40
Commentaires

France 24 : Dati discute avec une copine...

Derniers commentaires

Chers @sinautes,

Si une personne à qui on a prêté des boucles d'oreilles, porte ces même boucles d'oreilles,
il est très utile de rajouter qu'on ne les a pas encore rendues.

Merci pour cette précision Madame le Ministre.
interloquée d'apprendre que cette "journaliste" était celle qui avait questionné Sarkozy au sujet de son mariage avec Bruni

sa proximité avec Dati ou Sarkozy pendant la campagne présidentielle m'interroge sur cette question. Ne s'agissait-il pas d'une manipulation/connivence avec le pouvoir politique en place dans le but de faire passer les journalistes de notre pays pour des branques.
et la journaliste n'a même pas la pudeur de cacher son intimité avec la ministre et l'appelle par son prénom dans l'interview 'live" !! N'est-ce pas une faute professionnelle ?
Dans ce contexte il faut revoir le film documentaire de Pierre Carles "Pas vu pas pris" (1998) qui n'a pas vieilli d'une ride en la matière...
Pour avoir suivi le lien vers l'intégrale de l'interview, je ne sais pas ce qu'il y a de plus choquant : ce off ou l'interview elle-même.
Afin de savoir si "l'enchantement" (dixit Roselyne Febvre en introduction) allait durer, j'ai tenu quelques minutes... Pas plus. Festival de questions convenues soi-disant dérangeantes auxquelles Rachida Dati est évidemment (sur)entraînée à répondre - avec un argumentaire ô combien discutable mais on a tellement de bonnes questions à poser qu'on n'a pas le temps de s'attarder sur les réponses, hein, normal). De quoi vous filer "le gerbillon", comme dirait Rachida Dati, "icône du gouvernement sarkozy" (selon France 24).
"pas la première en france"...

Eh oui, cette vidéo est utile, même sans contenu "choc", de par ce qu'elle révèle... Elle me rappelle cette vidéo diffusée par Pierre Carles, dans "pas vu à la télé", documentaire commandé puis censuré par canal+ ! Pour la voir ou revoir, film "Pas vu, pas pris".
ce matin on a su sur rmc et par une de l'ump que les frais de fonction du ministre de la justice frise l'histerie ou derape serieusement ;Jusqu'où ira t'ellle et jusqu'à quand lui autoriserons nous sa folie des grandeurs .Pendant ce temps monsieur hirch cherche de l'argent pour continuer (il l'a dit lui meme ce matin il cherche des sous) il a fait la proposition à l'iummn de lui verser de l'argent vu le montant du pactole et nous on se serre la ceinture
Voir sur le site "Médiapart", les folles dépenses du ministère de la justice sous Mme Dati...
Petit moment d’éternité, le pouvoir et ça chiourme entrain de deviser gaiement.
Dire qu’en plus ce n’est que le sommet de l’iceberg. Le jour ou le basculement va se faire,
la liste des bonimenteurs risque d’être plus longue que la litanie des morts pour la France.
C’est peut être pour ça que personne ne bouge. Y en à trop qui profite du système et donc c’est perdu.
La longueur des petits privilèges personnels et plus grande que la somme des justes revendications des cabossés de la société néo-cons libérale.
Continuons donc à nous réjouir de nos petits privilèges. Tout va très bien Madame la Marquise, tout va très bien!
Belle boucle d'oreille ma chère, Prêtée par une copine mais pas encore rendu. Gare à ceux qui lui prêtent une oreille attentive, ils sont prévenus.
Oui, très bien, mais...

Tout ce que l'on peut voir et lire ici, y compris les réfexions de Dan Israel, peut être lu ailleurs.

Problème. ASI doit-il être un lieux où l'on trouve des sujets, des angles, des réflexions "completly different", pour citer les Monty Pythons, ou un "site de plus" qui donne l'info dont les internautes ont déjà été largement repus dès le matin ?
Sans intérêt, conversation à la limite du privé, enfonçage de porte ouverte.
Ils se marient entre eux, on imagine qu'ils parlent entre eux.
Backhish a publié, tant pis pour eux, dommage qu'AsI ait suivi.
çà ronronne bien !!
je suis presque persuadé que la journaliste , bien qu'en coulisse, "sait" qu'elles sont à l'antenne, de sorte que l'on a une simple discussion entre amie (du gala télévisé !).
Cela évite de poser des questions qui derrangent, comme par exemple les dépenses de fonctionnement de Madame DATI....
cette peopolisation quelle tristesse ! (cela développe les ventes de certains médias)
il n'y a que le "Canard enchainé" qui est capable de fouiller et poser les "bonnes question" sans être copain-copain, avec les politiques

http://
millesime.over-blog.com
Cet article illustre la déchéance du système médiatico-politique.

