21
Commentaires

France 2 chez Pénicaud : 35 secondes sur les oiseaux, 34 sur les affaires

Rentrée sous tension pour la ministre du travail, Muriel Pénicaud, en charge de la réforme du code du travail, de l'assurance chômage et de la formation professionnelle. Pour l'occasion, le 20h de France 2 est allé à sa rencontre. Et plutôt que des affaires ou des ordonnances, le JT a préféré s'attarder sur les oiseaux de la baie de Somme.

Derniers commentaires

Et douze ministres , 12 ! , à l'université d'été des Maitres DE Forges .

Des photos sur le moment où ils applaudissent leurs généreux mécènes ?

Des journalistes pour analyser la démarche de cette nuée , cette cohue , de ce grouillement ? ...oui , j'ai regardé dans le dictionnaire des synonymes , hého ! celui du Petit Robert !

A quoi ressemble cette masse dans la cour basse ?
Les oiseaux se cachent pour mourir, les ministres se montrent pour exister.
Le monde est mal fait :-)
D'un autre côté on peut dire qu'il y a une continuité, une homogénéité puisqu'en cumulant 35s et 34s on obtient 69s consacrées aux espèces qui volent.
Peut-on savoir qui est cette journaliste ornitho-pénicophile ?
Dommage pour la journaliste, mais la place de porte-parole de l’Élysée est déjà prise par BRP.
Encore une petit effort...
Ouai, en fait il s'agit d'une photo d'une photo et non de la photo d'un oiseau ...... mais bon .... toujours les vessies pour les lanternes.
Replacé.
Je me permets de préciser que l'oiseau photographié est vraisemblablement une aigrette garzette, et non pas une spatule : la spatule possède une caractéristique facilement repérable, un bec en forme de ... spatule, large au bout, comme la cuillère en bois du même nom. Certes, vous ne pouvez pas tout connaître, mais il est gênant de voir affirmer des erreurs.
AM.
Vous auriez pu nous montrer une photo prise par Nicolas. Si ça se trouve c'est une bonne photographe.
Vous avez dit journalisme de référence ? Touss touss touss ! Je voulais dire de révérence, bien sûr...
Réducteur, pourquoi ne pas agréger le temps consacré par les différents médias aux affaires vs sa passion pour les oiseaux depuis 6 mois, on pourrait même limiter l'exercice a France2, oublier les piafs et se contenter de comparer ce qui a été a charge et a décharge.
la c'est un peu du fast food journalistique du coup on reste un peu sur sa faim.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.