de 206 emplois, soit 22% des effectifs, et par un plan de 900 suppressions de postes à France Télévisions", expliquent les syndicats SNRT-CGT et CNJ-CGT dans un communiqué.

Les salariés du groupe Radio France (France Inter, France Info, France Culture, France Bleu, France Musique, FIP, Le Mouv') sont appelés à cesser le travail l'après-midi du mardi 16 juin. Les syndicats les invitent à prendre part à 15h au convoi qui se dirigera vers l'Elysée.

Les salariés de France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et France O) seront en grève toute la journée du 16 juin prochain.

Des perturbations sur la grille des programmes de Radio France et de France Télévisions seront à prévoir. Le groupe audiovisuel public n'a pu préciser à Relaxnews les émissions susceptibles d'être modifiées mardi 16 juin. France Télévisions dressera des bilans du suivi de la grève à la mi-journée et en fin de journée.


France 3 était bel et bien en grève hier soir, pas de JT, alors que sur la 2, l'inénarrable Pujadas était là, fidèle au poste... En remplacement des infos du soir, nous avons donc eu sur la 3 une récap de tous les non évènements du jour, concoctés par la chaîne, et là, surprise, pas un seul sujet qui fâche...

J'ai lu sur une dépêche de presse récente, que le nombre de sujets liés à des faits divers avait augmenté de 10 %, dans tous les JT, sans doute pour faire comme TF1.
Et Jospin ? Il a porté plainte contre le CSA pour divulgation de son passé trotskyste avant la présidentielle 2002 ?

Remarquez, même Le Pen se plaint qu'on lui prête un présent d'extrême-droite... alors un passé, z'imaginez ! ;-)

Ce message a été supprimé suite à la suppression du compte de son auteur

Voilà ! les graines Le Pen poussent ! sortent du bois par le courage de quelques journalistes, trop rares, ceux qui ne regardent pas que leurs gamelles ! Ces nouveaux justes donc nos petits enfants apprendront l' existence dans les livres d' Histoire, et que nous serons peu à défendre dans l ' immédiat. Doivent tout de même se demander, si l' histoire sert à quelque chose ?

Que deviedra ce courageux journaliste, sera t 'il licencié ? va t' il grossir le nombre des chômeurs ? Nous donnera t 'il des nouvelles du pôle emploi, où les heures d' attente s'allongent. Sera t 'il mis à la retraite anticipée ? Viendra t 'il à ARI nous livrer son témoignage ?

Le filleul à l' Elysée ! les héritiers dans les cabinets ministériels ! avec quelques prises de gauche et du centre ! Oui la France s ' éteint, perd ce qui faisait d' elle cette petite lueur dont le Monde aurait tant besoin. Et si ! avoir éviter le borgne ! devait s' avérer pire ? Le remède pire que le mal en quelque sorte.

Un remède ! un peu d' air frais ! une envie de dire NON ! Ecoutez Guy Debos, sur Riposte " que nous sommes de plus en plus nombreux " me dit on " à regarder " et hélas ! pour une seule fois seulement encore !
Quoi ? Lepeltier a tué un homme ? et france3 n'en a pas parlé ?
" le conseil n'a pas donné suite à nos demandes"
facile comme non-réponse,
et ça se nomme conseil !!!!
ordure
gamma
Dommage que ce ne soit pas allé jusqu'au bout pour que cet incident fasse jurisprudence... On aurait pu voir le retour de baton quand les horreurs vont tomber sur la gauche quand elle va entrer en campagne pour les présidentielles !
Il serait intéressant de savoir si la remontrance à France 3 est du fait de Novelli qui s'est plaint ou c'est une initiative du CSA qui anticipe les coups sur les doigts.... Dans les deux cas, ils ne sortent grandi ni l'un ni l'autre.
Bravo pour cette info et son traitement.
Encore un sujet sur les élections en Iran ?
Ce n'est, hélas, pas la première fois que le "C" de CSA singifie censure.
C'est très grave, ce que fait le CSA. Instrument du pouvoir contre la liberté de la presse, et censure inadmissible du sujet de France 3.

S'agissant en l'occurrence de chercher à cacher les anciennes amitiés pro nazi d'un ministre en exercice, et son appartenance au mouvement Occident, groupuscule terroriste d'extrême droite, je me demande qui est le garant et qui est l'ennemi de la démocratie : le journaliste incriminé par le CSA ou le CSA lui-même ?

S'agit-il, pour le pouvoir en place, de mettre France 3 à la botte, comme certains propos tenus pendant la campagne des dernières présidentielles ont pu le faire comprendre ?

S'agit-il pour le pouvoir en place de se croire tout permis, conforté par un score bien relatif aux européennes, quand seulement 10 % des électeurs inscrits ont voté pour la liste d'union UMP - Nouveau Centre qu'il soutenait ?

Il faudrait vérifier mais je ne crois pas que nous soyons officiellement en campagne pour les Régionales. Cette période pendant laquelle des règles particulières s'appliquent et que le CSA observe, comme la parité de temps d'antenne sur le court terme est généralement très courte.

Compte tenu de la date de l'échéance, il est habituel de considérer que pour réparer ce "préjudice" (s'il est avéré) France 3 se "rattrape" plus tard... En général, dans ce genre de situation, le CSA envoie une observation voire un avertissement, car là, je ne vois qu'une différence de temps d'antenne largement rattrapable d'ici à l'échéance. J'ai vu ça dans des BRI de France 3 plus d'une fois en période de campagne : " On a passé trop de RPR, le CSA nous tape sur les doigts, fais-nous un peu de PS , s'te plaît coco..."

