104
Commentaires

FN d'extrême-droite : la guerre sémantique, jusqu'au bout

Attention à notre vocabulaire : les journalistes n'auront plus le droit de dire que le Front National est d'extrême-droite.

Derniers commentaires

A la lecture de ce 9h15, j'ai pensé immédiatement à notre @sinaute "le mot n'est pas la chose".
Comme disait Desproges :

« M. Jean-Marie LePen est un sapin de Noel. Ce n’est pas tout a fait vrai mais si je dis qu’il est fachiste, il fait un procès, alors… »
C'est une ânerie entièrement dévolue au buzz et ça marche très bien. En outre, j'imagine qu'elle aurait eu de meilleur chance en contestant le terme raciste, ou fasciste, ou antisémite. A moins qu'elle n'en ait aucune dans aucun cas et que ce soit réellement 100% pour la gallerie, ce qui reste le plus plausible :P
Une réponse sur MDP : http://blogs.mediapart.fr/blog/thierry-peltier/071013/marine-flagrant-delit-de-dictature
"elle est d'extrême-droite, la preuve, elle interdit de dire qu'elle l'est"... c'est pourtant simple.
C'est aussi débile que ces nanas qui vont se faire refaire l'hymen pour se faire une virginité. Mais là c'est à coups de tambours et trompettes...
On se prend à souhaiter la même discrétion que les fausses vierges. Hélas, la presse, qui s'ennuie avec la molesse du PS, se fait peur en amalgamant La Pen et J.L. Mélenchon, fait encore plus de bruit que la fausse vierge...
Ca va faire comme pour le voile, plus "ils" vont en parler, plus "ils" vont créer d'adeptes.
si c' est à moi que vous répondais alors non vous n'avez rien compris à mon point vu.
Pour ce qui est de me mettre au clair à la notion de pays, de nationaux et d'étrangers je m'en balance pas mal surement la que se trouve nos différences.
"Aïeuuuu... Pas sur la tête, le tonfa... " vous avez senti quelque chose ? pas moi !
Si je comprend bien votre point de vue, la France doit imposer sa loi à l'ensemble des pays du Monde au nom de l'universalité du principe de liberté ?
Un peu comme les Américains qui veulent imposer le principe de libre-échange au monde entier ?
Vous devriez vous mettre un peu au clair avec la notion de pays, de nationaux et d'étrangers. Un voyage à l'étranger peut aider, par exemple aux USA ou au Japon.
>>Non Mr vous avez bien raison de ne pas être fier de ce que vous êtes.
BONG***. Aïeuuuu... Pas sur la tête, le tonfa...

EDIT: Oups.. Pas au bon endroit. Je répondais à eva
La stratégie marketing du FN est excellente : on ne parle que d'eux dans les médias, on demande même à leurs concurrents de se positionner par rapport à eux. Mais on ne ne leur demande jamais de présenter réllement le produit. Alors, on peut s'interroger : tous ceux qui leur font de la pub sont-ils payés pour çà?
Si le FN veut paraître plus à gauche il n'a qu'à ajouter Socialiste à son nom.
Marine Le Pen a raison les positions ont changé: la gauche étant la droite complexée, la droite étant l'extrême-droite, l'extrême-droite est donc l'ultra-droite désormais.

Quoi qu'il en soit les Français eux restent des moutons.
Est-ce qu'on a toujours le droit, dans les commentaires, de dire que le FN est un parti d'extrême droite, qu'il abrite dans son noyau le plus dur et le plus militant des nationalistes fascisants, des racistes congénitaux et des négationnistes patentés ?
Il parait que tout cela est contenu dans une charte du FN, assez souple d'interprétation pour pouvoir être repris par des UMP marino-compatibles.
C'est MLP qui dit qu'être d'extrême droite est "bien crade".
Je note.
J'attends avec impatience un papier de Judith :
comme d'habitude son éclairage , surprendra et mettra d'accord tout le monde
J'ai l'impression que tous les éditoraux, y compris ici, font un peu l'amalgame entre Le Pen père, qui rejettait surtout le terme "extrême" mais se revendiquait clairement de droite, et Le Pen fille, qui me semble contester surtout le terme de "droite".

Est-ce que le terme qu'elle conteste ne serait pas celui de "droite", plutôt que celui d'"extrême"? Aujourd'hui, le FN cherche surtout à se démarquer du reste, à se positionner comme le seul parti proche des préoccupations des Français, etc. Ca ne leur pose pas tant de problème que ça d'avoir une image pour le moins sulfureuse, et l'étiquette "extrême" leur permet de rejeter tout le monde en bloc.

Par contre, être catalogué à droite de la droite, ça les ramène au même plan que les autres, sur le même échiquier politique.

D'ailleurs, il me semble que la fille Le Pen rejette aussi cette appellation de "droite de la droite". C'est notamment assez clair dans l'interview du site de l'Express.
[quote=DS]Cet interdit sémantique édicté par Marine Le Pen, et l'ombre des tribunaux ainsi projetée sur le commentaire politique, posent de nombreuses questions.

J'ai l'impression que cela apporte aussi des réponses.
Ainsi, dans la " république" de Marine Le Pen, certains mots seront interdits! Donc certains livres, certains film ect, ect.

C'est pas un scoop, (et battons nous pour que cela n'arrive jamais) mais ça fait quand même flipper .
Avocate de profession,la dame est procédurière,c'est là son moindre défaut.La chicane est dans sa nature.Mais elle n'y pourra rien.Ses propos,son assurance,le ton,tout rappelle son géniteur. Avec en plus une dose considérable de démagogie afin de séduire les petits,"les sans grade" les naïfs qui grossissent le troupeau de ses électeurs.Dangereuse pour le pays et ses habitants .
Le père et la fille ont très certainement discuté de cette injonction et de ses conséquences entre trois yeux.
@si prend des risques avec la chronique de Didier Porte. Bravo, quand une liberté est menacée, il faut aussitôt s'en servir, et même renchérir, c'est le meilleur moyen de la défendre. Qu'est-ce que j'ai rigolé!
Avez-vous vu ce qu'en dit Didier Porte à ce sujet?
La chronique allusive de François Morel ce matin (mardi exceptionnellement) est aussi à noter.
Abonnez-vous

En vous abonnant, vous contribuez à une information sur les médias indépendante et sans pub.