Non pas parce que ce qu'il dénonce est terrible, que la connivence entre cette journaliste et Rachida Dati est un scandale. Mais parce que c'est un reportage sur l'anecdotique des coulisses.
Le lecteur, celui qui amène des sous, mais aussi celui qui veut à la fois s'intéresser à la politique et se divertir, adore être au courant de la vie des grands de ce monde hors antenne. Un peu comme s'ils les connaissaient en personne. C'est la même chose que quand on lit gala.

Cet article, c'est de la pipolisation, du voyeurisme simple. On n'a aucune information, aucun scandale. On a seulement une Rachida et une Journaliste qui se tutoient, qui parlent d'autres grands de ce monde qu'ils connaissent. C'est une simple discussion entre amies, mais entre amies célèbres et influentes. On ne le constate pas du premier coup d'oeil, parce que c'est Nicolas Sarkozy qui a fait passer cette tendance pipolisatrice à un stade Supérieur... On lie cette tendance à sa personne. Du coup, quand un article va contre son staff, on est moins enclin à la déceler à l'intérieur.

Le problème, c'est que ce n'est pas un article isolé, un "bonbon people" récompensant le nettoyage de l'assiette de broccolis... Nous n'avons que ça à nous mettre sous la dent.
Un président se remarie, a de belles montres, fait du roller, soigne un poney, fait caca dans les bois, est malpoli... Martinon est un mariole, Rama Yade et Rachida Dati se disputent pour être les plus belles, Nadine Morano s'invite à un meeting de Royal, Montebourg montebourde...
Mais plus une seule statistique!!! (ah si! j'oubliais les seules statistiques auxquelles on a droit, les SONDAGES!!! sondages sur la montre de sarkozy, sur sa crédibilité, sa stature présidentielle, sur le poney qu'il a soigné, surla forme provocante et qui fait pas présidente de son caca dans les bois...), plus une seule idée cohérente, plus un seul projet ne voit le jour. On est devant un feuilleton. La vie politique se résume à un ensemble d'histoires... Le story-telling (dont parle christian Salmon dans un article du monde et dans son livre storrytelling) a pris le pas sur le fond, et vous, à Arret sur Images, vous êtes aussi dedans.

Bien entendu, vous pourrez vous abriter derrière le fait que vous êtes une sorte de miroir reflétant le monde médiatique, mais je pense que vous devez parfois aller au delà de ce qui se dit dans les médias et parler plus de ce qu'on ne dit pas. Pas forcément des trucs vagues, comme le "pouvoir d'achat"... Cherchez les idées, même vieilles de plusieurs mois, qui sont en rapport avec l'actualité, et parlez en. Essayez d'inverser la tendance, battez vous!!!!
A trop vouloir s'accabler de maux, les français finiront par avoir une mauvaise estime d'eux-mêmes (comprenne qui pourra).

La connivence n'existe pas qu'en France. La Belgique comme les Etats-Unis, comme l'Angleterre, comme tous les pays du monde connaissent ce phénomène qui est critiquable mais qui est aussi naturel et inhérent au travail journalistique qui se situe à mi-chemin entre la recherche d'information et le traitement de celle-ci. Or pour pouvoir travailler correctement et disposer de bonnes informations, ils doivent conserver des contacts à tout le moins cordiaux avec les hommes politiques qui sont une source d'informations privilégiée.

Ce phénomène observable et bien entendu caché aux spectateurs ou lecteurs ne doit pas décrédibiliser les journalistes qui se trouvent dans une situation particulière. Je pense que l'important est de pouvoir clairement marquer une ligne entre ce les deux aspects de la relation professionnelle. Madame Fevbre tient son rôle et ne manque pas de pertinence. En tout cas, pas suffisamment pour qu'on lui en tienne rigueur.