Au passage, pour moi, c'est le maire UMP de Bourges Serge Lepeltier qui subit le préjudice et bénéficie du moindre temps d'antenne... :)

Combien de fois TF1 a-t-elle dérogé à cette règle, et pas pour favoriser le PS, vous vous en doutez... Combien de fois ont-ils été condamnés à des amendes ? Le Canard l'a souvent relaté.

Si effectivement le CSA ne pouvait intervenir que dans le cadre de sa mission en période de campagne et que nous ne sommes pas dans ce cadre, il s'agit d'un abus de pouvoir. La société des journalistes de France 3 ne devrait-elle pas se saisir de cette affaire ?

L'argument "honnêteté, l'indépendance et le pluralisme de l'information ainsi que l'expression pluraliste des courants de pensée et d'opinion" du CSA est, en l'occurrence d'une telle mauvaise fois qu'il s'apparente à une insulte à la rédaction de France 3 Centre.

Concernant la preuve de l'engagement de Novelli à Occident et sa "profession de foi" référencée sur wikipédia, la source donnée étant le site de Madelin et n'ayant pas retrouvé cette citation sur son site, j'ai cherché un peu et trouvé cette référence http://ablanchet.wordpress.com/ qui indique comme source "un entretien au journal Le Monde de 1995".
Voici la version LIGHT

C'est poilant, non ?

***
excellente enquête, bravo!
Ce qui est amusant , c'est que la décision du CSA démontre que parler de l'adhésion passée aux thèses fachistes d'un ministre est une chose réellement atroce et qu'il faut donc l'occulter. Ce avec quoi je suis bien d'accord (que c'est atroce) !
La position du CSA me rappelle cette définition, toute en ironie, de l'objectivité : "C'est cinq minutes pour Hitler et cinq minutes pour les juifs".
On la doit, je crois, à Jean-Luc Godard.
très bon article , merci a vous.
beaucoup de questions en effet,en attendant de voir comment ça se décante....
Excellent article, digne de l'arrêt sur images de France 5 dans ses meilleurs jours.
La traditionnelle marque de fabrique de Dan Israel, comme souvent.
Il me semble que c'est justement au moment d'une campagne qu'il faut diffuser ce type d'enquete , à condition que ce soit bien documenté , pour que la vérité paraisse.
Faire autrement revient à ne diffuser que la propagande du candidat .
A quoi sert donc le CSA ????? ........ à valider la voix du pouvoir
Le plus marrant, c'est que maintenant, avec cette plainte, puis mise en demeure par le CSA, tout le monde est au courant du passe de Novelli !
Les décisions du CSA doivent être contestables devant un tribunal administratif.
Le ministre n'a pas été en diffamation, comme c'est étrange.
Que la société des journalistes aillent devant un tribunal pour lever cette mise en demeure.

C'est bien en tout cas, encore une fois, en essayant de couvrir une affaire, ils font buzzer une vidéo ressortie de vieilles archives, et bien grasses contre un ministre, tant mieux.
Merci pour cet article.
Depuis quand c'est une honte de venir de l'extreme droite ? Alain Madelin, Patrick Devedjian, Alain Robert, Claude Gloasgen, Gérard Longuet, ils assument eux ! non ? (ha pas tant que ça ?)

Hervé Novelli : « J’étais plus jeune que les autres, mais j’étais spontanément du côté de l’ordre. A l’époque, il n’y avait rien entre l’extrême droite et l’extrême gauche. Je n’ai pas un regret, Occident, c’était un engagement anticommuniste dans lequel je me reconnais toujours. C’est une époque révolue, il en reste une sorte d’amitié liée à l’adolescence. Ne tombons pas dans le piège de la béatification de l’extrême gauche et de la diabolisation de l’extrême droite. » http://fr.wikipedia.org/wiki/Occident_(mouvement_politique)
Décidément, en ce moment les interdictions de diffuser ne manquent pas : TV5 s'interdit de diffuser des reportages sur Tiananmen dans son réseau Asie. La société des journalistes de TV5 n'a toujours pas eu d'explications de la part de la direction de la chaîne. Cf. l'article de médiapart à ce sujet. http://www.mediapart.fr/journal/international/150609/tv5-n-pas-diffuse-en-chine-des-reportages-sur-tiananmen
Et a coté de ca, le traitement completement biaisé d'HADOPI par TF1 ne pose pas de problème d'honnêteté, d'indépendance et de pluralisme d'information à nos censeurs ?? Ha non c'est vrai, ils ont invité Jack Lang ; )

Le CSA est devenu une instance totalement inutile car trop à la botte du pouvoir. Quelle hypocrisie !! Ils parlent d'honnêteté, et d'indépendance, qu'ils balayent devant leur porte, il y a de quoi faire...
Le CSA s'occupe de chose qui ne la concerne pas... Le reportage est étayé par des preuves et ne peut passer pour diffamatoire. Si on va par là, le clash entre Bayrou et DCB n'aurait pas dû être diffusé car la "révélation" de "l'incitation à la pédophilie" de DCB était un acte pouvant influencer le vote 2 jours plus tard.

Si ce cas devaiit faire jurisprudence, il suffirait à un politique d'être perpétuellement en campagne pour empêcher le travail des journalistes d'investigation. Le 4e pouvoir recule...
La vidéo est toujours visible sur you tube, elle dure plus de 9 minutes :

Le passé d'Hervé Novelli

En tous cas, merci pour cet article, passionnant, et très éclairant sur notre démocratie ...

A mon avis, ce n'est pas pour rien que le gouvernement a le projet de fusionner les deux chaînes du service public, sous la direction d'Arlette Chabot, qui fait la bise au nain quand elle le croise...
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.