Il est une chose à ne pas oublier et qui fut souvent l'apanage des journalistes critiques eux-mêmes, c'est qu'il n'est pas simple de travailler dans un exercice constant d'équilibre entre plusieurs nécessités. Alors de même qu'un homme politique ne peut être tout à fait corrompu, parce que ça n'est pas un métier facile, un journaliste doit pouvoir assumer les différents aspects de sa profession sans qu'on le blâme trop sévèrement et qu'il perde toute sa crédibilité acquise au prix d'informations sorties de nulle part et dont nous, lecteurs, sommes particulièrement friands.
Cette connivence dérange, mais il était difficile de ne pas en avoir connaissance. Cette vidéo servira au moins à convaincre les plus sceptiques si elle buzz assez fort.

Malheureusement, à trop chercher le scoop, Bakchich pourrait servir à la ministre. On la voit très humaine, convaincu de son travail, alors que j'avais l'image d'un cyborg formaté.
"Une question d'actualité Rachida : les prisons françaises ont été à nouveau épinglées....."

Pour moi, ça suffit à ruiner la crédibilité de la défense de la journaliste, particulièrement le point concernant son "boulot" fait "tout à fait correctement", et l'absence de complaisance.

Appeler une ministre par son prénom, c'est pas pro.
je crois que dany non le rouge mais le schneiderman devrait draguer la dati, ils feraient le couple le + bling boum de la classe mediacrito (entre médiocre et les tics des média) accablante du moment, t' image in la pub pour art et sur image : 1 million d'abonnés de printemps
ça devient délirant, c'est ça le gouvernement : des minettes de la star ac, affligeant !!!
un mai 2008 + violent (que le peti mai 68 "con" nous inflige par stars du verbe rangé d'aujourd'hui) ne m'étonnera plus.
annexe : à voir le mai 68 filmé par william klein : il est peut-être le plus juste regard sur cette période.
continuez votre travail ! sinon qui?
[quote=Dan Israel]La chaine doit fusionner avec RFI, dans une holding "France Monde", sous la direction de l'actuel président de France 24, Alain de Pouzilhac, et de la compagne du ministre des Affaires étrangères, Christine Ockrent (lire notre dossier sur le problème Ockrent).
C'est son métier, "compagne du ministre des Affaires étrangères" ? Gros macho, va ! :-)
Et le délicieux Brice Hortefeux ? Il doit en avoir, lui aussi, des amis journalistes qui lui tapent dans le dos en l'appelant Bri-Bri ou Brissou.

Didier Porte évoquait ce midi sur France Inter, un article sur sa personnalité, paru dans un journal (le Monde, je crois, mais c'est à confirmer).
On y apprenait notamment que le Ministre des charters et de l'aide à la défénestration, avait conservé sa trousse d'écolier avec son crayon rouge d'un coté, bleu de l'autre, qu'il était un maniaque de l'ordre (on s'en doutait un peu) veillant à la disposition invariable des meubles de son bureau, qu'il ne se déplaçait jamais sans son paquet de lingettes et se lavait les mains une bonne dizaine de fois par jour.

L'utilisation maximale des compétences. The right man at the right place. C'était ça ou la camisole.
Personnellement, cette "amicalité" entre politique et journaliste ne m'étonne pas.
Soit cette dernière est dans une sorte de connivence et cette proximité la bride, soit elle l'utilise, ne le cache pas (elle appelle la garde des "sots" par son prénom lors de l'interview), et le hors antenne sert l'émission.
A écouter les questions, qui à l'époque me semble-t-il étaient redondantes, je ne trouve pas que Febvre fasse mal son métier, même si on est loin de la pugnacité anglo-saxonne (un reportage à venir?).
Ce type de document reste cependant suffisamment rare pour être précieux.
La politique il faut en vivre ou en rire !!!!!
Dati ne déteste qu'un chose, l'odeur des pieds de Borloo (cf Canard enchainé de ce jour).

Il y'a au moins une femme journaliste qui ne doit pas porter Dati dans son coeur (Mme Borloo)
comment croire un seul instant que les journalistes gardent une distance avec le pouvoir en place ??
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.